Potentiel

6

Potentiel 16121502505117181814708129

Bonjour à tous,

J’ai eu un drôle de flash Elédahiel.

« Mais encore ? »

C’est ma sœur qui a le potentiel pour devenir chef d’entreprise !

« Effectivement. Elle pourrait brillamment gérer sa propre affaire. »

Mais pas mon frère ou moi !

« Il a un magnifique regard, il est sensible, il comprend parfaitement les gens. Et il sait s’exprimer de plusieurs façons, il sait enseigner de multiples façons.

Sa voie idéale se trouve dans le partage de ce magnifique regard qu’il pose sur le monde. »

C’est clair que ce n’est pas ce que l’on met en avant dans le monde de l’entreprise !

« Ta voie idéale ne se trouve pas non plus dans cette direction-là. »

Je sais, le problème pour moi est que le capitalisme m’apparait comme étant vide de sens. Partant de là…

Vous allez rire, je ne comprends pas l’idée de gagner de l’argent pour gagner de l’argent.

Pour moi l’argent est un moyen, pas une fin. Il en faut parce qu’on en a besoin, voilà comment je vois les choses.

Le fait de gagner des parts de marché, le principe des objectifs commerciaux, tout cela est vide de sens pour moi.  

Et je N’ARRIVE PAS à faire le moindre effort devant « vide de sens ».

J’ai essayé, je peux vous dire parce que c’est vide de sens que j’avais devant moi lorsqu’un matin, en cinquième année, je me suis réveillée délestée de toute ma motivation alors que je devais rédiger mon mémoire et préparer le concours d’entrée d’une grande école.

Je crois que ça va être compliqué pour moi de faire une grande et belle carrière professionnelle, n’est-ce pas ?

« Tout dépend. Si tu tiens compte de ce qui t’apparait vide de sens, tu peux éviter le désert. »

Oui voilà, éviter le désert ! Du coup est-ce qu’il y a un chemin pour moi ?

« Oui. Là où tout a du sens. »

Eh oui…

« Et là tu te dis, au moins mon frère sait dessiner. Et il a une ceinture noire. En plus, lui au moins il excelle dans l’art de s’exprimer en public. »

Je ne comprends pas, pourquoi c’est lui qui a eu tous les trucs sympa !  C’est une profonde injustice, il aurait dû y avoir un meilleur partage !

« Dit-elle en riant, dis-moi franchement ma belle Sylvie, tu te sens si démunie ? »

Non.

« Ton frère n’est pas médium Et il n’a pas de maîtrise en droit. En outre il n’est pas aussi douée que toi s’ouvrir comme tu le fais. Chacun a ses atouts. »

Je sais bien.

« Cette vision, sous forme de flash, te disait que ta sœur serait une parfaite chef d’entreprise, que ton frère pourrait être un grand enseignant sous forme d’artiste multidisciplinaire et que tu pourrais toi aussi réussir dans une voie inhabituelle.

En fait ce flash te disait que vous détenez le même type de potentiel tous les trois, vous avez la possibilité de crever le plafond auquel se heurte une très grande majorité d’entre vous.

Ta mère le sait depuis longtemps. Elle vous l’a toujours dit, à chacun de vous trois.

Mais il faut qu’il y ait un premier. Il faut que l’un d’entre vous allume la flamme de la volonté chez les autres.

Le plus vraisemblable à l’heure actuelle, c’est ton frère ou toi. Les deux autres suivront le premier, ils voudront se dépasser et arriver aussi. 

Tu es la seule médium, pas la seule dotée de talents particuliers. »

Je le savais. Ce sont mes frère et sœur, je les connais.

« Nous avons parlé d’eux pour une seule raison, il est important que tes lecteurs aussi sachent que la médiumnité n’est pas une nécessité. D’autres talents peuvent amenés à se développer harmonieusement sur le plan spirituel et par extension sur le plan matériel.

Il ne sera pas utile de répondre à des questions personnelles sur eux.

Ta mère avait raison à votre sujet. Elle vous voit et elle sait depuis longtemps.

Vous pouvez faire en sorte que tout le monde voit ce qu’elle a su déceler. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. Cel

    24 décembre, 2016 à 19:51

    Coucou,

    Hum,on verra bien ce que la vie me réserve…

    Merci Lara pour ton partage, c’est beau de voir que c’est possible ! Je te souhaite plein de belles découvertes et de réussites dans ton entreprise.

    Bises

  2. crystallia

    19 décembre, 2016 à 14:30

    Coucou,

    Je n’ai pas d’utopie.

    Je crois que certains rêves ne nous habitent pas pour rien.

    Et je crois que sous une forme ou une autre on parviendra à les réaliser.

    L’argent pour l’argent ne m’intéresse pas mais des tas de choses m’intéressent et elles nécessitent de l’argent.

    Je pense qu’on finit par trouver son équilibre.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  3. Bluebird

    17 décembre, 2016 à 21:58

    Bonsoir Sylvie !

    Zut, j’avais écris un long message qui a été effacé. Pas le courage de tout réécrire, mais je voulais te dire :

    Ton blog est pour moi un tel miracle génial de communication et de partage…. Cette « énergie de réussite » est forcément en toi, disponible pour d’autres projets !

    Je te souhaite de trouver sereinement ton chemin hors du désert, là où ‘tout a du sens » et de « crever les plafonds » avec un sourire serein en Louboutin ;)

    Bises
    Lara

    Et PS pour Cel : Je te comprends. J’ai quitté un job choisi par idéalisme, comme toi les plantes, mais qui s’était avéré complètement vide de sens pour moi dans le quotidien.
    J’ai lancé mon activité à partir de pas grand chose en 2012. Aujourd’hui, je ne gagne pas un salaire énorme, mais j’ai la joie d’être indépendante, libre et d’avoir monté une activité qui me ressemble et qui va pouvoir évoluer avec moi.
    Je suis heureuse de gagner mon salaire. Pour moi l’argent compte aussi comme une forme de reconnaissance de la valeur de ce que je donne au monde.Ce n’est pas une fin en soi,bien sur, c’est juste un moyen de vivre plein de belles choses et de prendre soin de moi. Mais je suis fière et heureuse quand je décroche une mission, qui a du sens pour moi, et qui sera correctement payée :) Je réalise, grace au post de Sylvie combien le développement de mon activité est aussi un espace de cheminement spirituel pour moi : travail de la Volonté, du Choix, épanouissement de l’inspiration, de la créativité…tous les jours, j’ai l’impression que mes guides m’envoie des messages à travers mes clients :)

    Re-bises ;)

  4. alexandre

    17 décembre, 2016 à 11:56

    Bonjour Sylvie,
    Suis d accord avec toi , l argent est vide de sens pour moi.Ce n’est qu’un moyen lol je pense souvent a ce que mon maitre disait: pour lui ,un plat de pâtes était un festin .Je le comprends mieux maintenant, je regrette qu’il ne soit plus sur cette terre . bref pour Noël, je me prévois un petit repas sympa (saumon a l oseille avec du riz em plat cuisine) c pas cher et délicieux a peine deux euros a quoi bon manger foie gras et homard si c est pour être malade… Je pense qu’eledahiel a raison chacun peut se développer dans sa voie, cela peut prendre plus de temps pour certains le mieux c est de garder la foi en la vie bises

  5. Cel

    17 décembre, 2016 à 7:41

    Coucou,

     » le problème pour moi est que le capitalisme m’apparait comme étant vide de sens »

    Je plussoie Atellys, je ressens aussi ça très fort. Encore plus depuis mon burn out. J’ avais pourtant quitter la production végétale pure par dégoût, mais même l’encadrement technique a perdu tout son sens. à quoi bon encourager une logique qui fait contresens pour moi ?
    Toute la difficulté résidant dans le fait qu’il faut quand même gagner sa vie. Je me demande comment ton job actuel te motive Sylvie.
    Alala, ça me semble compliquer de retrouver un job en suivant la voie du coeur et de l’intuition, celle qui fait sens, face à la réalité économique.
    Dans un monde utopique, je ferai de la recherche sans profit pour comprendre et respecter les plantes.

    Et toi Sylvie, tu as une « utopie » ? Et vous autres ?

    Bises

  6. atellys

    17 décembre, 2016 à 5:17

    Coucou Sylvie

    Tu sais tu n’es pas la seule pour qui gagner de l’argent pour gagner de l’argent est vide de sens. Moi ce qui m’apparaît vide de sens ce sont les objectifs de rentabilité d’une manière générale. Je comprends qu’il en faille sinon une entreprise mais rien de me démotive plus que cela, cette carotte là pas plus que « tu auras une augmentation si tu dépasses tes objectifs », n’a jamais raisonné en moi, au grand désespoir de mes supérieurs de l’époque. A chacun son truc je pense ce qui me fait ne pas regretter le monde de l’entreprise d’ailleurs.
    Mais pour en revenir au message d’Elédahiel c’est tout de même plus simple lorsqu’on a conscience de ses atouts tout de même pour avancer, dans la vie même si on peut être épanoui sans médiumnité. ça revient à dire qu’il faut se connaitre aussi, savoir qui on est vraiment pour trouver sa voie et ça, c’est une autre paire de manche je trouve.

    Gros bisous ;) )

    ps: J’aime beaucoup cette photo

Consulter aussi

Il était une belle lueur

  Bonjour à tous, Je vais vous raconter une jolie histoire aujourd’hui. Il était une…