Accueil Spiritualité Voile protecteur

Voile protecteur

18

Voile protecteur 16091004032817181814483642

Bonjour à tous,

Cette semaine nous allons profiter du soleil de Tartane. C’est un coin que j’aime beaucoup. Mais je vous montrerai mon vrai coin préféré la semaine prochaine.

« Ton coin préféré sur cette plage. »

Oui, j’ai un coin préféré sur beaucoup de plage.

« Et quelle est ta plage préférée ? »

Une sur laquelle je ne vais pas assez souvent ! Mais je la montrerai aussi tiens !

« Tu n’as pas choisi de photos pour un calendrier ? Tu as trouvé des modèles qui te plaisaient finalement. Tu vois, il y a de plus en plus de personnes qui pensent comme toi alors il est désormais possible de choisir aussi un modèle personnalisé pour la partie dates. »

Oui c’est mieux, Anahel. Je n’aimais pas les premiers modèles…

Mais j’ai réfléchi, je ne veux pas de calendrier. Je n’ai pas envie de jeter mes photos à la fin de l’année.

« Tu préfères te baigner dans l’Atlantique ou dans la mer des Caraïbes ? »

Les deux me vont vu que je ne nage jamais là où je n’ai pas pieds. Il y a plus de courant au loin dans l’Atlantique. Au loin avant le vrai large.

Ce que je préfère en revanche c’est naviguer sur la mer des Caraïbes. C’est généralement plus calme.

« Toujours le mal des transports. »

Voilà.

« En avion tu y penses moins. »

Sans doute parce que je ne pense qu’à mes bouchons d’oreille pour l’atterrissage. Cette douleur-là peut durer longtemps après qu’on soit arrivé. 

« Alors ma douce Sylvie, imagine que tu sois à Tartane à cet instant, que ferais-tu ? »

Je serai sur ce banc que j’adore à regarder la mer. J’aime beaucoup les bancs face à la mer. Je trouve que c’est bien qu’on en trouve de plus en plus.

« Ne penses plus à ce cauchemar de la nuit dernière. »

Tu crois ?

« Oui. Ce n’était pas très grave. C’était une des conséquences du côté reine des abeilles que tu n’apprécies pas. Qu’est-ce qui est plus intéressant ? Un beau jeune homme gentil et drôle ou un homme fourbe et aussi laid que son cœur ? »

A priori ce n’est pas une question trop difficile…

« Et qu’est-ce qui t’attire le plus, un gentil jeune homme riche, drôle, intelligent et parfois un peu sec ou un homme fourbe au cœur laid ? »

Un peu sec ? Qui est un peu sec ?

« Et le reste ne t’interpelle pas ? »

Moi je suis sèche parfois. Mais je m’efforce de ne pas être méchante. Ce qui m’intéresse c’est de savoir comment les gens sont à l’intérieur.

Je vois quelqu’un qui serait comme tu dis. Même s’il n’est pas riche. Il est sympa mais sec justement…

« Et que penses-tu d’un homme gentil, drôle, riche, intelligent, un peu sec, sachant parfaitement lire dans le cœur d’autrui, qui maîtrise parfaitement ses émotions, qui ne déroge jamais de sa ligne quand il a un objectif en tête et qui est doté d’une immense patience en plus d’une grande détermination ? »

Tu as oublié, beau, célèbre…

« Beau, c’est une manière de voir. Tu pourrais le trouver beau, ta sœur non. Ou vice versa. Toutefois selon vos goûts à l’une comme à l’autre, disons qu’il le soit.

Pas célèbre en revanche, disons qu’il n’aime pas l’exposition. Il aime l’argent et ce qu’il permet de s’offrir, comme des chaussures ou des sacs. »

Ca me rappelle ce gars qui était prêt à m’offrir ce que je voulais…

Je vais te répondre Anahel…

« Non, sans émotion parasite. Je t’ai demandé ce que tu préfèrerais. »

Comment veux-tu que je te dise que je préfère moche comme son cœur ?  Je préfère un peu sec.

« Quelle est le trait de personnalité ou l’élément qui t’amène vers ce choix ? »

Je sais que un peu sec n’empêche pas la gentillesse. Et j’aime les gens gentils, surtout les hommes. Les autres dégagent cette drôle d’énergie qui fait que je ne peux pas aller vers eux.

« Il est vrai que tu es dotée d’un scan redoutable. Dont les effets sont généralement mis en sourdine par une grande candeur. »

Dis franchement que je suis stupide !

« Ce n’est pas le mot. Mais beaucoup de choses te passent par-dessus la tête du moment que tu n’es pas intéressée par ce qui t’est proposé. Il faut qu’on tente de t’imposer une vue pour que ton scan se réveille, ce qui ne manque jamais.

Tu ressembles aux petits enfants, quand quelque chose ne t’intéresse pas, tu t’en détournes simplement. Alors que tout est là, devant toi, tu ne vois plus rien parce que tu ne veux pas voir.

C’est la principale raison qui fait que ton scan est si développé. Comme cela quand il y a danger, tu es alertée.

Mais certains bénéficient de belles facultés de dissimulation. »

C’est énervant ce type de facultés ! Ca laisse un blanc autour des gens !

« Tu ne devrais même pas sentir le blanc mais un bon nombre de médiums le peuvent effectivement, toi aussi. »

Oui mais je n’aime pas quand je ne peux pas lire. Comment sympathiser avec quelqu’un qui ne veut rien donner ?

Il y a des personnes qui s’ouvrent d’elles-mêmes, ok. Mais celles qui restent fermées, je passe mon chemin. Quel était le vrai but de ces questions ?

« Cette fausse candeur c’est comme un voile protecteur ou même un bouclier pour toi. Mais tu n’en as pas besoin. Nous y reviendrons.

Le scan peut t’aider mieux que tu ne penses. A bientôt. »

Merci Anahel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Un an après

    Bonjour à tous, On est un an après mon burn-out. Un an.  « Comment te sens-tu ?…
  • Ce joli début d’année

    Bonjour à tous, Me revoilà, après 150 ans je sais… Laissez-moi vous raconter. J’ai débuté …
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
Charger d'autres articles liés
  • Un an après

    Bonjour à tous, On est un an après mon burn-out. Un an.  « Comment te sens-tu ?…
  • Ce joli début d’année

    Bonjour à tous, Me revoilà, après 150 ans je sais… Laissez-moi vous raconter. J’ai débuté …
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Un an après

    Bonjour à tous, On est un an après mon burn-out. Un an.  « Comment te sens-tu ?…
  • Ce joli début d’année

    Bonjour à tous, Me revoilà, après 150 ans je sais… Laissez-moi vous raconter. J’ai débuté …
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

18 Commentaires

  1. Zebullon

    26 septembre, 2016 à 21:23

    Bonjour Sylvie,

    Ce que je ne comprends pas c’est que le discourt change : On te laisse sur ton nuage rose. Et maintenant, on te demande d’aller au delà de ta première impression; d’aller faire l’effort de scanner.
    Aurais tu zappé le prince charmant par une simple remarque un peu sèche?! lol

    Bon c’est le départ d’un nouveau cycle de tout facon, de nouvelles régles un nouveau but. Ok je retourne au charbon ;)
    Euh non au lit ^^

    Camille, les raisins, je veux bien mais les noisettes. Ca gonfle? ( je suis déjà dehors ;) )

    Bonne nuit à vous,
    David

  2. Amandine

    26 septembre, 2016 à 13:58

    Merci Sylvie pour ton analyse .. Je suis tellement etonee que tu me dises que c’est dû à de l’empathie pas maîtrisée tellement ( jài compris que c’est avec de la compassion qu’elle se gère ) tellement ca m’est presque palpable..
    Je te souhaite de te faire confiance avec ton scan du coup ! Bon courage Sylvie

  3. Camille-strawberry

    26 septembre, 2016 à 13:43

    Salut,

    Moi je n’ai pas compris, tout ce que je sais, c’est que les fruits secs se gonflent quand on les plonge dans l’eau.

    Je sors

    Bises

  4. alexandre

    26 septembre, 2016 à 12:58

    Bonjour Sylvie,
    Le titre de ton article fait réfléchir tout comme l histoire des trois singes de carène. Pour ma part , je comprends ta réaction car bien souvent sachant comment une situation va évoluer je m en désintéressé si c trop dangereux pour moi . mais je reconnais aussi que parfois chacun doit être mis face face a ses réalités en fait le plus dur est de les affronter si celles ci entrainent un clash relationnel. Parfois je préférais également ne pas avoir ce don de voyance mais ça ne dure qu’un instant. Il faut dire que c est toujours sympathique d avoir un veilleur attitré lol bises

  5. Liliane

    26 septembre, 2016 à 12:54

    Coucou,

    Sylvie qui ne veut pas voir…ça m’a toujours intrigué de voir que malgré le scan très puissant que tu as et bien que tu ne fasses attention à certaines situation beaucoup plus tôt. Mais je te rejoins sur la candeur :) pourquoi se prendre la tête à inspecter tout le monde on fini par vivre avec moins de légèreté non? Bon d’accord on va faire plus attention quand même mais pitié plus de cauchemar :???:

    Bises

  6. Carène

    26 septembre, 2016 à 12:20

    Coucou Sylvie,
    Cet article me fait penser aux 3 petits singes : je ne vois rien, je n’entends rien et je ne dis rien. Il semble que dans certaines situations, ce n’est pas faire preuve de sagesse. Je viens de le comprendre. Et ça me renvoie aussi à l’article où un de tes guides te disait de remettre un de tes collègues faisant de lourdes insinuations à sa place.
    Bises et belle journée !!

  7. Emilie

    26 septembre, 2016 à 11:17

    Coucou Sylvie,
    C’est un avertissement ou un encouragement à te faire confiance ?

  8. crystallia

    26 septembre, 2016 à 10:58

    Bonjour,

    J’ai mis du temps à comprendre que cet article était un avertissement.

    Effectivement quand je ne veux pas voir…

    Amandine, ce que tu décris c’est de l’empathie mal maitrisée.

    Bise ;)

  9. Amandine

    26 septembre, 2016 à 10:47

    ‘bonjour ,
    Merci car je crois que je commence à comprendre ce qui me gêne dans certain rapport que j’entretien certain ami . Plus les années passe et plus la gentillesse est également quelque chose qui me touche, que j’ai envie de respecter et que je bénie ^!En revanche, la distinction entre scanne et clair sientense ( je ne sais plus l’orthographe) est pour moi complique par exemple comme quand ça devient un effort de me tenir près d’une personne dont les énergies sont lourdes ( ca me fait comme du mal physiquement )

  10. Emilie

    26 septembre, 2016 à 9:17

    Bonjour Sylvie,
    L’histoire que je préférais que mon père me raconte quand j’étais petite, était celle du petit chaperon rouge qui allait se promener dans la forêt des petits lapins. En cueillant des fleurs, il s’écartait de son chemin et rencontrait le grand méchant loup gris. Heureusement que le chasseur n’était pas loin. Je me souviens que mon père pour me taquiner, changeait le titre pour raconter une autre histoire : celle du petit chaperon bleu, vert ou jaune, que je ne voulais pas écouter. Dans mon esprit, il n’y avait que le petit chaperon rouge qui pouvait se laisser duper par le loup.

Consulter aussi

« Tu es tout »

« Lorsque tu t’es réveillée je t’ai dit que je serais là, que je se…