Accueil Spiritualité Trace ta route

Trace ta route

20

Trace ta route 16022806385317181814015352

Bonjour à tous,

« Ton entourage professionnel reconnait la valeur de ton travail. Tu as reçu nombre de compliments. Sur tes qualités relationnelles et ta disponibilité également. Cela te fait plaisir ? »

Je suis très contente de cette situation, je suis contente de voir que mon travail est apprécié, autant que la personne que je suis. Je vois que dans les réunions les collègues, les directeurs également, viennent me saluer.

Je suis très contente. J’attends maintenant l’augmentation qui viendra couronner mes efforts.

« Tu ne perds pas le nord, comme tu dis parfois. »

Mon cher Lauviah, je sais pourquoi je me lève chaque jour. Si je ne le fais pas à contrecœur, j’ai conscience aussi que le travail n’est source d’épanouissement que si l’on sent qu’il nous apporte quelque chose à plusieurs niveaux.

Aujourd’hui je sais que je vais prendre le temps de réfléchir avant de changer de boite. Je vois bien que le seul montant de la rémunération ne peut pas être un critère décisif. Il faut aussi que je puisse me sentir bien là où j’irai et je peux te dire que je tiendrai compte des avertissements s’il y en a cette fois.

Pour autant, un travail qui ne permet que de survivre, n’est pas non plus acceptable de mon point de vue. 

« A d’autres nous pourrions dire, il ne faut pas courir après toujours plus et apprendre à se contenter du nécessaire. Tu as remarqué que nous ne te disons pas cela ? »

J’ai remarqué oui.

« Il est possible de rester fidèle à soi-même tout en réussissant d’un point de vue matériel. C’est la route qui se dégage pour toi et que nous t’invitons à suivre. Elle est semée de mille embûches. Il y a des leurres partout. Mais tu as le choix de tracer ton propre chemin sur le côté si tu veux.

Et nous te souhaitons d’y parvenir. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

20 Commentaires

  1. Emilie

    16 avril, 2016 à 13:31

    Sylvie,
    Je mesure tout ce que représente « draguer le fond » quand il faut ensuite faire décanter … C’est curieux que mon rêve te rappelle le tien car en arrivant à la plage dans mon rêve, on me présentait à ta maman; c’était juste le début de mon rêve et très court. C’était un peu embarassant et cela m’avait juste indiqué où je me trouvais.

  2. Émilie

    16 avril, 2016 à 8:38

    Coucou,
    La fin de mon message n’a pas été enregistré :
    Merci de tes réponses, qui m’ont aidé à cerner ce qui m’échappait ( comme toujours).
    Bises

  3. Émilie

    16 avril, 2016 à 8:33

    Bonjour Sylvie,

    Ce n’était pas ce genre d’hôtel, plutôt une pension de famille qui me déplaisait et j’étais avec des proches de ma propre famille. J’ai inspecté les alentours et le bâtiment et cela n’allait pas …. je pense que ce n’était pas mes propres guides et que c’était pour me montrer ce qu’il y avait à faire.
    Maintenant je comprends certains détails : tout était sombre et sans fenêtre à l’exception du sous sol qui avait une grande baie vitrée battue par les vagues d’une mer déchaînée.
    Ce n’est pas facile de soulager quelqu’un qui souffre et qui s’est attaché inconsciemment à sa souffrance comme un aveugle à une canne. Cela me touche à plusieurs niveaux et cela fait aussi souffrir la soeur qui partageait ma chambre.
    Ce sont mes histoires de famille vues au travers d’un Dream walking d’un genre special qui partait de la Martinique (heu!

    • crystallia

      16 avril, 2016 à 11:42

      Bonjour Émilie,

      Ce que tu décris me rappelle mon affreux rêve de cette nuit.

      Quand les énergies ne nous conviennent plus, c’est dur de faire la sourde oreille !

      Bise ;)

  4. crystallia

    15 avril, 2016 à 23:25

    Mais apparemment, tu pourrais aussi rester à l’hôtel tranquillement…

    Je te dis ça mais je sais qu’il y a quelques années moi aussi j’avais rêvé que j’étais dans un bel hôtel avec plein d’activités géniales et j’avais quand même choisi de le quitter.

    Alors que j’aurais pu rester.

    Moi c’était l’envie de construire qui m’avait poussée à sortir.

    Ce que l’interprète ne m’avait pas expliqué alors c’était que faisant ce choix, je décidai de m’ouvrir pleinement à ma médiumnité.

    Bise ;)

  5. Émilie

    15 avril, 2016 à 20:34

    Coucou Sylvie,
    Oui c’est ça! Quand je suis retournée dans la chambre, ma soeur avait fait sa valise,elle était prête à partir et c’est sa robe blanche avec des coquelicots qui m’a interpellée. De toutes façons j’ai été prévenue il y a quelques semaines quand on m’a dit au réveil « il te faudra une volonté implacable « . Après. …

  6. crystallia

    15 avril, 2016 à 18:30

    Concrètement il t’est proposé de resté au chaud auprès de tes guides.

    Quelques temps.

    Mais toi tu as des choses à faire.

    Pourtant, il n’y a pas d’urgence, tu peux rester avec eux.

    Bise ;)

  7. Emilie

    15 avril, 2016 à 15:37

    Bonjour Sylvie,
    Il n’y a que le nom de l’hôtel qui était clair !
    Un hôtelier qui dit que ses chambres coûtent 18 € et demande si on est sure de vouloir partir … je comprendrai bien un jour ou après !

  8. Emilie

    14 avril, 2016 à 21:12

    Hello,
    Ce n’était pas comme un « vrai » hôtel mais c’était le nom que j’ai lu sur la porte en sortant. « La linéa » c’était le nom de la vidéo que j’avais mis en lien dans mon commentaire sur cet article. On va dire que mon inconscient s’en est souvenu !

    • crystallia

      15 avril, 2016 à 10:58

      Coucou Emilie,

      Ah c’est drôle qu’il t’ait ramenée là surtout.

      C’est bien quand la guidance est aussi claire.

      Bise ;)

Consulter aussi

Non, je ne suis pas rancunière…

  Bonjour à tous, J’étais assez contrariée hier de voir que ma responsable avait cho…