Accueil Spiritualité Des moments heureux

Des moments heureux

5

Des moments heureux 16071807151817181814381575

Bonjour à tous,

« Tu as compris qu’il te faut une nouvelle boîte à bijoux. », me dit Ariel.

Oui, mais c’est une gageure d’en trouver une apparemment. Il y a une chose qui m’échappe, de nombreuses femmes ont des bijoux. Où les rangent-t-elles ?

« Beaucoup conservent les écrins. »

Tu plaisantes ? Quand je conservais les miens, ils prenaient toute la place dans le tiroir de la coiffeuse. Et je ne parle même pas des bijoux fantaisie. Pour ceux-là je pense que l’idéal serait le tableau en liège. J’aime bien quand ils sont apparents.

« Il te faudrait plusieurs panneaux de liège. Et tu ne saurais pas où les mettre. »

L’idéal serait qu’il soit plus simple de trouver des boîtes à bijoux. Et pas uniquement celles en cuir que l’on trouve sur internet et qui coûtent des prix ridicules pour des boites de rangement.

« Il y a des boîtes en bois. »

Celle que j’ai fait la même taille, je cherche plus grand et avec plus de compartiments. Non je n’ai pas trois tonnes de bijoux, ce sont ces boites qui sont trop petites, c’est vrai ! Je ne suis quand même pas la seule à le penser. Quand dans les bijouteries je demande, les vendeuses prennent un air désolé, elles aimeraient en trouver elles aussi me disent elles…

« Quand elles ne te regardent pas avec surprise avant de te demander si tu as une si grande quantité de bijoux. »

Je te dis que ce sont ces boites qui sont trop petites. Je ne peux pas y mettre mon sautoir de perles + le collier. Il devrait y avoir la place pour les deux.

« Il y a deux tiroirs. L’un est vaste. »

Il y a mes bijoux en argent dedans ! Où vais-je les ranger ?

« Et le tiroir du dessus ? »

Il y a les bagues et les bijoux en or. Et le sautoir et le bracelet en perles.

« Cette boite est pourtant plus grande que celle d’avant. Au fait as-tu pris la peine de calculer la somme que tu as dépensé ces deux dernières années en bijoux ? »

Euh non…

« Tu n’es pas curieuse ? »

Pas à ce sujet…

« Tu préfères ne pas trop regarder ? »

Je crois.

« Est-ce la boîte qui est trop petite ? »

Peut-être que je l’ai acheté avant le collier de perles. Et le bracelet de perles.

« Ta sœur aime tes nouvelles boucles d’oreille. » 

Oui, c’est ce qu’elle m’a dit.

« Elle-même aime les bijoux. Pratiquement autant que toi. Ou que ta maman. Et que tes deux grands-mères. Tu te souviens de la collection de ta grand-mère paternelle ? »

Si je me souviens ? D’ailleurs, où sont passés ces bijoux ?

« Disparus. Tu n’auras pas la montre en or qui t’avait été promise. Peu importe. Tu te souviens de ceux de ta grand-mère maternelle ? De son vivant elle t’a offert des boucles d’oreille en or fin. Chose qui ne se fabrique quasiment plus. »

Je sais, je les porte encore, je les aime beaucoup.

« Ta grand-mère paternelle aimait porter les siens en allant à l’église. »

C’est quelque chose qui se faisait beaucoup ici. Les femmes étalaient leurs bijoux à l’église.

« Ou dans les baptêmes. »

Ah le baptême, ma sœur aussi avait mis sa plus jolie parure. Et ma mère…

« Et toi. Tu avais mis tes jolies boucles d’oreille. »

Oui.

« Donc tu as une idée du montant dépensé ? »

Vite fait comme ça, je vois à peu près. 

« Comment réagirait ton entourage en découvrant ce montant ? »

Je pense que beaucoup me rappelleraient que ce n’est pas ça la vie et que je ferais mieux d’acheter un appartement pour libérer mes parents.

« Ta présence est une contrainte pour tes parents ? »

Ce n’est pas le sentiment qu’ils me donnent mais d’autres semblent le penser.

« Est-ce qu’ils t’encouragent à partir ? »

Je pense qu’ils veulent que je rencontre quelqu’un avant. Ils ne le disent pas franchement mais tout comme vous ils laissent entendre que je serais mieux avec quelqu’un que toute seule. J’ai l’air de quelqu’un qui n’est pas capable de vivre seule ?

« Tu l’es. Mais ils ont raison. Tu le comprendras avec le temps. Ta mère trouve que tu fais bien de profiter du fait d’avoir peu de charges pour te faire plaisir. »

Oui, elle me le dit. Elle me dit achète ce que tu veux, quand tu auras des factures à payer ce sera différent. Ce que je sais.

« Elle a fait comme toi avant d’avoir mari et enfants. »

Oui.

« Pourquoi travailler si tu ne peux pas te faire plaisir ? »

C’est ce que je me dis oui !

« Pendant longtemps tu ne voulais pas avoir mari et enfants. Tu voulais qu’on te fiche la paix et qu’on arrête de te demander pourquoi tu restais célibataire. Pour cette principale raison tu aurais voulu trouver un compagnon. »

C’est vrai, je le reconnais c’est vrai. On m’a dit franchement que je refusais d’assumer des responsabilités.

« Alors qu’en fait tu voyais une prison dans ce schéma classique. »

Oui, une prison. Et des tas de contraintes. Et plus de liberté.

« Quand as-tu réalisé que ta vision avait changé ? »

Il y a quelques jours en allant voir ma cousine à la maternité. Pour la première fois de ma vie, j’ai réalisé qu’en fait la naissance d’un enfant et tout ce qu’il y a autour, sont des moments heureux. Pour la première fois j’ai pensé, j’aimerais être à sa place.

En fait pour moi le métier de femme au foyer par exemple est juste un cauchemar.  Pas d’argent à toi, il faut s’occuper de tout le monde sans que jamais personne ne s’occupe de toi. Il faut faire la cuisine et le ménage.

Et bien souvent même quand on travaille il faut quand même s’occuper des autres et faire la cuisine et le ménage. Chouette.

« Tu as horreur du ménage. »

C’est vrai.

« Et tu aimes avoir du temps pour toi. »

Aussi.

« En plus les jeunes enfants ne savent rien faire seuls et il faut les surveiller tout le temps. »

Exactement !

« Mais ta sœur a eu un enfant avant toi, ma douce Sylvie. Gentil mais vif, toujours à la recherche de quelque chose à expérimenter. Dont tu as eu l’occasion de t’occuper aussi.

Quelle bonne chose aussi d’avoir pu entendre tes cousines te dire qu’elles non plus n’ont pas trouvé leur bébé magnifique à la naissance. »

Beaucoup de bébés sont moches en réalité. C’est souvent au bout de quelques jours qu’on voit qu’ils sont mignons. Ou pas. Tous les adultes ne sont pas magnifiques. Cela ne gêne personne de le dire et de l’entendre. Alors comment tous les enfants pourraient-ils être beaux ?

Certains bébés sont moches.

« Toutefois, tu aimes cette petite fille que tu trouves vilaine. »

Elle a une tête carrée et pas de menton. Ses deux parents sont beaux. On verra si elle leur ressemble davantage en grandissant. Mais pour l’instant elle n’est pas jolie du tout. 

Elle est adorable, gentille, souriante et je l’aime beaucoup. En plus elle est toute légère, c’est un plaisir de la porter. Par contre pourquoi a-t-elle toujours cet air inquiet ?

« Elle est très sensible, tu le verras quand elle grandira. Concrètement tu as vu que cela pouvait être agréable aussi de fonder une famille et de s’en occuper. Tu as compris aussi que rien n’était parfait mais que ce qui importait était de se sentir bien soi-même. Et donc tu as compris l’importance de savoir ce que tu voulais.

Ce que tu veux c’est te sentir accompagnée. A l’inverse des femmes qui plombent ta mémoire familiale commune. Un des revers de l’hypersensibilité, vous captez facilement les non-dits lourds. Il suffit qu’un de ces non-dits rencontrent une de vos craintes et celle-ci peut devenir handicapante.

Et malheureusement tu as connu nombre de femmes au foyer qui ne cachaient pas qu’elles auraient aimé disposer de leur propre argent justement parce qu’elles voyaient bien que cette dépendance financière leur portait préjudice à l’occasion.

Tu travailles, mais tu sais que le vrai problème ce sont les rapports de force au-delà de l’argent par exemple. Et quand on a pris la peine de fonder une famille, on s’est engagé suffisamment pour ne pas tout envoyer balader à la première dispute. D’où cette image de prison.

Le temps et la vie on fait que tu as compris qu’il faut avant tout se connaître et se respecter pour savoir ce que l’on peut accepter ou non.

Si bien que sans violence ou expérience douloureuse, ta crainte s’est évanouie.

Aujourd’hui personne ne serait fondé à te reprocher d’avoir dépensé autant d’argent dans des bijoux. Ce sont les tiens, payés par toi. Et demain même s’il y a mari et enfant tu n’en achèteras que si tu sais que tu disposes de la latitude suffisante pour le faire. Sans mettre ta famille en danger.

Tu as un plus beau parcours que tu ne penses. Puisses-tu un jour regarder en arrière et t’en rendre compte. »

Merci Ariel.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. crystallia

    24 juillet, 2016 à 18:00

    Bonjour,

    Lucie, quelle superbe image que cette lune brillant au-dessus du sapin telle une étoile de noël.

    Dans mon propre ciel de nuit souvent j’ai vu une lune magnifique, entourée de milliers d’étoiles lumineuses…

    Je me retrouvais souvent là quand j’avais besoin d’une aide énergétique.

    Autre registre, je crois avoir trouvé un moyen de régler la question du coffre.

    Merci à vous toutes pour vos mots.

    Bise ;)

  2. Fleur

    23 juillet, 2016 à 13:21

    Bonjour Sylvie !

    Et un coffret sur mesure et qui te conviendrait parfaitement en faisant du cartonnage ?

    Bises

  3. Émilie

    23 juillet, 2016 à 11:10

    Bonjour Sylvie,
    Très jolie rose !
    Tu sais il existe aussi des coffres à bijoux – pas des boîtes ou des coffrets; des coffres à plusieurs tiroirs avec des rangements à chaque étage. Au delà du parcours et du travail que tu as accompli, il doit y avoir de belles perspectives, comme celles qui permettent de rassembler tous les bijoux choisis avec amour.
    Tu as aussi beaucoup investi dans ta vie spirituelle dont la richesse que tu partages ici entre autre, suscite l’émerveillement, comme celle d’une simple rose aux couleurs du soleil levant.
    Bises et bon we

  4. Carène

    23 juillet, 2016 à 6:21

    Coucou !
    Oui moi aussi je suis bien d’accord ! C’est un beau parcours, en profondeur… Une profondeur dont peu de gens arrivent à cerner la subtilité. Chaque étape de ce parcours prendra son sens dans une sorte de consécration qui arrivera à son heure. Et là, beaucoup se diront encore que tu as de la chance. Mais nous sommes nombreux à savoir que c’en est pas et que c’est un juste retour de tout le travail accompli sur toi-même.
    Bises

  5. Lucie

    23 juillet, 2016 à 5:59

    Bonjour,
    Moi qui te connait par ton blog, j’ai lu tous tes écrits et également tous les commentaires, je suis entièrement d’accord avec Ariel « tu as un plus beau parcours que tu ne penses ».
    Et en plus tu nous aides à aller creuser au fond de nous pour nous permettre d’avancer et de comprendre notre évolution.
    Je te l’écris régulièrement (vu mon âge, je radote un peu……..), mais j’ai l’impression que tu n’es pas entièrement persuadée. Il reste encore d’autres paliers, mais j’ai vu (non plutôt, j’ai lu) le passage de ce dernier, et je suis ravie pour toi. Tout se met en place lentement mais sûrement.
    En contemplant la lune accrochée comme une étoile de Noël au dessus du sapin placé au fond de mon jardin, je te souhaite un très bon weekend.
    MERCI, bises.

Consulter aussi

Les fleurs de l’Ombre

    Bonjour à tous, Les fleurs de l’Ombre sont des âmes un peu spéciales qui ont la …