Accueil Energies Blessure, brûlure et fracture

Blessure, brûlure et fracture

29

Blessure, brûlure et fracture dans Energies 16061204413917181814304498

Bonjour à tous,

Je ne vais pas revenir sur les articles abordés la semaine dernière simplement je pense qu’il serait intéressant de développer un peu ces concepts.

« Pour toi c’est la fracture le plus grave ? », me demande Elémiah.

En y repensant j’en ai vu deux. Dans les deux cas, je pouvais apporter des soins mais pas aider à la guérison.

« Pourquoi ? »

Parce que la fracture apparait quand on condamne une porte. Ce qu’il ne faut jamais faire. C’est comme si vous fermiez à clé la porte de la chambre du bébé, avec le bébé dedans et que vous jetiez la clé dans un fleuve avant de vous éloigner.

Vous condamnez l’enfant à une morte certaine et vous ne pourrez pas réparer cela. Quand plus tard vous voudrez revenir, il vous faudra défoncer la porte mais quand bien même, le mal sera fait. Et vous pourrez juste rester devant cet état de fait. Ce sera trop dur car vous saurez être le seul responsable de la situation alors vous ferez un choix radical, vous vous éloignerez à nouveau. Sans pouvoir jamais oublier.

C’est cela une fracture. Et tout à coup je me souviens que c’est le pardon qui sauve…

« Oui, tu viens d’avoir une révélation ? »

Oui mais qui n’a rien à voir avec cet article.

« Dis-moi. »

Elédahiel a dit que ma blessure est guérie.

« Pourquoi ? »

Parce que du coup l’écriture de cet article me renvoyait à ma propre blessure et je ne sais qui m’a demandé si j’accepterais de revoir mon fameux ex-amour. J’ai répondu bien sûr, il me doit un enfant.

« Quel enfant ? »

C’est la question qu’Elédahiel m’a posé alors. J’ai répondu celui que je n’ai pas eu le courage de garder la dernière fois. Aujourd’hui je travaille, même si le gars prend la fuite ou que ça finit en eau de boudin, je garde le bébé et je m’en occuperai. Je m’occuperai de mon enfant. Et comme je suis juriste je l’obligerai à verser une pension alimentaire s’il ne veut pas faire face à ses obligations. Je ne me suiciderai plus pour un gars. Je garde l’enfant et je vis ma vie.

Et Elédahiel a dit, tu es guérie. C’est parce que j’ai dit que je voulais l’enfant ?

« Oui, c’est la preuve que tu es prête à aller de l’avant. »

Je pense que mon petit neveu, ma tornade préférée, y est pour beaucoup. C’est fou toute cette énergie dans un si petit corps ! Où est-ce qu’il la trouve lol ?

« C’est bien. Grâce à ton témoignage tes lecteurs savent qu’il est possible de se remettre d’une blessure. Les fractures entrainent de plus graves conséquences. »

J’ai vu, ça se répercute sur le corps physique, des maladies incurables, dégénératives…

Comment est-ce qu’on répare ce genre de choses ? Je ne sais que soulager, je n’arrive pas à soigner efficacement.

« Tu as vu le temps qu’il a fallu avec toi et tu n’avais qu’une seule blessure. Pourtant tu voudrais pouvoir soigner en deux heures une fracture ? »

Je vois, il faut des semaines de séances…

« Non, une par mois pour faire bouger les énergies en douceur, les bénéfices apparaissant petit à petit. Il faut soulager d’abord, ensuite dans un second temps, tu peux pratiquer de vrais soins. C’est long mais sans violence. Par contre ce peut être inconfortable au départ. Ce n’est pas anodin de faire bouger les énergies.

En outre il est nécessaire de demander à celui qui reçoit de noter ses rêves et de faire interpréter les plus marquants.

Tu souhaites proposer des soins énergétiques de ce type ? »

Pas dans un avenir proche, je voulais juste savoir s’il y avait une méthode efficace.

« Il y en a toujours, tu devrais le savoir. Et que penses-tu de la brûlure ? »

Il me semble que ce n’est pas fameux non plus, cela induit une souffrance sourde qui se manifeste par des ennuis de santé ou une incapacité à aller vers les autres. Pourquoi ce type d’incapacité au fait ?

« Parce que les brûlures sont toujours d’origine relationnelles. Elles sont plus difficiles à guérir que les fractures. »

Ah bon ?

« Eh oui. Mais la méthode reste la même. Soit ce que nous avons fait avec toi et qui a été efficace pour toi, soit des soins comme décrits plus haut. »

Pour la première méthode il vaut mieux être capable de pratiquer la voyance en plus d’être guérisseur. Sinon on ne peut pas retrouver l’origine du problème.

« Il y a des médiums qui ne voient pas dans le passé. »

Oui j’ai su, c’est drôle, pourquoi ?

« Parce que ce n’est pas leur domaine de compétence. »

Je comprends, moi je n’ai pas beaucoup de contacts avec les morts par exemple.

« Par exemple. Tu es un passeur d’âmes ceci dit. »

Oui, de temps en temps je le fais encore c’est vrai…

« Toi tu étais une guérisseuse au départ. Puis tu as aidé des femmes à avorter et tu es devenue une enseignante par la suite. Tu as longtemps été une enseignante. C’est au cours de cette période que tu es devenue passeur d’âmes.

En réalité à l’échelle de ton âme cela ne fait pas longtemps que tu es devenue une messagère. Juste avant tu étais devenue visionnaire et c’est à ce moment-là que tu as développé la capacité de voir au-delà du temps. Tu t’es élevée au sein de ton clan et tu as acquis des Serviteurs. A ce moment il t’a été proposé de redevenir guérisseuse. Tu avais développé suffisamment d’amour et de compassion pour accroitre ta puissance spirituelle.

Tu as préféré rester une messagère, tu sauras un jour pourquoi mais il y a une raison noble derrière ce choix. Ceci dit la Source ne s’est pas arrêtée à cette réponse.

La possibilité d’être une guérisseuse est toujours accessible. Si tu le souhaites ou si tu en as l’occasion, tu peux aider quelqu’un à traiter ses blessures. Tu verras.

Toutefois pour revenir à la brûlure, le souci est qu’en profondeur elle se consume sans fin. Donc la guérison ne peut se faire qu’en trois temps, soulagement, soins pour traiter et enfin soins pour aider à la cicatrisation.  

C’est long mais les bénéfices apparaissent au fil des séances là encore. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les énergies de l’année à venir

    Bonjour à tous, Bon je vous rassure, je vais vous épargner le bulletin façon gourou New Ag…
  • D’anciennes énergies

    Bonjour à tous, « Quand ce n’est pas ton hébergeur, c’est ton ordin…
  • Mes yeux et l’amie de maman

    Bonjour à tous, « Alors, tu acceptes que tes yeux changent de couleurs, enfin ?…
Charger d'autres écrits dans Energies

29 Commentaires

  1. Fleur

    24 juin, 2016 à 8:21

    Bonjour Sylvie,

    Merci Arc pour ton message !
    Et pour la vidéo aussi, j’ai vraiment aimé, je ne connaissais pas cet instrument, et chose étrange, j’en ai revu un dans un reportage de l’émission c Dans L’air dans les rues de Londres ! j’ai fait retour-arrière car je n’y croyais pas !

    Bises et Merci

  2. Arc

    23 juin, 2016 à 23:54

    Bonsoir,

    Effectivement, les partages hors sentiers battus dans le domaine de la spiritualité sont d’un rare. Et les niais et amphigouris (experts surtout dans l’art du pompage) me font juste bâiller.

    Enfin. Il avait été question de partage sur le thème de l’initiation – été question seulement. Faute de dépouillement.

    Peu importe. Coule l’eau, l’eau a coulé.

    Je peux parler façade aussi. Une autre fois. Une bonne dose de soleil permet de bien dormir (la vitalité permet de s’endormir – c’est pour Fleur). J’ai bronzé un peu et ces paillettes d’or de dior sont juste ravissantes sur mes pieds légèrement hâlés. C’est con : contempler mes jolies cannes sculptées a effrontément comblé ma soirée – C’est quand-même quelque chose d’être content de son corps. – Ne me reste plus qu’à les glisser dans mes draps doux et parfumés… ah la la

    • Johan

      26 août, 2019 à 11:38

      « La vitalité permet de s’endormir » j’aime cette info :) .

  3. crystallia

    21 juin, 2016 à 2:42

    Bonsoir,

    Isabelle, Arc, moi aussi je sens bien dans mon rôle actuel, à l’aise même.

    Et je comprends qu’il s’agit d’une étape. Je comprends que chaque vie, chaque expérience et même chaque rencontre nous permettent d’apprendre et de tirer profit de ce rôle tandis que nous partageons aussi.

    J’aime ce processus.

    Je suis contente de voir que d’autres aussi apprécient cet enrichissement au travers leurs propres expériences !

    Ce n’est pas un sujet que l’on aborde souvent ici et là.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  4. Arc

    19 juin, 2016 à 23:31

    Xin chao,

    Mon rôle dans cette incarnation est assez particulier. Il inclut évidemment celui de messagère. Et enseignante. Il implique néamoins d’avantage. J’ai pu le voir tôt au début de mon « éveil ». La compréhension et ce qui va avec se fait petit à petit.

    Le rôle spirituel que notre âme choisit pour une incarnation donnée peut être perçu dans nos corps subtils. Ceux qui peuvent avoir accès à ces informations par voie directe ne courent pas les rues ceci dit.

    J’ai été « sourcière » plusieurs vies durant. Une de ces vies a été esquissée ici il y a peu.

    Le fait que je m’attire des jalousies ne date donc pas de ma vie présente (rires).

    Très jeune déjà, on ne me faisait pas prendre des vessies pour des lanternes ceci dit… (Ma médiumnité de naissance n’ouvrait pas de brèche aux entités lourdes et desincarnées heureusement.)

    Récemment, ce dernier millénaire, j’ai eu plusieurs vies comme artiste. Artiste-visionnaire, initiateur. Il y a eu notamment cette vie à Venise, durant laquelle je me suis particulièrement épanoui. (Je peux vous dire aussi que les fêtes vénitiennes, à l’époque, c’était quelque chose. Et puis, nous étions la capitale du beau. De arts, de la mode.. Les plus beaux tissus étaient réalisés chez nous, les plus grands artistes voulaient travailler chez nous.//)

    Aujourd’hui je porte toutes ces expériences en moi. Elles ont toutes contribué à préparer mon rôle actuel. Qui lui-même constitue forcément une étape.

    https://www.youtube.com/watch?v=xk3BvNLeNgw&index=10&list=RDA-PN-IZUt8o

    Tam biet

  5. Isabelle

    19 juin, 2016 à 15:13

    Coucou Sylvie
    Je relis cet article et je me dis que je me sens aussi guérisseuse enseignante. Pour diverses raisons et à différents degrés. J’aime partager mon expérience de femme et je sais soigner.
    Merci de tes partages car ils m’aident à mieux me comprendre et m’accepter:)
    Bises

  6. Camille-strawberry

    18 juin, 2016 à 11:35

    Coucou

    Je t’avoue Cel que je ne raffole pas du tout du mélange fraise-chocolat. En plus, ces derniers temps, j’ai de plus de mal à digérer les fraises… Ca aussi, quel scandale !!

    Sinon pour les frites, attendez qu’elles refroidissent un peu entre les deux jets.. 2 minutes m’a l’air un peu léger… mettez plutôt 4-5 minutes. Se faisant, vous permettez à ce qu’elles puissent être croustillantes à l’extérieur et tendres à l’intérieur. MIAM !!

    Bises

  7. Cel

    18 juin, 2016 à 9:18

    Bonjour

    « un scandale » mdr !

    Bon parlons sérieusement Camille… sur la grande place, j’ai vu une échoppe où ils vendent des cornets de fraises fraiches trempées dans le chocolat et divers copeaux de noix. C’est pas plutôt scandaleux ça ? (surtout le prix !!) lol

    Bise

  8. crystallia

    18 juin, 2016 à 4:13

    Bonjour,

    Arc, je vois qu’il y a eu méprise de ma part. J’avoue que j’aime mieux m’être trompée pour le coup car je ne comprenais pas…

    En fait, pour répondre à la question originelle, il y a des personnes qui ne parviennent pas à dépasser le drame qui a causé la distorsion des énergies. C’est cela une fracture, le fait de ne pas parvenir à dépasser la distorsion des énergies.

    Alors ces personnes ont besoin d’aide. Il faut que quelqu’un applique le plâtre. Elles ne peuvent le faire seules.

    Souvent dans les cas de fracture, les gens ont tendance à rejeter les expériences pouvant amener à la guérison spontanée du problème originel.

    Émilie, aujourd’hui, je vois pléthore de raisons de ne rien lâcher du tout. Mais, j’ai appris au passage que la vie est un combat et qu’il faut parfois trouver les raisons de ne rien lâcher.

    Midori, je suis médium. Il m’est facile de leur parler parce que j’ai développé la capacité de discuter avec eux. Mais je ne sais pas comment faire pour que d’autres la développe de la même manière que moi.

    Camille, ok, envoie-moi un mail, je demanderai si je peux t’aider.

    Lara, tu peux te laisser le temps. Tu peux choisir de faire soigner. C’est toi qui vois. Moi je me suis laissée le temps.

    Fleur, c’est sensitif, je reçois ce type de messages aussi et moi je suis clairsentiente.

    Camille, un scandale, tout de suite les grands mots…

    Mais j’essaierai.

    Bise ;)

Consulter aussi

Dans la chaleur torride

Bonjour à tous, Quelle chaleur aujourd’hui, c’est dingue, même mon ventilateur…