Accueil Spiritualité Moins tranché

Moins tranché

17

Moins tranché 16122811031317181814733225

Bonjour à tous,

« Ca va mieux ? », me demande Elédahiel.

Repose-moi la question dans quelques jours et je te répondrai.

« Je te la pose aujourd’hui. »

Finalement les courbatures ne veulent pas s’en aller définitivement. C’est malheureux quand les indésirables s’accrochent comme ça. Et pourtant, je fais tout pour leur faire comprendre qu’il faut qu’elles dégagent !

Et qu’elles emmènent avec elles mal de crâne récalcitrant, gorge en feu et toux pénible. Autant d’invités qui ne figuraient pas sur ma liste de fin d’année et qui m’empêchent de confirmer un projet pour le 31 surtout !!! 

C’est dommage d’avoir attrapé la grippe à cette période. Au début on aurait juste dit un petit rhume.

J’ai l’habitude des petits rhumes. Mais le plus drôle c’est que le soir du 24 après le réveillon je me suis dit, il fait frais ce soir, j’ai déjà un petit mal de gorge, je ne vais pas laisser les choses s’aggraver.

Au lieu de dormir comme d’habitude, je vais mettre un pyjama pour ne pas attraper froid dans la nuit !

Tu parles, le lendemain je me réveille avec fièvre et mal de gorge plus intense.

Je prends de quoi faire baisser la fièvre mais je constate qu’elle revient à l’occasion. Ce qui ne m’arrive pas souvent. Et je suis presque devenue aphone.   

« Et tu es fatiguée. »

Je l’étais déjà avant par contre. La grippe n’a rien arrangé lol. Il faut que je gère mieux mes congés, je supporte mal la fatigue, je tombe toujours malade au bout d’un moment.

« Seulement quand tu prends des congés tu ne te reposes pas. »

C’est ce que je viens de dire, il faut que je gère mieux.

« C’est l’occasion de te reposer. Il y aura d’autres 31 décembre. »

Mais pourquoi est-ce que tu dis ça ? Une grippe dure 8 jours, je serai peut-être totalement guérie d’ici samedi !

« Nous te disons simplement que si tu veux te reposer, tu devrais le faire. »

C’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Je dormais tout à l’heure. Je voulais prendre la journée entière mais mon chef a dit non parce qu’on est en sous effectif.

J’en ai marre d’aller chez le médecin pour me faire prescrire du dafalgan et du pschitt pour la gorge.

Alors je me suis dit, ce n’est pas grave. Je vais me soigner en attendant que ça passe. Seulement c’est drôle, entre mon chef et ma mère je suis assez sollicitée et je n’arrive pas à me reposer comme je voudrais.

Cela me renvoie au problème de l’absence de vrai lieu de ressourcement.

Et j’ai une question Elédahiel, qu’est-ce que ça veut dire choisir c’est renoncer ?

« Pourquoi cette question ? »

J’ai entendu ça toute la nuit, je ne me souviens même pas des rêves, juste de ce message littéralement martelé.  

« C’est un message qui te rappelle les lois du Milieu. »

Franchement, juste quand j’ai déjà du mal à assurer le nécessaire ! Le Milieu c’est dur pour moi. Je dois faire un effort pour comprendre ces fameuses lois dont tu me parles et je n’ai pas le cœur à faire cet effort là maintenant. Je vais avoir un choix à faire ?

« Vois-tu un choix devant toi ? »

Non.

« Et que se passe-t-il quand il y en a un ? »

Je reçois de l’aide voire des indices pour m’aider à le faire. Je n’ai jamais le sentiment de devoir renoncer avec regret. En général je sais pourquoi je fais tel ou tel choix.

C’est pourquoi je ne comprends pas ce message. 

« Tu as fait le choix de ne pas sortir avec cet homme qui te plaisait, tu te souviens ? »

Un choix que je ne regrette pas.

« Et qui n’a pas été si dur en effet. C’est l’un des avantages du noir et blanc. Tu n’as pas de mal à assumer des choix tranchés. Seulement toi, tu vis effectivement dans un univers où choisir revient à renoncer. »

Donc ce n’est pas le meilleur chemin ?

« Pour évoluer dans cet univers-là, il te faut comprendre pleinement ce qu’implique un choix conscient. Afin de déterminer comment avoir sans renoncer. »

J’apprécie le fait que tu choisisses « tes mots », que tu essayes de me rendre tout intelligible. Mais ce que tu dis ne me parle pas. Pour moi, on va à droite ou à gauche. C’est tout.

Pourquoi est-ce qu’il faudrait que je fasse autrement ? En plus il y a quand même une chose que j’ai bien comprise, au Milieu, il y a le problème des conséquences à assumer. Ce que les gens appellent le retour. Je veux dire, on n’est pas prévenu et quand on se trompe les choses ne s’arrangent pas presque par enchantement, comme ça m’est souvent arrivé. 

« Nous sommes là avec toi. Certaines choses ne changeront pas pour toi. Mais pour être à l’aise quelque part, il faut que tu acceptes les énergies environnantes.

Choisir c’est renoncer, est en quelque sorte la première règle à assimiler. Vois les choses sous un angle positif, le renoncement n’est jamais la seule option. Il s’agit d’ouvrir son cœur et son esprit pour pouvoir déterminer ce qui est préférable pour soi.

La voie du Milieu est une belle voie. Moins linéaire que la voie lumineuse où la guidance du cœur est extrêmement forte, elle permet de vivre et d’accepter davantage d’expériences amenant l’ouverture à Soi sans négliger le plan matériel. » 

Donc choisir c’est renoncer ça veut dire qu’avant de prendre une décision il faut  prendre le temps de se poser et de se demander si une des autres options ne nous conviendrai pas mieux ?

« Voilà, ainsi tu sais que tu ne fermes aucune porte mais aucune ne te gêne. Pour reprendre ton propre exemple, tu aurais pu te dire, ce n’est pas possible aujourd’hui mais si demain on est libre tous les deux, on verra ce qui se passe.

Je sais que ce n’est pas ce que tu penses, mais tu comprends l’idée ? »

Je comprends. Et je réalise que je connais beaucoup de gens qui pensent ainsi.

« Une majorité de personnes pensent ainsi. Vivre sans fermer de porte, c’est cela évoluer au Milieu. Et vivre en pouvant laisser toutes les portes ouvertes sans qu’aucune ne claque ou ne génère de courant d’air est le signe que vous parvenez à comprendre ce qu’il vous faut.

C’est le signe d’une très belle ouverture à Soi.

Tu verras, tu as juste à être toi-même. Simplement, tu seras amenée à prendre conscience qu’il te sera bénéfique par la suite de faire parfois des choix moins tranchés.

Pas forcément dans le domaine sentimental. Il ne vous est pas possible de renier une reliance acceptée. Pour toi l’amour se vit au grand jour, c’est inscrit dans ton cœur et cela ne changera pas.  

Certains de tes lecteurs ne comprennent pas que tu sois si catégorique à ce sujet. Ce n’est pas ton souci. Toi, tu sais ce que tu ressens.

Seulement la vie ce n’est pas que le domaine sentimental. Tu verras, d’accord ? »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

17 Commentaires

  1. Bluebird

    3 janvier, 2017 à 9:55

    Coucou Sylvie,

    Je reviens encore et encore à relire ce post magnifique qui me perturbe autant qu’il me fascine.
    Excuse moi d’être aussi obtuse, mais je n’arrive pas à dépasser cette contradiction apparente :
    Si la voie du Milieu se définit par cette phrase « Choisir c’est renoncer », comment peut-elle être aussi définit par l’image de « garder toutes les portes ouvertes » ???
    Je ressens très bien tout ce que tu as écrit à propos des portes ouvertes en même temps, c’est extraordinaire comment cela résonne. Je n’y arrive pas bien la plupart du temps, mais je vois combien cela transforme la fluidité intérieure en moi quand tout est ouvert, possible, et en même temps lorsque je marche bien à travers une porte (et une seule) à un instant donné, en conscience de toutes les autres qui sont ouvertes autour.
    Le fait de faire le choix de cette porte-là, par moi-même, parmi tous les possibles, me donne une immense joie et sentiment de cohérence !
    Mais je ne comprends pas « choisir c’est renoncer » ??

    Argh…. Je vais le relire encore ce post !

    Bises et merci ;)
    Lara

  2. crystallia

    2 janvier, 2017 à 10:53

    Coucou,

    Je reprends le travail ce matin mais ça ira.

    Bise ;)

  3. Bluebird

    2 janvier, 2017 à 10:44

    Bonjour Sylvie,

    J’espère que ton angine va mieux ??
    Grippe et angine d’un coup, ça ne doit pas être drôle.Tu as encore un peu de vacances aujourd’hui ?

    Merci pour cet article et pour tous les commentaires ici…
    Waow. Il va me falloir un moment pour le digérer celui-là.
    Ca me parle beaucoup, mais mon cerveau n’arrive pas à connecter.

    Bises et bon courage pour la journée,

    Lara

  4. crystallia

    1 janvier, 2017 à 12:12

    Bonjour Emilie,

    Une forme de relativité, je ne sais pas. J’ai toujours du mal avec le gris.

    Il ne me vient pas naturellement de regarder vers le gris.

    J’ai décidé finalement de le découvrir au travers le blanc. Pour moi c’est le plus simple.

    Bise ;)

  5. Emilie

    31 décembre, 2016 à 18:38

    Bon réveillon !
    Tout est complémentaire cela me parle bien … on ne voit pas tous la même chose et pourtant ce qui est, peut exister autrement dans le regard de l’autre.
    Peut être que le gris est une forme de relativité entre le blanc et le noir.

  6. crystallia

    31 décembre, 2016 à 15:40

    Coucou,

    Merci à vous.

    Bon réveillon !

    Bise ;)

  7. Carène

    31 décembre, 2016 à 14:52

    Coucou !

    Oh oui ! Merci infiniment pour ce partage !!

    Tu sais Sylvie, ce n’est pas plus facile à comprendre pour nous au milieu. ^^ Tenter de passer à travers une meurtrière en force c’est comme se prendre un mur et je peux dire que j’ai pris qq murs en ce sens. Jusqu’à ce que je comprenne un peu comment ça marche et nuance mon comportement.
    Donc oui, je peux dire aujourd’hui que je sélectionne sans exclure. Mais depuis que je fais cela, ce sont les autres qui ont du mal à suivre. Parce qu’avec une telle ouverture, on ajuste les voiles dès que le vent tourne et hop ! y’en a qui, sur mon bateau, surpris par le virage quand il est trop serré et/ou trop rapide se prennent la voile en pleine face ou vire par dessus bord. ;)
    En tout état de cause, l’objectif qui s’est dessiné naturellement depuis qq temps est de m’entourer du bon équipage !! Celui qui saura s’adapter continuellement aux aléas du voyage. J’ai déjà trouvé quelques bons éléments heureusement !!! :D

    Encore merci car ces explications me permettent vraiment de comprendre où j’en suis et comment ça fonctionne et pourquoi je ne suis pas comprise par la majorité des gens autour alors que je suis sur la bonne voie.

    Bisous et belle journée !

Consulter aussi

Un loup blanc pour totem

  Bonjour à tous, Aujourd’hui au travail, j’ai soudain vu apparaître un l…