Accueil Amour physique Volcans éteints

Volcans éteints

29

Volcans éteints dans Amour physique 15101801341317181813671193

Bonjour à tous,

« Ma belle Sylvie, crois-tu en l’amour qui dure toujours ? », me demande Lauviah.

J’ai envie d’y croire. Donc oui.

« Et dans ton cœur, qu’est-ce que tu vois ? » 

Je vois plusieurs chemins possibles qui peuvent mener à l’amour de toute une vie. Certains ressemblent à un champ dont il faut prendre le plus grand soin, dans lequel il ne faut pas ménager ses efforts.

D’autres sont pareils à des mers de glace.

« Des mers de glace ? »

D’autres ressemblent à des terres parsemés de volcans éteints ou en fusion. 

C’est joli les paysages de volcans éteints. Aucun volcan ne s’éteint jamais, ils sont juste endormis. Parce que la Terre ne s’éteint pas.

Ceux qui traversent les volcans éteints ont réalisé un tel travail sur eux-mêmes qu’ils sont capables d’apprécier ce que la vie leur propose et vivent de belles histoires sentimentales. Même s’ils en vivent plusieurs.

Une seule histoire peut ne pas durer toute la vie. Mais toutes les histoires peuvent être jolies. Il y a des gens qui savent accepter que les énergies changent et que les besoins évoluent.

Tout n’est pas obligé de voler en éclats.

Maintenant sur ce même type de chemin, il peut y avoir une longue histoire. Mais à certains moments on aura l’impression de devoir faire plus d’efforts qu’à d’autres.

Il y a également des chemins qui ressemblent à des déserts arides et sans fin. On ne rencontre que des mauvaises personnes. A croire qu’on n’a pas de chance en amour.

« Des mers de glace ? »

La chaleur se trouve loin en dessous. Il faut faire fondre la glace pour que la terre apparaisse. Il faut un lourd travail personnel à l’issue duquel il faut être prêt à s’engager totalement dans une relation en sachant qu’on ne maitrisera jamais les énergies en présence.

C’est ce qui arrive dans les cas de retrouvailles d’âmes liées. Parfois ça se passe bien. D’autres fois ça se passe moins bien.

« Mais est-ce que tu crois à l’amour qui dure toujours ? »

Je t’aime bien toi, alors que tu ne t’incarneras plus avec moi. Oui j’y crois. Les vrais sentiments ne peuvent pas disparaître, ils se transforment c’est tout. 

Mais je sais qu’il faut distinguer l’amour de la forte affection. Dans le premier cas il s’éteint jamais. Par contre il peut évoluer. Quand ce que l’on avait à faire ensemble est accompli, comme entre toi et moi, il devient un amour spirituel.

Toutefois cela n’arrive pas entre deux êtres incarnés. Cette évolution-là n’arrive pas ou peu. S’il y a amour il y a besoin de l’exprimer sur le plan charnel.

Ce lien là est difficile. Parfois on ne peut pas vivre cette relation pleinement et cela perturbe les autres. 

« Tu crois que tous tes lecteurs te suivent ? »

 Ah bon, cela ne leur parle pas ? C’est toi qui as abordé ce sujet, je veux bien parler d’autre chose.

« Ils doivent se demander comment tu sais autant de choses. »  

Tu veux que je te dise ? La Source m’aime et m’apaise. De cette forme d’amour je ne pourrais plus me passer. Pourtant, je sais qu’elle complète parfaitement « le reste ».

Je sais parce que j’ai vécu. Et que j’ai réussi à apprendre de ces expériences alors la mémoire m’en est resté.

Le plan spirituel est pareil au plan matériel, il est exigeant. Il faut travailler. 

Sur le plan sentimental c’est pareil, il faut travailler. Et à tous les niveaux les choses deviennent faciles quand on les as rendues faciles. Quand on a su les rendre faciles.

Je sais qu’il n’y a pas de fatalité en amour. Par contre il est très difficile de regarder toutes les situations avec objectivité. Il y a ce que veut l’ego et on se laisse tous piéger par cela.

Mais, quand on veut bien regarder, on comprend beaucoup de choses.

« Tu sais rendre les choses accessibles sur le plan spirituel. Tu sais créer des ponts vers le plan matériel. Tu pourrais créer un pont spirituel-sentimental-matériel ? »

En théorie oui, en pratique, il faudrait que je puisse rencontrer du monde pour ça. Je ne peux pas vivre toutes ces situations moi-même dans cette seule vie. Il faudrait que je parle à des tiers.

Je peux comprendre ce que les gens vivent, ce qui me servirait à créer le pont.

« Qui sait, peut-être un jour. »

Qui sait ?

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

PS : photo prise sur l’ilet Chevalier à Sainte Anne  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres articles liés
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
  • L’insouciance

    Bonjour à tous, « Rien de tel qu’un agréable moment pour se sentir comme …
  • La dévotion

    Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

29 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    7 novembre, 2015 à 11:18

    Ben ouais mais le problème c’est que ça fait des années que je suis malade à noël et que je ne le fête plus… tu crois qu’elle viendrait quand même? ^^

    Répondre

  2. lapriereducompositeur

    7 novembre, 2015 à 5:25

    Coucou,

    ah ben pour le coup je pense que j’ai beaucoup changé toutes ces années. Il me serait impensable de me remettre avec une de mes ex tant elles ne me correspondent plus.
    Mais ce qui est étrange c’est que j’ai pas l’impression d’avoir changé « en cours de route ».

    En revanche j’ai identifié des choses qui sont immensément importantes pour moi que je n’identifiais pas jadis, des choses sans lesquelles rien n’est possible :
    La bienveillance (la réelle bienveillance, pas une façade), la connexion spirituelle forte et assumée (les sceptiques je peux juste plus), l’intelligence (et la culture, les gens qui manquent de curiosité m’ennuient), la douceur, le respect, l’humanisme (comme notion fondamentale de sa personne, pas non plus comme notion artificielle), et que ce soit une femme qui aime lire.

    Mais après je me dis… que le plus dur à trouver, c’en est une comme ça qui m’aime (vraiment, pour une fois), et qui soit prête à s’engager.

    -_-

    Et tu sais lequel de ces critères est le plus grand problème?
    Le premier : la bienveillance.

    En résumé, celle que j’épouserai sera un ange ou ne sera pas.
    Mais quelle galèèèère… -_-

    *vieille fille power*

    Des bisous!

    Répondre

    • crystallia

      7 novembre, 2015 à 11:09

      Il n’est pas trop tôt pour ta liste à la Mère noël.

      Je sors.

  3. lapriereducompositeur

    6 novembre, 2015 à 22:32

    Coucou,

    tu dis qu’il faut du travail… c’est étrange je viens à peine de comprendre que dans toutes mes relations il y a une constante : dès qu’il faut travailler un peu à ce que la relation fonctionne… elles se barrent.
    Je crois toujours faire face à de magnifiques volcans… quand en fait je n’ai eu qu’un feu de paille sur une mer de glace.

    Dis… c’est pas pour toute la vie pareil hein…? Hein dis…?

    Des bisous.

    Répondre

    • crystallia

      7 novembre, 2015 à 1:09

      Coucou,

      Il faut repérer ce qu’on recherche chez l’autre et ce que l’on propose à l’autre au départ.

      Il faut partir de soi.

      L’autre se barre quand soudain ce que tu proposes ne correspond plus à la promesse de départ.

      Il faut apprendre à faire des choix différents.

      Bise ;)

  4. crystallia

    24 octobre, 2015 à 11:04

  5. Isabelle

    24 octobre, 2015 à 7:45

    Lol merci Sylvie
    C’était mon sourire du matin;)
    Bises

    Répondre

  6. crystallia

    24 octobre, 2015 à 2:37

    Isabelle,

    Les vertus spirituelles des cookies aux pépites de chocolat ne sont plus à démontrer.

    Toute personne objective ne pourra qu’acquiescer.

    Et quand tu auras testé la recette que je vais prochainement publier…

    Je ne vous dis rien de plus.

    Bise les filles ;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Foi en l’humanité

Bonjour à tous, « Alors ton jeune cousin a perdu un ami le 13 novembre ? &…