Accueil Spiritualité M’exprimer

M’exprimer

11

M'exprimer 16062504372517181814331949

Bonjour à tous,

« Ta mère se désole de voir les décisions que prend ta sœur sur le plan professionnel. », me dit Astaroth.

Tu connais ma mère, elle est du genre à nous tanner quand quelque chose ne lui plait pas. Mais pour le coup je suis d’accord avec elle.

« Le compagnon de ta sœur lui est tombé dessus également. Fustigeant son manque d’ambition malgré ses diplômes et son expérience.

Elle vient d’accepter un poste qui est bien loin de ses compétences. »

Elle dit qu’elle n’arrive pas encore à assumer le rôle de manager.

« Elle est mère de famille, gère un foyer. Comment se fait-il qu’elle ne se voit pas diriger ? Ton frère et toi êtes plus pragmatiques. Il pourrait se contenter de rester dans cette planque idéale qu’il a eu la chance de trouver. Loin de là, il songe à évoluer vers une direction qui pourrait le satisfaire davantage. Il est régulièrement titillé par son goût pour l’expression artistique.

Il a des capacités certaines dans ce domaine. Il a eu maintes fois l’occasion de le démontrer avec brio. Ses qualités d’écoute, de pédagogue, son aisance indiscutable face à un public ont su lui permettre de faire la différence dans sa profession.  

Il a bien fait de persévérer dans les arts martiaux. Ses qualités humaines doublés de la confiance qu’il a développé en tant que sportif sont un atout pour l’homme qu’il est aujourd’hui.  Il a pris de l’assurance.

Comme toi il aime ce qui est beau et cher. Il aime se faire plaisir. Et comme toi il se donne les moyens.

Néanmoins, s’il se sent attiré par l’expression artistique, il lui manque encore le déclic qui lui fera comprendre qu’il gagnerait à creuser.

Il dessine merveilleusement, a la chance d’avoir le don de savoir communiquer ses passions mais ne sait pas tirer profit de tout cela. Il ne sait pas pourquoi il est un véritable artiste. »

Je lui ai dit, ouvre un Deviantart ou un blog. Il n’ose pas. Je lui ai dit, inscris-toi au cours de dessin comme ça tu pourras exposer, montrer ce que tu sais faire. Il n’ose pas.

La même personne pourtant qui est capable de captiver une audience lorsqu’il s’exprime sur un sujet qui lui tient à cœur. 

J’ai été surprise qu’il ait sollicité de son employeur une formation dans la création audiovisuelle. Je sais que c’est ma mère qui l’avait convaincu de renoncer à des études dans ce domaine. Pas par malveillance mais parce que « il y a tellement d’appelés et si peu d’élus dans cette voie ».

Toi aussi tu sais faire partager tes passions. Tu as moins de peur que tes frère et sœur à ce niveau. Tu n’as pas hésité à venir travailler avec des ailes de papillon dans le dos et une jupe en tulle lors de la période du carnaval. Tu n’as pas hésité non plus à amener ton appareil photo. Ton frère n’hésite pas non plus à se déguiser. Toutefois il n’a pas amené d’appareil.

« Ta sœur était aussi attirée par tout ce qui était activités artistiques étant enfant. »

Je me souviens, bien plus que moi à l’époque.

« Moins douée que ton frère, elle s’est lassée. Elle aimait comme vous deux ce qui est beau et souvent cher. Elle a considérablement changé. Au point que tu te désoles parfois de voir ses choix de sacs ou de vêtements. »

C’est surtout les sacs, je ne comprends pas. Je lui en ai finalement offert un à noël. Et la chose comique est que je ne suis pas la seule à y avoir songé. Non parce que, ces trucs moches et de qualité médiocre ce n’était plus possible. Ce qui me désole c’est que c’est l’ensemble de ses ambitions qu’elle a revu à la baisse. Elle semble décidée à ne faire que survivre.

C’est l’une des personnes les plus fortes que je connaisse pourtant. C’est dommage qu’elle soit si pessimiste de nature. Elle ne sait pas rêver. Depuis qu’elle est avec son compagnon elle imagine moins le pire en toute situation. Elle reste pessimiste.   

Mon frère, lui, vise les étoiles. De nous trois c’est le plus ambitieux en fait, bien qu’il s’en cache. Mais il lui faut du temps pour assumer cette ambition et se donner les moyens de se réaliser. Parce qu’il veut se réaliser. C’est en cela qu’on se rejoint.

« Sur beaucoup de points vous vous rejoignez. Vous avez tous trois une grande sensibilité. Ta sœur est la plus douce et la plus féroce à la fois. Elle se relèvera de n’importe quelle chute. Mais elle souffre d’une mauvaise estime d’elle-même.

Elle aura toujours besoin d’être entourée. Toujours.

Ton frère est celui qui bénéficie des dons les plus évidents. Doté de la même intelligence émotionnelle que toi, il est sensible mais pas hypersensible. Un excellent orateur, capable de réussir dans tout ce qui le passionne, il pêche par méconnaissance de l’homme qu’il peut être et donc par manque d’assurance profonde.

Si tu dessinais comme lui tu serais riche et célèbre. Quand il n’a toujours pas compris à quoi sert l’inspiration.

Il a besoin d’être guidé. Il a besoin d’être inspiré par des êtres incarnés. Il a besoin d’être motivé.

Là où tu te distingues de tes frère et sœur c’est que tu as appris à te connaitre. La plus douée pour les études, tu faisais la fierté de tes parents. Jusqu’à ce que tu renonces à finir ta cinquième année, devant l’évidence de la vacuité de telles aspirations te concernant. Mais comment leur expliquer ?

Aussi forte mentalement que ta petite sœur, tu es aussi douée que ton frère sur le plan de l’expression artistique. A une différence près, tu ne bénéficies pas de facilités aussi évidentes. Enfant, tu étais celle qui aimait le moins ce type d’activités. Tout simplement parce que contrairement à eux tu es de très loin la mieux inspirée.  Pas la plus inspirée. La mieux inspirée.

Tu ne supportes pas les cours d’expression artistique, tu te sens brimée et ne parviens pas à te forcer à faire ce que l’on te demande.

Contrairement à eux tu sais ce qu’est l’inspiration. Tu es aussi forte spirituellement que mentalement. Tu pêches toutefois par manque de foi en toi-même.

Tu fais partie des personnes qui se révèlent dans la solitude, à l’inverse de tes frère et sœur qui ont besoin du contact d’autrui pour se voir grandir. 

Mais de vous trois, tu es la plus aventureuse. Viens ensuite ton frère et paradoxalement en dernier lieu, ta sœur. Elle se ferme petit à petit quand vous autres vous ouvrez davantage chaque jour.

Tu sens le même genre d’appel que ton frère, n’est-ce pas ? Titillée par des envies de créations artistiques…

Si tu bénéficiais de ses facilités, comme tout serait simple ! Et s’il était médium et cernait aussi bien l’inspiration, lui qui n’est pas affligé de cette hypersensibilité que tu ne gères pas, il serait riche et célèbre.

La vie est mal faite penses-tu ?

Il suffit que l’un de vous ose vraiment et les deux autres suivront, ta sœur se réveillera.  

Tu es l’aînée, peut-être pour une bonne raison. Montre à ton frère la joie de laisser glisser au travers soi l’inspiration.

Donne à ta sœur envie de se dépasser. Tu sais bien comment elle fonctionne.

Ceci dit, la personne la plus forte que tu connaisses n’est pas ta sœur. C’est ta mère.

Il est important que tu le saches. Elle a su vous soutenir tous les trois chaque fois que vous en avez eu besoin. Et ce en faisant abstraction de ses propres besoins. Ou des difficultés qu’elle rencontrait.

Elle veut vous voir épanouis. Laisse glisser l’inspiration au travers toi.

Tu leur montreras ainsi le chemin. Je sais que tu penses ne pas être douée pour les activités artistiques. Souviens-toi que tu ignorais aussi être médium. 

Cet appel que tu ressens ne va pas s’éteindre. Vois ce que tu as envie de faire, avec amusement. Donne-toi les moyens de comprendre cet appel. »

Je me sens désemparée devant cet appel. Mon frère a toujours dessiné. Je ne sais rien faire ! Et je m’ennuie quand je prends des cours…

« N’en prends pas. Scrappe. Prends des photos. Écris. Ou dessine pour le plaisir. L’essentiel pour lui est de partager ses passions.

Pour toi, c’est de t’exprimer. Suis juste cette ligne. Mais suis toujours cette ligne. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. Liliane

    27 juin, 2016 à 14:05

    Coucou,

    Merci, merci ;)

  2. crystallia

    27 juin, 2016 à 10:45

    Bonjour Lucie,

    Je te souhaite de même et merci à toi.

    Bise ;)

  3. Lucie

    27 juin, 2016 à 7:05

    Bonjour à vous toutes,

    Les portes s’ouvrent pour chacune d’entre vous, pour moi également.
    C’est peut être dans l’air du temps (le hasard quoi! il existe celui là!)

    Et c’est vrai que les paquets les plus volumineux concernent la famille. Il est tellement difficile et douloureux de les défaire.

    Je vous souhaite à toutes de franchir ce nouveau palier personnel et professionnel et qu’il vous apporte paix et sérénité.

    Bises

  4. crystallia

    27 juin, 2016 à 1:48

    J’aime bien Caravane moi.

    Bise ;)

  5. Émilie

    26 juin, 2016 à 23:39

    J’avais le refrain de la chanson de Raphaël « ne partons pas fâché  » en me réveillant…

  6. crystallia

    26 juin, 2016 à 17:41

    Comme tu dis, il faut croire que c’est de ce côté que se trouvent les paquets les plus volumineux.

    Bise ;)

  7. Emilie

    26 juin, 2016 à 15:41

    Bonjour Sylvie,
    Le fond du propos c’est que ma soeur étant médecin et courageuse, elle prend en charge et trop de personnes en profitent pour s’appuyer sur elle. Le complexe du sauveur dont tu parlais à propos de ta propre mère… C’est aussi difficile pour un médecin de faire la part des choses car il a prêté serment.
    J’ai l’impression que l’on secoue le cocotier côté famille ces temps ci !

  8. crystallia

    26 juin, 2016 à 12:25

    Bonjour,

    Liliane, je suis contente pour toi. J’espère que cette évolution t’apportera ce que tu souhaites.

    Pour ma part, je sens un tournant aussi, oui.

    Émilie, confier sa misère à une femme qui vient de perdre son enfant, certaines personnes manquent singulièrement de discernement autant que de compassion.

    Mais j’entends le fond de ton propos et je suis bien d’accord. Je me rends compte de la même chose.

    Bise ;)

  9. Emilie

    25 juin, 2016 à 9:50

    Bonjour Sylvie,
    La force n’est pas plus facile à gérer que la sensibilité; on se relève seul souvent avec ses bobos. C’est la même chose que la force physique !
    j’avais observé quand mon fils faisait du rugby, que les plus forts des équipes étaient systématiquement blessés car ils n’avaient pas peur de s’engager et devenaient rapidement la cible des attaques du camp adverse, qui cherchaient à tous prix à les sortir du terrain afin de les neutraliser.
    Je me souviens aussi de la colère de ma soeur quand tout le monde s’accordait à la trouver « tellement forte » quand elle a perdu son enfant et en profitait pour lui confier leur propre misère. La force peut être lourde à porter sans l’amour ou la volonté, un peu comme si elle avait besoin de ressorts pour pouvoir rebondir.

  10. Liliane

    25 juin, 2016 à 9:44

    J’adore !

    Coucou Sylvie,

    Je te lis ces jours et je sentais un tournant et il commence à apparaître. Et là pour le coup, le coaching version Astaroth est de taille. En lisant j’entendais des padam padam, comme on pousse quelqu’un à exploser et quelle synchronicité ! Cette nuit j’ai entendu un choeur d’hommes chanter la marseillaise, au réveil j’en rigolais jusqu’à ce que j’entende que ce n’est pas la marseillaise qui importe c’est le choeur d’hommes, alors j’ai sauté sur la page et j’étais contente de ce que j’ai lu. Tout ceci arrive au moment où une évolution importante est encore dans mon domaine professionnel. La journée commence bien :)

    Bises

Consulter aussi

Chemin de la sérénité…

Bonjour à tous, Je crois qu’il faut que j’arrête de m’énerver quand le t…