Accueil Spiritualité Précocité spirituelle…

Précocité spirituelle…

25

Précocité spirituelle... dans Vie magique 16110910202217181814623252

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, comment te sens-tu ? », me demande Lauviah.

Très bien.

« Tu te sens en forme ? »

Oui. C’est maman qui était furieuse que le concessionnaire ait dû appeler pour dire que la voiture ne pourrait pas être livrée à la date prévue. Moi ça m’a soulagée.

« Pourquoi ? »

Soudain la voiture me semblait énorme et je commençais à douter de parvenir à conduire en oubliant la jambe gauche.

« Et maintenant ? »

J’ai hâte de l’avoir. Je suis contente de mon choix et suis persuadée que c’était le bon.

« Qu’est-ce qui a provoqué ce déclic ? »

Ma mère m’a dit, tu devrais annuler la vente. J’ai répondu non. J’ai compris que je souhaite aller au bout.

« Où est ta voiture ? »

Elle n’est pas chez le concessionnaire lol ! Avec les formalités qu’il leur reste à effectuer, je ne sais pas si je l’aurais demain et c’était ce que je souhaitais pour pouvoir reprendre le travail lundi.

J’ai demandé au téléphone mais le vendeur n’a pas osé me confirmer pouvoir me livrer demain.

Et puis je ne sais pourquoi je craignais soudain les démarrages en côte…

« Tu n’as aucune difficulté dans les côtes. Tu sais jouer avec les pédales. Tu n’as pas de difficulté avec les ronds-points non plus. Tu n’as plus de difficulté pour te garer. Même si tu continues de préférer te garer dans le sens du départ.

Ce n’est pas parce que la voiture est plus longue et un peu plus large qu’il faut paniquer. Tu prendras vite tes repères. Tu verras. Dis-moi ce qui n’allait vraiment pas maintenant que les nuages se sont dissipés. »

J’ai cru que papa avait hâte que je m’en aille.

« Pourquoi ? »

A cause de ce qu’il a dit quand j’ai fait part de mon intention d’acheter une voiture. Et ensuite je n’ai pas aimé ce qu’il a répondu quand je lui ai dit quel modèle j’avais choisi.

Et hier soir, pensant sans doute que je n’entendais pas, il se plaignait encore.

« Il s’inquiète de voir que sa petite fille veut acheter une plus grosse voiture. Il n’est pas rassuré. Il continue de vous voir tous les trois comme des enfants. Il continuera de te voir comme une petite fille même quand tu auras quitté la maison. C’est ainsi qu’il continue de voir ta sœur. 

Il n’a pas hâte que tu partes, il le craint. Et te voir acheter une plus grosse voiture lui rappelle d’une part que tu es adulte d’autre part que tu as envie de t’émanciper.

C’est ce dernier point qui lui pose problème.

Tout le monde te répète que tes parents doivent avoir hâte que tu partes. Sauf une personne, cette fameuse collègue qui ne cache pas le peu de cas qu’elle fait des autres et de son travail.

Cette femme ne s’adresse pas à toi comme elle s’adresse aux autres. Elle sourit d’une manière entendue quand on te demande pourquoi tu ne pars pas.

Elle t’a récemment confié qu’elle même, ayant un compagnon, était restée tard chez ses parents. Comme toi, elle n’avait rien à faire que profiter de la vie. Ses parents étant heureux de s’occuper d’elle.

Elle est même retournée chez eux après la naissance de son fils pour qu’ils l’aident à s’en occuper notamment la nuit.

Cette femme t’a dit franchement qu’elle comptait gâter son fils unique comme ses parents l’avaient gâtée. Ils lui ont donné de quoi acheter une maison puis de quoi réaliser son rêve personnel.

Des parents qui dans la forme, ressemblent aux tiens. Ta mère a donné sa voiture à ton frère. Ton père et elle gardent ton neveu toutes les semaines.

Même ta tante ne fait pas cela pour sa dernière petite fille.

Ni ton frère ni ta sœur ni toi ne souffrez de carence affective. Vous êtes mentalement équilibrés.

Si ton père voulait que tu t’en ailles, tu le saurais. Ta mère a raison, tu as tort de penser cela mais ce n’est plus le cas depuis que tu lui as fait part de ton sentiment.

Je vais te le dire franchement une fois de plus, le mieux pour toi serait que tu rencontres quelqu’un qui puisse s’occuper de toi.

Pas parce que tu n’es pas capable de travailler. Il est évident que tu l’es.

Pas parce que tu n’es pas capable de vivre seule. S’il y a bien une chose que tu ne crains pas, c’est de te trouver seule dans une maison. Et je sais que tu sais gérer un budget.

Mais tu vois, les choses peuvent être faciles aussi. Il n’y a rien de mal à cela.

Tu as appelé Elédahiel ce matin, tu as senti une nouvelle présence. Sauf que tu sais qu’il s’agissait d’un être incarné.

Il y a des gens qui ont voulu voir tes énergies. Ces personnes ne te voulaient pas de mal, nous les avons laissées passer. »

Oui mais il ou elle est venu plus près que les autres. J’ai été très surprise.

« Était-ce intrusif ? » 

Je préfère que les gens ne viennent pas aussi près. Mais ses énergies étaient sympa. On aurait dit un ou une ami(e).

Je ne sens plus les jumeaux…

« Ils peuvent dissimuler leurs énergies. Cette autre personne aussi d’ailleurs. C’est pourquoi tu ne l’as pas sentie arriver, c’est ce qui t’a troublé. »

Moi tout le monde me voit arriver.

« Toi tu n’as pas besoin de te cacher, nous sommes là avec toi, il ne va rien t’arriver. Nous sommes toujours avec toi.

Tu as demandé une protection pour les plus jeunes membres de ta famille ? »

Oui, pour les petits enfants. On peut faire ça n’est-ce pas ? Les Serviteurs ont accepté.

« Tu as demandé une protection à des Serviteurs ? »

Ils étaient justement avec moi, je regardais jouer mon neveu, ils ont dit oui !

« Quel type de Serviteurs était-ce ? »

Du Milieu et de l’Ombre…

Je voulais juste que les enfants aient un bon environnement énergétique.

Ils ont refusé pour l’un d’eux…

« Parce que ce n’est pas ce qu’il lui faut. Mais tu sais que c’est une protection magique, c’est comme d’apposer un sceau sur quelqu’un. »

Ce sont mes Serviteurs, je travaille avec eux moi-même, les enfants n’ont rien à craindre.

« Ce n’est pas un problème, simplement, ce genre de choses, c’est comme faire en sorte que leur évolution spirituelle puisse être douce. Toujours.

C’est comme d’offrir une voiture à son fils. C’est un sacré coup de pouce. »

Je voulais les aider.

« Et tu l’as fait. Il y a peu de parents qui pourraient faire cela pour leur propre enfant. Car il faut pouvoir solliciter des Serviteurs. »

Je comprends, je suis heureuse d’avoir pu le faire pour eux. Et j’entends ce que tu dis, si quelqu’un a une inquiétude au sujet de son propre enfant, il peut le faire savoir dans les commentaires.

Du Milieu et de l’Ombre, ça veut dire que moi aussi je dois partager, j’accepte. Mais c’est uniquement pour les petits enfants ?

« Non, pour ceux dont les parents se posent des questions quant à leur précocité spirituelle. »

Leur précocité spirituelle…

« Les personnes à qui ce terme parlent te répondront. »

Ok, merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

25 Commentaires

  1. Liliane

    15 novembre, 2016 à 14:51

    Coucou Sylvie,

    Oui je suis contente de m’en être rendue compte. Je vais enfin éviter de me casser les ongles avec toutes ces manipulations, non bien sûr que non ce n’est pas la paresse hihihi.

    Bises

  2. crystallia

    12 novembre, 2016 à 23:12

    Bonjour,

    Ca me fait plaisir de lire que vous avez pu vous sentir entendues.

    On est tous accompagnés, à notre manière.

    Liliane, enfin tu vois que tu disposes d’autres manières de travailler et d’être entendue. C’est super.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  3. Flo

    12 novembre, 2016 à 20:50

    Bonsoir Sylvie,
    Rien que de te lire, j’avais déjà des frémissements heureux pour lui. J’ai donc tenté une première fois, puis une seconde de voir l’arc-en-ciel, et les deux fois j’ai eu des retours.
    Et j’en ai profité pour demander une « aide spéciale », et j’ai ressenti des choses fortes dans mon coeur… et comme une porte et une fumée bleue ciel. Bon on verra.
    Je garde précieusement ce « il arrive que les enfants aient tout ce qu’il leur faut. »…
    Et encore un merci pour toi.
    Bises

  4. Isabelle

    12 novembre, 2016 à 12:27

    Hihu merci a toi Carène pour le partage

  5. Carène

    12 novembre, 2016 à 10:52

    Coucou Isabelle,

    Je comprends aisément ton discours sur le fait de suivre son cœur. J’ai lutté contre moi-même pendant longtemps sans vraiment m’en rendre compte, prise dans un dévouement pour les autres par amour. Entre autres, mon mari et mon fils.

    Et puis, en 2009, il y a eu un appel de mon âme à réveiller ce qu’il y avait en moi. Le hic, c’est que cet appel remettait en cause tout ce que j’avais construit jusqu’alors puisque mon mari ne voulait pas me suivre. J’ai tenté de maintenir les 2 pour finalement me rendre compte au fil du temps que les 2 étaient incompatibles, que plus je répondais à l’appel de mon âme, plus je m’approchais de moi-même et plus je creusais l’écart entre nous.

    Il m’a fallu attendre la fin d’année 2014 pour enfin oser sauter le pas définitivement, avec un petit coup de pouce du ciel. C’est un défi de tous les jours que de répondre à cet appel de mon âme. Le parcours est jonché de problèmes mais l’univers amène toujours la solution quasi instantanément. Je commence à appréhender cette nouvelle forme de fonctionnement où la foi dans l’idée que je serais toujours soutenue quoiqu’il arrive si je reste dans des valeurs de paix, de joie et de compassion parce que c’est bien ce que j’ai à offrir au monde.

    Nos parcours semblent se rejoindre sur les leçons que nous en avons tirées ainsi que l’art de vivre qui en résulte à savoir le confort intérieur qui est au cœur de nos choix.

    Merci de ton témoignage. Ca fait du bien de lire des histoires dans lesquelles on se retrouve un peu… beaucoup ;)

    Bises et belle journée !!

Consulter aussi

Echec

Bonjour à tous, « Quel drôle de rêve et quel drôle de message. Mais avoue qu&rs…