Accueil Spiritualité L’essentiel

L’essentiel

2

L'essentiel  16123011400417181814739799

Bonjour à tous,

« Alors, comment ça va ? », me demande Elédahiel.

Je pense que ça ira mieux maintenant que le médecin m’a prescrit un traitement contre cette grippe doublée d’une angine rouge. Voilà pourquoi ça ne passait pas.

Enfin bref, ce n’est pas grave, je me remettrai.

« De beaucoup de choses tu es capable de te remettre. Alors tu as remarqué, cet homme qui ne te plait pas a eu la gentillesse de venir voir chaque jour comment tu allais, dans ton bureau. »

Je l’ai remarqué effectivement. Il a vu que j’étais malade alors il est passé intentionnellement, je l’ai noté.

« C’est quelqu’un de prévenant. »

Je sais que c’est quelqu’un de bien, je l’avais remarqué aussi.

« Il aime les automatiques, comme toi. »

Lol oui, on a changé de voiture à quelques semaines près et il a aussi acheté une automatique. Il a eu raison !

« Il n’est pas très riche par contre. »

Moi non plus et vu où on travaille on ne le sera jamais lol !

« Vous tous n’arrêtez pas de dire cela. »

On a raison. On sait pourquoi on dit ça.

« Mais vous êtes ceux qui pouvez faire évoluer la situation. Ou non. C’est une affaire de choix.

Ce gentil garçon est une personne qui est apprécié. Il est fiable, sérieux, sincère.

Par contre il n’a pas un physique facile, ce que vous voyez comme une beauté évidente. Toi tu l’as. Ta sœur aussi. Vous n’avez aucune difficulté à séduire. Ton frère non plus.

Pourtant nous savons que tu ne te trouves pas belle en réalité. Tu aimes la femme que tu es. Alors tu acceptes ton visage. Ce n’est pas la même chose.

Tu as toujours eu l’impression que ta sœur était plus belle. Ta maman te disait que non, que vous aviez chacune votre beauté, cela ne te rassurait nullement.

Ton frère et son corps d’Apollon n’a aucune difficulté à se faire remarquer lui aussi. Nombre de fois il a dû tempérer les ardeurs de ses jeunes élèves, ce qui te fait rire.

Il fait du sport, il fait attention à ce qu’il mange. Et cela se voit.

Le fait est qu’aucun de vous trois n’a hérité de traits ingrats. Vous dîtes d’ailleurs de ton neveu qu’il a la beauté de sa mère. Il a également celle de son propre père.

Ta mère t’a souvent raconté que quand tu étais bébé, les gens lui faisaient des tas de compliments pour toi. Parce que comme ton neveu tu étais un beau bébé.

Il est amusant de constater qu’à 36 ans tu trouves encore le moyen d’ouvrir de grands yeux interrogateurs quand tu réalises enfin que plusieurs personnes te regardent avec insistance.

Tu te demandes ce qu’elles peuvent bien voir.

Et ces groupes de jeunes hommes qui se taisent soudain quand tu passes près d’eux. 

C’est ta maman qui a raison, ta sœur et toi avez des beautés différentes. Mais vous êtes belles toutes les deux. Et vous vieillissez lentement. Sais-tu à quel âge apparaissent les vraies rides ? »

Oui, après 40 ans, comme mes parents. Même 50 ans en fait, comme papa. En fait les fameuses rides marquantes arrivent tard. Mais ce n’est pas dans la trentaine.

« Regarde ton frère. »

C’est le plus jeune de nous trois. Même moi je n’ai pas de ride. Papa en a juste quelques unes et il a la soixantaine. 

« Il est le seul de vous trois à paraitre son âge. Alors que récemment quelqu’un t’a dit penser que tu avais 27 ans. »

Une personne adorable. Vraiment charmante.

« Ta sœur est comme toi. En plus elle a des traits qui rappellent les jeunes enfants. C’est ce qui rend son visage attractif. Elle a la beauté des traits enfantins. Et vous aimez tout ce qui vous rappelle la jeunesse, de manière inconsciente.

Pourtant la plus candide de vous trois, c’est toi. »

Lol !

« Tes frère et sœur sont différents physiquement. Ton frère a des traits d’adulte. Une carrure d’athlète. Il évoque davantage que toi la maturité, de la trentaine.

Tu as toi aussi des traits d’adulte, ton visage n’a pas ce côté enfantin qu’a celui de ta sœur. Rien de mieux pour te décrire que ce portrait que ton frère t’a offert à noël, ton cadeau préféré cette année.

Les traits de la jeune femme représentée ne sont pas les tiens, mais ce regard c’est le tien. Un regard de femme fatale. Que tu n’affiches pas si souvent. Il l’a perçu pourtant. Comme il avait su capter ce qu’il fallait pour le portrait de ton neveu qu’il a offert à ta sœur pour son anniversaire. »  

J’adore les deux portraits.

« Oui, ton frère a un réel talent, nous te l’avons déjà dit. Il capte ce qu’il faut et sait le retranscrire. Comme toi quand tu écris.

Nous t’avions dit que vous vous ressembliez plus que vous ne le pensiez. Vous êtes inspirés tous les deux. De façon différente.

Lui n’entendra jamais ses guides. Mais tu ne dessineras jamais comme lui, en ressentant des appels et en étant capable de retranscrire les émotions voulues. »

On dirait qu’il y a un très vaste univers derrière et tout autour de lui. Immense espace dont une partie demeure à redécouvrir. Car gelée. Pourquoi gelée ?

« C’est à chacun de suivre son propre parcours. »

Du coup ce n’est pas un hasard s’il prend très doucement confiance en lui en tant qu’artiste ?

« Non, ce n’est pas un hasard. »

Est-ce qu’il a une chance ?

« C’est un enseignant. Il recevra en donnant. »

Il y a une zone bizarre derrière ma sœur aussi.

« C’est une personne dotée d’une grande force spirituelle et mentale. En cela vous vous ressemblez. Elle aidera son fils le moment venu. Elle se découvrira vraiment lorsqu’elle souhaitera déployer ses ailes. Et elle le voudra.

Pour l’instant elle repose son cœur. Elle supporte mal les coups et les bleus, ils la touchent plus profondément que vous ne le pensez. Extrêmement sensible, elle a besoin d’évaluer avant de s’engager.

Elle saura gérer tout ce qui se présentera. Elle recevra de l’aide pour cela.

Mais elle ne sera jamais inspirée comme vous l’êtes.

Alors, comment circulent les énergies dans tes chakras du bas désormais ? Tu as vérifié ?

Il est évident que ceux de ta sœur sont parfaits. Il est tout aussi évident que tu n’as pas de souci avec tes chakras les plus élevés. Chez ton frère tout est ouvert mais tout n’est pas fluide.

Cet ami qui vient voir chaque jour si tu vas mieux, tu n’éprouves rien pour lui en dehors de sentiments amicaux. Il y a des personnes à qui cela suffit. Des personnes bénéficiant généralement d’un ancrage plus proche de la terre que tu ne l’es.

Elles se disent que cela peut suffire pour creuser et voir si…

Ce sont des personnes qui ne craignent pas la tiédeur du départ.

Ton frère et toi avez besoin de chaleur dès le départ. Plus encore que lui tu aimes la passion. Ta sœur peut accepter la tiédeur du départ et sait qu’il faut que les sentiments se réchauffent pour que la relation dure. 

Ton frère s’investit si la chaleur est là pour lui donner envie de tenter. Tu es la médium de la famille.

Avant même de rencontrer quelqu’un tu sais de quelle manière la relation va évoluer. Et ton cœur s’est toujours montré catégorique, tiède ce n’est pas possible. 

En amour comme dans la vie, tu aimes la vraie chaleur. Par chance, hasard ou destin il s’avère que tu as hérité de la même faculté que ta mère. Elle voit tous les couples. Sait qui est bien avec sa moitié et qui souffre en silence. Elle a toujours pu voir tous les couples autour d’elle.

Par chance, hasard ou destin, tu as hérité de la faculté de ta grand-mère maternelle. Elle voyait l’avenir proche. Elle faisait des rêves prophétiques. 

Elle a su chaque fois qu’une de ses filles était enceinte. Elle t’avait prédit que tu aurais le bac.

Par chance hasard ou destin tu as également hérité des facultés de femmes que tu n’as jamais rencontré mais sans lesquelles tu ne serais jamais venue au monde. Elles connaissaient et maitrisaient les arts sombres et lumineux. Elles pouvaient pratiquer la magie pour aider ou pour soumettre.

Par chance, hasard ou destin ces mêmes femmes ont choisi de veiller sur toi. Tu ne peux voir que celles que tu connais mais toutes les autres sont là également et proches de toi.

Tu aideras la fille de ta cousine quand dans plusieurs années elle viendra vers toi ? »

Oui, évidemment.

« Alors ne soit pas surprise si elles leur disent de venir te voir.

La culture des ancêtres t’est étrangère. Chez les peuples africains, la spiritualité inclut souvent cette culture. Mais chez les Antillais comme toi, c’est plus compliqué, l’esclavage a rompu beaucoup de liens. Pire, vous êtes une majorité à avoir fait choix d’adopter les religions qui jadis vous avaient été imposées pour vous soumettre plus facilement.

Ta mère t’a élevé dans la chrétienté par exemple. Son père était d’origine Indienne, d’Inde. Sa mère ne lui a jamais enseigné cette culture pourtant.

Cela ne signifie pas qu’il faille rejeter la chrétienté ou une autre religion connue. Est-ce que tu le comprends ? Aucun rejet ne devrait être automatique mais aucune acceptation non plus.

Par chance,  hasard ou destin tu ne portes pas de chaine spirituelle comme on peut le voir chez certaines personnes. Par contre tu brilles dans l’astral et tu es facile à trouver-repérer.

Mais tu es une messagère, la première de cette famille. Aujourd’hui. Car tout est toujours relatif. »

Donc d’autres sont nées ou vont naître ?

« Tu verras. Ton frère retranscrit ce qu’il capte en peignant et toi en écrivant.

Ta sœur est de loin la plus responsable et elle a des traits enfantins.

Tu es la plus soutenue astralement. Et par chance, hasard ou destin, tu as hérité de la faculté de faire barrage aux personnes mal intentionnées.

Tu comprendras cela, plus tard.

Tout comme tu comprendras pourquoi nous ne t’avons jamais encouragée à perdre cette attitude d’enfant gâtée quand tu n’aimes pas quelqu’un ou qu’une situation t’énerve.

Tu es la seule à avoir gardé des attitudes parfois enfantines. Ne change pas, garde-les. Tu comprendras un jour.

Tu es capable de sentir beaucoup de choses mais tu ne sais pas tout accepter. Alors tu gères à ta façon. Et c’est bien comme ça.

Tu ne te trouves pas moche, tu te trouves juste jolie. L’essentiel est que tu t’aimes. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

2 Commentaires

  1. crystallia

    1 janvier, 2017 à 12:09

    Coucou,

    Merci beaucoup Isabelle.

    Bise ;)

  2. Isabelle

    31 décembre, 2016 à 21:01

    Voilà un beau portrait pour commencer l’année Sylvie. Je souhaite qu’elle te soit douce et riante et à vous tous aussî.
    Bises

Consulter aussi

Le choix

  Bonjour à tous, Ca fait deux nuits que je fais des rêves qui me servent d’exercice…