Accueil Spiritualité Valeurs essentielles

Valeurs essentielles

Commentaires fermés

Valeurs essentielles 16082107180317181814443238

Bonjour à tous,

« Avoir des objectifs clairs, des ambitions, c’est bien. Mais ces mêmes objectifs ne peuvent que respecter les valeurs essentielles à ton cœur. », me rappelle Elémiah.

C’est ainsi que je vois les choses.

« Quand tu as démarré ce blog, le blogging était un phénomène en plein essor. Nombre de personnes disaient, à l’inverse de toi, que l’aspect visuel par exemple était secondaire. »

J’ai toujours défendu l’approche contraire effectivement. Dès le départ j’ai tenu à ce que le blog soit visuellement attractif. D’abord pour moi, je me retrouvais mieux de cette manière, ensuite pour que les autres le trouvent agréable aussi.

Je ne suis pas du tout attirée par les espaces totalement neutres et épurés et un tel choix aurait été à l’encontre de la personne que je suis. Je veux que ce blog soit beau, c’est une réalité. Je veux que ce soit beau et agréable à l’œil.

Pour évaluer cela je pars évidemment de mes propres goûts. Ce qui ne me plait pas, ne trouve pas sa place. C’est la raison pour laquelle avant que je n’utilise mes propres photos, je choisissais souvent les images des mêmes auteurs.

Il y a vraiment peu d’images de vampires aux dents sanguinolentes par exemple. Je déteste ce type d’images et les trouve rarement belles. En outre je ne me retrouve pas du tout dans cet univers.

Ma propre vision de l’astral, puisque je tiens un blog consacré à la spiritualité à la base, est assez abstraite. Je ne vois pas de paradis plein d’anges souriant qui volent partout.

Je sens plus que je ne vois des énergies douces et bienveillantes, venant d’entités très distinctes et desquelles n’émanent pas le même type de force. Et puis au-delà de toutes il y a cette autre énergie directement reliée à mon cœur et qui demeure indéfiniment stable et identique. C’est cette énergie qui me fait penser que seule la Lumière est mon chemin et mon royaume.   

C’est cette énergie qui me donne envie de célébrer le beau, tel que je le perçois, sur Terre. Comme une manière de faire vivre cette Lumière au travers moi.

Toutefois le beau ne s’exprime pas que dans les images, il s’exprime aussi à travers la sincérité dans les textes.

Il était logique que j’en vienne à publier mes propres photos. Et quelle chance que la vie me permette d’avoir accès à de si beaux paysages si aisément.

J’aime cette espèce de cohérence. J’aurais recherché un moyen de satisfaire ce besoin de refléter la beauté de ce lien que je sens en moi. Mais je constate que je n’ai pas besoin de chercher, les moyens me sont donnés.

« Justement. Tu as longtemps été persuadée que tu ne savais rien faire de tes dix doigts. Tu étais certaine que tu avais besoin des images d’autrui. Tu ne croyais pas suffisamment en toi.

Nous t’avons beaucoup encouragée, plus que tu ne t’en rends compte car il fallait que tu comprennes que ce qui compte c’est ta façon de voir et refléter la beauté de ce fameux lien.

C’est un plus que d’autres voient ou sentent ce que tu désirais montrer. La vraie victoire c’est que toi tu aies compris que tes propres photos sont juste ce qu’il te fallait.

Ton frère dessine, merveilleusement. Mais sait-il prendre des photos ? A-t-il le même œil que toi ? Ce que tes lecteurs ne voient pas dans tes images c’est que peu de touristes se seraient attardés à certains endroits, d’où tu as pourtant su tirer de magnifiques clichés. 

Heureusement tes parents ne sauront jamais non plus que tu n’as pas hésité à braver les hautes herbes tranchantes et les insectes rampants pour aller prendre une photo depuis un point de vue convoité. »

Vous exagérez avec cela, d’accord j’étais en shorts et tongs mais, je n’ai même pas été piquée par un moustique !

« Tant que tu as compris qu’il ne faut plus aller sur les rochers glissants avec des tongs. »

Mais on peut prendre de super photos depuis les rochers !

« Tu as des baskets. Et des jeans. »

Oui…

« Nous te demandons juste de rester raisonnablement prudente. »

Mais je t’assure que j’évalue toujours la situation.

« Tu as glissé un nombre certain de fois. Attends-tu d’être blessée ? »

J’entends ce que tu me dis.

« Néanmoins cela prouve que tu comprends la notion de valeurs essentielles. Tu ne te contentes pas d’aller sur Google images, tu utilises tes propres talents. Dans un sens qui te permet de te retrouver.

De la même manière, tu sais déjà que tu n’es pas prête à tout pour arriver. Ou tu aurais séduit le charmant jeune homme malgré la présence de son amie.

Tu comprendras aussi que l’intégrité bien assumée peut être révélatrice d’un chemin sûr et agréable.

Il faut croire en soi. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Quand je danse

  « Bonjour Sylvie, Comment vas-tu ? », me demande Roéchel qui conna…