Archive pour novembre, 2016

Une cicatrice sur le visage

Une cicatrice sur le visage 16112902475517181814668672

Bonjour à tous,

Mon chéri adoré ! J’ai une question à te poser.

« Dis-moi. »

Qu’est-ce que ça représente une cicatrice sur le visage ?

« As-tu une cicatrice sur le visage ? »

Non. Mais il peut arriver que l’une de nos représentations astrales porte une cicatrice n’est-ce pas ?

J’ai vu quelqu’un avec. 

« Qui ? »

Je n’en sais rien du tout, c’était une simple projection, je n’ai rien pu sentir. J’ai juste vu cette image.

« Toi tu avais une cicatrice aussi. »

Oui mais la mienne se trouvait, dans la salle de bain.

« Elle déchirait ton cœur, pas ton beau visage. »

Comme tu dis lol.

« Et cette balafre était-elle disgracieuse ? »

Surprenante. Et grande.

« Tu excelles dans la lecture des énergies dans l’astral. Et tu n’as rien senti ? »

Non, c’était une image vide.

« Ton scan ne t’a transmis aucune information ? »

Je sais juste qu’une cicatrice au visage symbolise la honte que l’on ressent et dont on ne parvient pas à se défaire. La honte née d’un sentiment de culpabilité aussi profond que tenace.

« Une cicatrice en plein cœur symbolise la trahison. Dans les deux cas, il n’est pas possible d’avancer si vous restez sur ces sentiments-là.

Mais tu l’as heureusement compris. Alors tu veux aller à Londres ? »

J’y songe, je fais quelques recherches.

« Tu as le temps de voir. Peut-être iras-tu plutôt vers Miami. Il fera beau et chaud fin avril. Plus qu’à Londres. Tu n’auras pas de décalage horaire. Ou va à Porto Rico. Il fait le même temps que chez toi. »

Je vais voir.

« Vous pouvez avoir des cicatrices partout en vérité. Cela est toujours le résultat d’une action ou de plusieurs actions et réactions liées à des évènements ancrés dans la matérialité.

Tu aurais pu voir ce genre d’image plus tôt. Mais les blessures des personnes que tu croises habituellement ne sont pas de cet ordre.

Pour qu’une cicatrice apparaisse sur le visage il faut un dégoût de soi-même. Le dégoût qui fait que tu ne supportes plus la personne que tu es au point de préférer te donner la mort.

Pourquoi moi, penses-tu à nouveau. »

Il fallait qu’Astaroth ait raison. Pourtant j’aurais bien aimé que la porte ouvre sur la Nouvelle-Zélande.

« Elémiah te l’a dit, la Nouvelle-Zélande c’est loin. »

Donc Porto Rico ? C’est une idée, ma sœur avait bien aimé… 

« L’Argentine plairait à la photographe que tu es. »

Ah mais ne m’en parle pas, je ne rêve que d’arpenter la Pampa !

« Il est possible d’effectuer des autotours en Argentine. »

Avec mon niveau d’espagnol proche du zéro ? Je dois connaître trois phrases dans cette langue. J’avais choisi allemand en seconde langue. Quelle brillante idée…

« Tu peux toujours accepter le voyage que l’on t’a proposé. »

Non.

« Toujours contrariée ? »

Oui.

« Bon. Autant qu’hier ? »

Moins qu’hier. Notamment parce que j’ai décidé d’aller à Londres.

« Il y a d’autres destinations possibles. Tu repenseras au voyage dont on vient de te parler. En temps et en heure. »

Je te dis que je ne suis pas intéressée.

« Et moi je te dis que tu es contrariée, ce qui fausse ton jugement. Le mieux c’est de ne pas prendre de décision maintenant.

Tu sais que tu feras d’autres croisières. Et peut-être dans de meilleures conditions. Sans qui que ce soit pour te faire sentir que c’est un problème que tu ne puisses pas manger comme tout le monde.

Il n’y a rien qui ne va pas chez toi. »

Ce n’est pas seulement ça.

« Alors qu’est-ce que c’est ? »

Rien d’important.

« D’accord. Comme je te l’ai déjà dit tu mérites d’être une personne spéciale. Tu comprends ? »

Je comprends.

« Il est important que tu le comprennes.

Ta cicatrice ne suinte plus. Par contre il restera toujours une petite trace, même infime. Parce que ce qui est arrivé est arrivé, de toute manière.

Ce n’est pas une fragilité, c’est juste la trace d’une expérience passée. Comme une balafre déjà cicatrisée sur le visage.

Il arrive que ce genre de trace ne choque pas car elle ne se voit plus, même si vous savez qu’elle est là.

Et il arrive qu’elle prenne une toute autre valeur parce que vous savez ce qu’elle représente et que vous appréciez le chemin parcouru depuis.   

Pourquoi n’irais-tu pas à Massilia ? »

J’y ai songé aussi. J’aimerais bien y aller. Et en plus j’aimerais même voir Aix, tu te rends compte ?

« Pourquoi pas ? Aix est une ville que tu aimes bien en vérité. »

Oui, mais il ne faut pas le dire, c’est Marseille que j’aime !!!

« Il n’est pas possible d’aimer les deux ? »

Tu sais bien que non lol ! Ca me faisait rire cette petite guerre…

« Parfois pour aller de l’avant, il faut prendre le temps de se replonger dans le passé. »

Il y a forcément une porte intéressante quelque part…

« C’est dommage que tu considères les choses sous un tel angle. »

Je pense que j’aurais bien le temps de savoir quelle destination me plait le plus. Il est encore tôt.

« Cela ne t’empêche pas d’aimer Aix et Marseille. »

Tu sais bien que non lol.

« Parce que tu comprends beaucoup de choses. Tu comprends notamment que l’on puisse faire des erreurs, aussi graves soient-elles.

Tu comprends aussi que l’on puisse trouver le courage ou pas. Et que cela ne fait pas de vous un être méprisable pour autant.

Nous parlerons plus tard de ta contrariété si elle perdure. »

Moi je voulais faire la croisière…

« Oui. Tu pourras partir en d’autres occasions. Aie confiance, tu verras que tu en feras d’autres. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

 

Autotour

Autotour 16112802530017181814665909

Bonjour à tous,

« Tu n’as rien acheté durant le black friday. Ni en ligne ni dans les boutiques. », me dit Elédahiel.

Je mets de l’argent de côté pour un voyage intéressant en 2017. Et puis je viens d’acheter une voiture lol.

« Il y aura encore des soldes en ligne demain. Notamment sur Nordstrom. »

C’est sciemment que j’ai évité d’aller sur le site de Nordstrom.  

« Tu n’as jamais acheté une paire de Rockstud finalement. »

Pourquoi penses-tu que j’évite Nordstrom lol ?

« Ils ont aussi ces chaussures de la marque Aquazzura que tu aimes bien. »

Nombre de marques plus abordables ont proposé des copies de ces chaussures. Comme avec les Rockstud.

« Lesquelles aurais-tu acheté ? »

Les noires vernies ou les roses poudrées vernis. Mais les modèles unis, pas les bicolores.

« Pourquoi n’as-tu pas acheté les chaussures que tu as repéré tout à l’heure dans cette boutique ? »

Je suis capable d’assumer leur extravagance. Seulement je ne souhaite pas acheter des chaussures à ce prix en ce moment.

« Tu es capable d’assumer n’importe quelle paire de chaussures. »

Tant qu’elles me plaisent, oui.

« Tu pourrais porter tes chaussures à paillettes demain, non ? »

Pourquoi pas, mes collègues ont fini par s’y faire, ils ne sont plus surpris. Ils aiment bien les jaunes vernies aussi je crois.

Par contre je suis très triste, mes escarpins effet miroir sont abîmés. J’aimais beaucoup cette paire.

Je crois que mon chef trouve assez amusantes la plupart de mes chaussures. Même s’il n’ose rien dire.

« Ce serait déplacé de sa part de faire une réflexion. Que tu pourrais mal interpréter. »

 Peut-être que je vais mettre les bleues. J’aime bien les bleues aussi. 

« Tes échasses bleues ? »

Lol !

« Au fond tu peux porter ce que tu veux, tu l’as compris. Carène a dit qu’elle aurait bien aimé voir tes ballerines jaunes fluo vernis. Comme beaucoup de personnes, elle ne porterait pas des souliers d’une telle couleur. »

C’était une de mes paires préférées, je suis triste qu’elles soient abimées. Et en plus elles allaient avec tout.

« Tu les portais avec tout. »

Bien sûr, comme les chaussures léopard. J’ai déjà expliqué que le léopard est une couleur neutre.

En fait c’est simple, tout ce que l’on aime est neutre.

Moi je m’exprime aussi en m’habillant alors j’aime bien de temps en temps oser quelque chose de franchement décalé.

« Les chaussures, c’est un choix timide, non ? »

Pour décaler une tenue ? Quand je porte mes escarpins jaunes vernis, je ne me sens pas timide.

« Parce que tu sais que tu fais ce que tu as envie de faire. »

Voilà.

« Alors puisses-tu te souvenir longtemps que tu as le droit de chausser les souliers de ton choix. Quand bien même personne ne comprendrait ce choix.

Ce qui compte c’est que toi tu sois contente. »

Je suis contrariée par le fait que ma croisière soit tombée à l’eau.

« C’est pourquoi tu veux organiser un voyage l’an prochain ? »

Oui.

« Où veux-tu aller ? »

Je ne sais pas, je sais juste que je vais trouver.

« Tu ne veux pas du voyage que l’on te propose en remplacement ? »

Non.

« Tu as raison, tu vas trouver. Ce n’est pas encore urgent. Peut-être auras-tu l’occasion d’acquérir une nouvelle paire de chaussures dans l’intervalle.

Qui sait ? »

Tu es en train de me dire de ne pas faire de projet trop tôt. Tu vois je comprends de mieux en mieux ce que vous dîtes vraiment.

« Entends ceci ma douce enfant, si les Rockstuds te plaisent, tu devrais les acheter. »

Ne reste pas contrariée, es-tu sure que cet autre voyage ne te plait pas ! Voilà ce que tu veux dire !

Je suis sure que je veux quelque chose qui me plaira vraiment.

« Alors sans métaphore, comprends que tu devrais juste prendre le temps de considérer un autotour. Pas seule. Mais pourquoi pas ?

Cela pourrait te plaire. »

Je t’aime aussi Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

Pardonne-moi

Pardonne-moi 16112702380317181814661767

Bonjour à tous,

« Ballade aux Anses d’Arlets cette semaine on dirait. », me dit Elémiah.

Oui, j’aime bien les Anses d’Arlets.

« Alors finalement, quelques temps après avoir publié ton article avec Astaroth, tu as entendu pardonne-moi. »

Oui, il y a un Ange qui a conduit quelqu’un que je n’ai pas vu jusqu’à moi et j’ai entendu, pardonne-moi.

Ca m’a vraiment fait plaisir. Comme la fois où le médecin avait reconnu les faits (dont j’ai déjà parlé et que je ne souhaite pas redévelopper) devant la police. 

Ca m’a fait plaisir et ça m’a soulagée.

« Bon, quelle est ta réponse ? »

Je te pardonne.

« Tu n’as pas pu recevoir d’information sur cette personne. »

Non, mais je n’en avais pas besoin. Cette simple phrase, pardonne-moi, m’a fait un véritable bien.

Et comme j’avais déjà pardonné, je n’ai pas eu de mal à répondre je te pardonne.

Je suis contente Elémiah. Il y a deux-trois choses que je n’ai pas encore bien comprises je l’avoue. Par exemple j’avais été surprise que ce soit Astaroth qui vienne à moi sur un tel sujet. Mais l’Ange qui est apparu tout à l’heure, avec son invité resté caché mais que j’ai senti sincère m’ont permis de comprendre aussi qu’une page se tourne pour moi. Et pas seulement pour moi.

Je suis contente. Je pense qu’il vaut mieux pour tout le monde que toute cette histoire soit digérée.

Parce que derrière ce pardonne-moi, je sais quel travail il a pu y avoir.

« La fin de l’histoire ? »

On dirait !

« Ou la fin d’un chapitre, d’un tome ? Tu ne peux pas savoir. Mais une chose à la fois.

La Nouvelle-Zélande c’est loin. L’Australie aussi. Il y a des destinations plus accessibles et toutes aussi intéressantes.

Parfois, le simple fait de prendre le temps de redécouvrir son propre espace géographique apporte la bouffée d’air que vous pensiez pouvoir trouver en voyageant.

Mange, prie, aime. Tu as bien aimé ce film. Seulement, tout le monde n’est pas obligé de faire les choses dans cet ordre.

Il n’y a pas de règle, il n’y a que la vie.

Et tant que tu vis, il y a des choses à vivre. C’est beau n’est-ce pas ? Tant que tu vis il y a des choses à vivre.

Même en-dehors de la Nouvelle-Zélande.

Ou de l’Australie.

Il a fait beau aujourd’hui. C’est bien, tu nous as écouté et tu as évité d’aller t’exposer au soleil aux heures les plus chaudes. Tu as déjà fait trois malaises dus à la chaleur, tu sais que tu y es sensible et que tu dois faire attention.

Nous te le rappellerons. 

Tu n’as pas encore visité les Grenadines. Ce n’est pas très loin de chez toi. Ce pourrait être une destination agréable et abordable.

Par exemple.

La porte qui ouvre sur les Grenadines est peut-être toute proche. Ce serait une belle découverte. Pas la Nouvelle-Zélande mais agréable quand même.

Qui sait ? »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

Avec le recul

Avec le recul 16112704253917181814662691

Bonjour à tous,

« Maintenant tu comprends pourquoi quand tu avais une vision correspondant à une projection d’une partie de ton propre cœur tu voyais une grande pièce laissée à l’abandon. Seulement elle n’était pas sale, elle ressemblait juste à une pièce condamnée, la poussière en moins. »

 Je me souviens, il y avait comme des draps comme ceux que l’on met sur les meubles pour les protéger de la poussière lorsque l’on sait que l’on va s’absenter un moment. Les rideaux étaient tirés, les fenêtres fermées, tout était comme figé dans le temps et je ne sais depuis combien de temps.

Il n’y avait pas un grain de saleté ou de poussière. Ce n’était pas du tout comme la salle de bain. Ah je vais m’en souvenir de la salle de bain. Et de la réaction de ma pauvre interprète…

Je savais qu’il y avait un problème Astaroth. J’avais bien compris. Et je voyais bien les répercussions concrètes de ce problème. Le souci c’est qu’à ce moment-là, j’avais vingt et quelques, rien dans ma vie ne justifiait cet état de chose.

Je n’avais pas encore pris de claque, l’interprète me demandait ce qui avait pu m’arriver et j’étais bien incapable de lui répondre. Franchement, je ne savais même pas que la vie ne se résumait pas à ce que je voyais alors les vies antérieures, c’était de l’ordre de la science-fiction !    

La chose comique est que cela apparait dans mon thème astral en plus. Du moins, les conséquence d’une blessure apparaissent seulement personne n’avait pu me dire quelle en était l’origine.

Tout le monde me disait la même chose. Et me le dit encore d’ailleurs, bouge-toi.

Mais dans quelle direction, pourquoi y a-t-il ce souci, il faut que je bouge sans comprendre ? Personne ne pouvait me répondre.

Heureusement que vous étiez là. Et que je suis une tête de mule. Si je n’avais pas cherché à comprendre pourquoi je faisais ces rêves étonnants, si je n’avais pas persévéré en réalisant qu’ils étaient d’une nature particulière et ce alors que j’étais à mille lieues de savoir ce qu’était un rêve spirituel, je serais toujours à l’ouest je pense.

Il y a des interprètes qui ne les comprennent pas ou qui ne veulent pas expliquer.

Je me souviens du rêve avec le sang et cette ambiance particulière. C’est un des premiers qui m’a mise sur la piste. Heureusement que le sang est un symbole onirique largement développé.

Avec la salle de bain c’est le premier rêve qui évoquait clairement la blessure.

Mais sans me dire, voilà il y a eu tel problème dans une ancienne vie lol.

Je me souviens de la première fois que je me suis vue telle que j’étais dans une ancienne vie. C’était dans un joli rêve, calme et agréable. J’ai facilement accepté le message finalement.

C’est longtemps après que j’ai su pourquoi j’avais revu ce visage-là.

Toutefois un des deux rêves qui m’ont le plus marqués est celui où Lauviah a arrêté le rêve que je faisais pour me dire, arrête je suis là, je suis toujours là. C’était la première fois que je le voyais sous sa forme de Lauviah.

Parce que je sais qu’il est souvent dans mes rêves en réalité mais il prend la forme d’un personnage et quand je le reconnais, c’est après coup.

L’autre c’est le rêve en bleu et blanc. Un rêve très dur où j’avais l’impression de devoir travailler énormément, de faire d’immenses efforts. Il fallait que je réapprenne jusqu’au nom de chaque chose que je connaissais pourtant avant et je n’avais qu’un seul désir, c’était partir de là.

Il y avait une atmosphère très particulière et vous étiez tous là à m’encourager. Jusqu’à ce que je vous dise, je n’en peux plus, je veux partir.

Vous m’avez laissée partir, en me disant que je pourrais revenir. Je me suis vue traverser la rue et Gabriel m’a lancé un bouquet de roses. Je n’ai vu que les épines.

Ensuite j’ai eu cette vision de moi, souriant sous le soleil en bord de mer. J’aime bien ce rêve. Aujourd’hui que je le comprends j’aime bien ce rêve.

Enfin bref, tout ça pour dire que parfois les réponses ne viennent pas d’un coup et surtout ne se trouvent pas là où l’on penserait.

Je savais qu’il y avait un problème, j’avais fini par comprendre mais je n’avais pas les raisons de ce problème alors la solution encore moins.

Je ne savais rien en plus, je ne connaissais pas la médiumnité et la spiritualité se résumait beaucoup à ce que j’avais appris à l’église et dont je ne voulais plus.  

J’avais été mise face à d’autres problèmes moins grands en plus et qu’il était plus facile de gérer les uns après les autres. Alors c’est ce que j’ai fait.

Et puis un jour j’ai su quelle était l’origine du problème et je n’ai pas vu là quelque chose de simple à gérer donc j’étais de nouveau désemparée.

Je ne peux plus porter plainte là c’est fini lol. On me disait, c’est dans le pardon que se trouve la solution mais pardonner à qui, comment, de quelle manière cela peut-il m’être bénéfique aujourd’hui ?

Et surtout, POURQUOI suis-je obligée de me coltiner les conséquences d’un vieux truc qui aurait dû se dissoudre tout seul quelque part dans les méandres de l’oubli ? Pourquoi ?

C’est une profonde injustice, tout ce que je veux c’est vivre ma vie bla bla bla…

Passé pourquoi moi, restait, je suis vraiment en-dessous de tout, comment se fait-il que je me retrouve dans cette situation ridicule quand d’autres se remettent si vite et si facilement de leurs propres blessures ?

Mais quelle case me manque-t-il ?

J’entendais bien, tu as tort de penser ainsi seulement, je ne pouvais m’en empêcher. 

En fait je crois qu’elles sont toutes là. C’est simplement que nous ne gérons pas tous les problèmes de la même manière.

Je l’ai compris notamment en acceptant de voir les espèces de trous que les gens ont dans leurs énergies liées à l’affectif.

On se débrouille comme on peut pour les combler, on va dire ça comme ça.

Par contre j’avoue être admirative des gens qui parviennent à avoir envie d’aimer malgré les très gros trous qui résultent d’une perte ou d’une trahison.

Apparemment ce sont souvent des personnes calmes et réfléchies. Pas hypersensibles comme moi lol. 

Enfin, donc j’ai su et j’ai finalement accepté. Pour que me soit rappelé que j’ai mes propres rêves à développer aussi lol. Et qu’il n’y a donc pas qu’un seul aspect de la vie qui a de l’importance.

Et que l’équilibre intérieur apparait après compréhension et acceptation de nos choix majeurs.

C’est nous qui pouvons nous occuper de nous-mêmes. Aucun tiers ne peut dissoudre nos nœuds. Les gens peuvent juste nous y aider. 

Voilà où j’en suis, je ne sais pas ce que cela va m’amener. Mais pour une fois, je me dis que de toute manière, je saurai gérer.

« Avec le sourire. Car tu as le sourire. »

Oui.

« Tu n’as encore rien eu de ce que tu voulais à vingt ans. »

C’est vrai. Mais peut-être qu’une porte va s’ouvrir là devant moi et que derrière se trouvera tout ce que je voulais à vingt ans.

« Peut-être qu’une porte va s’ouvrir oui et que derrière se trouvent les dernières choses auxquelles tu penses actuellement. »

Ah bon, ce genre de portes ? J’espérais secrètement que comme j’en avais déjà ouvertes un bon nombre, j’en avais ouvertes assez pour le reste de cette vie et toutes celles à venir.

Non ?

Bon, peut-être que derrière l’une de ces portes se trouve la Nouvelle-Zélande. Il est clair que pour l’instant ce n’est pas un projet mais encore un rêve.

Ceci dit, la porte de la Nouvelle-Zélande est peut-être là, toute proche, possible ?

« Combien coûterait trois semaines en Nouvelle-Zélande ? »

La peau de mon petit derrière. Or j’y tiens assez…

« Peut-être les choses se présentent-elles dans le meilleur ordre pour vous. Même si vous ne le comprenez qu’après coup. »

Je vois, je vois…

L’Australie ? C’est un peu moins cher…

« Tu as encore du temps devant toi tu sais. »

Lol !

« Et tu auras d’autres occasions de te plaindre et de demander, pourquoi moi.

Seulement tu auras aussi d’autres occasions de sourire et de répéter dans ta tête cette phrase que tu penses de plus en plus souvent, la vie est vraiment belle.

Au fond peu importe ce qu’il y a derrière les portes. Tu as raison, tu sauras gérer. Les bonnes comme les moins bonnes surprises. »

Aujourd’hui il fait bien beau.

« Demain il fera beau également. Et tous les autres jours parce que de toute façon, tu as un parapluie. Et plus de colère en toi.

C’est ta mère qui te l’a révélé. Elle ne savait pas pourquoi tu t’en voulais mais elle savait que tu ressentais cette colère.

Tu es mieux sans. Tout a un sens, tu vois.

Vous n’êtes pas tous obligés de faire les mêmes choses dans le même ordre. Tu verras qu’il y a beaucoup de personnes qui le comprennent. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)  

Ceux qui s’en prennent à vous

Ceux qui s'en prennent à vous dans Energies 16112604084117181814659792

Bonjour à tous,

Pour répondre à Alexandre qui me demandait de traiter du mauvais œil, je dois dire une chose, je n’y crois pas.

Si quelqu’un veut s’en prendre à nous il s’en prendra à nous. Il y a différentes manières d’ennuyer un tiers, je ne vous apprends rien.

Toutefois pour ceux qui sont tellement lâches qu’ils préfèrent passer par des manipulations énergétiques plutôt qu’avancer à visage découvert, je n’ai qu’une chose à vous dire, n’ayez pas peur de ces personnes-là.   

Voici exactement ce que je fais moi-même et que sur n’importe quel autre site on vous dira de ne pas faire. Soi-disant que ce n’est pas très sage et que cela n’élève rien du tout…

Laissez-moi vous donner le fond de ma pensée, si on s’en prend à moi je ne vois pas pourquoi je resterai plantée là à recevoir gentiment les coups.

Et en aucun cas je ne tends l’autre joue. Pour recevoir plus de coups ?

Moi aussi je sais détourner les énergies, je rends coups pour coups. Je sais même comment priver quelqu’un de certaines de ses capacités. Je me suis vue le faire dans une vision et ensuite j’ai eu à le faire pour de bon.

La personne concernée peut venir se plaindre. Je l’attends. Elle est la bienvenue. Elle en profitera pour m’expliquer pourquoi elle s’en était prise à moi. Par exemple.

Je n’ai jamais caché que je pouvais pratiquer indifféremment la magie lumineuse, celle du Milieu ou la magie sombre.

Mais pour ceux que cela intéresse, le fait de priver quelqu’un de certaines capacités relève de la magie lumineuse. Il s’agit en fait de rendre à la Terre et plus largement à la Source.

L’idée est que cela provoque une période de remise en question à l’issue de laquelle la personne concernée retrouvera ses capacités.

Il ne s’agit pas d’une appropriation de ma part. Je ne prends rien, je fais transiter, c’est tout.

Par contre je sais que la majorité de ceux qui s’en prennent aux autres énergétiquement cherchent à s’approprier leur force ou leurs énergies.

Comme je l’ai dit en tête de cet article je trouve cela petit, lâche, misérable, pitoyable et bien sûr totalement à l’opposé de tout ce en quoi je crois.

Je n’ai aucune estime pour les personnes qui s’estiment elles-même si peu qu’elles pensent devoir agir ainsi pour trouver les moyens d’exister.

Il y a d’autres moyens, ce dont je traite depuis des années sur ce même blog.

J’espère du coup que personne n’aura l’idée saugrenue de venir me demander comment attirer à soi les énergies d’autrui. Mais si d’aventure vous étiez intéressé, sachez que ma réponse est toute prête.

Pour en revenir au mauvaise œil, je n’y crois pas comme je l’ai déjà dit.

Je crois par contre à la réalité de la malveillance et du désir de nuire. Moi non plus je ne vis pas parmi les Bisounours.

J’en profite pour rappeler que je pense qu’aucune forme de violence ne peut être tolérer.

Il sera toujours normal de vous défendre. Et je maintiens qu’il n’y a pas de mal à le faire sur le plan énergétique.

Personne ne serait choqué d’entendre qu’une femme battue décide de porter plainte.

Ne vous laissez pas faire là non plus. Pour ceux qui se sentiraient démunis, souvenez-vous que l’individu lâche et sans intérêt qui s’en est pris à vous n’aurait pas eu à faire tant d’effort s’il était si fort que cela. D’une part.

D’autre part, on va rester sur de la magie lumineuse, souvenez-vous d’une personne que vous aimez, qui vous aime et qui n’est plus parmi nous.

Demandez à cette personne de vous soulager et d’apaiser votre peur, colère ou ce que vous ressentez.

La vérité est que vous serez aidés. Par contre ensuite vous serez amenés à comprendre que vous devez avoir foi en vous-mêmes et il vous sera donné l’occasion de faire preuve de discernement. Une fois, deux fois…

Et peu importe le sort de cette personne peu scrupuleuse qui sera sortie de votre vie. Vous vivrez sans attendre « une justice ». Vous serez incités à vous occuper d’abord de vous.

« Dans la sagesse petite fille, se trouve les meilleures réponses et toutes les solutions. Nulle attaque ne peur vaincre une foi parfaite et inébranlable. Tu l’apprendras aussi.

Nulle énergie néfaste ne peut plus atteindre celui qui vit par la Source.

Nous développerons plus tard, quand tu le comprendras. », me dit une entité inconnue… 

Bonne journée à tous ;)  

Le fond du problème

Le fond du problème  16112310285617181814655573

Bonjour à tous,

« Alors ma douce Sylvie, tu mènes une vie de princesse ? »

C’est la collègue qui fait ses déductions toute seule, Elémiah. Elle me demandait ce que je mangerais à midi, j’ai eu la mauvaise idée de lui répondre honnêtement que je ne savais jamais ce que je mangerais à midi avant de rentrer.

« Il n’y a rien de négatif dans une réponse honnête. Elle a finalement avoué qu’elle aurait bien aimé que sa mère l’accueille à midi mais que celle-ci refuserait sûrement. »

Ce n’est pas pareil.

« Un de tes collègues n’hésite pas à aller chez la sienne le midi alors qu’il vit chez lui. N’importe qui peut venir chez toi le midi il y a toujours à manger. »

Tu connais ma mère, elle aime accueillir les gens, cela lui fait plaisir de recevoir et de régaler.

« Tu sais que tous les parents n’auraient pas accepté que tu restes aussi longtemps ? »

Je sais.

« Alors que tes parents ne sont pas du tout pressés de te voir partir. »

C’est ce que j’ai vu oui…

« Une vie de princesse, c’est bien aussi. Imagine qu’elle puisse se poursuivre sous une autre forme, ce serait bien, non ? »

Tu vas enfin de me donner les chiffres du loto ?

« Tu n’as pas besoin de renier ta capacité à faire de ta vie ce que tu veux par toi-même. Tu es une femme puissante, ne l’oublie jamais. Ce que tu désires sera toujours à ta portée du moment que c’est ce qui convient à ton cœur. »

Lol !

« Et justement, les gens ont remarqué un changement en toi. Cela fait plusieurs semaines que l’on te dit te trouver radieuse. Certains soupçonnent même un petit ami caché. »

J’ai fini par comprendre que pour les gens quand on est bien c’est qu’on a obligatoirement trouvé l’amour. Ou qu’on vit un retour de flamme.

« Rien de tel n’est-ce pas ? »

Pas que je sache lol !!!

« Encore aujourd’hui, on a tenté de te tirer les vers du nez. Alors que quand tu t’es ouverte à nous ce matin, tu ne te sentais pas bien du tout. »

En général c’est le soir que j’ai besoin de parler comme ça. Alors vous m’écoutez et ensuite je fais un rêve apaisant et le lendemain matin, je suis à nouveau sur le nuage rose. Pourquoi c’est venu le matin cette fois ?

« C’est là le fond du problème ? »

Lol !!!

« Bon, cela faisait un moment que tu n’avais pas ressenti le besoin de te confier ainsi et nous savons qu’il ne s’est rien passé de particulier.

Si tu veux tu peux écrire ici aussi. »

Non, ça va aller.

« Non, ça va aller. C’est ta réponse ? »

Oui.

« Donc tout va bien ? »

J’en ai marre de sentir un décalage avec tous mes proches.

« Tu en as marre de sentir un décalage. Tu voudrais vivre globalement la même vie que tout le monde. »

Oui.

« Tu te souviens des messages de tes deux derniers rêves ? »

Oui, quelque chose de bizarre, comme…

« Quelque chose de bizarre, c’est ce que tu retiens. Bon. Cela ne t’a rien rappelé ? »

Si, maintenant que tu le dis ça me fait penser à la fois où j’ai vu la Déesse et où elle m’invitait à venir la rejoindre et je ne voulais pas. C’était au tout début de mon éveil. Et ensuite, je me suis sentie comme enveloppée d’amour pendant des heures.

Mais là maintenant, je sais que ce n’était pas des messages désagréables…

« Seulement ils ne te plaisent pas. En fait il n’y a qu’un message et tu vas l’entendre jusqu’à ce que tu l’acceptes.

Tu en as assez d’être la seule médium de la famille, n’est-ce pas ? »

Oui. Je me sens isolée du coup. Alors je n’ai pas besoin d’un message qui me dit, tu peux apporter des choses nouvelles. Ca y est, je m’en souviens.

Je ne veux pas apporter des choses nouvelles. C’est avec des choses nouvelles que je me suis retrouvée isolée.

Je veux être comme les autres. Pour être avec les autres. Tu comprends ?

« C’est ton plafond de verre. La seule personne qui peut t’entraver, c’est toi-même.

Les gens approuvent ce qu’ils comprennent, tu le sais déjà. Le souci avec les choses nouvelles, c’est qu’il faut les expliquer. 

Tu sais expliquer.

Si tu as envie de creuser un sujet qui t’intéresse, de faire quelque chose de nouveau pour toi même si banal pour les autres, fais-le.

Pour toi d’abord. Fais toujours les choses qui te plaisent pour toi d’abord.

Si tu préfères rester dans ce que tu connais, que cela ne te gêne pas, il n’y a pas de problème. Fais en sorte de te sentir bien. »

Je veux du chocolat. J’arrête pas d’avoir envie de chocolat.

« Mange du chocolat. Sans lactose. »

Je vérifie toujours.

Et puis je ne vois pas ce que je pourrais amener de nouveau.

« Eh bien si tu ne vois pas, c’est qu’il n’y a pas d’urgence. D’accord ? »

D’accord. Merci Elémiah.

« Avant que tu n’aies pu finir ton article ta mère est venue te chercher. Elle voulait essayer ta voiture, tu le lui as proposé. Alors ? »

Alors elle est très contente, elle voudrait une automatique aussi maintenant et même mon père veut essayer ! Ca me fait plaisir !

« Pourtant il était très sceptique au sujet des voitures automatiques, des voitures pour fainéants. »

Oui, mais finalement depuis que ma mère n’arrête pas de dire, ah c’est vraiment bien, il commence à se dire qu’il veut tester aussi.

« Parfois les proches accueillent bien les choses nouvelles. »

Oui lol…

« Même s’il faut prendre le temps de montrer et d’expliquer. Ta maman a un peu cherché l’embrayage. Mais toi aussi au départ. Seulement maintenant elle dit qu’elle s’habituerait bien vite. »

C’est vrai.

« Et puis, parfois la nouveauté résulte de la mise à disposition de quelque chose de bien pratique. C’est toujours plus facile à accueillir. Ta tante qui souffre d’arthrose rêve d’une voiture automatique.

Nous savons que tu aimes les documentaires qui traitent de la découverte de certaines inventions. Chacun part de ce qui l’intéresse.

L’innovation part souvent de l’envie de rendre des choses accessibles. Ou plus faciles. C’est tout.

Tes parents aiment bien ta nouvelle voiture. Qui est différente des leurs. Parce qu’ils constatent que c’est agréable de conduire avec une telle facilité. 

Peut-être que demain tu auras une idée, qui pourrait amener plus d’aisance ou rendre certaines choses plus  accessibles.

Le message que tu as reçu disait simplement, va au bout, tu peux le faire. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)

 

Entends

Entends 16112202501517181814651607

Bonjour à tous,

« Alors, après quelques jours tu réalises que personne ne te voyait arriver avec autre chose qu’une voiture de fille. Ou une petite voiture.

C’est drôle, non ? A se demander comment certains te voient.

Mais certains seulement . Il y a une personne qui t’a surprise. », me rappelle Lauviah.

Mon chef. J’ai aimé ce qu’il a dit quand je lui ai annoncé que je posais mon après-midi pour aller chercher la voiture.

« Il a dit, vous montez en gamme, c’est bien. Et c’est tout. Mais à l’intonation de sa voix tu as su qu’il avait compris ta démarche. Il ne t’a même pas demandé ce que tu avais acheté. Il n’en avait pas besoin.

Il remarque tout chez toi en vérité, il t’observe beaucoup. Nous savons que tu l’as remarqué. Tu lui trouves un côté très paternaliste voire protecteur.

C’est lui qui t’a embauchée alors il te voit d’une manière différente des autres. Qu’il apprécie également. »

Pourquoi ai-je un peu l’impression d’être le bébé ?

« Lui ne te voit pas comme le bébé. Et de moins en moins de personnes te voient comme le bébé.

Toi tu ne te plains jamais. Tu tiens compte des remarques. Tu es toujours en avance, tous les jours. Tu es gentille. Tu as su te faire apprécier de tes collègues. Et tu as eu l’intelligence de ne pas coucher avec X et Y. »

J’ai surtout eu Elédahiel. Pour me montrer ce que cachait X et Y.  Et puis j’aime bien travailler là. C’est sympa.

« Il t’aime bien. Il serait heureux que tu fasses une belle carrière, c’est pour cette raison qu’il t’observe. Et ce n’est pas pour rien qu’il a approuvé ton choix d’acheter une nouvelle voiture. 

Cette réaction bienveillante n’était pas isolée. C’est des autres types de réactions dont je voudrais te parler. »

Comme la collègue qui a dit, ta voiture avait 4 ans et tu l’as changée ? On n’a pas les mêmes problèmes !

« Par exemple. Encore qu’une telle réaction est explicite, inutile de s’étendre. Non, parlons plutôt de ceux qui n’ont rien dit. Et qui ne semblent pas vouloir savoir quoi que ce soit.

Tu n’as aucune raison de chercher à te rapprocher de ces personnes-là, d’accord ? Ce n’est pas utile de chercher à sympathiser avec elles en-dehors du travail.

Il n’est pas nécessaire non plus de leur parler de toi ou de ta vie.

Par moments, il faut savoir garder tes distances. »

Un avertissement ?

« Entends, c’est tout ce que je te demande. »

Donc tu me dis de ne pas aller à la soirée. Lol, tu vois je commence à comprendre quand vous dîtes une chose pour ne pas avoir à me montrer une autre.

Si je ne t’avais pas entendue ce soir j’aurais fait un rêve qui ne m’aurait pas plu, n’est-ce pas ?

Ok, je t’ai entendu. Je dirai que je ne viens pas.

« Il y aura mieux à faire ma douce Sylvie. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Rai de Lumière

Rai de Lumière 16112101210117181814649850

Bonjour à tous,

« Finalement ton neveu réclame le pot maintenant. », me dit Elémiah.

Oui, il dit pipi !

« Oui et il a compris qu’il peut faire dans le pot. C’est un gentil petit garçon, très intelligent. Comme ses deux parents.

Il sera têtu comme eux également. Mais ils sauront gérer la situation. »

Je pense aussi.

« Parce que de toute façon, c’est lui qui les a choisis. Il savait qu’ils seraient les parents qui pourraient lui offrir le cadre dont il aurait besoin.

Et puis maintenant, il regarde les gens également. Dans les yeux. »

Oui.

« Par contre il ne fait toujours pas d’effort pour faire des phrases. Mais cela viendra, dans l’année à venir.

Ne t’inquiète pas pour lui d’accord ? »

D’accord.

« Tu sais que le ciel est bleu ? »

Il est bleu.

« Toujours bleu ? »

Toujours bleu.

« C’est bien agréable de sentir la douceur de l’air environnant n’est-ce pas ? Ni trop chaud ni trop froid.

Tu vas acheter le collier multicolores ? »

Je le trouve un peu cher. Je réfléchis.

« Ce qui importe c’est que tu sois heureuse et fière de ce que tu accomplis. Tu comprends cela ? »

Oui.

« Tant mieux. Apprécie le ciel bleu. »

Merci Elémiah.

Ca fait drôle tu sais, il a si longtemps été couvert. Et bas. J’ai l’impression qu’il ne va pas rester bleu, que c’est comme les oasis que je voyais de temps en temps en vision.

« Nous savons quelles craintes il y a dans ton cœur. Nous savons aussi qu’il s’agit de petits soucis insignifiants. Tu devrais retourner voir le collier.

La bijouterie propose certainement des conditions de règlement. Qui sait, tu pourrais avoir envie de te laisser tenter.

Un rai de Lumière peut balayer n’importe quelle doute. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Depuis qu’elle n’est plus là

Depuis qu'elle n'est plus là 16112101003217181814649844

Bonjour à tous,

« Tu penses à l’anniversaire de la mort de ta tante de plus en plus souvent. Tu veux que nous en parlions ? », me demande Elédahiel.

Non, c’est juste que comme elle était toujours très présente à noël, ça me fait drôle de penser qu’elle ne sera pas là et qu’il n’y aura même pas sa fille et son mari avec nous.

C’est comme si plus rien n’était pareil. En plus, elle nous manque. Elle me manque. C’est la première personne qui me manque autant.

Ce n’est pas douloureux mais effectivement je me dis, ce serait bien qu’elle soit encore là.

L’autre jour j’ai participé au relais pour la vie. Je l’ai fait pour elle, comme l’année dernière. Par contre cette année, il était clair pour moi que je ne voulais pas être là au moment où on allumerait les « lumières ».

Je ne voulais pas voir le cœur.

« Comme nous te l’avons dit, tu n’étais pas obligée d’assister à cela. C’est une façon de penser à tous ceux qui sont arrivés au bout de leur lutte contre la maladie mais tu sais qu’il y en a d’autres.

Tu as participé pour cette raison.

C’est bien que tu agisses en cohérence avec toi-même. »

J’irai l’année prochaine aussi. Pour soutenir symboliquement ceux qui se battent au quotidien ainsi que leurs proches.

Ma mère et ma sœur veulent venir.

« Vous irez toutes ensemble. »

L’anniversaire de sa mort tombe deux jours après le réveillon.

« Est-ce qu’elle aimait la fête de noël ? »

Oui, elle faisait de super fêtes, offrait plein de cadeaux, même quand elle était malade elle organisait. Je me souviens qu’on a fait plein de choses chez elle et avec elle.

Tu te rends compte de toutes les vacances que j’ai passé chez elle en Normandie ? On avait même passé un noël là-bas. Et il avait neigé. On était tous tombés malade aussi.

Je crois que je n’aime pas qu’elle soit morte. Je n’aime pas que ce soit définitif. Je n’aime pas le fait qu’un jour je puisse oublier le son de sa voix.

Ou la lueur dans ses yeux quand elle souriait.

Je me fiche que son mari ait déjà refait sa vie, à l’inverse de la majorité de la famille.

J’aurais voulu qu’elle reste.

« L’année prochaine tu penses que tu assisteras au moment de l’illumination ? »

Non.

« Peut-être. Une façon d’honorer la mémoire de ceux qui sont partis. Qu’est-ce qu’elle t’a appris ? »

Il faut profiter de la vie, c’est ce qu’elle faisait le plus à un moment donné. Elle avait longtemps été aigrie. Mais un ou même deux ans avant sa mort, elle avait changé de mentalité et profitait de toutes les occasions de s’amuser. 

« C’est de ce genre de choses dont tu pourras te rappeler l’an prochain quand tu participeras au relais pour la vie. Et du fait qu’elle a offert à sa fille le mariage dont elle rêvait.

Rappelle-toi qu’elle aimait la vie et que c’est pour cette raison qu’elle même a participé à cette manifestation jusqu’à ce que son corps ne le lui permette plus.

Cette année elle ne sera pas là. Son mari a refait se vie et s’apprête à vous tourner le dos à tous. Sa fille est contrarié par cette situation et se sent coupée d’une partie de ses racines.

Alors écoute, nous serons toujours là pour toi. Tu as le droit d’avoir de la peine devant tant de changements qui découlent d’un évènement douloureux.

Effectivement certaines choses ne seront plus jamais les mêmes, c’est cela qui t’ennuie réellement. Car tu as fait ton deuil. 

Tu es chagrinée par les réactions de certains autour de toi. Tu n’as pas à avoir peur qu’il n’y ait plus d’amour autour de toi, cela n’arrivera pas.

Sache-le, cela n’arrivera pas. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Le ciel est bleu

Le ciel est bleu 16112007383517181814649447

Bonjour à tous,

« Donc tu es enfin capable d’apprécier que l’on s’occupe de toi. », me dit Lauviah.

Je l’ai toujours apprécié !

« Non. Tu te disais, cela veut dire que je ne suis pas capable de faire moi-même, il faut que je corrige cela. Depuis que tu acceptes de voir un peu les nuances de gris, tu réalises certaines choses.

En réalité c’est un enjeu d’incarnation pour toi, accepter que l’on prenne soin de toi, que l’on s’occupe de toi. Seulement c’était un véritable défi pour quelqu’un comme toi. Tu as un tempérament de leader et tu vois certaines choses comme des faiblesses.

Je sais que tu voulais acheter une dernière bague. Je sais que tu pourrais le faire. Je t’ai demandé de ne pas l’acheter et d’attendre que l’on te l’offre. Tu as grimacé.

Je te répète que tu pourrais attendre que l’on te l’offre. Tu comprendras que chacun  peut offrir ce qu’il est et ce qu’il a. Il n’est pas nécessaire que tout soit toujours mathématiquement égal. »

Je le sais ça.

« Tu le sais avec ta tête. Il y a des tas de choses que tu sais avec ta tête. Ta tête très têtue. »

Lol !

« Tu commences seulement à réaliser qu’il est vraiment agréable que l’on s’occupe de toi et que certaines choses deviennent faciles grâce à cela.

Imagine que tu te maries demain et que tu puisses aller en voyage de noces en Nouvelle Zélande, tu serais contente ? »

Tu plaisantes, SUPER contente !!!

« Et si juste pour te faire plaisir on t’offre une paire de chaussures tu seras contente aussi ? »

Aujourd’hui oui, je vois ce que tu veux dire.

« Tu vois l’enjeu surtout ? »

Je le vois.

« Tant mieux. Regarde le ciel est bleu. Juste au-dessus de toi, tu le vois ? »

Oui.

« Passe une belle journée. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause