Accueil Spiritualité Imposer sa volonté

Imposer sa volonté

7

Imposer sa volonté 16102512531817181814580346

Bonjour à tous,

« Une douce journée ? », me demande Elémiah.

Oui.

« Au cours de laquelle tu as finalement décidé d’ouvrir un compte instagram. Tu pourras publier tes jolies photos. Il suffit d’être soi-même pour réussir sa vie, il n’est pas utile d’imiter X ou Y.

Beaucoup de blogueurs créent des newsletters par exemple. Tu n’en vois pas l’intérêt. Cela ne te correspond pas voilà pourquoi. 

De la même manière, tu peux publier ce qui te touche sur instagram. Personne ne te demande de te mettre à créer des smoothie bowls. »

Je n’ai même pas envie d’essayer d’en faire. Est-ce que c’est bon au moins ? Tu sais que je ne supporte pas le mélange de certaines textures. Je n’aime pas l’idée d’une texture crémeuse avec plein de morceaux de fruits.

Les yaourts avec des morceaux de fruits me faisaient vomir quand j’étais enfant.

« Les yaourts te donnent envie de vomir même nature. » 

Je déteste ce type de texture. J’aime les smoothies bien liquides. 

« Tu ne supportais pas les entremets, les crèmes…

Mais tu es intolérante au lactose. Peut-être est-ce lié. Tu as moins de mal avec les crèmes faites à partir de lait végétal. Sauf soja bien sûr. »

C’est vrai.

« Tu n’as accepté de t’abonner qu’au compte du National Geographic. Ceux de Beyoncé et Taylor Swift ne t’intéressaient pas ? »

Tu oublies Kim Kardashian. Non sérieusement, je ne lis même plus les potins de stars alors leurs comptes insta…

« Nul besoin de cela pour donner un semblant de sens à ta vie ? Ne me réponds pas.

C’est le plus difficile en réalité, voir un sens profond dans tout ce que vous faites. Nous savons qu’écrire pour toi a du sens.

Prendre des photos aussi. Ce matin tu as dit quelque chose tandis que tu te demandais si tu allais pouvoir prendre plus de deux ou trois clichés à cet endroit que tu trouvais tous sauf charmant.

Tu as dit, il faut parfois apporter la magie. »

Je n’étais pas retournée à cet endroit depuis des lustres. Je me souvenais vaguement d’une plage de pêcheurs et je sais qu’elles ne sont pas aussi belles que les plages sauvages que je préfère.

Mais entre la pluie qui avait laissé d’énormes flaques boueuses et les nacelles des pêcheurs ici et là sans parler des cabanes disgracieuses…

 En outre la pluie venait de cesser, le ciel n’était ni bleu ni blanc ni gris…

Je voulais m’en aller. Au départ, franchement, je voulais repartir.

J’étais là ceci dit, j’ai regardé au travers l’objectif et j’ai finalement vu ce que j’étais venu chercher. C’est dans les détails que j’ai trouvé la beauté.

C’est ce qui me plait, je m’en suis rendue compte. J’aime capturer la beauté, même aussi artificiellement que via un objectif.   

Ou bien un moment de grâce, une phrase sans mot, quelque chose d’intense comme quand je photographie mes proches parfois. Il y a une photo de mon neveu que j’adore. Il a cet air tandis qu’il avance vers moi, on dirait qu’il me dit, vas-y, prends ta photo !

Il est comme sa mère, il aime poser lol.

J’aime bien aussi les clichés qui racontent une histoire. Ou qui mettent en évidence quelque chose.

J’aime le fait qu’il soit possible de s’exprimer de différentes manières. Mais surtout j’aime qu’il soit possible de voir et de montrer différentes facettes d’un même lieu, d’un même évènement en fonction de la façon dont on pose son propre regard sur un lieu ou un évènement.

C’est exactement comme le fait d’être médium. Il y a ce que l’on voit avec les yeux, ce que l’on comprend avec sa tête et grâce à nos expériences vécues, il y a ce que l’on sent à un autre niveau et enfin, il y a ce qui nous permet de lier le tout afin d’en tirer une information intéressante, notre propre cœur.

Rien de ce qui se trouve autour de nous ne s’exprime qu’en une seule dimension. Tout s’exprime en cinquante mille dimensions.

Je trouve formidable que nous disposions de tant d’outils qui nous permettent de retranscrire ce que nous percevons ou ce qui nous touche de façon à pouvoir partager avec autrui.

C’et là la vraie beauté. C’est cela qui m’intéresse et qui me donne envie d’écrire et de prendre des photos.

Ce n’est pas une démarche purement esthétique que je poursuis. 

Les photos et les mots sont importants ensemble parce qu’ils donnent une autre idée de la multidimensionnalité.

Comme les couleurs de mes textes. Qui sont choisis indépendamment de l’image dans 99% des cas.

C’est un tout très important, tu comprends ?

« Cela fait longtemps que nous attirons ton attention sur ce choix justement. Nous t’avions fait remarquer que tu n’avais pas pris un tel parti esthétique de manière anodine. Aujourd’hui tu le réalises.

Tu es une artiste. Qui a pris le temps de se découvrir. Et nous pouvons te le dire à présent, c’est la raison pour laquelle nous ne t’encourageons pas du tout à persévérer dans le développement personnel de manière professionnelle.

Ce serait dommage. Car ce n’est pas ta voie.

Maintenant tu peux comprendre pourquoi nous te demandions si tu ne voulais pas peindre ou dessiner. Tu ne t’exprimes pas ainsi, c’est vrai.

Mais tu lis les émotions aussi bien que les énergies. Veux-tu devenir photographe ? Et voir de quelle manière tu pourrais remplacer les mots par des images ? »

Ca j’aimerais bien oui.

« Tu as compris ce que signifie, imposer sa volonté ? »

S’imposer par le travail. Démontrer que l’on avait raison de par la qualité de son travail.

« Exactement. Tes parents voulaient que tu fermes ce blog. Il y aura eu trois millions de visites à son prochain anniversaire. 

Aujourd’hui tu sais que tu serais à l’aise avec l’idée de devenir photographe. Parce que tu prends déjà des photos.

Demain tu pourrais découvrir autre chose, qui sait ?

Il y a tant d’outils à votre disposition. Ce qui importe c’est ce qui te motive. Restons-là aujourd’hui, passe une belle soirée. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)   

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. Cel

    28 octobre, 2016 à 15:50

    Coucou,

    Tes articles en lien avec l’art me parle.

    Merci du partage. Cet article m’a fait réalisé, qu’en fait, j’apprécie porter ce genre de regard sur le monde : voir la beauté dans les détails, dans les milles facettes d’un endroit, d’une personne… C’est pourquoi aussi tes photos me parlent, car j’aime moi aussi capter des détails incongrus avec mon appareil, même si je le sors rarement.

    C’est quelque chose d’important pour moi, quelque chose que j’adore : trouver la beauté au delà de l’apparence.

    Cela m’a fait réalisé qu’en fait, une part de moi a une âme d’artiste. Quelque chose que je n’osais pas accepter « artiste, non mais tu n’es pas un peu prétentieuse et gonflée là ? ». Car pour mon mental, je n’ai rien d’une artiste, je ne sais pas dessiner, je ne fais que des choses basiques… Mais les éléments autour de moi me font prendre conscience que c’est l’élan plus que la capacité à dessiner qui compte. Le reste vient après.

    Et je ressens cet élan, sans savoir quoi en faire. Je me pose les questions de comment vivre et apporter cette beauté à travers mon travail…
    Car finalement, c’est le premier élan qui apparait enfin, dans ce désir sans envies ni motivations… Alors j’ai envie de m’y accrocher

    Bises

  2. crystallia

    26 octobre, 2016 à 23:32

    Bonjour,

    Je comprends tout à fait.

    Merci à toi.

    Bise ;)

  3. Emilie

    26 octobre, 2016 à 15:14

    Hello Sylvie,
    j’avais eu ce genre de message alors que je cherchais une solution : « les problèmes que tu vois à l’extérieur sont à l’intérieur » ce qui peut également se traduire par l’angle de vue avec lequel on aborde une question. C’est le même procédé que celui que tu emploies avec la photo pour dégager le meilleur de tes prises de vue.

  4. crystallia

    26 octobre, 2016 à 11:46

    Coucou,

    Hier en fait j’écrivais un long article en mode hérisson quand l’occasion de gérer la situation qui me pesait bien autrement s’est présentée.

    D’où le message d’Elédahiel dans le post du jour.

    Il vaut mieux discuter, cela permet d’aller vers l’autre et effectivement, d’imposer sa volonté sans heurt.

    Bise ;)

  5. Émilie

    26 octobre, 2016 à 9:06

    Bonjour Sylvie,
    Ce type de situation résulte apparemment d’un échange où chacun apporte sa solution au problème de l’autre et la solution présentée va permettre d’imposer son point de vue.
    Comme je suis souvent touchée par ce qui m’entoure et les atmosphères en général, j’ai souvent pensé que nous ne serions rien sans les autres et ces interactions permanentes.
    C’est dans l’équilibre de ces échanges que l’ouverture du coeur est complexe : le premier réflexe qui vient peut être d’adopter le mode hérisson quand ça pique au lieu de parler à coeur ouvert.

  6. crystallia

    25 octobre, 2016 à 23:26

    Coucou,

    Merci à toi, Liliane.

    Bise ;)

  7. Liliane

    25 octobre, 2016 à 10:43

    Coucou,

    « S’imposer par le travail. Démontrer qu’on avait raison de part la qualité de son travail.  » ça sonne comme une évidence. Merci Sylvie pour tout ce que tu as fait ici avec tes mots et tes couleurs.

    Bises

Consulter aussi

Les blocages de l’âme

  Bonjour à tous,  » Pour toi, Amour, souffrance et violence sont très liés. Et…