Accueil Vie magique Issue définitive

Issue définitive

21

Issue définitive dans Vie magique 15112804254317181813785663

Bonjour à tous,

Il fait beau, il fait chaud, la mer est bleue et donc tout est parfait. Afin de célébrer ce beau dimanche je vous propose donc un petit exercice de relaxation.

Et pour être sûr que je ne confonde pas encore les exercices, on va demander à l’un de mes guides de nous en suggérer un.

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Astaroth ? J’avoue que je ne pensais pas que ce serait toi qui viendrais.

« Aurais-tu perdu le nord ? »

Mais je ne sais pas pourquoi je n’arrête pas de proposer des exercices de relaxation qui ne sont pas des exercices de relaxation.

« Qu’est-ce qui te détend vraiment quand tu es stressée ? »

Parler avec vous.

« Eh bien d’accord. Dis à tes lecteurs de prendre une feuille, un crayon et de discuter avec qui ils voudront. »

Oui mais s’ils n’obtiennent pas de réponse, ce ne sera pas une discussion si personne ne vient à eux ?

« Alors ils n’ont qu’à dire ce qu’ils voudront et dessiner quelque chose ensuite. Par la suite la réponse viendra. »

Pourquoi faut-il dessiner ?

« Pour évacuer les énergies lourdes. »

Ah… C’est un exercice de relaxation ?

« Non, c’est de la magie du Milieu. »

De la magie du Milieu… Et elles vont où les énergies ? Parce que là je me méfie, dans l’ombre on évacue soi-même, dans la Lumière on nous aide mais au Milieu, ça peut rester en suspend si personne ne s’en occupe.  

« C’est vrai elles vont rester en suspend. Jusqu’à ce que vous soyez prêts à en faire quelque chose. »

Je vois, on passe par le Milieu mais pour finir par déployer de la volonté.

« Rien ne devrait vous gêner, il est temps de le comprendre. Les énergies lourdes sont avant tout des énergies disponibles. C’est à vous d’apprendre à les utiliser.

Prenons un exemple simple. Votre voisin oublie systématiquement d’acheter du sucre ou du riz ou autre. Chaque fois qu’il passe il en profite pour rester des heures, déversant tous ses malheurs sur vous et repartant en vous laissant chargé.

Ce n’est pas en faisant semblant de ne pas être à la maison que vous solutionnerez le problème. Il n’y a aucune issue dans la fuite.

Il faut que vous acceptiez d’établir des barrières claires. Ainsi les énergies qui vous plombaient auront été transmutés par vous-mêmes et vous serviront par la suite à construire des édifices durables.

Servez-vous de ces énergies qui vous plombent pour faire comprendre fermement mais sans méchanceté à votre voisin que vous ne pouvez pas être toujours disponible.

Il viendra ensuite moins souvent mais ne pourra vous accuser de rien, vous ne l’aurez pas rembarré violemment.

Il est nécessaire d’apprendre à extraire les matériaux solides de la boue.

Évacuer les tensions c’est bien, mais ensuite ? Devant un problème il faut chercher la solution. Et la solution ne peut être que l’issue définitive. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une nette préférence

    Bonjour à tous, « Tu sembles avoir une nette préférence pour la magie lumineuse…
  • Vigilance

    Bonjour à tous, Aujourd’hui, je ne vais pas m’étendre sur ma semaine. Je revie…
  • Modifier un parcours

    Bonjour à tous, « Tout va bien ? », me demande un nouveau DragonR…
Charger d'autres écrits dans Vie magique

21 Commentaires

  1. crystallia

    29 novembre, 2015 à 21:58

    Coucou,

    Je suis surprise par vos retours, j’avoue que je me demandais pourquoi Astaroth m’avait entrainée dans cette direction-là.

    Mais je vois que cela vous parle, tant mieux.

    Bise ;)

  2. Liliane

    29 novembre, 2015 à 20:56

    Coucou Sylvie,

    Merci à toi et à Astaroth. Quand j’ai lu l’article je me suis dit attend me dis pas que tout ce que je vocifère ces jours ça compte pas? Et un peu contre ma volonté j’ai pris mon cahier de réflexion et là j’ai pondu l’équivalent de deux pages et demi, à la fin un dessin m’est venu à l’esprit, un labyrinthe. En tout cas c’est ce qui résumait bien comment je ressentais les choses et le plus drôle c’est que ouais je me suis senti beaucoup mieux. ça me fait penser à l’instant à un exercice que j’ai fait au cours d’une méditation: je devais extraire à l’aide d’une baguette le trop plein de pensées que j’avais dans ma tête et c’était comme dans Harry Potter :) et cette fois là aussi ça avait marché et comme avec les énergies qu’on met de côté pour les réutiliser plus tard, j’avais mis mes pensées extirpées chacune dans une fiole. Parfois j’oublie certaines choses et là je me dis juste relax, le monde ne s’est pas fait en un jour. Je me sens vraiment bien ce soir et ça dure depuis le matin quand je l’ai fait.

    Bises, bonne soirée :)

  3. Miss X

    29 novembre, 2015 à 19:13

    Salut,

    « Ce n’est pas que cela la vie », je me dis, quand je regarde ton blog.
    Bon, ;) , je vais trouver le moyen, comme tout le monde, et en particulier , normalement, je crois, ça devrait être le cas, à mon âge, de juste prendre du bon temps.
    De profiter quoi.

    Bonne journée à toi. ;)
    Bye pour tonight, je plaque là.

  4. Camille-fraise

    29 novembre, 2015 à 17:04

    Coucou,

    Il m’arrive de faire ça avec le dessin quand je suis trop frustrée, mais par contre, cela ne m’a jamais vraiment satisfait parce qu’une fois finie, je réalise qu’au final je voulais exprimer autre chose sur le dessin qui ne sort pas.
    Donc, il m’en reste tout de même une frustration amère, mais moins de colère en tout cas. Donc, c’est déjà pas mal.

    Sinon Sylvie, moi aussi je suis comme toi, quand ça m’énerve, j’appelle l’univers entier et je largue mon sac. Les pauvres… !

    Arf, pour le coup, j’ai vraiment mélangé les 2 articles dans mon autre commentaire.
    Bref, Comme je le disais, j’ai l’habitude de fonctionner avec mon énervement et ma colère comme moteur. Ca m’a parfois rendue très explosive, ferme, tranchante, mais le tremplin a fonctionné, je-ne-sais-comment.

    Bon, j’avoue par contre que j’ai eu des ratés aussi où l’énergie m’a pété en pleine tronche… Pour le coup, ça m’a piqué haha

    Bises !

  5. Camille-fraise

    29 novembre, 2015 à 16:52

    Coucou,
    Ah bah c’est marrant ! C’est ce que je fais depuis plus d’une semaine un peu tous les soirs.

    Je dissous le mot « mes Peurs » dans une bulle en or. Et je fais ça jusqu’à temps que ça me détende. Par contre, j’avoue que je ne m’occupe absolument pas de gérer où va la bubulle ni ce qu’elle en fait !

    Je n’ai jamais cherché à comprendre davantage ! haha
    Mais ça a du sens aussi qu’elle soit transcandée d’une autre manière qui s’avère aussi particulièrement utile.

    Ca me parle surtout que j’ai toujours eu tendance à utiliser mes trop-plein pour me motiver à trouver la force d’aller de l’avant. Cela dit, je ne l’ai jamais fait consciemment.
    J’ai juste toujours fonctionné ainsi.

    Ton article me parle particulièrement. Cela me semble si naturel pour moi d’utiliser ma colère, ma frustration ou mon énervement pour en faire autre chose derrière.

    Ca me fait sourire. C’est rare que je me retrouve aussi bien dans un article ! Pour le coup, on dirait vraiment moi !!

    Astaroth, moi aussi j’taime !

    Bises et merci Sylvie pour ton partage ;)

  6. Carène

    29 novembre, 2015 à 15:07

    Merciiiiii ! ;)
    Bon dimanche à toi !!!
    Bises

  7. Amandine

    29 novembre, 2015 à 12:53

    Merci aussi à vous deux ! Parceque c’est vrai que c’est plombant lorsqu’ on ressent ce type d’énergie. Moi je n’y arrive pas à m’y faire. Quand ça m’arrive j’essaye de me crée une bulle et de faire des minis prières mais non ça me dépasse et bien entendu je me sens bloquée. Aussi, je ne sais pas si ça un lien mais je peux ressentir des douleurs physiques (au ventre par exemple) si je reste trop longtemps à cote de la personne. Alors merci pour ce rappel assez claire Astaroth. Comme quoi, faut pas hésiter à s’écouter :( Merci Sylvie le message est passé . Bon dimanche : )

  8. crystallia

    29 novembre, 2015 à 11:59

    Bonjour Émilie,

    Je suis contente que cet exercice ait pu t’aider.

    J’avoue que j’étais étonnée au départ d’une telle suggestion, j’emploie très peu la magie du Milieu.

    Bonne journée.

  9. Emilie

    29 novembre, 2015 à 11:46

    Merci Sylvie et merci à Astaroh !
    C’est beaucoup plus clair.

  10. Emilie

    29 novembre, 2015 à 11:45

    Merci Sylvie et merci à Astaroh !
    C’est beaucoup plus clair. A la rentrée j’avais fait du rangement et jeté tous les cahiers que je gardais depuis des années et des années. C’étaient les journaux écrits jusqu’à mes choix de vie d’adulte. Je n’ai gardé que les dessins et les poèmes. Je ne comprenais pas pourquoi il fallait se remettre à écrire et à dessiner et pourquoi on m’y poussait alors que cela s’apparentait pour moi à un passage largement égocentrique. Je comprends mieux l’articulation et surtout pourquoi il est si difficile de manifester sa volonté quand on est trop lourd.
    Après on se plaint de ne pas parvenir à prendre sa part du gâteau alors que l’on reste prisonnier des constructions mentales.

Consulter aussi

La fameuse césure

    Bonjour à tous, Aujourd’hui une femme a téléphoné au boulot. Elle a reçu une let…