Accueil Spiritualité Seigneur, donne-moi des jouets

Seigneur, donne-moi des jouets

14

Seigneur, donne-moi des jouets 16010909394817181813884156

Bonjour à tous,

Quand elle était encore une petite fille qui faisait sagement sa prière, la maman d’Anne-Sophie riait de l’entendre dire, Seigneur, donne-moi des jouets.

Aujourd’hui une belle jeune femme, Anne-Sophie elle-même rirait de cette anecdote.

Pourtant, le fait est que même en vieillissant, nous continuons de demander des jouets, notamment quand nous avons l’impression que l’amélioration, le plaisir, la satisfaction, ne pourront venir que d’une aide extérieure.

A l’époque, c’était essentiellement les parents d’Anne-Sophie qui lui achetait des jouets.  Adolescente elle a commencé à travailler de temps en temps, elle faisait de petits boulots et elle a continué une fois étudiante. Jusqu’à ce qu’elle décroche un poste à temps plein à l’issue de ses études.

Cela fait donc bien longtemps qu’Anne-Sophie n’attend plus que l’on lui offre des jouets. Ou des vêtements, des chaussures, des voyages…

Cela ne doit pas l’empêcher de demander de temps en temps, un peu plus d’argent.

C’est ce que j’entends les gens dire autour de moi par moments, ah Seigneur si tu pouvais m’envoyer un peu d’argent !

Ce n’est pas, donne-moi des jouets, mais l’idée reste la même.

Je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’aucun argent ne tombe du ciel. Par contre, les opportunités peuvent se trouver à portée de mains.

Un ami m’expliquait que dans sa vingtaine son plaisir était de voyager ici et là. Plutôt bel homme, il a eu l’occasion de poser pour des photos de mode mais surtout, il n’avait pas peur d’assumer sa volonté de mener une vie peu conventionnelle.

On ne peut pas voyager une grande partie de l’année sans argent et justement, il n’en avait pas. Alors chaque fois qu’il devait se refaire, entre deux voyages, il entrait dans le premier restaurant venu et il demandait qu’on le prenne à l’essai gratuitement pendant trois jours.

Ensuite, il faisait en sorte d’avoir l’argent dont il avait besoin pour partir à nouveau. Et même après s’être finalement « rangé », il a continué à faire plusieurs choses à la fois. 

Jusqu’à maintenant il ne lui viendrait pas à l’esprit de demander des jouets. Après tout les magasins sont là, il suffit de faire en sorte de pouvoir acheter les jouets.

Je sais qu’il peut arriver que l’on refuse une opportunité parce que l’on estime que ce n’est pas le marche-pied rêvé.

Seulement, par expérience je sais que la réponse à Seigneur, si tu pouvais m’envoyer un peu d’argent, se trouve très rarement être un billet de loto gagnant.

Et à cela il y a mille et une raisons qu’il nous est et nous sera donné de comprendre, avec le temps.

Souvent en fait, la bonne requête serait plutôt, ah Seigneur, si je pouvais enfin prendre confiance !

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sous la brise légère

    Bonjour à tous, Afin de solutionner un problème j’ai fait appel à Chouchou, qui m’a donné …
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
Charger d'autres articles liés
  • Sous la brise légère

    Bonjour à tous, Afin de solutionner un problème j’ai fait appel à Chouchou, qui m’a donné …
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
  • Histoire personnelle

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et le dentiste m’a fait faux  bond… « Cela ne …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. Camille-fraise

    14 janvier, 2016 à 20:12

    Coucou

    Melissa, tu te rends compte de l’energie que tu as en realite ? Est ce que tu te rends compte du volume de ralerie que tu es capable de faire depuis plusieurs annees ? Si tu cumules toute cette znergie et qu au lieu de lutter a contre courant et raler par fatalite, tu peux faire vraiment bcp de choses.

    Il y a un moment ou essayer ne fonctionne plus. A ce moment la, agis sans reflechir. Fais. Bouge. Tu as acces a internet alors mets toi la tete dans tes projets, enfile tes oeilleres et n ecoutent plus personne. Juste fixe tou dans ton objectif et a chaque que tu as envie de raler, agis.

    Tu vas voir ce que tu es capable de faire avec tout ce trop plein.

    Allez ma poule, lache rien. La fatalite n existe pas.

    Arrete de raler et canalise toi. Un jour une action, ou un jour un paragraphe. Tu vas voir a la fin du mois.
    Ce sera la mission de ta vie mais tu en ressortiras d autant plus fiere.

    Peace.

  2. Miss X

    14 janvier, 2016 à 10:20

    Salut,

    Je dois admettre que à chaque fois que je lis quelque chose, tout ne devrait être que lutte, et ça me heurte.
    Je ne vois pas en quoi la vie devrait être un perpétuel labeur et une perpétuelle épreuve au lieu d’être juste bonne et d’être la vie.
    Pourquoi on devrait avoir à souffrir les uns les autres, alors qu’on compte sur nous et le monde qui nous entoure est « bon ».
    Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas juste compter sur les humains, ce genre de truc, on à tous des réponses
    ça veut pas dire qu’on va l’admettre, que ça nous révolte pas, qu’on se plainds de soi.
    Je sais que c’est pas un bon ton, et que je suis pas censée l’avoir, mais il se trouve que j’arrive difficilement à faire autrement, et que quand on est quelque chose, hé bien , on l’est.
    Pour changer, ça se fait pas en deux heures, et simplement, il faut du temps et des efforts.
    Qui ne doivent pas être douleureux.
    Moi ou un ami qui avons raté notre vie scolaire, qu’est-ce qu’il reste de beau, et gratifiant?
    Pas le regard des autres, c’est sûr, sauf ceux qui sont comme nous, et encore.
    On pense peut-être du mal de nous-même à défaut de nous déculpabiliser, quand votre père ou votre mère vous apprends que , hé bien, je vais me taire.

    Moi aussi je gère pas tout, voilà.
    Surtout, comment tu veuilles qu’on fasse, à part avancer, quand on voit les autres rouler sur l’or et le bonheur (façon de paler si je puis me permettre) alors que nous on à fait des erreurs, et de grosses erreurs, avec de r=grosses répercussions sur notre vie, personnelle, intime, morale, matérielle.

    Et les personnes qui nous entourent ne sont pas en meilleur posture que nous car ils n’arrivent pas à réagir correctement , alors on se contente de se taire, car les personnes en on plein les nerfs on veut pas les lester avec ça.

    Dîtes moi où sont passées les fêtes communes, les fêtes de village, les banquets, les bons temps le soir avec les autres dehors, au lieu de rentrer.

    Rester , dîner avec son ordinateur, son portable, pourquoi y’a autant d’ados incapables et maladroits?
    C’est quoi comme climat, quand on voit nos jeunes agir comme ils font?
    Bref, sans commentaire, je crois que tout le monde à compris que je trouve que y’a quelque chose qui ne va pas quelque part pour notre/mon propre bien-être, et que bien sûr, ça me concerne.

    On est d’accord, je suis pas la seule à le ressentir, je suis peut-être juste plus en train d’en souffrir que les autres, qui ont moins besoin de contact humain, ou émotionnel, peut-être.

    Il y en a qui sont forts en maths, en géométrie, d’autres ne sont pas particulièrement intelligents, ou n’ont pas d’imagination.
    Bref, et il y en a qui ne sont pas bien en cours, mais c’était la meilleure option, et qui souffre d’un déficit d’occasions sociales correctes, et qui ont particulièrement besoin de ça. C’est comme un sens physique ultradéveloppé.
    J’imagine que personne ne répondre, ou que je le supporterai pas bien sûr, à chaque fois que je dis quelque chose je referme, parce que j’ai peur de prendre trop cher de la part de quelqu’un.

    Moi aussi j’essaye de ménager mes nerfs, c’est pour ça que toute chose n’est pas bonne à dire sur un blog!
    Ou à certaines personnes et pas d’autres.
    Y’a pas de mystère/

  3. miss X

    13 janvier, 2016 à 19:22

    Salut,

    Je ne peux pas, je me sens mal, pour l’heure, ce n’est pas ce que je souhaite faire, c’est trop tôt. Le bac en soi, déja, il faut que je travaille seule avec un livre, ce que je ne veux pas faire.
    Le programme, je le connait peut-être, les livres, d’accord, etc. Ce que je veux dire c’est qu’il m’est plus agréable d’avoir une vie, je veux dire que depuis que j’ai laché mes livres de cours, j’ai passé des soirées avec des amis, des camarades, et que je me suis sentie revivre.
    Demain, j’ai eu providentiellement une place de livre à 14heures, ( ce que j’esperai avoir) à la mission locale, avec une conseillère en insertion.
    J’ai appellé et j’ai dis que je souhaitais parler travail et appartement.
    Je suis coincée entre le feu de ce qu’on me dit de faire et ce que je crois de meilleur, et malheuresement, ce que je suis capable seulement pour l’heure, alors je vais prendre le temps de vivre.
    En attendant, je supporte une mère, qui à un regard, et un mauvais regard, et qui est acariâtre, et qui râle, et qui m’emmerde, c’est une teigne, je suis désolée de le dire.
    Et c’est ce qui me pousse à croire et à te dire que je ferai mieux de partir, et de continuer ce qui me fait du bien, à savoir, sortir, avoir enfin des amis, des soirées, un travail, un revenu qui me permet de me nourrir (nous n’avons pas le même régime alimentaire, et elle me donne 50€ par mois ce qui est largement insuffisant pour ce que je veux faire/acheter pour ma nourriture et ma vie.) , vois-tu, il a ce que tu enseignes à quelqu’un, le malheur que tu lui fait subir parce qu’il ne se comporte pas de la manière dont tu désires, pleurer devant les autres parce que ta fille n’arrive pas et ne veut pas y correspondre et en meurs à petit feu, et ta fille qui veut continuer à faire ce qu’il lui fait du bien, et qui en à marre, parce que personne lui à dit qu’elle n’avait pas à avoir peur d’un monde fait de merde, voilà, c’est dit, je suis désolée.
    Je vis dans un lieu ou le climat social et merdique, et comme plus du quart des personnes sur cette planète peut-être.

    Bonne journée.
    Dernier cri de désespoir peut-être.

  4. Lucie

    13 janvier, 2016 à 19:16

    Bonsoir,

    Tout a été dit.

    En effet quelques soient les souhaits que nous avons, il faut se battre pour les réaliser. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière en claquant des doigts. Je ne pense pas avoir souhaité des « jouets », j’ai plutôt demandé pour les autres et souvent avec succès.

    Ma vie n’a pas été facile, je me suis battue pour plein de choses, j’ai reculé, j’ai avancé, je sais que j’ai encore de sacrés épreuves qui m’attendent mais j’ai toujours été épaulée spirituellement, et je me suis souvent demandé pourquoi? Je commence seulement à essayer de prendre confiance en moi. J’obtiens des réponses par personne interposée, en lisant également tes écrits et les commentaires de vous tous(je précise que je n’ai aucun don de médium, ce n’est pas mon chemin de vie)!

    Lors d’un précédent message je parlais de Sophie, si j’avais continué mes lectures j’aurai trouvé la réponse, il s’agissait d’une correspondante du blog. Comme quoi il faut prendre le temps!

    Merci Chrystallia, bises

Consulter aussi

Sous le sable

Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …