Accueil Spiritualité Trouve le moyen

Trouve le moyen

20

Trouve le moyen 16100107324017181814529359

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu veux bien qu’on discute ? » me demande Sammael.

Ok.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

C’est trop direct comme ça… 

« Tu as quasiment refait ta garde-robe, tu as même trouvé des robes. Comme tu voulais, des modèles que tu ne retrouveras pas partout. »

Oui, je suis contente.

« Et tu as même trouvé de jolies chaussures aujourd’hui. »

Je les adore ! Elles sont toutes mignonnes.

« Par contre tu as renoncé à aller chez le coiffeur. »

Avec ce stupide rhume ? Déjà que j’ai trouvé le moyen plusieurs fois d’en ressortir avec des angines juste parce que je restais sous la clim avec des cheveux mouillés, si j’y vais aujourd’hui, c’est le flegmon qui m’attend !

« Pourquoi veux-tu y aller ? »

Je veux refaire la couleur et les couper. Je sens que ça devient urgent. Et le pire c’est que j’ai voulu y aller il y a peu, mais la coiffeuse ne pouvait pas me recevoir.

« Pourquoi avais-tu besoin d’autant de nouveaux vêtements ? »

J’avais l’impression de porter toujours la même chose.

« Nous savons que ce n’était pas le cas. »

Et puis je voulais, plus femme.

« Tu n’as pas non plus ce que tu appelles un style girly. »

Girly, de temps en temps pourquoi pas. Mais je voulais plus femme.

« Tu n’as pas un style androgyne. Tu n’as jamais eu un style androgyne. Et tu as ce que vous appelez un vrai corps de femme. En huit, comme vous dites. »

Lol, oui en 8.

« Tu as un style très féminin. Même tes pantalons sont près du corps. »

Oui…

« Donc tu as acheté cette robe extrêmement sexy, avec toute ta candeur habituelle. Ce n’est qu’une fois arrivée au travail, devant la tête de ton chef, que tu as compris que tu ne recherches pas forcément ce style non plus. »

Quand je l’ai essayée, elle ne paraissait ni aussi courte ni aussi moulante.

« Elle remonte quand tu marches. Toi tu as toujours eu de vraies formes. Elle te met bien en valeur. Ce type de coupe est parfait pour accentuer les courbes légères de certaines jeunes femmes. Mais sur quelqu’un qui a déjà de vraies courbes, elle parait vite moulante. Ce qui ne ressortait pas dans la lumière feutrée du magasin.

Elle te va néanmoins. Tu te sentais bien dedans ? »

Au départ oui.

« Le même problème se pose quand tu portes une jupe courte et une chemise. A priori, rien de choquant pour le travail. D’autres le font aussi.

Tu sais ce qu’est la beauté, Sylvie ? Une simple illusion dîtes-vous. Une vue de l’esprit. Mais de quel esprit ?

Si tu étais moche tu le saurais, tu le saurais depuis longtemps. Tu pourrais porter ce que tu veux, personne ne t’ennuierait avec des blagues douteuses.

Quand le soleil brille, tout le monde sent ses rayons. C’est cela la beauté.

Tu as compris que tu préfères être belle, tu fais en sorte de te sentir belle. C’est parfait, il n’y a rien à redire, malgré quelques erreurs d’appréciation dues à cette candeur qui te ne quitte pas malgré ton âge.

Tu voulais de nouveaux vêtements pour continuer à te sentir belle. Nous t’avons donc encouragée. Seulement c’est un tout qui permet de te sentir belle.

Parle-moi. »

Je crois qu’il vaut mieux que je déménage.

« Pourquoi ? »

Parce que c’est lourd chez moi. 

« Mais encore ? »

Tu sais déjà, ma mère préfère passer du temps avec moi plutôt qu’avec lui et il se sent rejeté. D’autant qu’elle ne l’encourage pas dans ses projets car elle n’y croit pas. Elle est aigrie et voit beaucoup de négatif partout.

En plus les difficultés personnelles que rencontrent mon frère et ma sœur lui permettent d’entretenir ce négatif tout en ayant l’impression de faire quelque chose en s’occupant d’eux.

Mon père en outre n’a pas pu reprendre son rôle d’enseignant de ju jitsu et je sais qu’il aurait vraiment aimé.

« Au moins si tu déménageais, tu ne verrais plus tout cela et tu n’aurais plus l’impression d’être un tampon. »

Exactement !

« Et comment vont tes frère et sœur ? »

Mon frère a rompu avec sa copine et ma sœur a perdu son boulot. 

En outre son compagnon en a assez du sien. Même s’il ne lâchera pas sans rien, il ronge son frein.

« Et comment ça va au travail ? »

Il y a ce collègue qui me saoule, on dirait qu’il cherche à prendre l’ascendant ou à marquer son territoire. Dès qu’il le peut il me lance une pique. Je ne comprends pas son attitude. Cela me dérange alors je l’envoie balader. Ce qui l’exaspère et le pousse à continuer.

« Pourquoi agit-il ainsi ? »

Parce que je l’attire sexuellement. Tu vois, j’ai réussi à regarder par-delà le nuage rose sans en tomber. Je suis fière.

« Tu n’as pas eu envie de détourner les yeux ? »

Si évidemment. Mais ça n’a plus l’air de me réussir, je vois que les problèmes eux, ne se détournent pas !

« Tu aurais pu songer à te vêtir de manière informe. »

Je te rappelle que j’ai l’âme d’une pure chipie. Concrètement c’est à lui de gérer ce qu’il a à gérer.

« Tu sais rester sur ton nuage en effet. Petite Sylvie au cœur plus grand qu’il n’y parait.

 Tu n’aimes pas que les gens souffrent à côté de toi. Et tu vois trop de personnes souffrir à côté de toi sans que tu puisses agir pour qu’elles ne souffrent plus.

Du coup l’idée de devenir guérisseuse dans ce cadre t’apparait comme un fardeau en plus. »

C’est vrai.

« Personne ne peut t’aider à régler tes problèmes puisque ce ne sont même pas les tiens. Tu as réglé une bonne partie de tes problèmes existentiels, tu es bien décidée à régler ceux qui restent à ta manière simple et jolie.

Par contre tu te demandes pourquoi les soucis d’autrui s’épanouissent si bien autour de toi. Tu te dis qu’il y a peut-être pour toi une leçon à tirer.

Tu voudrais rencontrer de nouvelles personnes et lorsque tu émets ce souhait tu reçois un avertissement onirique.

C’est qu’il n’y a rien d’intéressant dans la fuite, petite fille. Il n’y a que des rhumes.

Tu comprends ? »

Je comprends. Je voudrais juste qu’il y ait plus de légèreté.

« Ce n’est pas possible. Là où il y a des ego, il y a de la pesanteur. C’est l’Esprit qui élève. D’où le fait que certains aiment les assemblées spirituelles.

La seule façon pour toi de dépasser ce problème c’est de parvenir à le transcender. »

Comment ?

« Comme tu voudras. Mais pas en le fuyant ou en l’ignorant.

Vois ce que tu pourrais tirer ou faire de ces énergies.

C’est cela aussi gérer son empathie. Comment transformer le gênant ? Tu peux le faire.

Trouve un moyen. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

20 Commentaires

  1. alexandre

    2 octobre, 2016 à 13:36

    Bonjour Sylvie,
    Je trouve ton article criant de vérité cela dit je te plains de tout coeur j ai moi même eu à affronter une grand mère aigrie dont ses enfants ne voulaient pas s occuper sauf en ouvrant leur portefeuille je sais je peux paraitre cynique mais je préfère voir les choses en face je pense que tu as raison de vouloir déménager on doit toujours se ménager un espace de repli en particulier si ça ne va pas au travail et puis la situation ne peut pas être pire si tu déménagés un conseil pense à toi j ai eu aussi à faire ce rôle de tampon et finalement c toujours le tampon qui trinque jamais les autres samael me surprend dans son conseil comment transcender une situation lourde énergétiquement sauf par l’ esprit et le recul? Je pense que c’ est ce qu’il a voulu dire bises

  2. Miss X

    2 octobre, 2016 à 12:35

    Hey ;) ,

    Catfish? Je crois que je vais opter pour un livre et de la farniente aujourd’hui. ;)
    Bise

  3. crystallia

    2 octobre, 2016 à 11:05

    Bonjour,

    Il fait beau, il fait chaud et j’ai bien dormi malgré ce rhume stupide.

    Du coup même s’il est encore tôt je n’ai pas eu de mal à préparer mon smoothie. Il prend gentiment le frais en attendant l’heure du petit déjeuner. D’ici un petit quart d’heure peut-être. Ou plus tard. C’est l’avantage du weekend, on fait ce qu’on veut quand on veut.

    Tout à l’heure je réfléchirai aux tenues que je porterai la semaine prochaine. J’aime bien faire ça et c’est vrai que le repassage est devenu moins rébarbatif depuis je prépare toutes les tenues à l’avance. Parce que j’adore choisir des tenues.

    Je ne sais pas encore si je portera la robe blanche ou la robe bleue. Ou la noire, cela fait un moment que je n’ai pas porté la noire.

    Il y a une autre robe blanche qui m’intéresse mais en vérité j’en ai déjà plusieurs.

    Trouve un moyen, a dit Sammael. En mode survie je sais faire mais je pense bien que ce n’est pas la bonne direction.

    J’ai acheté un nouveau kit de manucure aussi. Je vais l’essayer ce soir. J’aime commencer la semaine avec une manucure toute fraiche.

    Dans l’intervalle il faut que je trouve le courage de faire un peu de vide parmi mes magazines qui s’entassent. C’est drôle je ne trouve jamais de temps pour ça…

    Pourtant j’ai créé un carnet d’inspiration pour me donner du courage et c’est amusant de le remplir alors je vais trouver le temps !

    J’aurais dû le faire en regardant Catfish. Mode survie on. Non, ce n’est pas la bonne idée.

    Je vais plutôt voir si ce rhume stupide me permet quand même d’aller prendre quelques photos.

    Merci à vous pour vos messages.

    Bonne journée ;)

  4. Carène

    1 octobre, 2016 à 23:39

    Coucou !

    C’est marrant parce que j’ai eu une réflexion de cet ordre pas plus tard qu’hier.

    Il y a un homme qui vient de rentrer de ma vie. Une relation professionnelle. Mais je sens bien l’effet que je lui fais…
    Je suis amenée à le revoir pour le travail et dans la mesure où il est très agréable de plaire (surtout quand il émane d’un homme un profond respect), je me suis posée la question de ma prochaine tenue. J’étais tentée par le décolleté mais je me suis ravisée en me demandant quel message je souhaitais vraiment envoyer à travers celle-ci. La réponse était claire : je ne souhaitais pas envoyer un message de séduction. Alors, j’ai pris le parti de mettre une tenue plus couvrante (mais dans laquelle je me sens belle aussi). Ainsi, je savoure l’idée de plaire sans pour autant m’embarrasser d’une quelconque ambiguïté sur mes intentions.

    Nous ne pouvons ignorer l’effet que l’on fait surtout lorsqu’on est muni d’un scan. Je me rends compte qu’il y a donc lieu de tenir compte des informations que nous recevons pour faire des choix qui nous permettent d’être en paix avec nous-même et les autres. Le langage n’est pas que verbal.

    Bises

  5. Emilie

    1 octobre, 2016 à 23:34

    Bonsoir Sylvie,
    Qu’est-ce que l’on ne peut pas faire, quand il n’est pas possible de fuir et que de toutes façons, certaines situations nous suivent ?
    Le « tu peux le faire » m’a rappelé la chanson que j’avais entendu un matin et qui m’avait aidée à comprendre ce qui avait été mon vrai soleil et ce qui me poussait à avancer :

    « Toi qui as brisé la glace
    Sais que rien ne remplace la vérité
    Et qu’il n’y a que deux races
    Ou les faux ou les vrais
    L’amour
    Te porte dans tes efforts
    L’amour
    De tout, délie du secret
    Oh -et face à tous ceux qui te dévorent
    Aimer est plus fort que d’être aimé »

    Qu’est-ce qui peut résister à l’amour et la foi ? il y a toujours des chemins pour passer et des directions indiquées.

    Alors ton nez annonce un avis de tempête, c’est pas bien … surtout si tu as besoin d’aller chez le coiffeur – double contrariété …
    Passes un beau dimanche sur ta grande et belle île.

  6. Miss X

    1 octobre, 2016 à 21:41

    Amandine,

    Ce qui est horrible, c’est que ton clip donne envie de partir très loin. ;)
    Pf..si tu connais Tri Yann..Bah.
    Bonne nuit, ;)

  7. Amandine

    1 octobre, 2016 à 20:14

    Bonjour Sylvie,
    Je voulais te dire que je comprends grave ce que tu vies! Mais bon, il y n’a pas d’intérêt à ceci alors je te mets ma chanson régulatrice d’émotion, le clip risque de te plaire ..:)
    https://youtu.be/cPxoCtHaWn8
    Ça c’est plus décalé et joyeux mais très sympa aussi :)
    https://youtu.be/cPxoCtHaWn8
    https://youtu.be/Ky70TYzVSxM
    Bise !

  8. Miss X

    1 octobre, 2016 à 20:02

    Coucou Cel,

    Tu pratiques du yoga?

    Bise

  9. Cel

    1 octobre, 2016 à 19:52

    Coucou,

    Cet article me parle beaucoup, merci du partage.

    Depuis maintenant 2 ans, dans chaque environnement professionnel où je vais, il semble que tout se casse la figure, et je finis par me poser des questions…

    Ce genre de lourdeur me donne envie de fuir, et depuis 2 semaines, c’est vraiment un défi qui est mis face à moi de rester dans un semblant de paix, alors qu’il y a beaucoup de lourdeurs au quotidien dans mon environnement de travail. Que tout le monde se demande comment on va etre payer, encore en 3 fois ? Au milieu du mois ? Et que tout le monde parle de partir etc…
    Mon empathie m’explose à la figure dans ce genre de situation, et ça devient vraiment très dur à gérer. Je comprends bien l’idée de transcender, mais la question du comment est sacré balèze !

    En tout cas, je compatis et te souhaite du courage,
    Bises

    Bises

  10. Miss X

    1 octobre, 2016 à 18:44

    Coucou,

    Il est bien confiant en toi, alors qu’il te dit  »trouve un moyen »,
    Passe une bonne soirée, aussi. ;)

    M

Consulter aussi

Se souvenir des petites choses

« Alors ma douce Sylvie, tu es prête à raconter ce qui t’a mise sur la pi…