Accueil Petites histoires Feutres colorés

Feutres colorés

19

Feutres colorés dans Petites histoires 16080402560017181814409773

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous raconter une petite histoire. 

Il/Elle demanda à la petite fille, que préfères-tu, un dessin animé ou une boîte de feutres colorés ?

La petite fille répondit, une boîtes de feutres colorés.

Il/Elle sourit et lui dit, alors tu retourneras sur Terre encore et encore et tu dessineras le monde en couleurs.

La petite fille sourit à son tour tandis qu’Il/Elle lui tendait son présent, une jolie boites de feutres sans couleurs, tous identiques.

Toutefois elle savait qu’il lui suffisait de le vouloir pour que chaque feutre retrouve sa teinte véritable.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les gâteaux moelleux des jours pluvieux

    Bonjour à tous, « Tu as fini de manger des M et Ms ? », me demande S…
  • Une simple histoire

    Bonjour à tous, « Puis-je te raconter une histoire ? », me propose S…
  • Calme et équilibre

    Bonjour à tous, « Je te raconte une petite histoire ? », me propose …
Charger d'autres écrits dans Petites histoires

19 Commentaires

  1. crystallia

    19 août, 2016 à 12:07

    Bonjour Carène,

    Hier soir j’ai suivi la énième victoire de Bolt sur 200m. Non pas que je doutais de ses chances mais j’avais envie de le voir courir.

    Alors que j’ai une grippe carabinée et que par conséquent j’étais crevée.

    Je ne me fais pas trop d’illusions quant aux jeux olympiques, je pense que le sport y a de moins en moins de place. Seulement je continue d’apprécier le spectacle.

    En ce moment, c’est avec facilité que j’accueille tout ce qui me donne envie de sourire. Et que je délaisse le reste.

    Ce qui m’amène à penser que parfois renoncer, ce n’est pas si difficile.

    Bise ;)

  2. Carène

    18 août, 2016 à 13:16

    Coucou Sylvie,

    Je te rejoins complètement sur « Sache ce que tu veux réellement. »

    Jusqu’alors je pensais que si une porte se représentait alors que je l’avais fermée, c’était pour me dire : « C’est la voie, quoique tu puisses en penser. » Or depuis peu, je me rends compte que si ça se représente c’est uniquement parce que je l’avais laissée entre ouverte par manque de confiance dans ce qui pouvait se présenter à la place. C’est la peur de se tromper qui nous fait tergiverser au final et nous attendons souvent le point de rupture pour fermer définitivement une porte.

    Tes guides t’incitent régulièrement à suivre ce qui t’enthousiasme et je me rends bien compte que c’est dans cet enthousiasme que nous puisons l’inspiration, la créativité et la volonté pour faire. C’est ce qui fait d’ailleurs que tu es arrivée dans une phase de ta vie que tu apprécies. Parce que tu t’es laissée guidée par cet enthousiasme au fil du temps.

    Aussi, on avance souvent ici l’idée que choisir c’est aussi renoncer.

    Donc oui ! Il s’agit vraiment d’être au clair avec ce que nous voulons (ou ne voulons plus) pour avoir un renoncement sans faille et sans appel de manière à embrasser de tout son être une nouvelle voie, celle-ci n’étant pas toujours visible lorsqu’on ferme la porte. Mais comme je dis souvent : quelle valeur aurait notre foi si l’on savait d’avance ce qui nous attend au détour du chemin ?

    Bises

  3. crystallia

    18 août, 2016 à 3:36

    Tu l’as dit toi-même, nos énergies savent ce qui nous correspond.

    Après, il faut mettre notre ego d’équerre, d’où les explorations.

    Mais c’est sympa aussi de voir les certitudes émerger doucement, sans forcing. Et parfois bien loin du point de départ.

    Tout est toujours parfait !

    Bise ;)

  4. Camille-Strawberry

    18 août, 2016 à 1:36

    Coucou
    Tu m’fais rire Sylvie ! Merci Lara !

    Plus sérieusement, je n’ai pas la sensation d’avoir de choix. C’est comme si à chaque fois que j’ai voulu prendre un autre choix, toutes les portes se sont fermées.

    Regarde, comme avec l’hypnotherapie. On m’annonce à 2 jours d’intervalle des informations contradictoires, le refus du financement de ma formation, et en meme temps, mon guide me dit « à dans 6mois quand j’aurai commencé la formation ».

    Je n’arrive plus à finir mes 2 toiles et ferme la porte de l’art, vide par aucune parcelle d’envie, et voila qu’une cliente m’en commande une personnelle.

    A chaque fois que j’ai voulu faire un choix, j ‘ai le sentiment de n’avoir aucune influence. Le pire, c’est ce corps qui me semble endormi, en latence.

    Je n’ai pas la sensation de pouvoir meme ne serait ce que faire un choix.

    J’ai décidé de reprendre l’interim parce que j’ai besoin d’argent. Mais voila, je sais que cela ne me comblera pas.

    Tu sais, c est comme être dans le déni. On pense avoir le choix, alors qu’en fait, nos énergies savent deja ce qui nous correspond. On pense avoir le choix, mais pour moi, c est plus avoir l illusion que l’on peut prendre une pause et s en eloigner un temps car un jour, encore, ça refrappe à la porte , encore et encore. Jusqu à temps qu’on soit prêt à y faire face.

    A t on vraiment le choix ? Je ne sais pas. Notre part divine est tellement plus vaste qu elle est plus à meme de choisir.
    Pour ma part, j ai plus la sensation de devoir la subir. Et le pire c’est que je n arrive pas à revenir en arrière et à fairebcomme si de rien était.

    *soupire*

    Vive my life.

    Heureusement que l’amour est en route sinon je déprimerais. J’ai au moins du beau quelque part et ça, c’est ma priorité. Mais j’avoue que le reste me pèse malgré tout.

    Bref… moiaussi je dois faire mes cookies, j’en ai plus et c’est la crise ! Et j’ai mes règles…. ah, j’aurais peut être dû préciser ça avant de bouder…. ceci explique cela…

    Bises à vous deux

  5. crystallia

    17 août, 2016 à 22:46

    Coucou !

    J’ai encore faim…

    Ou est-ce que le fait que le goûter m’ait semblé juste incroyablement bon ne serait pas responsable de cette soi-disant fringale ? Il reste des petits pains, du chocolat, le four est disponible…

    Non, non. J’ai dit, demain. Ce soir c’est petits pois. C’est bizarre, rien que d’y penser j’ai nettement moins faim.

    Ceci dit, une fois dans la semaine on peut bien se faire un diner sucré non ? Plein de petits pains et de chocolat fondu. Par exemple.

    Non, non. J’ai dit demain. Ce soir, c’est petits pois.

    Qu’est-ce que ça veut dire quand le goûter est plus attirant que le dîner ?

    C’est dommage, il n’y avait plus de pâte à pizza sans gluten. De toute façon, je n’ai pas racheté de sauce tomate.

    En revanche, il reste…

    Non, non j’ai dit ! Ce soir, c’est petits pois. Peut-être.

    Au fond, on a le droit de tourner un peu avant de pouvoir arrêter un vrai choix.

    Bise ;)

  6. Bluebird

    17 août, 2016 à 17:55

    Oh….

    Merci Camille, merci Sylvie.
    Je n’avais jamais vu ça comme ça.

    j’ai un problème de centrage sur mes propres projets. A chaque fois, je me laisse entrainer par les projets des autres qui fleurissent autour. Les demandes pleuvent, c’est toujours intéressant, motivant, plein de sens etc. Et mon énergie est détournée, je n’arrive pas à nourrir mes propres créations.Au point que je ne sais même plus écouter la voix intérieure de mes idées..

    Je me suis toujours sentie coupable de ne pas arriver à tout faire !! Et nulle aussi de ne pas savoir mener un projet à terme toute seule…sans la stimulation de l’attente de l’autre.

    « Un choix conscient fort à faire » , oh que c’est inspirant.
    Oh que ça sonne juste :( (((

    Bon courage Camille !

    bise ;)

  7. crystallia

    17 août, 2016 à 17:44

    On devrait faire des sorbets à la fraise…

    Bise ;)

  8. Camille-Strawberry

    17 août, 2016 à 17:30

    Coucou

    Je ne comprends pas ce que tu me dis.

    De toute manière, à part 1 chose précise et qui est en cours, je n’ai jamais su ce que je voulais dans ma vie. Alors bon… Tout irait tellement mieux si je savais. Mais rien ne vient et tout ce que j’entreprends bloque alors bon…

    Ce sujet m’énerve. La 1ere couche de ma toile est moche. Et même Merlin m’énerve. J’t'en mettrais moi des « tu devrais travailler plus tes couches ».
    Voilà. Tout le monde m’énerve.

    Feutres à la noix qui ne marchent pas quand j’appuie dessus.
    Heureusement qu’Henri est là. Lui, au moins, il est toujours d’accord avec moi .

    Ouin. J’ai envie de bouder.

    Et j’ai envie de faire une sieste, je suis claquée…

    Bises

Consulter aussi

Oh well – Boyz II Men

  Bonjour à tous, Je me fais discrète ces temps-ci, je sais, mais il se trouve que j&rsquo…