Accueil Spiritualité Trouve le moyen

Trouve le moyen

20

Trouve le moyen 16100107324017181814529359

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu veux bien qu’on discute ? » me demande Sammael.

Ok.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

C’est trop direct comme ça… 

« Tu as quasiment refait ta garde-robe, tu as même trouvé des robes. Comme tu voulais, des modèles que tu ne retrouveras pas partout. »

Oui, je suis contente.

« Et tu as même trouvé de jolies chaussures aujourd’hui. »

Je les adore ! Elles sont toutes mignonnes.

« Par contre tu as renoncé à aller chez le coiffeur. »

Avec ce stupide rhume ? Déjà que j’ai trouvé le moyen plusieurs fois d’en ressortir avec des angines juste parce que je restais sous la clim avec des cheveux mouillés, si j’y vais aujourd’hui, c’est le flegmon qui m’attend !

« Pourquoi veux-tu y aller ? »

Je veux refaire la couleur et les couper. Je sens que ça devient urgent. Et le pire c’est que j’ai voulu y aller il y a peu, mais la coiffeuse ne pouvait pas me recevoir.

« Pourquoi avais-tu besoin d’autant de nouveaux vêtements ? »

J’avais l’impression de porter toujours la même chose.

« Nous savons que ce n’était pas le cas. »

Et puis je voulais, plus femme.

« Tu n’as pas non plus ce que tu appelles un style girly. »

Girly, de temps en temps pourquoi pas. Mais je voulais plus femme.

« Tu n’as pas un style androgyne. Tu n’as jamais eu un style androgyne. Et tu as ce que vous appelez un vrai corps de femme. En huit, comme vous dites. »

Lol, oui en 8.

« Tu as un style très féminin. Même tes pantalons sont près du corps. »

Oui…

« Donc tu as acheté cette robe extrêmement sexy, avec toute ta candeur habituelle. Ce n’est qu’une fois arrivée au travail, devant la tête de ton chef, que tu as compris que tu ne recherches pas forcément ce style non plus. »

Quand je l’ai essayée, elle ne paraissait ni aussi courte ni aussi moulante.

« Elle remonte quand tu marches. Toi tu as toujours eu de vraies formes. Elle te met bien en valeur. Ce type de coupe est parfait pour accentuer les courbes légères de certaines jeunes femmes. Mais sur quelqu’un qui a déjà de vraies courbes, elle parait vite moulante. Ce qui ne ressortait pas dans la lumière feutrée du magasin.

Elle te va néanmoins. Tu te sentais bien dedans ? »

Au départ oui.

« Le même problème se pose quand tu portes une jupe courte et une chemise. A priori, rien de choquant pour le travail. D’autres le font aussi.

Tu sais ce qu’est la beauté, Sylvie ? Une simple illusion dîtes-vous. Une vue de l’esprit. Mais de quel esprit ?

Si tu étais moche tu le saurais, tu le saurais depuis longtemps. Tu pourrais porter ce que tu veux, personne ne t’ennuierait avec des blagues douteuses.

Quand le soleil brille, tout le monde sent ses rayons. C’est cela la beauté.

Tu as compris que tu préfères être belle, tu fais en sorte de te sentir belle. C’est parfait, il n’y a rien à redire, malgré quelques erreurs d’appréciation dues à cette candeur qui te ne quitte pas malgré ton âge.

Tu voulais de nouveaux vêtements pour continuer à te sentir belle. Nous t’avons donc encouragée. Seulement c’est un tout qui permet de te sentir belle.

Parle-moi. »

Je crois qu’il vaut mieux que je déménage.

« Pourquoi ? »

Parce que c’est lourd chez moi. 

« Mais encore ? »

Tu sais déjà, ma mère préfère passer du temps avec moi plutôt qu’avec lui et il se sent rejeté. D’autant qu’elle ne l’encourage pas dans ses projets car elle n’y croit pas. Elle est aigrie et voit beaucoup de négatif partout.

En plus les difficultés personnelles que rencontrent mon frère et ma sœur lui permettent d’entretenir ce négatif tout en ayant l’impression de faire quelque chose en s’occupant d’eux.

Mon père en outre n’a pas pu reprendre son rôle d’enseignant de ju jitsu et je sais qu’il aurait vraiment aimé.

« Au moins si tu déménageais, tu ne verrais plus tout cela et tu n’aurais plus l’impression d’être un tampon. »

Exactement !

« Et comment vont tes frère et sœur ? »

Mon frère a rompu avec sa copine et ma sœur a perdu son boulot. 

En outre son compagnon en a assez du sien. Même s’il ne lâchera pas sans rien, il ronge son frein.

« Et comment ça va au travail ? »

Il y a ce collègue qui me saoule, on dirait qu’il cherche à prendre l’ascendant ou à marquer son territoire. Dès qu’il le peut il me lance une pique. Je ne comprends pas son attitude. Cela me dérange alors je l’envoie balader. Ce qui l’exaspère et le pousse à continuer.

« Pourquoi agit-il ainsi ? »

Parce que je l’attire sexuellement. Tu vois, j’ai réussi à regarder par-delà le nuage rose sans en tomber. Je suis fière.

« Tu n’as pas eu envie de détourner les yeux ? »

Si évidemment. Mais ça n’a plus l’air de me réussir, je vois que les problèmes eux, ne se détournent pas !

« Tu aurais pu songer à te vêtir de manière informe. »

Je te rappelle que j’ai l’âme d’une pure chipie. Concrètement c’est à lui de gérer ce qu’il a à gérer.

« Tu sais rester sur ton nuage en effet. Petite Sylvie au cœur plus grand qu’il n’y parait.

 Tu n’aimes pas que les gens souffrent à côté de toi. Et tu vois trop de personnes souffrir à côté de toi sans que tu puisses agir pour qu’elles ne souffrent plus.

Du coup l’idée de devenir guérisseuse dans ce cadre t’apparait comme un fardeau en plus. »

C’est vrai.

« Personne ne peut t’aider à régler tes problèmes puisque ce ne sont même pas les tiens. Tu as réglé une bonne partie de tes problèmes existentiels, tu es bien décidée à régler ceux qui restent à ta manière simple et jolie.

Par contre tu te demandes pourquoi les soucis d’autrui s’épanouissent si bien autour de toi. Tu te dis qu’il y a peut-être pour toi une leçon à tirer.

Tu voudrais rencontrer de nouvelles personnes et lorsque tu émets ce souhait tu reçois un avertissement onirique.

C’est qu’il n’y a rien d’intéressant dans la fuite, petite fille. Il n’y a que des rhumes.

Tu comprends ? »

Je comprends. Je voudrais juste qu’il y ait plus de légèreté.

« Ce n’est pas possible. Là où il y a des ego, il y a de la pesanteur. C’est l’Esprit qui élève. D’où le fait que certains aiment les assemblées spirituelles.

La seule façon pour toi de dépasser ce problème c’est de parvenir à le transcender. »

Comment ?

« Comme tu voudras. Mais pas en le fuyant ou en l’ignorant.

Vois ce que tu pourrais tirer ou faire de ces énergies.

C’est cela aussi gérer son empathie. Comment transformer le gênant ? Tu peux le faire.

Trouve un moyen. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

20 Commentaires

  1. Miss X

    3 octobre, 2016 à 12:46

    Non, aucun des deux.

    Bonne journée,

  2. crystallia

    3 octobre, 2016 à 11:44

    Bonjour,

    Et c’est moi qui dois te rassurer ? Ou un de mes guides ? Donc en fait c’est à moi de jouer les intermédiaires c’est ça ?

    Fais ce que tu as à faire.

    Bonne journée.

  3. Miss X

    3 octobre, 2016 à 9:28

    Coucou,

    je vais foncer, mais est-ce que je peux avoir la possibilité d’être rassurée.
    Je garderai des leçons du passé, j’imagine.
    J’aurai dû, etc. Mais je ne peux pas annihiler mes craintes, je me réveille angoissée et anxieuse, alors je fais ce que je peux, mais ce n’est pas assez.
    Promis, je médite.
    Mais pour ça, qu’est-ce que je peux faire, je veux vivre pleinement, respirer à pleins poumons.
    J’ai trop de questions, et je ne vois pas quoi faire de celles-ci.

    Bisou,

    Bonne journée du côté de la martinique… ;)

  4. Miss X

    3 octobre, 2016 à 9:19

    Coucou,

    Oui,
    J’espère maintenant que dans la réalité, c’est possible.
    Et après cette étape, que mes deux années de perdues ne soient pas un problème.
    Je regrette, atrocement.

    Bonne journée…

  5. crystallia

    3 octobre, 2016 à 2:20

    Tu n’es pas médium et tu voudrais capter comme un médium.

    Tes réponses ne te parviendront jamais de la même manière que moi mais ce n’est pas cela qui importe.

    Tu sembles avoir pris une décision et être prête à t’y tenir, eh bien tu as l’occasion de te faire confiance.

    Fonce.

    Bonne journée.

  6. Miss X

    2 octobre, 2016 à 17:01

    Coucou,
    Je n’y connais rien en cuisine, alors je ne vais pas pouvoir t’aider!

    Excuse-moi, c’est quelqu’un de ta vie physique qui t’a proposé d’établir le menu ou d’astral…

    (Il y a une chose pour laquelle tu as de la chance, c’est de n’avoir eu aucun remord à suivre tes envies. )

    Parce que, je sais que c’est ce qu’il faut faire, mais j’étais déchirée. D’ailleurs, j’ai le regret de ne pas avoir. Maintenant, je ne suis plus si sûre de moi. ;)

    Tout le monde s’envole, normalement.Comment faire la part des choses…

    ( Je garde le carnet, promis, pas taper.) Je demande, mais moi je capte que dal!

    Have a good cooking time ;) ,

    Mél

  7. crystallia

    2 octobre, 2016 à 16:26

    J’ai un kit pour sourcils que j’adore aussi.

    Et je reconnais que le vernis à paillettes est difficile. Je l’utilise avec parcimonie moi aussi. Et uniquement en top coat.

    Ma sœur aime les bleus, les verts…

    Pas moi lol.

    Ce qui compte c’est que j’arrive à me poser je pense. Et donc que j’en ai envie.

    Tout à l’heure il m’a été proposé d’établir le menu des diners de la semaine prochaine.

    C’est tout bête mais à ma grande surprise, ça m’a fait du bien.

    Par contre il faudra que j’apprenne à faire des œufs pochés parce que je compte bien programmer des œufs Bénédicte un de ces soirs…

    Bise ;)

  8. Miss X

    2 octobre, 2016 à 14:52

    Coucou Émilie,

    Chez Sakaré, ils ont un kit main fantastique. Si tu aimes t’en occuper… Je ne peux que te conseiller d’y jeter un oeil. ;)
    Bon courage,

  9. Emilie

    2 octobre, 2016 à 14:42

    Coucou Sylvie,
    Ah oui le mode survie, grand frère du mode Caliméro et Caméléon !
    J’ai encore fait des cauchemars toute la nuit et dès que je me rendormais, je replongeais dedans (pénibles messages du facteur qui passent le dimanche). C’était le mode survie qui s’écroulait malgré toutes mes tentatives. A la fin je cherchais une radio dans la maison de mes parents pour pouvoir écrire l’histoire. Vivre ou ne pas vivre ? se laisser exécuter ou être sauvée et laisser petit à petit le complexe du survivant chercher une issue au mal être qu’il engendre.
    J’ai mis de côté le vernis à paillettes car il abime trop les ongles (même avec une bonne base) et il m’a fallu du temps pour récupérer les dégâts. J’ai adopté le style « nude ». Par contre j’ai un nouveau set pour les sourcils absolument génial. Je trouvais cela superflu au départ mais final ma fille a raison : des sourcils bien dessinés agrandissent le regard.

  10. Miss X

    2 octobre, 2016 à 13:53

    Coucou,

    Peut-être que ce don est un cadeau pour toi, car en réglant les problèmes de ceux qui t’entourent dont tu pâtis, tu n’auras plus à en pâtir.
    Il est peut-être là « le truc », mais je sais pas. ;)

    Bisou, bon courage,

Consulter aussi

7 ans

Bonjour à tous, « Viens me voir. », me demande Roéchel. Je suis là. …