Accueil Amour physique Nouvelle page blanche

Nouvelle page blanche

12

Nouvelle page blanche dans Amour physique 16120404273617181814680900

Bonjour à tous,

« Alors tu as compris le message de cette scène que tu as vu finalement ? », me demande Elédahiel.

Oui, c’est lui qui a peur que moi je sois mal à l’aise. Il y a une chose que j’ai déjà vécu deux fois Elédahiel. Quand je rencontre quelqu’un que j’ai connu dans une autre vie, il y a des choses qui reviennent.

En l’occurrence c’était des personnes qui me semblaient être de vieux amis. C’était agréable.

Seulement, je ne peux m’empêcher de m’interroger, est-ce que cette rencontre-là sera agréable aussi ? Est-ce qu’aucun souvenir désagréable ne va remonter ?

« Aucun souvenir ne remontera, juste des énergies positives t’indiquant que tu es face à une personne que tu connais depuis longtemps. »

C’est vrai ? C’est tout ?

« C’est un cadeau de la Source. Rien de désagréable ne va remonter. Il est vrai que cela arrive, tu le sais pour l’avoir vu chez d’autres.

Tu te souviens de l’histoire de cette femme qui dans une vie précédente avait assassiné son âme liée ? La rencontre dans cette vie ne s’était pas bien passée.

Elle seule savait ce qui était arrivée et elle a su après être retombée amoureuse de lui. Lui ressentait des sentiments durs et négatifs à son égard.

Il lui avait été expliqué qu’elle n’avait d’autre choix que d’attendre que ses sentiments à lui évoluent.

C’est ce qui arrive quand inconsciemment l’un des deux souhaite faire porter à l’autre le poids de l’échec d’une réunion.

A tort ou à raison, ce n’est pas le propos.

Seul le pardon permet de se retrouver dans une configuration qui offre des possibilités de réparer et poursuivre ensemble.

Le pardon de chacun envers lui-même dans un premier temps puis envers l’autre. S’il subsiste rancune, colère, ressentiment, regrets, remords, culpabilité, honte, il n’y a rien à espérer.

Aucune réunion n’est possible.

Il faut que tu saches que ton cas de figure, sous différentes formes, est plus courant que tu ne penses. Chaque coup porté à une personne aimée crée un nœud.

Pour prendre un exemple simple que vous connaissez bien, l’amour de votre vie n’est pas capable d’accepter l’idée que votre amour peut lui apporter de quoi combler ce trou dans votre cœur.

Un cas de figure très classique, n’est-ce pas ? Aussi cette personne passe-t-elle son temps à vous tromper, non sans ressentir un peu de culpabilité vis-à-vis de vous seulement, il ou elle ne peut faire autrement.

Cette personne a besoin de contacts physiques variés pour se sentir rassurée sur sa personne et donc aimée.

Le vrai problème est que cette personne ne trouve pas le courage de réaliser l’introspection qui lui permettrait de déterminer ce dont elle a réellement besoin.

Elle préfère agir à l’instinct. C’est l’arme de l’ego.

De votre côté vous n’acceptez pas cette situation et attendez en espérant qu’il ou elle comprenne que vous avez ce dont il ou elle a besoin et ainsi change de comportement.

Les années passent, la situation ne s’améliore pas, lassé et désillusionné, vous vous dites avec amertume que décidément l’amour ne vous aura pas fait que des cadeaux.

Un tel schéma rend très difficile une réunion ultérieure. L’un regrettant son comportement, l’autre étant tel le chat échaudé de votre fameux proverbe.

Il n’y a rien dans cette configuration qui augure une belle et agréable rencontre sentimentale. Tu le comprends ? »

Je le comprends.

Vous demandez très souvent, pourquoi je n’ai pas de chance en amour, pourquoi est-ce impossible avec Untel alors que je sens le lien, pourquoi est-ce que l’on n’arrive pas à s’entendre on dirait qu’on parle deux langues différentes !

Et tout votre passif alors ? Le vôtre, celui de l’autre, des autres et tous les nœuds que vous créez dans chaque nouvelle relation que vous entamez .  

Vous créez plus de nœuds que vous n’en défaites quand vous aimez, en raison de vos passifs mal gérés.

Voilà pour répondre à la question que certains n’ont pas osé te poser à savoir, pourquoi est-il nécessaire de sacrifier un temps sa vie sentimentale si on veut guérir vite ?

Voilà pourquoi ce chemin-là est le chemin court.  

Pourquoi l’autre est-il le chemin long ? Tout simplement parce que chaque nouvelle relation vous amène à créer de nouveaux nœuds qui s’ajoutent ou même enrichissent le nœud problématique qui vous garde à distance de votre âme liée.

Or chaque nœud est une entrave à la relation harmonieuse et complémentaire à laquelle les plus à l’écoute de leur cœur aspirent.    

Dans ta relation à la Source par exemple, il n’y a pas de nœud. Le seul obstacle est l’ego, le tien et il a déjà compris qu’il n’était pas de taille.

Tu sens l’amour de la Source pour toi.

Eh bien, sentimentalement c’est de cette manière que les choses doivent se passer aussi. Ton cœur sait, mais ta raison sans t’encourager à disparaitre dans la relation, accepte le lien et tout trouve sa place. 

Pour en revenir à ta propre histoire, il a peur que tu sois mal à l’aise. Je te confirme pourtant que si peu après la rencontre vous vous plaisez mutuellement, tu ne devrais pas avoir de mauvais souvenir gênant.

Parce que tu as fait le travail que tu sais. D’où le cadeau de la Source, une nouvelle page blanche. »

Je comprends, je te remercie.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

12 Commentaires

  1. Liliane

    8 décembre, 2016 à 11:29

    Merci Sylvie, je vais m’en souvenir.

    Bises

  2. crystallia

    8 décembre, 2016 à 10:56

    Bonjour,

    Emilie, la réponse à ta question est oui, ce doit être dégagé des deux côtés.

    Tes rêves indiquent que de ton côté il reste des choses à régler en vérité.

    Ce sont des rêves spirituels.

    Liliane, moi aussi je fais une grande consommation de chocolat en ce moment.

    Tu sais, ce qu’il y a à découvrir est toujours positif au final. En attendant, ne te gêne pas, mange ton chocolat.

    Et souviens-toi que quand on voit une laisse c’est qu’on a la possibilité concrète de l’enlever.

    Bise ;)

  3. Camille-Strawberry

    7 décembre, 2016 à 23:29

    Merci Sylvie, tes mots me touchent.

    Bises

  4. Liliane

    7 décembre, 2016 à 22:45

    Bonsoir,

    Je suis partagée ce soir entre une envie de rire aux éclats et celle de me cacher. Actuellement je sature et l’article du jour et celui d’hier n’aident pas à comprendre mon trouble. Une chose que je constate c’est ma consommation de chocolat qui a augmentée, j’en mange ces jours comme des cacahuètes, des envies à satisfaire se cachent quelque part ça je commence à connaître. Mais cette fois les choses se corsent, je commence à me demande si j’ai bien fait d’accepter ce que je découvrirai sur moi pendant ce nouveau cycle, quand je prends une direction par rapport à une situation mes rêves me mettent sur un autre chemin et c’est en lisant le sens donné à la scène onirique tu as eu que j’ai compris celles que j’ai eu ces jours. Mes entraves je l’ai vu au cours d’une méditation, j’avais trois chaînes à chaque cheville, une laisse (oui une laisse j’ai halluciné) évidemment au cou tenue par qui? Les émotions! Et la cerise sur le gâteau enfin sur la tête, c’est une couronne d’épines…heureusement les épines ne piquaient plus et autre raison de se réjouir mes chaînes aux pieds n’avaient plus de boulets (apparemment je devais m’en réjouir) et je n’en avais pas sur mes poignets (youpi). Je crois je vais lire et relire ces articles.

    Une nouvelle page blanche quel beau cadeau! Je te souhaite d’y écrire de belles choses.

    Bises

  5. Emilie

    7 décembre, 2016 à 19:24

    Bonjour Sylvie,

    C’est jolie une page blanche … c’est pour cela que tu as envie d’écrire une histoire ?
    Je crois que j’ai un peu le complexe de l’infirmière et que c’est peine perdue de se soigner de cette manière.
    Je me demandais aussi ce qui se passait dans le cas où finalement, on réalisait que l’on n’aimait plus comme avant et qu’il ne restait que de la tendresse et une sorte de compassion pour ce qui a été infligé par ignorance en rapport à cette remarque :
    « Vous créez plus de nœuds que vous n’en défaites quand vous aimez, en raison de vos passifs mal gérés ». Quand on se sent détaché mais pas indifférent comme si ce qui alimentait le lien s’était vidé, est-ce qu’il reste des noeuds si l’autre a gardé quelque chose de son côté ?
    J’ai fait un bout de rêve bizarre où j’étais étudiante et je disais à quelqu’un d’autre que j’avais un crayon au cas où elle (la directrice) voudrait que l’on signe. J’ai déjà rêvé une fois qu’une femme qui s’appelait Me. Lheure venait chez moi pour me faire signer des papiers. C’est bizarre et cela m’inquiète un peu de me dire que je signe des trucs sans savoir de quoi il s’agit.

  6. crystallia

    7 décembre, 2016 à 18:17

    Salut Camille,

    Merci à toi. A toutes les belles parts de toi.

    Bise ;)

  7. Camille-Strawberry

    7 décembre, 2016 à 13:07

    Coucou Sylvie,

    Dans ma vie précédente, j’ai empoisonné un homme. Et je m’appelais Sophie.
    Depuis petite, je détestais ce prénom sans savoir pourquoi, ce n’est que depuis quelques années que je suis au courant du pourquoi.
    Le pardon permet d’avancer. Voici aussi pourquoi aujourd’hui, je regarde d’un œil différent toutes les sophie.
    Ton article me fait demander qui il était et s’il m’a pardonnée.
    Ou peut-être est-ce pour cela que dans cette vie, je n’aimais pas les femmes, leur fragilité et leurs faiblesses et que j’ai du réapprendre à aimer la féminité.

    Je n’ai pas eu de souvenirs par rapport à cette vie. Ou pas consciemment alors. Tout ce que je sais, c’est que j’ai une part sombre et vilaine que mon égo affectionne tout particulièrement mais qui ne date pas de cette vie présente. Parfois, je la sens qui remonte d’avant, comme quelque chose de latent, qui sommeille et qui un jour, revient frapper au carreau.
    Je ne le stigmatise pas. Mais je comprends aussi l’importance de se pardonner soi pour s’accepter telle que l’on est, et puis continuer d’avancer.

    C’est bien de faire comme tu ressentiras le moment venu. Je crois qu’il n’y a que ça à faire. On fait ce que l’on croit bien pour soi sur le moment. Après peu importe. On continuera d’écrire de toute manière.

    Bises

  8. crystallia

    7 décembre, 2016 à 10:49

    Coucou,

    Merci à vous !

    Bise ;)

  9. Cel

    7 décembre, 2016 à 10:20

    Coucou,

    Merci à toi et Elédahiel pour ce beau partage.

    Je suis heureuse pour toi. Je te souhaite une magnifique nouvelle page blanche, qui te permette de vivre pleinement et librement l’amour dans ton coeur.

    Bises

  10. Marianne

    7 décembre, 2016 à 9:49

    Hello!

    encore un message durant la lecture duquel je suis parcouru de frisson. Il faudra bien qu’un jours je comprenne le sens de ces frissons, en attentant un grand merci pour ce partage .

    Bizz

Consulter aussi

Et le miroir vola en morceaux !

Bonjour à tous, Je vie une semaine difficile et il s’avère qu’en plus j’…