Accueil Spiritualité Fichu pourquoi pas !

Fichu pourquoi pas !

7

Fichu pourquoi pas ! 17020111445717181814818959

Bonjour à tous,

Tu ne fais que m’ennuyer Elédahiel aujourd’hui.

« Nous voulons t’aider à dépasser cette confusion. »

J’ai apprécié ton aide hier. C’était joli cet article sur la continuité. Et je sais pourquoi il est sorti. Ok. Mais ce dont tu me parles depuis cet après-midi m’ennuie.

Même si j’admets que j’aurais mieux fait d’écouter quand vous m’avez dit, ne prends pas telle route, prends telle autre. J’ai cru que j’allais rentrer dans cette voiture !

« La dame s’est arrêtée brutalement mais tu as pu freiner, ce n’est pas grave, personne n’a rien. Quand dois-tu faire laver ta voiture ? »

Ce weekend.

« C’est une bonne opportunité, tu as bien fait d’accepter. »

Oui, en plus je n’aime pas le faire donc c’est le plus simple.

« Pour certaines personnes, une majorité d’adultes, le sexe est ce qui définit les rapports hommes-femmes. Ils voient tout au travers de l’attirance et des possibilités quand ils rencontrent une personne du sexe opposé. »

Vous n’arrêtez pas de me dire, reste sur ton nuage. Si je reste dessus, j’occulte cet aspect-là, sinon comment faire ?

« Par conséquent, les uns et les autres veulent se dire, penser, considérer que de la même manière que les autres sont attirants, ils le sont également. »

Tu ne m’écoutes pas.

« Si bien qu’ils conservent à l’esprit la possibilité que rien n’est fermé à ce niveau et que tout peut arriver. Car rien n’empêche que l’attirance se développe d’un côté ou de l’autre et que pourquoi pas, il y ait concrétisation un jour. »

Quel rapport avec le fait que ce collègue se conduit comme un crétin ?

« Eh bien, c’est là l’explication du comportement de ce collègue. »

Ok.

« Ok ? »

C’est son problème s’il ne sait pas où se situer, cela n’a rien à voir avec moi. Je ne suis pas la seule à avoir remarqué qu’il a une attitude équivoque. Il n’est pas gentil. Contrairement à ce qu’il passe son temps à répéter.

Tout en saisissant la moindre occasion de me dénigrer. Heureusement que je ne suis pas sensible à ce genre de choses. 

« Tu es surtout bien plus forte que ce que beaucoup de gens pensent. »

Sans parler du fait que j’ai de la mémoire. Je me souviendrai longtemps de la fois où il a voulu que je me fasse engueuler juste parce que je n’avais pas voulu tenir compte de sa remarque. Je n’ai pas apprécié cela. 

« Pourquoi portais-tu cette jolie jupe l’autre jour ? »

C’était une façon de rappeler que moi aussi je sais jouer à « c’est moi qui commande ».  

« Donc, tu comprends ce dont je te parlais au début de cet article. »

Je ne suis pas l’incarnation de la naïveté non plus.

« Ne va pas sur ce terrain-là. Ce ne va pas bien se terminer. »

Moi je serais restée sur mon nuage, ce n’est pas moi la mesquine dans l’histoire. Je ne suis pas la seule à avoir remarqué qu’il est beaucoup moins sympa qu’il le dit.

« Il fait partie de ces personnes qui ont besoin de se dire, tout est toujours possible. »

Entends ce que je vais te dire…

« Je t’arrête, nous savons que tu fais partie de la minorité de personnes qui trouvent ailleurs que dans le sexe et dans les relations hommes-femmes ce qui vous permet de vous sentir légitime à être aimé.  

Il fait parti de la majorité et de ce fait a l’impression que tu représentes un peu une énigme. Peu de gens aiment les énigmes. Il va continuer de te titiller et tu ne peux pas l’éviter. »

D’accord, je t’entends, tu as un conseil ? 

« Retourne sur le nuage et reste dessus même si dessus tu parais candide. Ne joue pas les femmes fatales. »

Je ne joue pas la femme fatale.

« Quand tu descends de ton nuage et que tu reprends pleinement conscience de l’importance et des enjeux du sexe dans les rapports hommes-femmes pour d’autres, tu reprends aussi conscience de ce que certains projettent sur toi.

Seulement toi tu ne penses pas ainsi. Alors en réaction, tout en montrant que tu ne crains pas d’assumer ta sexualité, tu fais aussi savoir que tu n’es pas disposée à suivre ce jeu.

C’est à ce moment-là que tu intrigues le plus ceux qui sont attirés par toi. Concrètement quand tu portes une mini-jupe et que tu te montres froide comme la glace, certains ne comprennent pas.

Parce que ces personnes pensent que ton souhait est de dire moi aussi je me dis pourquoi pas. Or, ton attitude générale ne suit pas.

Cela est déstabilisant pour ces personnes et te donnent effectivement des airs de femmes fatales.

Comprends, tu peux porter ce que tu veux. Et agir comme tu veux tant que tu te retrouves.

Seulement, quand tu sens qu’il y a un malaise, tiens en compte. Et vois si tu ne peux pas le faire disparaitre.

Oui le souci est que lui pense pourquoi pas et qu’il passe son temps à tirer sur ton nuage. Si bien que tu as fini par t’énerver et en descendre afin de lui rappeler que c’est toi qui commandes.

Mais de cette façon tu lui as claqué la porte en pleine figure et tu demeures encore plus une énigme.

Si tu veux qu’il te laisse tranquille, remonte sur le nuage rose, redeviens candide comme d’habitude et laisse-le simplement penser pourquoi pas.

Parce que ce que toi tu ne comprends pas c’est que la majorité de personnes qui pensent ainsi ne peut pas accepter facilement un, il n’y a aucune chance.

Et il se montrera plus méchant encore s’il comprend que quand tu claques la porte tu veux dire, il n’y a aucune chance.

Alors que pour l’heure, il se demande juste comment tu parviens à gérer le pourquoi pas. »

Il se demande avec qui je couche et s’il aurait une chance avec moi !

« Reste là-dessus et tu resteras énervée. Retourne sur ton nuage et comme d’habitude laisse le pourquoi pas te passer par dessus la tête. »

C’est ce que j’aurais fait, c’est ce que je fais sans effort la plupart du temps. Moi je n’embête personne, c’est la vérité. Quand je rencontre quelqu’un je vois la personne. Et la question que je me pose c’est est-ce qu’il ou elle est sympa, est-ce qu’on pourrait s’entendre ?

C’est tout. Pour moi le reste vient ou non après.

« Il n’y a rien qui cloche chez toi. Remonte sur ton nuage. Le petit garçon se calmera de lui-même. » 

Ou pas ! Il a l’impression qu’il peut prendre l’ascendant sur les autres, il y a toujours, toujours une personne qui pense qu’elle peut prendre l’ascendant sur moi.

Il y a quelque chose que je fais mal Elédahiel. Je ne sais pas quoi.

« C’est la conséquence directe de cette manière de penser, le pourquoi pas. Souviens-toi que dans cette conception le sexe renvoie au pouvoir. »

Ah oui c’est vrai…

De temps en temps c’est marrant de jouer les femmes fatales.

« Oui c’est marrant, pendant cinq minutes, d’accord ? C’est plus facile quand le sexe a un autre sens pour vous. Ne va pas sur ce terrain-là. Parce que beaucoup ne te comprendront pas et cela se retournera contre toi. »

Je comprends. Le fameux pourquoi pas…

« Nous savons que tu ne penses pas ainsi, ce n’est pas important. Reste comme tu es. »

Moi j’ai fais l’effort de comprendre cette façon de penser qui n’est pas la mienne justement. J’ai fait l’effort d’accepter que l’on puisse voir les choses d’une manière différente de moi.

Mais moi on me juge. Ou on m’ennuie, jusqu’à me donner envie de descendre de mon nuage.

« Tu es en colère. »

Oui. Je ne lui ai rien fait. Rien du tout. Même moi je comprends qu’il n’y a pas que pourquoi pas et il n’y a aucune chance. Moi je le vois.

Je ne suis pas satisfaite de cette situation. Parce que j’entends que c’est à moi de trouver une solution alors que je n’ai pas créé le problème.

« Il l’a créé mais parce que cela l’arrangeait. Comme avec le charmant jeune homme. Ou d’autres. Tu as la solution, applique-la. »

Les gens veulent toujours amener le pourquoi pas.

« Reste sur ton nuage, c’est la meilleure attitude. Je vais demander à Lauviah de rester près de toi quelques temps. »

D’accord !

« Là tu es contente. »

Oui !

Merci à toi. Tu sais, moi je n’aime pas quand on m’ennuie.

« C’est normal, mais apprends à rester sur ton nuage malgré tout. C’est là que tu seras le mieux. »

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. crystallia

    3 février, 2017 à 22:44

    Bonjour,

    Comment gérer quand il n’y a ni nuage ni ange…

    En demandant le discernement qui permet de voir chaque situation sous l’angle le plus favorable pour nous.

    C’est la réponse qui me vient pour les deux cas.

    Mais c’est vrai que parfois on s’en sort avec une dérobade lol Camille !

    Carène, c’est le nuage rose qui soudain était bleu…

    Noaïbrow, c’est une bonne idée de faire quelques recherche, sur ces deux thèmes.

    Merci à vous toutes.

    Bise ;)

  2. Cel

    3 février, 2017 à 19:52

    Coucou,

    J’aime bien cette photo ! Elle est différente des dernières…

    Hum, rester sur son nuage. C’est déjà bien d’avoir un nuage au départ :) Moi je ne sais pas du tout gérer ce genre de situation !

    Bises

  3. Camille-Strawberry

    2 février, 2017 à 22:50

    Coucou Sylvie

    Moi, pour rester sur mon nuage, j’avais une parade, soit je devenais lesbienne ou alors en couple avec un mec imaginaire. Ca evitait de les froisser dans leur égo et prendre le refus personnellement. … ca m’a bien aide ce petit mensonge je l’admets… lol !

    Bon courage dans ts les cas, tiens bon
    Bises

  4. Noaïbrow

    2 février, 2017 à 21:49

    Bonjour,
    Peut-être le savez-vous déjà, que vous êtes surdouée(du moins je le pense)? Sinon je vous invite à vous renseigné sur ce sujet, (qui porte mal son nom d’après les premiers concernés). Dans la montagne de témoignages et d’aides que l’on peut trouver sur le net, peut-être pourrez-vous trouver différentes solutions à cette problématique que vous rencontrez? (j’espère ne pas vous importuner, si c’est le cas, je vous prie de m’excuser…)

    Je ne crois pas que vous fassiez quoi que soi de mal, et je crois que ce problème, même si vous ne l’avez pas créé, vous appartiens, et qu’il est la clé de voûte d’une situation plus large, qui vous concerne directement.
    Autre chose : Lorsque que ça ne vas pas et que vous avez une émotion forte, vous trouvez de l’apaisement auprès d’anges. Comment font ceux qui ne parlent pas aux anges?

    Je vous remercie sincèrement de partager vos expériences et connaissances sur ce blog, qui m’ont aidé à plusieurs reprises. :)
    Bonne continuation !

  5. Carène

    2 février, 2017 à 12:47

    Coucou Sylvie !

    Sais tu quelle est l’alternative au nuage rose que nous avons au milieu ?

    Je ne suis pas en mesure de faire ma candide. J’ai déjà essayé mais je vois tout et quand je le fais, c’est comme si j’endossais un costume qui ne me va pas. Au contraire, mon truc c’est l’acuité visuelle pour regarder la vérité bien en face. Alors faire comme si je ne voyais rien m’est carrément impossible.

    Est ce le nuage bleu dont tu parlais la dernière fois ? ;)

    Bises

  6. crystallia

    2 février, 2017 à 11:50

    Bonjour Aruthena,

    Merci à vous !

    Bonne journée ;)

  7. Aruthena

    2 février, 2017 à 8:53

    Bonjour…

    Quelle magnifique non coincidence… il y a de cela quelques mois lors de ma première séance d’écriture automatique mon gardien m’a dit « mi ombre mi lumière » du moins je l’avais compris comme ça, et en voyant le titre de l’image « ni ombre ni lumière » mon coeur a tout de suite fait un bon… j’ai révisé mon interprétation, et interpelée j’ai commencé à lire votre texte… qui incroyablement fait écho d’une façon ou d’une autre à ce que je vis depuis quelques jours… et que vous avez posté aujourd’hui…
    Alors je ne peux que vous dire merci, moi aussi je vais tout faire pour rester sur mon petit nuage, et merci d’avoir partagé ce texte, un grand grand merci

Consulter aussi

Faire ce qu’il y a à faire

Bonjour à tous, « La lumière change ce matin. Le plus difficile quand votre cœu…