Accueil Spiritualité Rose pour les filles, bleu pour les garçons

Rose pour les filles, bleu pour les garçons

4

Rose pour les filles, bleu pour les garçons  16082003314017181814441077

Bonjour à tous,

« Le côté très traditionnel de certains membres de ta famille te surprend, ma douce Sylvie ? », me demande Elédahiel.

Oui beaucoup, je ne pensais pas que certaines idées étaient à ce point ancrées en eux.

« Parce qu’elles ne le sont pas en toi. Qui n’offrirait jamais un ensemble de jouets cuisine à une petite fille. »

Je lui offrirai des jouets, pas ce genre-là. Ce que je comprends le moins c’est le fameux fer à repasser « comme maman » que je vois dans les catalogues à noël.

« Pourquoi regardes-tu des catalogues de jouets ? »

Je l’ai toujours fait, ça fait partie de mes traditions de noël. A moi.

« A savoir ? »

Regarder les catalogues de jouets, aller acheter la Barbie de l’année, faire semblant de lutter contre l’envie de profiter des petits bonbons gratuits à la caisse, ne pas s’arrêter à ceux-là et en acheter aussi. Puis maudire le lait présent dans les sucettes au caramel et racheter encore quelques bonbons gélifiées pour me consoler.

Les traditions.

« Les Barbie, c’est pour les filles ou les garçons ? »

C’est pour décorer la coiffeuse. Elles sont jolies au-dessus de mes flacons de parfum et de mes vernis. Chaque année je suis obligée de changer car il n’y a pas assez de place pour les exposer toutes, mais c’est une joie de le faire.

« Tu n’achèterais pas le fer à repasser pour une petite fille, mais tu prendrais la tête à maquiller n’est-ce pas ? »

J’en avais une quand j’étais petite, je l’aimais bien.

« Tu offrirais une tête à maquiller à un petit garçon ? »

Je ne pense pas.

« Tu offrirais indifféremment à un garçon ou une fille un kit scientifique, n’est-ce pas ? »

Oui tout à fait.

« Tous les enfants peuvent s’intéresser aux sciences. »

Oui.

« Il n’y a rien de mal à être scientifique, c’est même gratifiant. »

Voilà…

« Alors que cela n’élève personne de repasser ou de faire la cuisine. »

Je n’ai jamais dit cela.

« Non ? »

Non, à aucun moment. Je repasse et je cuisine.

« Alors pourquoi l’enfant ne pourrait-il pas jouer à cuisiner ou repasser ? »

Il ou elle le peut. Ce que je déplore c’est que l’on offre plus facilement ce type de cadeau à des petites filles. Si j’ai un fils il est évident qu’une fois adolescent il repassera lui-même ses vêtements. Ce sera également le cas si j’ai une fille un jour.

« Et il ou elle rangera également sa chambre. »

Ah, bien avant l’adolescence ! C’est tôt qu’il ou elle comprendra que la place des jouets est dans le coffre et non pas éparpillé sur le sol de la chambre.  

Au travail les collègues ont pris exemple sur moi, quand j’ai fini avec un dossier, je range. Je n’ai pas de classement en attente sur mon bureau. J’ai horreur des espaces encombrés…

« En raison de ta forme de claustrophobie. »

Certes. Je suis comme les chats, je supporte l’encombrement jusqu’à un certain point. Au-delà, quand je ne m’énerve pas, je casse accidentellement des choses. Je suis sérieuse. Du coup maintenant je tiens compte de ce seuil. Trop d’objets quelque part, j’en vire un ou même deux.  

« Ce que tu penses dans le fond, c’est que les filles comme les garçons sont capables de faire ce qu’ils veulent et que par conséquent il n’y a pas de raison de leur indiquer plus facilement une direction qu’une autre ? »

Non ce que je pense c’est que celui ou celle qui a faim peut se faire cuire un œuf. Ce que je pense c’est que celui ou celle qui a besoin d’un vêtement propre peut appuyer sur les boutons de la machine à laver. Celui ou celle qui a besoin d’un vêtement net peut se servir d’un fer à repasser.

Celui ou celle qui veut vivre dans une maison propre peut prendre un balai et une serpillière. Ou payer quelqu’un pour le faire car il existe toutes sortes de forfaits dans les services à la personne aujourd’hui et qu’il est donc de moins en moins exceptionnel de faire appel à ce type de services.

Aujourd’hui les hommes et les femmes travaillent. Il est possible de déterminer un budget pour ce type de choses si on n’a pas le temps ou que l’on préfère se faciliter la vie quitte à sacrifier autre chose. C’est une question de choix.

Ce que je pense c’est que ce choix n’est pas une affaire de sexe. C’est pourquoi il est dommage d’inscrire dans un catalogue pour enfants, « tu vas pouvoir repasser comme maman ». Les papas n’ont pas de vêtement ? Ils n’ont pas deux mains non plus ?  

Ca me rappelle les deux amis de ma sœurs qui lui avaient dit qu’ils avaient dus rester sans manger presque toute une journée parce que personne n’avait pu préparer le repas ce jour-là. Ils étaient tous les deux majeurs à ce moment-là.

Laissez-moi vous dire qu’avec moi, ils seraient morts de faim tous les deux. Parce que je ne serais pas rentrée leur faire à manger. S’il est trop difficile à deux jeunes hommes de mettre une morceau de jambon dans une baguette ou de faire cuire quelques pâtes dans de l’eau, je ne peux rien pour eux. Vraiment rien. 

Ce que je pense c’est qu’il y a des choses que tout le monde devrait savoir faire. Des choses qui ne sont pas réservées au papa ou à la maman.

Il y a des tas de petites filles qui portent du bleu. Alors on peut aussi habiller les garçons en rose.

« Vous les habillez en rouge. »

Le rose est une de mes deux couleurs préférées. Ce n’est pas une couleur honteuse. 

« Le rose clair est ta couleur préférée, avec le mauve. C’est le rose des petites filles et des Barbie. »

C’est vrai en plus !

« Tu vas acheter celle qui ressemble à une ballerine ? Ce modèle de collection que tu as vu l’autre jour ? »

Peut-être, elle me plait bien.

« Fais-toi plaisir. »

Merci à toi, Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    6 septembre, 2016 à 11:01

    Coucou,

    Barbie c’est super cliché mais je les aime depuis l’enfance. Quand ma sœur et moi maltraitions les nôtres en jouant avec…

    Moi aussi j’aimais les cartes postales !

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. Emilie

    5 septembre, 2016 à 8:57

    Bonjour Sylvie,
    Les stéréotypes ont la vie dure – au fait Barbie c’est aussi un stéréotype, non ?

  3. Fleur

    5 septembre, 2016 à 8:12

    Ta photographie est magnifique ! Elle me rappelle les images et cartes postales que je collectionnais adolescente. Cela me faisait du bien et ce sont de beaux souvenirs, alors que pour moi c’est une période plutôt embrouillée dans l’ensemble !

    Bises

  4. Fleur

    5 septembre, 2016 à 7:54

    Coucou Sylvie !

    Entre une jolie petite chemisette rose Et un caleçon qui ressort par le haut du pantalon … j’sais pas :) mais il est clair que pour mon fils le premier choix ne me pose aucun soucis ! (le deuxième, impossible pour moi !)

    Bises

Consulter aussi

A la lueur de la lune

    A la lueur de la lune je me suis assise sous un arbre pour confesser mes péchés. Je n&…