Accueil Spiritualité En écoutant Starboy

En écoutant Starboy

3

En écoutant Starboy 17011211363817181814769224

Bonjour à tous,

« C’était la journée des réclamations. », me dit Ahiriel.

C’est le gars de SFR qui était de mauvaise foi.

« Cela valait-il le coup de t’énerver ainsi ? »

Il a laissé entendre que j’étais responsable de la situation ! Ce n’est pas de ma faute s’il y a des dysfonctionnements chez eux ! Je lui envoie le mauvais sms s’il veut !

« Ce n’est pas nécessaire. Ils ont fait une erreur et il t’a dit qu’il ferait en sorte que cela ne se reproduise pas. C’est fini. »

C’est parce que j’ai insisté qu’il a dit qu’il ferait le nécessaire. Il a insinué que j’étais de mauvaise foi.

« Effectivement. »

C’est inadmissible, alors que j’appelle pour faire une réclamation, c’est de cette manière que l’on me répond ? Je ne réponds pas à mes clients en laissant entendre qu’ils sont de mauvaise foi.

« Tu le leurs dis franchement. »

Quand ils le sont je leur dis. S’ils font des réclamations fondées, j’écoute. Il n’a pas voulu m’écouter. Jamais je n’ai demandé à qui que ce soit, mais pourquoi vous appelez ?

Je fais part de mon mécontentement et il me demande pourquoi j’appelle !

« Ce à quoi tu as parfaitement su répondre. »

Parce que tu m’imagines me décontenancer devant tant de mauvaise foi ? Je suis une négociatrice je te rappelle. Lol, finalement je préfère en rire. 

« Et ce matin, que s’est-il passé ? »

Rien, je faisais simplement part à mes collègues de mon opinion quant à cette horrible mutuelle obligatoire. Chaque fois que je vais chez un médecin, je regrette mon ancienne mutuelle. J’ai le droit d’avoir une opinion.

Je la partage.

Toutes ces démarches à faire pour être remboursé, c’est un scandale, c’est tout. Avec mon ancienne mutuelle, l’argent arrivait sur mon compte sans que je n’ai à faire quoi que ce soit.

Et que dire de cet épouvantable système qui fait qu’une fois à la retraite on se retrouve à payer plein pot, comme si on venait de souscrire mais à un âge avancé parce que jusque là on n’était pas connu, c’est l’employeur qui l’était !

C’est vraiment super, on est les dindons de la farce !

J’ai dit ce matin et je le répéterai que si je pouvais retourner à mon ancienne mutuelle, je le ferais avec plaisir !

Et je ne suis pas davantage d’accord avec le système d’épargne salariale forcé. S’il s’agit de notre argent, pourquoi ne peut-on pas réellement choisir la part minimale que l’on veut mettre de côté ?

Moi ce que je trouve étonnant c’est que tant de gens trouvent tout normal. Encore que ce matin, j’ai vu que je n’étais pas la seule à penser ainsi au sujet de la mutuelle.

« Tous tes collègues pensent comme toi. »

Attends, il y en a une qui attend depuis des mois un remboursement parce que soi-disant il manque quelque chose à la facture. Il faut arrêter !

Bizarrement il n’y a jamais de problème quand c’est à nous de payer…

« La collègue t’a envoyé l’agenda que tu lui avais demandé ? »

Oui, comme j’avais dû céder le mien…

« Tu as pu en récupérer un autre. »

Voilà.

« Car ce n’est pas ton chef qui t’en aurait donné un autre. »

C’est clair.

« Heureusement, les bonnes choses tombent du ciel parfois, parce que vous êtes aimés et appréciés. La collègue n’était pas obligée de te dire oui. Elle l’a fait parce que vous avez sympathisé.

Tout n’est pas toujours que lutte, ma belle Sylvie. Tu as une assurance-vie à côté de ta retraite complémentaire. D’ici quelques temps, tu augmenteras tes versements. 

Et au moment propice, la mutuelle plus chère ne te fera pas trop mal. »

J’ai dit à mon frère et à ma sœur de souscrire une assurance-vie. Je vais leur répéter !  

« Tu n’es pas satisfaite de ton opérateur téléphonique ? Il faut voir pourquoi et s’assurer qu’il ne suffit pas de signaler un problème pour qu’il s’arrange. »

J’ai signalé, c’est ce conseiller clientèle qui n’a pas voulu écouter !

« Celui sur lequel tu es tombée à peine avait-il pris l’appel ? Il est vrai que tu sais recadrer les clients qui appellent énervés, il n’a pas su le faire. Il est vrai également qu’il considérait que tu étais en tort et qu’il ne t’a écouté qu’une fois que tu l’as remis à sa place, c’est le cas de le dire.

Quand tu estimes avoir raison, tu ne te laisses jamais faire. Mais même quand tu as tort parfois tu ne te laisses pas faire. »

Lol !

« Venons-en au point important, nous voyons que chaque matin tu te prépares à affronter la journée. »

Oui.

« Tu te prépares à la lutte et aux difficultés. Tu ne voudrais pas vivre autrement ? »

Dans ce monde-ci ? Je n’invente pas les occasions de lutter. Ou les difficultés.  

« La grippe touche la gorge. La gorge renvoie à l’expression de soi, de ses émotions, de ses opinions. Tout le monde autour de toi se demande pourquoi tu continues de tousser autant.

Peut-être que ce n’est pas pour rien que tu t’es mise à exprimer tout haut ce qui actuellement te déplait.

Tu vois que te débarrasser de ta grippe d’un coup n’était pas la meilleure option. Mais nous t’avons entendue.

Nous allons t’aider à aller au bout de cette démarche que tu viens d’entamer. »

Merci Ahiriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    14 janvier, 2017 à 2:23

    Bonsoir,

    Je suis assez fatiguée ce soir.

    Je crois que parfois, il nous est rappelé que nous pouvons être sans crier.

    C’est pourquoi on a mal à la gorge à force de tousser.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. Biche

    13 janvier, 2017 à 13:57

    Il y a de la révolte dans l’air en ce moment !
    Je rugis depuis quelque temps déjà !… Suis sur la bonne voix/voie !
    Amicalement ;)

  3. Emilie

    13 janvier, 2017 à 10:55

    Coucou Sylvie,
    C’est comme l’extinction de voix qui exprime que l’on a le sentiment de ne pas pouvoir se faire entendre ou s’exprimer. Je me souviens d’un été où je ne parvenais pas à me débarrasser de gros ganglions dans la gorge : j’avais vraiment les boules à force d’encaisser. Parfois la boule est plus diffuse mais elle peut exploser en larmes quand on met le doigt dessus, alors on lâche de la vapeur régulièrement en se plaignant de ceci ou de cela ou de tout ça (toussa).

    « je suis gentille – je suis intelligente – je suis importante », le genre de phrase qui permet à nos pauvres égos blessés de se sentir mieux et de nous lâcher la grappe.
    On peut guérir de tout si on accepte de garder son égo en bonne santé – sans le priver de ses forces – sans lutter – juste en entendant ce qui nous oblige à étouffer notre voix et nous empêche d’affirmer qui nous sommes, parce que notre pauvre égo a peur d’être incompris.

Consulter aussi

Optimisme

Bonjour à tous, Je ne vais pas bien et pourtant on est samedi, c’est mon jour préfér…