Accueil Spiritualité Histoire d’eau

Histoire d’eau

18

Histoire d'eau 16022006483217181813990610

Bonjour à tous,

« Tu as pris ton thé aujourd’hui ? », me demande Elédahiel.

Pas encore, je vais le prendre tout à l’heure.

« C’est bien d’avoir décidé de t’organiser pour en boire au travail également. »

Oui et puis j’aime bien en fait, c’est agréable.

« Tu as remarqué que tes collègues se sont mises à apporter leur eau chaude elles aussi. »

Tu sais, je ne pensais pas à mal en venant avec la mienne. Je voyais les autres utiliser la bouilloire. Par convenance et parce que je n’aime pas demander en vérité, j’amène mon eau. Mais c’est tout.

Je n’ai jamais dit aux autres de cesser d’utiliser la bouilloire…

« Tu amènes ton eau, tes gobelets, tes serviettes, tes petites cuillers… »

J’aime que tout soit cosy. J’amène mes affaires pour que je dispose de tout ce dont j’ai besoin pour me sentir bien. Ainsi je n’ai pas à demander quoi que ce soit. Et donc je n’entends pas, Untel n’achète jamais de gobelet, Tel autre oublie de débrancher la bouilloire, ne la vide pas, Untel n’a jamais de petite cuiller heureusement que je suis là, ou autre réflexion de ce type.

Je ne voulais rien entendre du tout me concernant. Je viens pour travailler, pas pour faire des histoires. 

« Pourquoi n’amènes-tu pas une tasse ? »

Par fainéantise, je déteste la vaisselle.

« Et maintenant chaque personne amène son eau. »

Je ne sais pas pourquoi les autres ont cessé d’utiliser la bouilloire ! Je ne comprends pas. Je précise tout de même au cas où certains se poseraient la question que ce n’est pas de moi qu’émanent les réflexions que j’ai rapporté un peu plus haut.

« Et tu ne vas pas aux toilettes chercher du papier, tu sors de ton beau sac de jolies serviettes bien pliées. »

Je préfère.

« Tu n’envahis pas l’espace non plus, tous les jours tu amènes tout ton nécessaire dans ton sac Longchamp. »

C’est vous qui m’avez demandé de ne plus utiliser l’autre. J’avais acheté un sac exprès.

« Un sac que toutes tes collègues auraient remarqué. Ce Longchamp, tu l’as depuis plusieurs années, ce n’est pas un modèle récent.

Nous savons que tu détestes les sacs en plastique ou que tu trouves inélégant les sacs isothermes que semblent affectionner tes collègues. Nous savons pourquoi tu as pris la peine d’acheter un joli sac.

Nous sommes les seuls à savoir que tu ne l’as pas payé cher. Les autres se seraient arrêtés au fait qu’il s’agit d’un sac Lancel. »

Je pense qu’il est assez évident qu’il ne s’agit pas d’un modèle à 1 000 €.

« Il est surtout évident que ta mauvaise gestion des énergies et de l’empathie te pousse à mettre des barrières visuelles qui te poseraient problème si nous ne t’alertions pas de temps en temps.

Tes collègues sont jalouses. Elles ont cessé d’utiliser la bouilloire pour te montrer qu’elles aussi, elles peuvent amener leur eau chaude si elles le veulent. Une en particulier. Il y en a une qui est sincèrement bienveillante envers toi.

Mais une autre est envieuse et il y en a une qui est réellement jalouse. 

Tu sens tout cela. C’est pour cette raison en réalité que tu préfères amener toutes tes propres affaires, jusqu’à ton eau. »

Le sac Lancel était juste une bonne affaire.

« Et le Longchamp en cuir de l’autre jour ? »

Mon cerveau s’est déconnecté à l’instant où je l’ai vu. Le temps que tous les branchements soient remis en place, j’avais déjà composé le code de ma carte bancaire. Ah la la…

« Nous te disons de te faire plaisir. Tu pouvais acheter ce sac. Tu n’en achètes pas un tous les mois. De la même manière, l’idée de ranger ton eau, ton thé et toutes tes affaires dans un joli sac est bonne aussi.

Mais, les personnes jalouses sont des personnes dont il faut se méfier. Cette femme en particulier ne sera jamais ton amie. Souviens-t’en. 

Et souviens-toi que celles qui sont envieuses sont observatrices. Les gens parlent, se posent des questions. Une entreprise c’est comme un tout petit village. Tu ne pourras pas faire en sorte qu’on ne parle pas de toi. Seulement, tu peux faire en sorte qu’on ne parle pas que de toi.

Notamment en restant naturelle. 

« Donc tu me dis de ne rien changer ? »

Non, je te dis de ne jamais oublier que tu es médium. Il faut que tu acceptes les informations qui te parviennent. C’est tout, tu sauras comment réagir.

« J’ai l’air prétentieuse avec mes petites serviettes ? »

D’une manière générale tu sembles déconnectée de la réalité que connaisse tes collègues. Qui te rappellent à la moindre occasion-prétexte qu’eux-mêmes n’ont pas les moyens de s’offrir deux croisières.

Amène ton eau si tu veux. Mais pas dans un sac Lancel neuf. Garde-le pour le porter occasionnellement, comme sac à main, comme les autres sacs. »

Si j’étais riche, je ne travaillerais pas comme salariée. 

« Ils ne sont pas riches non plus. Et ont déjà dû faire nombre de concessions. »

Et pas moi ?

« Toi qui arrives chaque jour avec le sourire ? Qui a les moyens d’acheter des serviettes en papier au lieu d’aller aux toilettes ou au réfectoire, comme tout le monde ?

Qui porte de jolis vêtements et peut se permettre de venir travailler dans des souliers pailletés ? Qui voyage… »

S’il y a bien une chose que j’ai comprise c’est qu’il ne tient qu’à soi d’être heureux. 

« Mais les gens ne savent pas comment l’être pour beaucoup, c’est pour cette raison qu’ils t’envient. Et c’est parce que tu le sais que tu préfères amener ton eau.

Sois consciente, c’est ce que je te demande. Ou tu continueras de recevoir des avertissements. Sois consciente que c’est une chance de savoir comment être heureuse. Et que beaucoup ne le sauront jamais. »

Je vois. Le sac Lancel ira très bien avec ma robe blanche.

« Oui, tu seras belle comme d’habitude. Souris surtout. N’arrête jamais de sourire à ce monde. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

18 Commentaires

  1. xavier

    22 février, 2016 à 12:03

    Salut Sylvie,

    Avant tout oui 7 c’est un chiffre qui sonne bien en tout cas.

    Sylvie, j’ai une personne dans mon entourage qui me plaît et un jour en la regardant son visage a changé c’est à dire je la « voyais » tel qu’elle est et c’est la première fois que ça me fait ça. En dehors de l’ange terrestre que j’avais rencontré une fois mais ce n’est pas un ange incarné. Et mon amie est en souffrance j’aimerais savoir est-ce que c’est possible de l’aider par une prière ou autre s’il te plait ?

    Bise

  2. crystallia

    22 février, 2016 à 11:02

    Coucou !

    C’est vrai c’est mon petit univers miniature. Et c’est ce qui me plait !

    Arc, je comprends bien que tu aies hâte, c’est mieux d’avoir son univers justement.

    Fleur, je crois le bourgeois sent bon mais la version sans acétone n’est pas fantastique.

    Mélissa, je suis bien certaine, certaine, que ce n’est pas le cas.

    Anais, merci pour tes mots.

    Quant à cette histoire de déconnexion, un mystère médical…

    Bonne journée ;)

  3. Bluebird

    22 février, 2016 à 9:44

    PS: OUps… »Lancel », pas « Longchamp »
    Désolée, je n’ai aucune culture « sac » :)

  4. Bluebird

    22 février, 2016 à 9:42

    Coucou Sylvie !

    J’ai bien ri à lire ton échange avec Elédahiel à propos du sac Longchamp :) )

    Mais plus sérieusement,j’ai l’impression de voir plein de couleurs vives en lisant ce post. Les serviettes, le sac, les cuillères, un thermos… Tout me semble ultra « coloré », vif, et net.
    Comme si tu composais un territoire portatif ? un univers miniature à l’image de tes couleurs à toi, comme celles qui sont ici ?

    J’adore l’idée. Ca me donne envie de m’organiser quelque chose comme ça pour mes déplacements de boulot. Peut-être pas avec un sac Longchamp, ceci-dit ;)

    Merci Sylvie !

  5. Fleur

    22 février, 2016 à 9:24

    Rien à voir, Sylvie, est-ce que tu connais un dissolvant à vernis à ongles qui sente bon ?

    Je te remercie !

  6. Fleur

    22 février, 2016 à 9:21

    Bonjour Sylvie !

    Je te souhaite un bel anniversaire pour ton Blog !
    Et de belles énergies et tout et tout !

    Carène, je suis bien d’accord avec toi ! trop fort ! ;)

    Bises :)

    (pour Mélissa : tu as tout le temps d’apprendre, et bien sur que tu sauras être heureuse !)

  7. Melissa

    22 février, 2016 à 6:56

    Salut..
    Il ya une petite chose qui me heurte, j’ai peur de faire partie de ceux-là:

    « Sois consciente que c’est une chance de savoir comment être heureuse. Et que beaucoup ne le sauront jamais. »

    Bonne journée.
    Bises;)

  8. Arc

    22 février, 2016 à 1:13

    Bonsoir,

    Et bien moi vois-tu je suis contrainte d’utiliser la machine à laver de l’immeuble dont je suis locataire. Je commence par un tapis de bain que je n’emploie pas pour faire la transition. Il m’est arrivé aussi de commencer par une machine à vide, mais j’ai des scrupules car ce n’est pas écologique, et puis cela donne matière à certains. Autant te dire que je me réjouis d’avoir ma propre buanderie – et ma maison, on l’aura compris. –

    ..et aussi je n’ai pas, mais pas du tout envie de repasser par la case entreprise. Je croise les doigts… et ajuste mon indispensable tablier.

    Bonne initiative aujourd’hui.

    De mon côté, il a fait bon beau chaud comme je l’espérais. Avec ce soir, un cadeau énergétique délicieusement vivifiant. Tant et si bien que le sommeil tarde à venir…

    Bonne nuit

  9. Carène

    22 février, 2016 à 0:29

    Et comme par hasard ton cerveau déconnecté se souvient du numéro de la carte… Trop fort !! ;)

  10. annais

    22 février, 2016 à 0:18

    Bonsoir Belle,
    J’ai juste envie de te dire que je t’aime
    Tu sais comment le prendre :)
    Bises

Consulter aussi

The secret garden – Winter Light

  Bonjour à tous, Ce matin j’écoutais quelques unes de ces jolies chansons (sans iro…