Accueil Spiritualité Les choses agréables

Les choses agréables

28

Les choses agréables 15110211562517181813717726

Bonjour à tous,

« Nous voulions te parler de ton état d’esprit. », me dit Anahel.

Je trouve qu’il est plutôt bon.

« Depuis un moment l’idée d’une reconversion te trotte dans la tête. Elle t’a été suggérée par ton âme. De différentes manières. Mais douces.

Tu sembles penser que la reconversion serait une destination finale. Plutôt qu’une nouvelle étape. Sans que tu ne te mettes de pression particulière.

Simplement tu vois divers objectifs de vie que tu sais vouloir atteindre, parmi lesquelles une cohérence entre la personne que tu es et ce que tu fais pour gagner ta vie.

Tu as un bon état d’esprit c’est vrai. Tu es calme, quelque chose t’apporte la paix. »

C’est souvent le cas quand je démarre un projet créatif. Comme avec le scrapbooking. J’aime quand je peux combiner imagination, réflexion et activité manuelle.

« Pourquoi aimes-tu cela ? »

Je me sens, m’exprimer pleinement. C’est bizarre non ? C’est comme si soudain, je pouvais vraiment apprendre et me livrer en même temps.

« Il s’agit d’un projet personnel ? »

Oui, je m’amuse à concevoir des recettes pour un buffet qui n’aura pas forcément lieu mais quoi qu’il en soit je sais que je m’en servirai lol.

« Tu ne lis pas que des blogs de mode, tu lis également des blogs culinaires. »

Oui et je demeure impressionnée par les connaissances que certaines ont pu acquérir en la matière.

  »Ne sois pas impressionnée, apprends à ton tour. »

C’est la direction qui m’intéresse justement. Je lis des blogs de mode parce que j’aime la mode et j’aime savoir ce qui est tendance.

Je lis des blogs de cuisine pour trouver de l’inspiration.

« Toujours cette difficulté à suivre une recette à la lettre. Il faut qu’il y ait ta touche. »

Je préfère, sans imagination la vie serait tellement moins intéressante. Et l’imagination c’est de l’inspiration au fond.

« Tout à fait. Ton métier actuel n’est pas très créatif. »

J’ai essayé tu sais. Au moment de mes études, j’ai voulu changer, faire quelque chose de plus créatif. Mais je ne savais pas vers quoi me tourner et même si j’avais quelques idées je n’ai pas eu le courage de dépasser les objections de mes proches qui ne me voyaient pas du tout dans ces « voies de garage » alors qu’avec le droit je trouverais du travail etc…

Je savais que le droit n’était pas ma vocation. Mais je ne savais pas quelle était ma vocation. Et je n’avais pas le temps de chercher.

Comme ma mère me l’a fait remarquer une fois, dans mon milieu social ce qui compte c’est de gagner sa vie. C’est quand on est riche qu’on peut prendre le temps de vivre etc…

Mes parents m’encourageaient à faire quelque chose qui me plaise mais il fallait que cela reste réaliste. Et le droit c’était plus réaliste qu’une école de cinéma par exemple.

La chose comique c’est que TOUT est exactement comme je pensais que ce serait. Absolument tout. C’est drôle non ?

Je savais que le monde de l’entreprise serait comme je l’ai découvert et que la vie qui en découle serait aussi comme je la « voyais ».

Et tout est exactement comme ça. C’est drôle non ? On me dit de faire des enfants. Je ne vais pas m’étendre, les gens s’énervent toujours devant certains sujets. Mais si j’ai des enfants aujourd’hui, je sais exactement dans quelle situation je vais me retrouver et je sais que je n’en veux pas.

Et cette fois au moins j’ai le courage de le dire, je n’en veux pas.

Je ne suis pas pressée, je ferai un enfant. Dans quelques années. Je ne suis pas encore si vieille, ça reste faisable.

« C’est vrai tu savais et tu savais surtout que tu n’en voulais pas. Mais aujourd’hui tu peux comprendre que cela aussi est lié à ta façon de capter les possibilités liées à une situation donnée. C’est ta façon de voir l’avenir comme quand tu fais une rencontre sentimentale.

A l’époque tu ne pouvais pas le savoir. Toutefois il s’agit de ta forme de voyance. Tu vois sur un large spectre. Parce que ce n’est pas ton avenir dans une entreprise que tu avais vu. »

Non, c’était plus général. Et tout correspond même aux vies de mes collègues et à leur carrière. Je trouve cela marrant. 

« Tu ne vois rien qui t’attire avec des enfants ? »

Si, à condition que je parvienne à exprimer ma créativité au quotidien. Il faudrait que j’exerce un autre métier d’abord ou je me sentirai encore plus enfermée en devenant mère.

Il faut beaucoup donner avec des enfants. J’ai l’impression que si j’ai d’abord des enfants, je perdrais le courage de tenter de changer de vie. 

« Pourquoi n’as-tu pas peur en ce moment ? »

Je n’ai pas de raison d’avoir peur. D’une part je ne déteste pas mon boulot actuel. Donc je ne suis pas malheureuse de devoir me rendre au travail chaque jour. En outre, je réalise qu’il y a plus de portes ouvertes que je ne le pensais à vingt ans.

J’en trouverai bien une qui me convient. J’en suis sure même. 

« Il faut viser la Nouvelle Zélande ma belle Sylvie. Quand tu es dans un processus créatif, tu ne vois pas ce qui t’attend. Tu es dans l’instant.

Tu ne considères que le plaisir de créer. 

Ton inspiration se manifeste autrement. Plus de voyance, juste des idées. Et de généreuses intuitions. Sylvie qui est de bonne humeur depuis un bon moment en fait.

Il y a des portes ouvertes c’est vrai. Les mini financiers au parmesan sont une jolie idée. Qui combine créativité et gourmandise. »

Les choses agréables sont une manière pour la Source de nous rappeler pourquoi nous sommes sur Terre.

« Tu crois ? »

Je suis sure.

« Alors suis le chemin. »

Merci Anahel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

28 Commentaires

  1. Carène

    12 novembre, 2015 à 20:30

    Bonjour Melissa
    Il se pourrait bien que j’ai un opportunité à te proposer allant dans le sens de tes projets et désirs.
    Je te propose que nous en discutions en privé pour en voir la faisabilité.
    Qu’en dis tu ?
    Bises

  2. Camille-fraise

    10 novembre, 2015 à 1:41

    Coucou Sylvie
    J ai ete touché par ton témoignage.
    La simplicité avec laquelle aujourd hui tu regardes en arriere et tu as trouvé la force de continuer à avancer.

    Tu fais beaucoup pour les autres avec une telle aisance que parfois il nous serait facile de penser que tu n’as jamais vecu le gouffre.

    Moi meme je ne pensais pas que tu avais vecu cela.

    Ce que tu es et degage vaut la peine d etre vécue.

    Bises

    • crystallia

      11 novembre, 2015 à 3:59

      Bonsoir Camille,

      Merci pour tes mots, vraiment.

      Bise ;)

  3. Emilie

    8 novembre, 2015 à 20:28

    Coucou Mélissa,
    Cela fait un moment que cela trottait dans ma tête mais il y a une porte qui pourrait correspondre à tes désirs immédiats (après le bac si tu te décides à retrousser tes manches). Il s’agit des séjours à l’étranger pour les jeunes filles au pair : on s’occupe de jeunes enfants – on est indemnisé – on découvre d’autres cultures et d’autres familles (et on est hébergé). Il existe des possibilités de poursuivre ses études ou de se perfectionner dans une langue étrangère. C’est un bon moyen de prendre du recul avec sa propre famille et de grandir en rassurant nos parents. Il faut du courage et se donner les moyens … J’ai une amie danoise qui est venue travailler en France après avoir perfectionné son français en tant que jeune fille au pair. Cela n’avait pas été trop difficile d’aller passer des vacances dans une villa à St. Tropez pour garder les enfants.
    Si l’idée te déplait, je n’ai rien dit !

  4. crystallia

    8 novembre, 2015 à 20:18

    Bonsoir,

    Ce n’est pas Lauviah qui te parlait, c’était moi.

    Mais pour la peur tu sais, c’est effectivement dans l’action qu’elle s’efface.

    Bise ;)

  5. Miss X

    8 novembre, 2015 à 19:32

    Bonsoir! ;)

    Il faut que je sois honnête et sincère avec moi-même, c’était et ça reste la chose la plus dur. ;)

    J’ai trouvé ce que je souhaiterai faire, après je vais voir si c’est possible.

    Il faut que j’arrête d’avoir peur un jour, ça serait agréable.

    Comme dit Lauviah, j’y suis pas encore.

    J’aimerai en reparler plus tard, mais pour l’heure, j’aimerai avoir un diplôme qui me permettent d’être indépendante, alors, même sans le bac.

    Et j’aimerai pas faire traîner ça en longueur, alors je vais me renseigner à mon C.I.O , et j’espère surtout avoir un rendez-vous avec une conseillère d’orientation.

    Je dois t’avouer que je préfère ça, je préfère avoir quelqu’un à qui parler, ça fait miroir, et ça fait surtout, donc, moins peur.

    Bonne nuit ;) . Bise

  6. crystallia

    8 novembre, 2015 à 16:38

    Bonne journée à toi Mélissa.

    Bise ;)

  7. Miss X

    8 novembre, 2015 à 12:31

    Salut ;) ,

    merci d’avoir répondu ce jour,$je t’avouerai que ce n’est pas super à dire, mais il y a quelque chose qui coince quelque part. Je parle, ce que tu es en train de dire m’attire, seulement pour la partie concernant les études supérieures.

    Et dans les faits, j’ai demandé à passer le BAFA (je peux toujours revoir si elle est à présent disponible) à la mission locale et tout à été écoulé, cette année.

    Par contre, l’idée toujours de partir et de rencontrer d’autres cultures et d’autres lieux.;(omg) ce qui est toujours un rêve quelque part, que je n’arrive pas à encore à vraiment savoir comment traduire, sur un plan concret (à moins que ça ne veut juste dire que je n’arrive plus à me plaire dans ma manière de vivre ;) ) , mais qu’importe, crois-moi, dans tout les cas, partir va me plaire.

    D’une manière où d’une autre, je galère encore car je n’arrive pas vraiment à me mettre au clair, et c’est cela que je découvre jour après jour, merci d’avoir parlé avec moi, car je t’avoue que répondre à quelqu’un d’autre permet de me mettre au clair.
    C’est là le plus dur à faire je crois, me mettre au clair!

    Bonne journée!!! ;)

    Bisou!

    Ps: très fort, pour la puériculture. ;)

Consulter aussi

3h54 à Nouméa

Bonjour à tous, Ce matin au bureau une collègue devait contacter un huissier en Nouvelle-C…