Accueil Spiritualité …I worked for it.

…I worked for it.

5

...I worked for it. 16072903441817181814399502

Bonjour à tous,

« Alors, ma douce Sylvie, dure journée ? », me demande Elédahiel.

Non, enfin, c’est juste que je suis touchée par la détresse de certains clients. Plus que je ne le voudrais. Aujourd’hui même l’huissier m’a appelé, l’avocat m’a appelé, le client m’a appelé deux fois et tout ça pour un unique dossier.

Le client est dans une situation très difficile.

Il y a au moins deux issues « honorables » devant lui. Il ne voit que l’une, qui va le saigner à blanc. L’autre porterait atteinte à sa dignité d’homme selon lui.

C’est dommage qu’il voit les choses sous cet angle. A sa place j’aurais gardé en tête le fait que le juge est le plus souvent du côté des débiteurs. Il aurait obtenu le délai dont il a besoin. 

Il préfère demander à ses enfants, à ses proches de lui prêter de l’argent. 

« Il a fait des choix qui l’ont mené à cette situation. Vois cela également. Il a fait plusieurs choix qu’en tant que professionnelle tu n’as pas approuvé. Parce que tu savais que ce n’était pas ceux qui lui permettraient de voir sa situation évoluer positivement. Il est celui qui, par appât du gain facile, s’est mis dans cette situation compliquée. Mettant son équilibre familial en danger.

Il a reconnu lui-même avoir voulu accroître ses gains et son patrimoine en faisant des paris financiers plutôt qu’en travaillant davantage au quotidien.

Nombre de personnes font de tels paris. Ils investissent dans l’immobilier, les panneaux photovoltaïques, le genre d’investissement qui demandent un minimum d’effort au quotidien, pensent-ils. 

Tu connais aussi des personnes qui ont préféré la vente à domicile, un commerce d’appoint voire qui sont auto-entrepreneurs et proposent divers services à côté de leurs activités officielles.

Combien de clients as-tu qui relèvent davantage de la seconde catégorie que de la première ? »

Peu, je vois nettement moins ces personnes-là…

« Nettement moins dis-tu. Qu’as-tu appris ? »

Il faut être en mesure de faire face aux carences locatives si on achète pour louer. Ou l’enfer vient vite. Mais en fait c’est un état d’esprit. Il y a des personnes qui sont prêtes à s’investir lorsqu’elles ont un objectif en tête et il y a celles qui visent surtout la fin, recherchant alors le moyen le plus facile.

Ce sont ces personnes qui demandent des prêts alors qu’elles doivent déjà de l’argent. Je vois d’autres me dire, je vais trouver et revenir ensuite avec les sous. Quand je leur demande comment ils l’ont obtenu j’entends, je fais plusieurs choses (légales, je ne souhaite simplement pas entrer dans les détails), j’ai changé de métier, j’ai vendu ceci ou cela.

J’ai vu une mère de famille mono-parentale vendre sa maison pour régler ses dettes. Elle vivait seule avec deux adolescents. Et je sais qu’elle n’avait pas les moyens d’en racheter une.

Elle doit vivre dans un appartement en location aujourd’hui, c’est le plus vraisemblable. Mais ce n’est pas un choix courant. La fierté fait que ce n’est pas un choix courant.

Personne n’est satisfait de quitter une grande maison pour une plus petite en raison de difficultés financières. J’ai appris qu’en réalité pour aller dans cette direction de son plein gré il faut beaucoup de courage.

La majorité des gens se sentent victimes d’injustice dans un tel cas de figure. C’est le monde qui est mal fait.  

D’autres encore croient au mythe « parti de rien devenu riche ». Pour partir de rien il faut avoir un bon réseau. Ou un bas de laine. Et bosser comme un malade. Si on veut arriver par soi-même. 

Parce que partir de vraiment rien, sans connaître personne et arriver en fournissant le minimum d’effort, ce n’est même plus de l’utopie. 

« Le travail est une valeur spirituelle. Vous peinez énormément à vous en rendre compte mais tu sembles l’avoir compris. Tu te souviens de cette citation d’Estée Lauder qui t’avait plu ? »

I never dreamed about success, I worked for it. 

« Ton client a fait des choix qu’il va devoir assumer. La dignité, c’est la capacité de garder la tête haute en toutes circonstances. Être digne c’est s’assumer. Ce n’est pas rechercher la fuite. S’endetter auprès de ses proches est le choix de son ego mais c’est à lui de le comprendre.

Tu lui as donné ton avis en tant que professionnelle, tu as fait ce que tu avais à faire. »

Merci Elédahiel.

« Tu sais, devant chacun d’entre vous il y a une belle route possible. Le courage demande des efforts mais tous les efforts finissent par payer du moment que l’objectif poursuivi s’inscrit dans la droite ligne de ce qui vous convient vraiment. »

Bise à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. crystallia

    31 juillet, 2016 à 0:45

    Bonsoir à vous,

    C’est un sujet qui me touche plus que je ne l’aurais voulu.

    Je vous remercie pour vos mots.

    Bise ;)

  2. alexandre

    29 juillet, 2016 à 12:54

    Bonjour Sylvie,
    Je trouve que ton article arrive
    au bon moment pour moi.je me suis retrouve a titre prive dans la même situation que toi et c vrai que c dur de conseiller une personne une sagesse n est pas l’autre. Pour te consoler, tu peux dire que tu as laissé son libre arbitre a cette personne c cqui est le plus important comme le disait mon défunt maitre. Après si elle se prend le mur, c a elle d assumer bises

  3. Emilie

    29 juillet, 2016 à 10:59

    Hello,
    Ce que j’ai vu dans ma vie, c’était que le choix de la dignité de l’égo pouvait être assimilé à de la fierté mal placée.
    Ceci dit, il y a aussi le pire dans le meilleur comme s’il fallait choisir sous quelle forme « Arbeit macht frei ».

  4. crystallia

    29 juillet, 2016 à 10:45

    Bonjour Liliane,

    Franchement, c’est déjà super si tu retiens ça.

    Bise ;)

  5. Liliane

    29 juillet, 2016 à 7:27

    Bonjour Sylvie,

    Je ne comprends pas tout du sens profond de cet article mais je retiens qu’il ne faut pas vivre au-dessus de ses moyens.

    Bises

Consulter aussi

Tu es le vaisseau

    Tu es le Vaisseau, Qui navigue sur les flots tempêtueux de ton subconscient. Pourtant,…