Accueil Spiritualité Seigneur, donne-moi des jouets

Seigneur, donne-moi des jouets

14

Seigneur, donne-moi des jouets 16010909394817181813884156

Bonjour à tous,

Quand elle était encore une petite fille qui faisait sagement sa prière, la maman d’Anne-Sophie riait de l’entendre dire, Seigneur, donne-moi des jouets.

Aujourd’hui une belle jeune femme, Anne-Sophie elle-même rirait de cette anecdote.

Pourtant, le fait est que même en vieillissant, nous continuons de demander des jouets, notamment quand nous avons l’impression que l’amélioration, le plaisir, la satisfaction, ne pourront venir que d’une aide extérieure.

A l’époque, c’était essentiellement les parents d’Anne-Sophie qui lui achetait des jouets.  Adolescente elle a commencé à travailler de temps en temps, elle faisait de petits boulots et elle a continué une fois étudiante. Jusqu’à ce qu’elle décroche un poste à temps plein à l’issue de ses études.

Cela fait donc bien longtemps qu’Anne-Sophie n’attend plus que l’on lui offre des jouets. Ou des vêtements, des chaussures, des voyages…

Cela ne doit pas l’empêcher de demander de temps en temps, un peu plus d’argent.

C’est ce que j’entends les gens dire autour de moi par moments, ah Seigneur si tu pouvais m’envoyer un peu d’argent !

Ce n’est pas, donne-moi des jouets, mais l’idée reste la même.

Je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’aucun argent ne tombe du ciel. Par contre, les opportunités peuvent se trouver à portée de mains.

Un ami m’expliquait que dans sa vingtaine son plaisir était de voyager ici et là. Plutôt bel homme, il a eu l’occasion de poser pour des photos de mode mais surtout, il n’avait pas peur d’assumer sa volonté de mener une vie peu conventionnelle.

On ne peut pas voyager une grande partie de l’année sans argent et justement, il n’en avait pas. Alors chaque fois qu’il devait se refaire, entre deux voyages, il entrait dans le premier restaurant venu et il demandait qu’on le prenne à l’essai gratuitement pendant trois jours.

Ensuite, il faisait en sorte d’avoir l’argent dont il avait besoin pour partir à nouveau. Et même après s’être finalement « rangé », il a continué à faire plusieurs choses à la fois. 

Jusqu’à maintenant il ne lui viendrait pas à l’esprit de demander des jouets. Après tout les magasins sont là, il suffit de faire en sorte de pouvoir acheter les jouets.

Je sais qu’il peut arriver que l’on refuse une opportunité parce que l’on estime que ce n’est pas le marche-pied rêvé.

Seulement, par expérience je sais que la réponse à Seigneur, si tu pouvais m’envoyer un peu d’argent, se trouve très rarement être un billet de loto gagnant.

Et à cela il y a mille et une raisons qu’il nous est et nous sera donné de comprendre, avec le temps.

Souvent en fait, la bonne requête serait plutôt, ah Seigneur, si je pouvais enfin prendre confiance !

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. crystallia

    13 janvier, 2016 à 17:34

    Bonjour Mélissa,

    Après tout est affaire de perspectives. Pour un enfant ce qui est important peut paraitre bien dérisoire aux yeux d’un adulte.

    Mais demander un miracle revient bien à demander des jouets, ou quelque chose qu’aucun enfant ne peut s’offrir seul. C’était là le propos, dans le fait que l’on pense parfois que seul on n’arrivera pas.

    Les enfants ont besoin qu’on s’occupe d’eux. Ils ne peuvent le faire eux-mêmes.

    Nous pouvons avoir ce sentiment aussi. Et donc demander de l’aide. La différence c’est qu’a priori ils ont une ou deux personnes toutes désignées vers qui se tourner. Ce n’est pas toujours notre cas.

    Les miracles dans nos vies se manifestent surtout en fonction de nos vrais besoins.

    La Source ne dit jamais non. Toutefois elle nous laisse la possibilité de prendre une voie ou une autre.

    De la même manière que tu as le droit d’avoir ton opinion, ta mère a le droit d’avoir la sienne. Ce qui te gêne c’est que tu ne peux pas l’envoyer balader comme tu le voudrais.

    C’est là qu’est l’enseignement que tu dois recevoir. Tu aurais déjà dû le comprendre.

    Fais en sorte d’avoir ton bac, inscris-toi à la fac, les choses s’aplaniront d’elles-mêmes.

    En te voyant t’épanouir, construire ton avenir, elle cessera de t’ennuyer.

    Mais soit tu vas travailler, soit tu fais des études. Il n’y a aucune raison, aucune, pour qu’elle accepte que tu attendes une opportunité dont tu ignores si elle arrivera ou non.

    Il faut que tu sois sure de ce que tu veux, c’est la seule manière efficace de tenir tête à ta mère.

    Et de ne plus avoir peur ni de la vie, ni du regard des autres.

    Tu as l’air de penser que la jeunesse devrait octroyer des privilèges. J’ai vu la fille d’un médecin se faire jeter dehors le jour de son dix-huitième anniversaire. Son père l’attendait avec une valise quand elle est rentrée.

    Il avait les moyens de financer sa vie estudiantine, il ne le souhaitait pas.

    Une amie a dû supporter toutes ses études durant le scepticisme de ses proches qui ne croyaient pas en elle et elle aussi était « coincée » elle ne pouvait pas déménager, pas d’argent à elle.

    Une autre n’a jamais pu acheter la robe de mariée qui lui plaisait à cause des traditions religieuses de sa famille. Je dis une, c’était deux. Et elles avaient la vingtaine.

    Ma mère a subi la méchanceté à son égard de ma grand-mère paternelle. Comme toutes ses belles-sœurs.

    Honnêtement dis-moi, qu’est-ce que tu croyais ? Tu croyais que quelque part une place douillette t’attendait ?

    C’est le cas il y a bien une place pour toi au paradis. Seulement, il va falloir t’y rendre.

    Tu crois que tu peux arriver à intégrer cela ? Tu crois que tu peux arriver à comprendre qu’il va falloir t’y rendre ?

    Pourquoi penses-tu que malgré tes suppliques, aucun miracle n’ait encore eu lieu ?

    Tu as dit que travailler ne t’intéresse pas, que tu veux ton bac pour faire de bonnes études. Je t’encourage dans cette direction.

    Étudie sérieusement et sors-toi de cette situation difficile à plusieurs niveaux.

    Il reste quelques mois de préparation, tu connais déjà le programme, fais le nécessaire.

    Ceci est la dernière réponse que je t’apporterai. J’ai réalisé que je ne peux pas t’apporter davantage d’aide.

    Ceci dit, le mal-être se traite.

    Bonne journée.

  2. miss X

    13 janvier, 2016 à 16:37

    Salut,

    Non, je n’ai qu’une prière, et ce ne sont pas des jouets que je veux.
    Il n’y a pas que des jouets, il à des matériaux, des vies à construire..parfois ça n’a rien à voir avec se distraire, mais changer radicalement de vie, en douceur, sans le regard des autres, et surtout sans la peur, alors qu’on est dans la jeunesse.
    Si seulement j’étais aussi calme que l’eau, comme le dit Lao Tseu dans son enseignement,
    Si enfin ma mère pouvait admettre et reconnaître que je ne peux pas devenir un professeur, emprunter la voie qu’elle ne me montre pas, mais qu’elle indique et que ELLE , elle voudrait.
    Enfin surtout, qu’elle reconnaisse que non, et que je suis en mal-être, et que je ne peux pas, et que même si c’est une voie, hé bien ce n’est pas celle là pour l’heure pour moi, et que je souffre à tenter de la suivre, parce que j’aimerai en faire d’autre.
    Voilà, elle n’a pas d’éducation dans ce domaine, et elle veut me faire prendre des choses qu’elle à elle même pas saisies.
    Bref, j’en ai ma claque.
    Seigneur, un miracle, et change ma mère, en s’introduisant dans ses pensées, et que tout le monde qui me regarderait mal arrête de le faire, et d me connaître, au lieu de juger.
    Amen.

  3. miss X

    13 janvier, 2016 à 12:37

    Salut ;) , j’imagine que tant mieux aux gens qui se sentent bien comme ils vivent, pour ma part, je n’irai ps faire ce que ton ami à fait, et je sais pourquoi.

    Bonne journée !

  4. Fleur

    13 janvier, 2016 à 11:46

    Re-bonjour !

    En même temps l’enfance passe tellement vite !
    et quand je vois ce qu’une petite fille gâtée comme toi Sylvie apporte aux autres par ses partages d’expériences ! quelle sagesse !
    comme quoi …

    Bises !

  5. crystallia

    13 janvier, 2016 à 11:37

    Bonjour,

    Joyeux anniversaire Émilie ! Je te souhaite de passer une belle journée en compagnie de tes proches.

    Moi j’avais des tas de jouets quand j’étais enfant. Et à noël ma mère cachait certains les années où on en recevait trois tonnes tant elle trouvait la situation ridicule.

    Elle trouvait que devant trop de paquets, on ne prenait pas le temps d’apprécier.

    J’avoue que devant la montagne (je n’exagère pas) de jouets que mon neveu a reçu à noël, j’ai repensé à ce qu’elle m’avait dit et j’ai compris son geste.

    L’an prochain je lui offrirai un vêtement et un jouet.

    Merci à vous toutes.

    Bise ;)

  6. Emilie

    13 janvier, 2016 à 10:33

    Merci les filles ! merci pour mes cadeaux d’anniversaire de là haut qui m’ont permis de comprendre les rêves bizarres de citron bleu et de lignes dans le dos ou ce message inquiétant « tu as perdu beaucoup de sang » qui s’est relié à l’inspiration du sang de l’alliance. Il y a beaucoup de choses qui me font envie mais ce qui compte le plus au monde pour moi est dans l’intention.
    Bises

  7. Emilie

    13 janvier, 2016 à 10:33

    Merci les filles ! merci pour mes cadeaux d’anniversaire de là haut qui m’ont permis de comprendre les rêves bizarres de citron bleu et de lignes dans le dos ou ce message inquiétant « tu as perdu beaucoup de sang » qui s’est relié à l’inspiration du sang de l’alliance. Il y a beaucoup de choses qui me font envie mais ce qui compte le plus au monde pour moi est dans l’intention.
    Bises

  8. Liliane

    13 janvier, 2016 à 8:58

    Coucou,

    Joyeux anniversaire Emilie :) Il drôle cet article, en tout cas je le trouve drôle, il me rappelle mon enfance. Je n’ai pas spécialement prier pour avoir plus de jouets, j’en avais un pour l’année à Noël mais plus pour des choses du genre aller en week-end chez mes grands-parents. Après un certain nombre d’essai j’en suis arrivée à cette prière permet moi de voir les opportunités qui se présentent pour atteindre mes objectifs, même si parfois je suis partisane du moindre effort, Eh bah tiens je viens de trouver une nouvelle prière, je suis trop flemmarde il faut que ça cesse.

    Bises, bonne journée

  9. Fleur

    13 janvier, 2016 à 8:41

    Bonjour Sylvie !

    Merci pour cet article,
    j’ai l’impression d’avoir fait le tour de ce message mais que la Vie est un éternel recommencement avec à chaque fois de nouvelles bases … les expériences se représentent encore et encore tout en prenant en compte l’évolution passée …
    Trop de mal avec ces histoires de finances et de bien-être matériel !

    Bises

    Émilie, je te souhaite un très bel anniversaire !

    Bises

  10. Emilie

    13 janvier, 2016 à 1:49

    Bonjour Sylvie,
    Ah ah ah, c’est mon anniversaire et c’est les soldes ! il y a des choses qui ne s’achètent pas en fait … la liberté et la confiance entre autre. J’ai connu des personnes qui vivaient comme ce jeune homme et honnêtement cela va un temps, à condition de ne pas avoir d’enfants et de ne pas avoir envie de se poser (ou d’avoir quelqu’un qui va assurer quand la divine providence aura été voir ailleurs, un peu comme vous). Finalement on peut toujours jongler si on veut continuer à jouer à la balle. Sourions !
    https://www.youtube.com/watch?v=eFGyl33QUr8

Consulter aussi

Nourris la vie

Bonjour à tous, « Alors, tu ne te renseignes pas davantage pour cette idée de t…