Montréal

18

Montréal 16021303222117181813970495

Bonjour à tous,

« Dis-moi ma belle enfant, tu te souviens de Montréal ? », me demande Lauviah.

En m’y rendant, je me suis souvenue y avoir vécu, dans un passé antérieur.

« Étais-tu choquée de comprendre cela ? »

Non, j’ai juste compris avant même que l’avion atterrisse que j’avais déjà vécu là. Il y avait ce sentiment que le lieu m’était familier. J’ai eu l’impression de rentrer. Mais ce n’était ni perturbant ni désagréable. »

Le sentiment d’avoir oublié quelque chose ? »

Non.

« D’avoir perdu quelque chose ? »

Non plus.

« Juste la certitude d’y avoir vécu, autrefois. »

Oui voilà.

« L’envie de poursuivre ta vie là-bas ? »

Nullement. Je veux rester ici.

« Tu retourneras au Canada ? »

Je veux voir Vancouver. Et l’océan Pacifique.

« Que tu ne connais pas. »

Je ne connais que l’Atlantique.

« Chez toi il n’y a pas de requin, les eaux sont majoritairement calmes. »

Il parait qu’il y a des requins, au large. J’ai entendu dire que certaines personnes auraient nagé avec, je ne sais pas si c’est vrai. Comme quoi, ils ne mordent pas, n’attaquent pas…

Moi je sais que j’ai vu des dauphins. De jolis dauphins qui sautaient, c’était super.

J’aime bien les dauphins.

« Les requins ne viennent pas près des côtes ? »

Je ne crois pas qu’ils s’approchent beaucoup non…

« Saurais-tu reconnaitre un requin ? »

J’espère que je n’aurais jamais à reconnaître un requin !!!

Pourquoi est-ce que tu me parles de ça ? Tu vas me faire craindre d’aller me baigner ! Je sais, je n’irais plus qu’à la Pointe Faula, à marée basse (quasiment toute la journée) l’eau nous arrive en dessous des genoux sur des kilomètres, aucun requin ne peut nager là. 

« N’oublie pas ta crème solaire. »

Lol.

« Donc tu te souviens de Montréal ? »

Oui, je te l’ai dit, en y allant j’ai compris que j’y avais déjà vécu.

« C’est tout ce dont tu te souviens ? »

Je sais que ce type de souvenir est lié à une porte toujours ouverte. De quoi veux-tu me parler ?

« Tu disais dernièrement dans un commentaire combien les énergies pouvaient te sembler lourdes. »

Aujourd’hui elles sont légères ! C’est drôle. 

« Et ta cheville ? »

Ca va mieux depuis que j’ai écrit que j’avais eu un souci de santé lié à ma cheville.

« Saurais-tu reconnaitre un requin ma belle Sylvie ? »

Il y en a un non loin ?

« Eledahiel te le dirait. Dans un rêve. Ou tu le sentirais, à ses énergies. Ma douce Sylvie. Penses-tu que tu confondrais un dauphin au ventre rose et un requin ? »

Oh non ! C’est marrant ce ventre rose…

« Le Montréal dans lequel tu t’es promenée ne ressemble pas à celui dans lequel tu vivais. »

Je sais, c’était il y a longtemps.

« Tu te souviens du visage souriant ? »

Oui je me souviens, un des premiers rêves où j’étais invitée à explorer mes vies passées. Cette femme je savais que c’était moi, telle que j’étais dans une vie d’avant. C’est dans cette vie-là que je vivais à Montréal.

« Tu avais les yeux aussi bleus qu’ils sont bruns aujourd’hui. Comment as-tu su qu’elle était toi ? »

Je l’ai su, c’est tout.

« Tu voudrais retourner vivre en région parisienne ? »

Pour quoi faire ? Tester Paris-plage l’été ? Même quand je vivais à Marseille, cela me faisait rire.

« Marseille est située au bord de la Méditerranée. » 

Oui, on y trouve donc de vraies plages. J’arrête.

« L’endroit où tu as grandi ne te manque pas ? »

C’est séquence nostalgie ce soir ? Non, il ne me manque pas.

« Et prendre le métro chaque jour pour aller au travail, comme tes parents à l’époque ? »

Mes parents ont raison, nous avons plus de chances qu’eux.

« Tu as des collègues qui vont à la plage après le travail. »

Oui, ce n’est pas la majorité non plus. Je ne le fais pas. 

« Toi tu préfères le shopping après le travail, ma douce enfant. »

Lol.

« D’autres souvenirs te sont revenus n’est-ce pas ? »

Oui.

« Tu veux m’en parler ? »

J’ai compris qu’en réalité cela fait vraiment longtemps que tu as cessé de t’incarner. Et que tu es devenu mon Gardien.

« Tu pourrais retourner à Montréal, dans un an ou deux. Qui sait, tu pourrais y passer un plus de temps. »

On verra.

« Tu pourras retourner à La baie d’Hudson. »

Lol, plus jamais, je ne suis pas capable de résister aux vendeuses ! 

« Je t’ai dit que je souhaitais que tu veuilles continuer à t’incarner. »

Je m’en souviens.

« Je continuerai de veiller sur toi. »

C’est pour ça que tu veux que je revienne ?

« Non, c’est parce que j’aime ton cœur qui brille.  Ma belle enfant, les souvenirs ont un objectif. Ils ne sont pas dus au hasard. »

Qu’est-ce que j’ai oublié de faire dans la vie de Montréal ?

« Tu ne devrais pas te soucier de cela, regarde juste les étoiles dans le ciel. Et souviens-toi que tu sais faire la différence entre un requin et un dauphin.

Belle nuit à toi ma douce Sylvie. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

18 Commentaires

  1. Arc

    17 février, 2016 à 13:17

    Bonjour,

    Lorsqu’on est jeune et bien portant, gardons en tête qu’après le passage d’un petit virus, on se sent mieux qu’avant. Alors on pourrait se dire « Youhou! Je m’offre une petite grippe (comme on s’offre un jeune) : je vais me sentir renouvellé et plein d’énergie dans quelques jours ! » Et ce sera.

    Et encore, que notre organisme est aussi composé de virus, sans lesquels nous mourrions.

    Dans cette veine, l’humanité elle-même peut être vue comme un virus, bénéfique ou maléfique selon le point de vue. Virus qui, il y a des millions d’années, avant de muter, a su s’adapter aux premiers éléments d’oxygène qui sont devenus notre biotope. Oxygène qui était fatal aux autres ‘créatures’. (Comme ces espèces qui s’adaptent et mutent aujourd’hui suite à des accidents atomiques.)

    Bref. Les projections personnelles et collectives, c’est une chose. Toutefois faire le pas de s’en extraire pour ressentir ou se questionner sur la contrepartie énergétique de telle ou telle espèce, par exemple, est une expérience magnifique qui pousse à la joie et à la communion.
    Partir à la découverte de la raison d’être et de l’état d’être de chacune, c’est merveilleux !

    Voilà. Je suis en retard…

    Bonne journée

    • crystallia

      18 février, 2016 à 2:35

      Bonsoir,

      Mon rhume est arrivé en même temps qu’un plombage qui vient de sauter…

      Usure a dit le dentiste, tandis que ce rhume me rappelle ce que j’ai à évacuer.

      Bise ;)

  2. Camille-fraise

    17 février, 2016 à 2:10

    Coucou,

    Je crois aussi ;) De temps en temps, il se manifeste ici et là. Ce rêve était il y a longtemps et ta réponse me fait sourire.

    Je repense surtout à la manière dont les peurs se manifestent et comment notre propre système de défense réagit.

    Ca me rappelle un film ou documentaire (je ne sais plus) qui disait que les cellules du corps luttent sans cesse contre quelques choses, la chaleur, le froid, le stress, le virus, les multiples bactéries etc…
    Nous sommes en perpétuel mouvement et réactions face au monde et ces réactions sont intuitives, instinctives. C’est notre mode de survie et d’apprentissage. Nous nous adaptons sans cesse. Nous évoluons sans cesse.

    Bref, je m’égare, je ne sais plus pourquoi. Bises !

  3. Camille-fraise

    17 février, 2016 à 0:26

    Coucou

    Oh ! En lisant ta réponse Sylvie, j ai eu un tilt.
    je me suis dit « roh la vache ! Ca s trouve en faite, le mage en moi est enfermé au delà du requin (de mes peurs).  »
    Je l avais vu comme quelque chose d exterieur à moi mais peut etre qu en fait, c est une part de moi …

    C est marrant que je me dise ca, ca fait plusieurs années que je ne voyais autrement. Bref…

    À mediter…

    Le temps, quel vaste sujet.

    Bises et merci. Grace a toi j ai un tilt marrant. Lol

    • crystallia

      17 février, 2016 à 1:56

      Coucou Camille,

      Peut-être même qu’il n’est pas enfermé du tout.

      Bise ;)

  4. crystallia

    16 février, 2016 à 23:39

    Bonsoir,

    « Certains enseignements sont plus complexes qu’il n’y parait. Mais le temps est si subjectif…

    Aujourd’hui, hier, demain, le message qui doit passer passe toujours, pour tout le monde. »

    C’était la réponse de Lauviah.

    Nathalie, c’est cette flamme qui est le cadeau de cette vie et de toutes les autres.

    Bise ;)

  5. Camille-fraise

    15 février, 2016 à 19:48

    Coucou,

    Une fois en rêve lucide, j ai fait un Appel et un mage est apparut. Il avait l air blaźé de devoir geré ma demande. Ce qui m a fait drôle, c est lorsqu’il m’a dit qu il était en réalité enfermé dans le corps d’un requin.

    Sinon, pour moi, comme Emilie, les requins m’ont traumatisé à cause du film mes dents de la mer. Toute ma jeunesse, les requins ont pris formes dans mes cauchemars et il a fallu que j apprenne à les gérer, à faire face au danger et à gérer la situation de stress.

    Après, le requin , c est puissant quand même, il n y a pas de raisons à ce que tu ne sentes pas ca venir Sylvie. ;)

    Bises

  6. Bluebird

    15 février, 2016 à 16:00

    PS : Emilie…trop bon le coup du « poisson clou » ! j’adore…

Consulter aussi

Prenons le thé

Bonjour à tous, J’ai eu des nouvelles d’un collègue aujourd’hui. Des nou…