Accueil Spiritualité Pour conclure

Pour conclure

6

Pour conclure 15101612263917181813664544

Bonjour à tous,

« Pour conclure sur le sujet des intelligences multiples et en particulier celui de l’intelligence spirituelle, nous allons rappeler quelques généralités, juste des généralités.

Tu vois, tu es encore trop jeune sur ton chemin dans cette présente existence pour pouvoir creuser et développer la question.

Néanmoins tu étais face à un problème. Du moins tu voyais un problème dans une situation qui en réalité n’en présente aucun mais tu ne parvenais pas à le comprendre.

Ce qui était révélateur du fait que tu avais besoin d’être éclairée.

Celui qui est daltonien ne sait pas que les autres ne voient pas de la même manière que lui. Jusqu’à ce que les autres lui renvoient des messages clairs. Qui malheureusement peuvent l’amener à croire qu’il a un problème.

Ce n’est pas le cas dans la mesure où le fait qu’il distingue les couleurs d’une autre façon ne l’empêche pas d’être un individu à part entière.

Toutefois, vos sociétés sont faites, construites, pour les personnes qui parviennent à entrer dans des moules bien définis.

Un daltonien pourra ne pas voir correctement le feu passer au rouge ou au vert. Un autiste pourra ne pas comprendre que tu pleures en regardant un film.

D’ailleurs il n’y en a qu’un qui t’ait fait pleurer.

Certaines personnes ne comprennent pas toujours que tu ne t’émeuves pas en même temps qu’elles. Tu as cette facilité à te détacher de tout ce qui n’engendre pas de vraie conséquence énergétique. Mais les gens ne le savent pas.

L’intelligence spirituelle permet de distinguer ce qui est profitable de ce qui ne l’est pas. Elle ne permet pas de distinguer le « bon » du « mauvais » mais vraiment de distinguer ce qui vous est profitable ou non.

Elle vous permet de tirer profit de ce qui se trouve à votre portée. Dans ton cas elle se manifeste au travers ta médiumnité.

D’où le fait que tu reçoives ces fameux avertissements quand tu rencontres quelqu’un. Donc tu vois, il n’y a là rien d’anormal ou de problématique.

De la même manière que tu ne mangerais pas un bonbon qui a trainé par terre, lorsque tu rencontres une personne qui au final ne te fera pas du bien, tu le sais.

La principale différence avec les personnes qui t’entourent est qu’elles ne sont pas capables de distinguer ces avertissements.

Mais c’est à chacun de gérer sa vie. Soucie-toi juste de la tienne.

Chez d’autres personnes l’intelligence spirituelle sur-développée peut entrainer un désintérêt de toutes les activités qui ne permettent pas de rendre vos propres énergies plus brillantes. »

Plus brillantes ?

« Des activités que vous faites parce que vous devez. Certaines personnes ne peuvent pas s’y résoudre ou au prix de gros efforts.

Chez d’autres, la compassion génère de la souffrance car ils sont incapables de ne pas répondre aux sollicitations d’autrui, à des degrés divers.

Les manifestations de l’intelligence spirituelle sont nombreuses et le sujet est vaste, mais nous allons en rester là. Tu as entendu ce dont tu avais besoin pour pouvoir dépasser ta propre souffrance.

Quand tu auras grandi, nous reviendrons sur le sujet. »

Merci à toi Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

 

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres articles liés
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    7 novembre, 2015 à 5:12

    <3 J'essaie. :)

    Répondre

  2. crystallia

    7 novembre, 2015 à 1:02

    Il faut garder la foi ma belle.

    Bise ;)

    Répondre

  3. lapriereducompositeur

    6 novembre, 2015 à 22:50

    C’est fou… je me disais justement ces jours que je me sens d’avantage esseulée spirituellement que toutes les autres raisons que j’ai de me sentir seule (et les autres intelligences).

    Finalement je crois que les prouesses diverses des gens m’indiffèrent. Je crois que ce qui m’aide et est important pour moi est une connexion tout à fait spirituelle. Et sans ça je dépéris. (Encore plus quand je n’ai pas accès à la nature.)

    La connexion spirituelle ne me fatigue pas, elle ne me vide pas, elle m’élève quand l’autre est simplement là.
    Et je crois n’avoir jamais été aussi seule.

    Parfois tu sais je voudrais être clairvoyante, je pourrais voir les énergies des gens et savoir ceux qui brillent d’une manière qui me fait du bien. Je voudrais pouvoir repérer avec certitude les gens qui me font du bien.
    Ils sont plus rares que je pensais.
    Je crois qu’il n’y a que les anges terrestres à vrai-dire…

    <3

    Répondre

  4. crystallia

    16 octobre, 2015 à 11:01

    Coucou,

    Je me suis rendue compte que ce sujet ne touchait pas que moi mais mes guides m’ont dit assez vite qu’ils ne m’aideraient pas à le creuser tout de suite…

    En tout cas je vous remercie pour vos propres témoignages.

    Je pense que cela fait du bien à chacun de se rappeler que l’on peut se sentir bien avec sa propre manière d’être au-delà de ce que l’on croit admissible.

    Bise ;)

    Répondre

  5. Bluebird

    16 octobre, 2015 à 10:02

    Bonjour Sylvie,

    Je viens de découvrir la série de messages autour de ce sujet de l’autisme, des diverses formes d’intelligence, et de la (sur)adaptation sociale.
    Encore une fois, j’admire la façon dont tu partages tout cela. Et je me sens très touchée de te lire.

    IL y a quelques années, j’ai découvert que je n’étais pas du tout dans la norme pour certaines formes d’intelligence (pas spirituelles :( Non, juste de l’intellectuel et de l’émotionnel…). Et que je m’étais « sur-adaptée » pour être acceptée depuis l’enfance.Avec un terrible sentiment de solitude…

    Quand j’ai eu la confirmation « objective » en passant un test, j’ai vécu cela comme un choc, presque un handicap.Il m’a fallu du temps pour m’accueillir et m’accepter pleinement comme j’étais, sur ce plan, et me dire que j’allais organiser ma vie en fonction de mes caractéristiques et de mes besoins. Et pas de la « norme » :)

    Mais ça m’a libérée.Je te souhaite de retrouver encore plus de liberté et de spontanéité intérieure pour oser être pleinement toi…tu es tellement magnifique !
    ( Je me souviens, j’ai été très frappée lors des consultations que j’ai eu la chance de vivre avec toi, par la rapidité hallucinante avec laquelle tu décodais et traduisais les messages de tes guides. J’avais l’impression que tu avais un radar et que tu faisais l’aller retour à a vitesse de la lumière ! Et cela restait tellement clair et précis..tu as aussi le don de partager et de rendre magnifiquement intelligible ce qui pourrais rester obscur et crypté !)

    Et -retrospectivement- je me dis aussi : quel courage elle a eu de partir en voyage de groupe organisé ! :) )

    Bises

    Lara

    Répondre

  6. Cel

    16 octobre, 2015 à 8:32

    Coucou,

    ça a vraiment l’air d’un vaste sujet, c’est intéressant.

    « un désintérêt de toutes les activités qui ne permettent pas de rendre vos propres énergies plus brillantes », ça ça me parle…
    J’ai tendance à fuir les activités où il y a trop de monde, des gens trop bruyants, des choses qui me semblent trop superficielles et m’ennuient, des activités sources d’énergies violentes…
    Mais je ne sais pas si c’est parce que je sens que cela ne me convient pas, ou si c’est simplement parce que d’autres peurs me freinent. Bien que franchement, ça ne me fasse pas plus envie que ça. Et justement, j’ai beaucoup de mal à trouver des activités qui m’intéressent parce que peu me font du bien… J’aime beaucoup le calme, la solitude plutôt que d’être « mal accompagnée ».

    Mais du coup, c’est vrai que parfois je ne me sens pas « normale » parce que je n’aime par faire la majorité des activités sociales actuelles. Comment alors s’intégrer ? Je vois en quoi tu ressens un décalage comme un problème, car je le ressens aussi. C’est difficile je trouve, c’est source de souffrances. Car les autres ne comprennent pas…

    Moi je n’ai pas trouvé la réponse à ce problème. Et c’est parfois dur de se sentir seule parce qu’on ne connaît pas des « personnes qui comprennent et fonctionnement de la même façon ».

    Bonne journée,
    Bise

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Crois aux miracles

Bonjour à tous, « Il ne faut pas se fier aux apparences par moments. Une décept…