Accueil Spiritualité Broutilles…

Broutilles…

8

Broutilles... 16102002190417181814567694

Bonjour à tous,

« Alors tu n’aimes pas cette coiffure ? », me demande Sammael.

Non, je détestais quand j’ai quitté le salon tout à l’heure. Mais tu sais, il est rare que les coiffeuses me coiffent comme j’aime. Et vu que je sais que demain matin je saurai me coiffer comme j’aime, je ne m’en fais pas.

La longueur est parfaite, la couleur j’aime bien aussi. 

« Tu aimes bien avoir les cheveux courts. »

Oui, j’aime beaucoup.

« Ton père n’a pas fait de commentaire. »

Mon père ne comprend pas que je décolore mes cheveux. Il pense que c’est le signe que je n’accepte pas d’être une femme noire.

« Pourquoi le fais-tu ? »

Tu veux la vraie raison ?

« Oui. »

Il n’y a que des médiums qui me croiront. Je ne savais pas trop si je voulais me faire couper les cheveux ou si je devais tenter une couleur. Je me cherchais une identité visuelle qui me touche intérieurement et j’étais incapable de savoir quelle coiffure m’irait le mieux. Je pensais m’être arrêtée sur une couleur plus sombre car j’adore les cheveux noirs.

Mais quelques pas avant que je ne franchisse la porte du salon, j’ai entendu tente plus clair pas plus foncé.

J’ai tenté plus clair, avec un peu d’appréhension lol. Mais j’ai aimé le résultat. C’était un ombré et ma couleur naturelle restait présente.

Ce n’est que longtemps après que j’ai osé, sur conseil de la coiffeuse, tout décoloré.

« Tu pourrais oser un ton plus clair encore mais tu aimes que tes cheveux ne soient pas réellement blonds. »

Je ne veux pas être blonde.

« Cette couleur t’apporte de la lumière. C’est ce qui te plait et c’est pour cette raison qu’elle te va. Tu as le même teint que cette chanteuse, Beyoncé. Il y a des années, une bonne amie t’avait dit que la même couleur de cheveux t’irait aussi. Mais, il y a des tas de choses que tu ne comprenais pas encore alors. 

Cette identité visuelle que tu cherchais, qui t’a poussée à vouloir de nouveau porter tes cheveux frisés est quelque chose de fort et d’important dans la construction du soi égotique et donc une fois celui-ci mis à mal par l’éveil spirituel, il devient important de pouvoir se trouver à nouveau.

C’est ce cheminement que tu as vécu.

Tu comprends donc qu’il est important que tu acceptes également le fait que tes yeux changent naturellement de couleur. Nous allons t’en parler jusqu’à ce que tu réalises que ce n’est pas un évènement ou un vilain signe de vieillesse.

C’est un simple évolution physique d’origine génétique. »

Je sais que vous avez déjà dit que vieillir en paix et harmonie avec soi-même est possible.

« Et nous reviendrons maintes fois sur ce sujet, plus tard. Qu’est-ce que ta mère pense de cette couleur de cheveux ? »

Elle aime bien, elle dit que cela me va bien. 

« Elle ne pense pas que c’est le signe que tu n’acceptes pas le fait d’être une femme noire ? »

Ma mère est la personne qui m’a fait défriser les cheveux quand j’étais pré-ado. En fait c’est l’épaisse chevelure de ma sœur qu’elle en avait assez de coiffer. 

Elle a toujours dit que mes cheveux fins, enfant, ne lui posait pas de difficulté. Seulement en grandissant on devait se coiffer seules et elle a préféré faire ainsi.

« Et le résultat ? »

Sur moi aucun problème mais les cheveux de ma sœur sont devenus cassants. Il a fallu lui couper les cheveux à un moment donné.

On a découvert que mes cheveux fins étaient moins fragiles que ceux de ma sœur. Mon frère a les cheveux fins et frisés, comme moi.   

« Et de qui ta sœur tient-elle sa chevelure ? »

De ma mère. Mon père aussi a les cheveux crépus. Mon frère et moi avons hérité de gènes antérieurs lol. 

« Ton frère n’a pas les mêmes cheveux que toi mais ils se rapprochent des tiens. Tu as cessé seule dans ton coin le défrisage. Puis presque toutes les femmes de ta famille ont suivi. A la grande surprise de leur mère parfois.

Je ne sais pas pour mes cousines, moi je ne me retrouvais plus dans le miroir. C’est pourquoi j’ai arrêté.

« Que pensent tes parents ? »

Papa pense que le défrisage est une manière de renier le fait d’être noir. Ma mère pense que par moments on a envie d’être comme ce que l’on voit autour de nous. Et que c’est à chacun ou chacune de faire son propre cheminement.

Je pense plutôt comme ma mère.

« Sur tous les points ? »

Non, sur celui-là.

« Ils ne se rejoignent donc pas là-dessus ? »

Ils se rejoignent sur d’autres choses. 

« Mais encore ? »

Ils me saoulent Sammael, je te jure que je n’en peux plus. Tous les jours ils trouvent une raison de me saouler avec leurs idées politiques. Tous les jours.

TOUS LES JOURS.

« Et tu ne le disais pas. Tu restais là avec ce poids. Que disent-ils ? »

Qu’ils détestent ce monde occidental et qu’ils aimeraient en voir la fin car ce qui viendra après sera nécessairement mieux.

En substance c’est ce qu’ils disent. Ils sont tout le temps négatifs, ne proposent jamais la moindre alternative, saisissent TOUTES les opportunités pour rappeler le mal que l’occident a fait et continue de faire au monde (telle la guerre en Syrie).

Il m’est arrivé de sortir de table pour ne plus les entendre. CHAQUE FOIS qu’on est avec la famille, ils se débrouillent pour ramener le sujet sur le tapis.

J’en ai marre.

« Et avec les collègues tu t’entends bien ? »

Oui.

« C’est vrai ? »

Il y en a un qui continue de vouloir s’imposer. J’ai décidé de ne pas lui accorder trop de crédit parce que sinon je vais m’énerver.

Et d’une manière générale les autres continuent de trouver que j’ai moins de travail et que j’ai une vie plus facile etc…

Ce n’est pas grave.

« Tu es une personne très forte mais concrètement juste hier, Lauviah a dû voler à ton secours parce que tu ne parvenais plus à gérer tes émotions.

Tes énergies se déployaient dans un sens qui t’était devenu néfaste et tu allais te mettre en colère pour la première broutille qui ce serait présentée.

Reconnais qu’après son intervention tu te sentais mieux. »

Le jour et la nuit, il m’a bien aidée.

« On dirait qu’il n’y a plus de refuge nulle part. »

C’est ce qui me pose problème, les deux endroits où je passe le plus de temps ne sont pas calmes. Je n’arrive pas à contourner ou dépasser cette réalité.

C’est pourquoi je veux déménager. Pour avoir mon espace calme et ressourçant.

« Et comment s’annoncent les vacances ? »

Je redoute de les passer chez moi car je crains de ne pas pouvoir me reposer comme je le souhaite.

« Tu redoutes de rester chez toi. Et tu gardais tous ces sentiments-là enfouis en toi. Alors que nous sommes là pour toi. »

A mon âge on ne devrait pas ressentir ce genre de choses. Voilà pourquoi je les gardais pour moi.

« Garde ton ego petite fille. Apprends à faire face aux problèmes. Autrement qu’en restant debout dans le vent.

Voici la solution, avant d’aller dormir écris une petite histoire sur un carnet, quelques lignes, celle qui te viendra. Répète cela plusieurs soirs, jusqu’à ce que tu sentes un changement en toi. »

C’est de la magie, c’est comme ça que tu me proposes de régler le problème ?

« On dit merci, petite fille. Tes lecteurs plus âgés pourront te confirmer qu’on ne règle pas un problème d’ordre affectif par le vide. Ou par la première porte de sortie venue.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de ceux qui ont ton âge ou moins. »

Merci Sammael. Je vais le faire.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. crystallia

    23 octobre, 2016 à 4:12

    Bonjour Fleur,

    Une porte vers ailleurs, j’aime bien l’idée.

    Merci Fleur.

    Bise ;)

  2. Fleur

    22 octobre, 2016 à 8:03

    Bonjour Sylvie,

    Elle est belle ton image,on dirait une porte vers un autre monde …
    Rhoooo : »on dit merci petite fille … » lol
    Merci Sylvie pour l’idée de l’histoire le soir, je vais le faire aussi !

    Bises et Merci !

  3. crystallia

    22 octobre, 2016 à 1:20

    Bonjour,

    Merci à vous tous, vos paroles m’apportent de quoi réfléchir à la situation.

    Bise ;)

  4. Carène

    21 octobre, 2016 à 18:21

    Hello !

    Euuuuh avec un tel discours, il y a de quoi remettre en cause pas mal de mes choix…

    Quand bien même c’est dur parfois, j’ai plutôt l’impression de suivre ma guidance pour faire ces choix alors je ne sais que penser de tout ça.

    En tout cas j’en prends note pour la situation présente dans laquelle je suis en pleine réflexion. Il est vrai que l’envie de tout envoyer balader me titille grandement… J’y réfléchirai à 2 fois donc…

    Bises

  5. Emilie

    21 octobre, 2016 à 10:24

    Coucou Sylvie,
    Au fond de toi, tu sais très bien pourquoi tes parents peignent tout en noir et communiquent sur ce mode. Tu es malgré toi la spectatrice de ce théâtre dont tu n’es pas le metteur en scène mais tu connais le scénario.
    Ma meilleure amie vient me voir chaque fois qu’elle n’en peut plus de jouer son rôle d’épouse fidèle et aimante. Elle a besoin que je l’écoute et lui pose des questions pour ouvrir son coeur. Au final, je crois que ce qui lui a permis de retrouver confiance en elle c’est de pouvoir exprimer qu’elle aimait son mari comme un frère et qu’il était difficile de vivre en couple avec son frère. Certes ce n’est pas parfait mais elle ne voyait plus tout ce que leur relation lui avait apporté à d’autres niveaux sans parler de la stabilité matérielle. Pouvoir simplement dire qu’elle avait choisi cet homme qui l’aimait et que pour rien au monde elle ne pourrait supporter de le faire souffrir, lui a permis de sentir que ce qui lui semblait vide de sens auprès de lui, n’était pas aussi vide qu’elle le voyait. Elle avait juste besoin que quelqu’un qui la connaisse par coeur l’aide à raconter son histoire et à relire le choix qu’elle avait fait.
    Le vide affectif n’est jamais vide, il est surtout rempli d’une histoire qui parle de nous.
    Le coeur n’a pas d’âge.

  6. Lucie

    21 octobre, 2016 à 5:37

    Bonjour,

    Pour moi Sammael est dans le vrai. Ni les problèmes affectifs, ni les autres ne se règle par le vide, c’est vrai aussi que je fais partie de « la vieille garde »!
    Et surtout j’ai appris que si on les range dans un placard, à un moment ou un autre, tout refait surface et il faut s’y plonger à nouveau, et là c’est encore plus difficile.
    Il est certain qu’on ne pas changer le comportement de nos proches, j’avoue que certaines fois « j’assommerai » mon mari quand il est toujours dans le négatif. Puis je réfléchis, et je me pose la question pourquoi est-il dans ce comportement? C’est vrai que ça ne règle pas tout… mais ça ne m’empêche pas de râler après lui quelques fois.
    Hier après midi, j’ai pris deux heures que j’ai passé avec ma fille spirituelle. Nous avions besoin l’une de l’autre pour décharger nos coeurs blessés.
    Je comprends que tu n’as pas d’espace ou te ressourcer, peut être juste une amie près de toi pour t’accueillir un moment et te permettre de vider ton sac verbalement.
    Mais c’est peut être aussi une nouvelle étape à gérer pour ton évolution.
    Je t’embrasse très fort

  7. alexandre

    21 octobre, 2016 à 0:50

    Ne suis pas d’accord désolé pour l’erreur bises

  8. alexandre

    21 octobre, 2016 à 0:48

    Bonsoir Sylvie,
    Ne suis pas disponible accord avec samael certes le vide ou la première solution venue ne sont pas forcément les meilleures mais à mon sens il oublie une chose la magie ne règle pas tout non plus .pour ton problème,
    cela implique de changer la façon de voir de tes proches certes une adepte de !’ombre doit imposer sa volonté sur l’extérieur mais à mon sens c est un cautère sur une jambe de bois on ne peut agir qu’en surface les problèmes restent latents je sais de quoi je parle j’en ai fais l’expérience bref même si samael me dit que ça dépend comment on impose sa volonté je suis pas convaincu .à moins qu’il ne veuille te laisser du temps pour réaliser tes objectifs bises

Consulter aussi

Grandir

Bonjour à tous, Parce qu’heureusement on peut rire de beaucoup de choses, je partage…