Accueil Spiritualité Qu’elle soit encore là

Qu’elle soit encore là

14

Qu'elle soit encore là 15102503164517181813690479

Bonjour à tous,

La santé de ma tante atteinte d’un cancer va en déclinant. De son propre aveu elle en a assez de souffrir. Il y a une semaine nous avons cru son heure arrivée.

 Elle s’est mise à vomir du sang et même ses selles étaient pleines de sang. Il s’est avéré qu’elle a développé un ulcère. Après moins de 48h à l’hôpital elle a pu rentrer chez elle.

Ce weekend, c’est une forte fièvre qui l’a obligée à y retourner. Il a fallu appeler le samu deux heures après avoir renoncé à voir arriver SOS Médecin.

Il semble qu’elle nous prouve chaque jour qu’il est toujours possible de souffrir davantage. Elle parait à bout de force mais rien ne s’arrête, dans un sens ou dans l’autre.

Nous en venons à nous dire que la mort représenterait un soulagement. Pour elle en premier lieu mais également pour tous ceux qui l’accompagnent dans cette épreuve qui dure maintenant depuis 4 ans.

Elle est passée par temps de phases mentalement. Elle a été tour à tour adoucie puis révoltée, battante puis accablée.

Jamais résignée ceci dit. Elle semble vouloir une issue, même si à l’évidence elle préfèrerait encore la vie.

Pour ma part je ne veux pas qu’elle meure. Toutefois je voudrais qu’elle puisse voir le bout de cette trop longue épreuve.

Mes sentiments sont partagés en vérité. Les médecins ne nous parlent absolument pas de rémission. Et elle ne reçoit plus ni chimiothérapie ni radiothérapie. 

J’en suis à me dire que si la seule issue possible est la mort, il faut tout faire pour qu’elle souffre au minimum . Mais une part de moi ne peut s’empêcher d’espérer.

Je crois que ce sera toujours le cas.

Je me demande si elle fêtera noël avec nous. C’est son tour de l’organiser cette année. Ce sera le premier noël de sa petite-fille.

En plus c’est elle qui prépare les meilleurs apéritifs. Et une de mes tantes doit venir faire la fête avec nous cette année.

Ce serait bien qu’elle soit encore là.

On verra.

Bonne journée à tous ;)

PS : photo prise à Tartane

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres articles liés
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. Nicolas

    28 octobre, 2015 à 12:34

    Bonjour

    C’est fini Sylvie, ta tante va remonter. Je suis désolé pour ta famille et toi. Elle viendra vous voir après quand elle ira mieux. Vous ne la verrez pas, vous ne la sentirez pas, mais quand elle en aura le droit, elle reviendra.
    Tu sais Sylvie, pour ma mère j’ai pleuré énormément, pour mon cousin j’ai pleuré, pour ma tente atteinte elle aussi d’un cancer et ayant arrêté la chimio,j’ai pleuré.
    Ça ira mieux après. Courage à toutes ta famille.
    De l’Amour, de l’Amour de l’Amour.

    Répondre

  2. Zebullon

    28 octobre, 2015 à 12:21

    Merci Pascale.

    Répondre

  3. crystallia

    28 octobre, 2015 à 11:42

    Bonjour,

    Il y aura toujours un dernier évènement je suppose.

    Ce n’est pas une expérience de vie agréable pour nous autres. Ma mère a déjà dit qu’elle n’organiserait aucune fête si sa sœur n’est plus là en décembre.

    Néanmoins je vois bien, nous voyons tous que cette expérience de vie est surtout difficile pour ma tante.

    On se sent impuissant quand l’autre souffre à côté de nous. Et le fait de savoir que la meilleure manière de l’aider serait de le « libérer », c’est une épreuve supplémentaire. Pas un soulagement.

    Toutefois je comprends l’idée. Ma mère a aidé sa belle-sœur que mon oncle refusait de voir partir, de la même façon.

    Il faut d’abord renoncer à tout espoir en réalité.

    J’ai beau savoir que ma grand-mère l’attend de l’autre côté, l’autre côté ce n’est pas ici avec nous.

    Je réalise que je ne suis pas prête à la voir s’en aller. Alors que ce n’est pas à moi de décider.

    Des tas de souvenirs se bousculent dans ma tête, autant de raisons de vouloir qu’elle reste.

    Il y en aura toujours.

    Je souhaite qu’elle trouve la paix, sans la souffrance qui l’accompagne depuis maintenant 4 ans car je sais qu’elle veut une issue.

    « Il faut accepter le deuil, ma douce Sylvie. Il faut accepter le fait que la perte est une étape qui ne coupe pourtant pas l’amour, même si la non-présence rend les choses différentes.

    Ce qu’il y a pu avoir restera toujours, dans vos cœurs. Accepte la peine pour pouvoir réaliser que la joie peut demeurer. », me dit Lauviah.

    Je crains tellement de voir ma cousine pleurer le jour de l’enterrement…

    « Pourquoi ? Vous pouvez pleurer. Toi aussi. La non-présence ne coupe pas l’amour. Aujourd’hui tu ne pleure plus pour ta grand-mère et il y a quelques mois pourtant, tu avais de la peine. Ceux qui restent doivent avoir confiance.

    Accepte la peine. Elle ne durera qu’un temps. Laisse partir ta tante, pour toi comme pour elle.

    Elle ne va pas guérir. Vous le savez. »

    Tu vois, les médecins eux, ne nous disent pas ça. Ils ne disent rien…

    « Elle ne va pas guérir. »

    Merci Lauviah, merci à tous.

    Répondre

  4. Isabelle

    28 octobre, 2015 à 8:50

    Coucou Sylvie
    Je rejoins Pascale complètement dans ses propos. Que ton cœur soit en paix avec ça, ça aidera sûrement le sien a passer le cap. Finalement on ne peut agir que sur soi fondamentalement car l’Ame est libre :)
    Bises

    Répondre

  5. Carène

    28 octobre, 2015 à 8:42

    Bonjour Sylvie,
    Je rejoins Pascale dans son discours. Ca a été le cas pour mon père qui a attendu que sa dernière fille le « laisse » partir…
    Bises

    Répondre

  6. Emilie

    28 octobre, 2015 à 7:47

    Bonjour Sylvie,
    Quand mon père est décédé, je ne voulais pas qu’il parte parce tant qu’il vivait je pouvais croire qu’il n’allait pas nous quitter. Quand ce fut le tour de ma mère, j’avais compris que l’on pouvait simplement laisser aller la souffrance. Il y a très longtemps j’avais rêvé que j’étais un homme crucifié en train d’agoniser et j’appelais la mort pour qu’elle vienne me délivrer de mes tourments (cela m’avait drôlement choquée d’autant plus que j’étais un homme). C’est une situation déchirante pour la famille et je compatis sincèrement.
    Hier quelqu’un m’a soufflé « écoutes » quand cette chanson est passée sur les ondes. J’ai pensé qu’il pouvait s’agir de mon vieux voisin car ses petites filles sont en vacances chez lui (l’une d’entre elle le surnommait « papy bouddha)

    Le jour s’est levé
    Sur une étrange idée
    Je crois que j’ai rêvé
    Que ce soir je mourrais
    Le jour s’est levé
    Plein de perplexité
    Si ce n’était pas un rêve
    Qu’il faille s’en aller
    S ‘en aller

    Comme le jour avançait
    En moi je pensais
    Si ce n’était pas un rêve
    J’ai tout à aimer
    Quand le jour s’est couché
    J’ai réalisé
    Que ce n’était qu’une trêve
    Dans ma réalité
    Nous sommes ici pour croire
    Rien d’autre à laisser croire
    Croire que l’on meurt ce soir
    Pour qui veux bien voir

    Le voile est levé
    Sur ma pauvreté
    Qu’ai-je donc à garder
    Qui ne sera soufflé
    Oui, le voile est levé
    Tout est si coloré
    Qu’ai-je donc à donner
    Qui ne sera soufflé
    Nous sommes ici pour croire
    Rien d’autre à laisser croire
    Croire que l’on meurt ce soir
    Et qu’il est déjà tard

    Déjà tard
    Mais pas trop tard
    A toi de voir
    A toi de croire

    Le jour s’est levé
    Sur cette étrange idée
    La vie n’est qu’une journée
    Et la mort qu’une nuit
    La vie n’est ajournée
    Que si la mort lui nuit.

    C’était peut être lui ou pas. Aujourd’hui j’emmène sa petite fille visiter le musée de l’homme et il aurait été content je crois. Je croua disait le corbeau que l’espoir est là où le vent nous porte.

    Répondre

  7. Pascale

    28 octobre, 2015 à 6:39

    Bonjour Sylvie,

    Certaines personnes au seuil de la mort sont apaisées dans leurs souffrances lorsque l’entourage passe le cap de vouloir à tout prix vivre encore quelque chose avec elle, comme passer Noël ensemble. Dire à ta tante que tu es dans la peine de la voir souffrir ainsi mais que tu seras toujours dans la joie de l’avoir connue, peut lui permettre à elle de décider du moment où le prix à payer est devenu trop lourd. Je crois que certaines personnes ont beaucoup de mal à dire à leur entourage qu’ils n’en peuvent plus de répondre à leurs attentes. Quoiqu’il se passe, vous pouvez préparer votre Noël en sachant qu’elle sera forcément avec vous dans la joie. Il est peut-être encore temps d’apprendre à réaliser ses fameux apéritifs…

    Répondre

  8. Zebullon

    28 octobre, 2015 à 2:02

    Je ne sais que vous dire sur ce message.
    J’ai un point de vue sur tout ceci mais il ne serait pas le bien venue dans ces circonstances. J’ai justement taquiné une collègue mauricienne cette après midi sur le sujet.

    La seul chose que je peux te dire Sylvie, c’est: si tel en ai ton souhait, je m’associe à toi pour que vous passiez un dernier Noël tous ensemble.
    Et qu’il soit très joyeux ;)
    Perso, qu’est ce que j’aurais aimé me blottir dans le bras de mon grand père dans les moments difficiles.
    Je vous partage la vidéo que j’ai envoyé à une ami ce matin:
    https://www.youtube.com/watch?v=W5eDAne7nl0

    Répondre

  9. crystallia

    28 octobre, 2015 à 1:04

    Bonsoir,

    Merci beaucoup Camille.

    Bise ;)

    Répondre

  10. camille fraise

    28 octobre, 2015 à 0:26

    Coucou
    C est bien de faire des projets avec les gens, car oui, la vie continue et l espoir nous fait avancer.

    Je crois aussi que la mort libere aussi mais je pense que pour les humains que nous sommes, ca reqte tres dur a accepter de la voir venir a nous en nous disant « viens je t emmene. »

    J espere que toi et ta famille passeront cet epreuve.

    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Vivre avec un esprit différent

Bonjour à tous, « Ta mère aussi s’est rendue compte que vous aviez tous l…