Accueil Amour physique Simple et compliqué

Simple et compliqué

15

Simple et compliqué dans Amour physique 16060204204717181814275738

Bonjour à tous,

Cette semaine, nous suivons les côtes grecques pour nous rendre à Katakolon, qui était la deuxième étape de la croisière. La Grèce est le pays qu’une majorité d’entre nous avons préféré. Peut-être aussi parce que c’est dans ce pays que nous avons eu l’occasion d’admirer le plus de contrastes finalement.

« Katakolon, est-ce une belle ville, un beau village ? », me demande Elédahiel.

Je ne sais pas ! Un village, très touristique, c’est tout ce que je peux dire d’après le peu que j’ai vu. Je n’ai pas visité Katakolon. Je l’ai traversé en bus pour me rendre à Olympie, comme tout le reste des passagers lol. 

Je sais que ce village ressemblait énormément à la nouvelle ville d’Olympie. Du coup au retour, je n’ai pas vu l’intérêt d’y retourner à pieds. D’autant qu’il nous restait peu de temps.

« Vous avez tous emprunté les bus du bateau ? »

Je voulais une excursion au départ mais une amie m’avait dit, ne t’en fais pas, tu trouveras très facilement un taxi et ce sera moins cher. Sauf que la compagnie de croisière a modifié sa politique. Désormais chaque jour est proposé à ceux qui n’ont pas voulu payer d’excursions un bus pour se rendre directement sur les sites intéressants, sans guide. A des prix très abordables. Et comme il faut acheter un ticket spécial, on a des places assurées à l’aller comme au retour.

Ce n’est qu’à quai que j’ai constaté le préjudice pour les professionnels indépendants tels les chauffeurs de taxi. Certains nous ont fait des remarques, comme à Bari. En plus, ils avaient eux aussi revu leurs tarifs du coup.

Ceux qui ont préféré le taxi (ou qui n’ont pas pu avoir de place dans un bus) pour se rendre à Olympie avaient fait une super affaire je crois. J’ai entendu parler d’un aller-retour à 10 € alors qu’il y avait 30km entre Katakolon et Olympie.

Mais malgré cela, beaucoup préféraient les bus du bateau parce qu’en cas de retard, le bateau attend. Le bateau attend toujours ceux qui ont payé pour des excursions (c’est arrivé à mon groupe en Croatie) ou pour un bus affrété par la compagnie.

Alors qu’avec un taxi indépendant, le bateau ne nous attend pas, il faut être à l’heure.

« Toi tu as toujours choisi navette ou excursion. »

Sauf à Athènes. J’avais choisi une excursion en-dehors de la ville et donc au retour, comme on avait du temps, j’ai pris un taxi. Je voulais voir la ville.

« Tu as aimé le canal de Corinthe ? »

C’était magnifique, superbe, une bonne idée d’excursion. » 

« Et qu’as-tu préféré à Athènes ? »

Le fait que cette ville m’ait rappelé Marseille. C’est l’endroit où je me suis le plus sentie en Méditerranée. Et la vue depuis l’acropole…

J’ai beaucoup aimé la Grèce, comme nombre d’autres croisiéristes. 

« Une majorité ont adoré Mykonos. »

Soyons objectifs, des maisons blanches aux volets bleus, des petites églises orthodoxes typiques, des moulins faisant face à une mer d’un bleu outremer translucide, une longue plage et des bateaux de pêcheurs ici et là…

Mykonos est une carte postale. A laquelle il convient d’ajouter des bars, des restaurants, des boîtes de nuit, des boutiques de souvenirs, des boutiques d’artisans, des boutiques de grandes marques.

Même l’école primaire est située au milieu du village, permettant de voir les enfants qui font la ronde sur de la musique dans la cour !

Je ne vois pas quel touriste, venu pour s’amuser, ne trouverait pas son compte. Il est même possible de se rendre sur l’ile toute proche de Delos si l’on souhaite voir des ruines et aborder l’aspect plus culturel des Cyclades.

« Pourtant ce n’est pas ce que toi tu as préféré. »

Les énergies y sont particulièrement basses, il n’y a plus d’authenticité dans ce lieu entièrement tourné vers le mercantilisme. Mais il s’agit là de mon opinion. D’autres ont vraiment aimé, au point d’envisager de revenir.

« Tu ne veux pas voir Santorin. »

On m’a dit que c’est comme Mykonos ! Je ne vais pas mentir, j’aime le shopping. Mais en voyage je ne recherche pas que ça. Je ne recherche pas l’ivresse.

Non sérieusement, si certains ont envie de s’amuser et de passer de bons moments dans un lieu à l’allure pittoresque, Mykonos est l’endroit parfait. Si vous voulez plus que de l’amusement, si vous voulez vous ressourcer, ce n’est pas la destination qu’il faut choisir.  

Tout dépend de ce que l’on veut et recherche.

« Tu ne pars plus en juillet. Pourquoi ? »

Je n’en ai pas besoin. Je partirai plus tard dans l’année.

« Tu veux mettre de l’argent de côté pour t’offrir un plus beau voyage ? »

Par exemple. Je verrai.

« La vie peut paraître compliqué par moments n’est-ce pas ? »

Oui, comme tu dis.

« Et à d’autres moments, elle parait très simple. Que préfères-tu ? »

Les moments simples.

« Il y a un collègue qui s’intéresse à toi mais qui ne te plait pas. Un autre qui ne t’intéresse plus parce que déjà en couple. Simple ou compliqué ? »

Simple. Impasse dans les deux cas.

« Donc tu passes ton chemin ? »

Je passe mon chemin.

« La volonté peut-elle régler toutes ces situations d’un coup ? »

Non.

« Simple ou compliqué ? »

Compliqué.

« Pourquoi ? »

Unité de lieu. Et donc trop d’énergies qui se mêlent dans un même espace.

« Est-ce surmontable ? »

Bien sûr.

« Simple ou compliqué ? »

Compliqué. Mais gérable.

« Qu’est-ce qui est le plus compliqué ? »

Le manque de sincérité. Et la discordance entre ce qu’expriment les mots et ce qu’expriment les énergies.

« Simple à gérer avec une bonne maîtrise de l’empathie. »

Au temps pour moi. Je pense que tous ceux qui me lisent auront compris que ce n’est pas mon point fort.

« Qu’est-ce qui est le plus simple ? »

Je m’en sors nettement mieux avec la volonté qu’avec l’empathie.

« Il fallait que quelqu’un fasse en sorte de maintenir l’équilibre. »

Je sais, pour le coup c’est moi. Eux n’en n’ont pas la volonté.

« Ou la force. Vous agissez souvent avec égoïsme dans un tel cas de figure. Et chacun finit par en vouloir à l’autre. Ce qui n’est pas le cas là. Il n’y a même pas de tension désagréable. »

La tension sexuelle se gère. Heureusement, je manipule aussi bien mieux les énergies que je ne gère mon empathie. Mais il faut dire que je fais tout mieux que je gère mon empathie…

« Comment savais-tu que cette situation serait préférable à ce que tu pourrais vivre avec l’un ou avec l’autre ? »

Je ne le savais pas, je n’ai jamais envisagé les choses sous cet angle que tu me montres. Ce que je savais c’était que je souffrirais davantage hors de la Lumière que je ne pourrais souffrir en restant dedans.

Je suis restée dedans. Choix simple ou compliqué ? Simple.

Dans la Lumière, c’est tout ce qui m’intéresse. Je ne veux pas de gris, je ne m’y retrouve pas. Je préfère être seule que mal accompagnée. Merci Elédahiel.

« Crois au prince charmant. Et il acceptera la Lumière qui t’entoure et dans laquelle tu te retrouves. Tu vas suivre le conseil de la dame de l’agence de voyage ? »

Une croisière transatlantique seule ? C’est une option. Mais combien de jours en mer ? Je ne sais pas…

« Des options il y en a, il y en aura toujours. Tu n’es pas obligée de te décider aujourd’hui. Tu verras si demain, de nouveaux éléments ne feront pas pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

L’essentiel est que tu as compris que c’est de douceur dont tu as besoin. La vraie douceur se trouve dans l’amour.

La prochaine fois que tu verras un serpent dans un de tes rêves, il te mordra. N’aie pas peur, sa morsure te guérira. Elle te rendra de nouveau mortelle. Ainsi tu poursuivras avec plaisir le cycle de tes incarnations.

Et quand tu seras redevenue une vraie Sorcière, nous parlerons des êtres incarnés qui vivent sous une double reliance sombre et lumineuse.

Tout cela arrivera bien assez vite. En attendant, demande à ton frère ce qu’il pense de l’attitude du collègue qui semble se poser beaucoup de questions à ton sujet. Demande à ton frère ce qu’il en pense. Et entends.

Passe une belle semaine. »

Merci à toi. J’irai vois mon frère… 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

15 Commentaires

  1. crystallia

    28 juin, 2018 à 18:28

    Bonjour,

    Il me semble que j’ai déjà écrit sur le sujet mais je ne sais plus dans quel article.

    En outre, tu viens d’arriver sur mon blog et tu me demandes déjà d’écrire sur tel ou tel sujet.

    Je ne fais pas cela souvent. Et plutôt pour des personnes qui ont l’habitude de laisser des commentaires.

    Bonne journée.

  2. Charline

    28 juin, 2018 à 14:01

    Bonjour Sylvie !

    Une double reliance ? Est-ce possible ?
    Pourrais-tu faire un article sur le sujet, s’il te plaît ?
    Il m’interroge ^^
    Bien à toi.

  3. crystallia

    7 juin, 2016 à 22:53

    Coucou !

    J’ai dormi sans chaussette voilà le résultat…

    Merci beaucoup Arc.

    Bise ;)

  4. Émilie

    7 juin, 2016 à 13:51

    Une extinction de voix ! C’est parlant comme symptôme. ..
    Il fallait peut être que tu entendes ta fatigue.

  5. Arc

    7 juin, 2016 à 12:14

    Et encore, parfois aussi, dragon ou serpent désignent la même énergie.

    Un jour, on est prêt à jeter l’ancre et à s’immerger dans la réalité terrestre qu’on aura choisi. En profondeur.

    J’ai aussi mis fin à mon incarnation dans une autre existence. (Et n’ai pas fait de tentative dans la présente ceci étant dit.)

    Pour guérir certaines blessures, on les revit. Ne serais-ce qu’en revivant certains états par bouffées.

    Lorsqu’ils se sont rattachés à des fragments mémoriels, ça a été plus facile pour moi. J’ai pu mettre du sens, de la compréhension, changer mon regard. Petit à petit je me laisse traverser, et les brumes se dissipent. Celles qui ne sont plus nécessaires.

    Comment ça t’as plus de voix : t’as trop chanté ? Ah la la cette fille… ;)

    À bientôt

Consulter aussi

De drôles de choses

Bonjour à tous, Il arrive qu’on fasse de drôles de choses. Comme s’inscrire à …