Accueil Spiritualité Pas de pommes !

Pas de pommes !

4

Pas de pommes !  17021102460917181814838750

Bonjour à tous,

« Alors, bonne journée ? », me demande Elédahiel.

Oui, sympa.

« Tu as une nouvelle idée de projet artistique ? »

Elle m’est venue tout à l’heure. Et elle a l’air simple à réaliser. Dès que j’ai fini mon calendrier, j’essaie.

« Sais-tu ce qui importe avec ce futur projet ? »

Oui, que je vois si je m’étais réellement inscrite en dessin par hasard ou si au contraire j’ai envie de creuser. Tant que nul ne vient me demander de dessiner d’affreuses pommes non-inspirantes.

« Peut-être que ce n’est pas une mauvaise chose que tu ne saches pas dessiner, tu n’y a jamais pensé ?

Tu n’as jamais, jamais, absolument jamais aimé les projets artistiques imposés. Quand il y avait des couleurs imposées dans tes cahiers de coloriage, tu en choisissais d’autres. Tu négligeais les cours de dessin au collège, ne faisant pas le moindre effort.

Et tu as refusé de dessiner les pommes au cours de dessin. Tous les autres élèves s’appliquaient de bonne grâce. Tu avais le sentiment d’une affreuse corvée. »

En fait je crois que je n’aime pas quand il faut reproduire quelque chose. Surtout s’il faut le faire fidèlement. Ce n’est pas amusant, c’est la création qui est amusante.

C’est comme avec les recettes de cuisine, j’essaie de suivre à la lettre. Mais ce n’est pas drôle de cette manière.

Je ne m’amuse pas avec des instructions.  Je ne comprends pas l’expression artistique avec des instructions. Où est l’expression libre quand il faut suivre des instructions ?

Quand je me lance dans un projet créatif, c’est bien pour créer. Faire à mon image. Et le prof me demande de dessiner des pommes…

Des fraises ou des bananes à la place peu importe. On place l’ombre comme ceci, on estompe comme cela…

Je ne m’amuse pas comme ça. Et je ne paie pas des cours pour me dire au final que je ne m’amuse pas vraiment.

« Par contre tu aimais les cours de peinture. »

Oui parce que là on pouvait s’amuser. On devait trouver nos gris à partir de la couleur par exemple.

« Ce n’est pas une instruction ? »

Oui mais quand je mélange des couleurs, je m’amuse toujours. Je te rappelle que je me fais violence chaque fois que je passe devant le rayonnage des crayons de couleurs. J’en aurai 50 boites autrement.

Dès qu’il s’agit de jouer avec de la couleur, je suis contente. Le problème c’est que le dessin c’est au crayon gris. Ce n’est pas drôle.

Si au moins on avait pu dessiner les pommes en couleurs !

« C’était des golden. »

Ah mais j’aurais fait des royal gala lol. Avec une pointe de rose !

« Tu aurais créé des pommes. »

Sans doute.

« Mais toi, tu vois les énergies en couleurs. »

Oui c’est vrai. C’est vrai que pour les autres chaque ville n’a pas une couleur particulière…

« Tu aimerais pouvoir montrer les choses telles que tu les sens ? Avec les couleurs qui te parlent ? Et non pas avec le crayon gris qui t’évoque un simple outil.

Tu aimerais pouvoir montrer tes couleurs ? »

Oui j’adorerais ! Ce serait sympa, amusant et cela me permettrait d’employer un langage tellement plus simple. Tu comprends ce que je veux dire ? C’est dur parfois de parler, pas parce que trop d’émotions mais parce que mal approprié.

Il y a des tas de choses qu’il me serait plus facile de dire sans avoir besoin d’employer des mots. Cela fait un moment que je le ressens. Mais comme tout le monde n’emploie que ce langage. Je ne pensais pas que je pouvais aussi avoir la liberté de m’exprimer de la manière qui pour moi est la plus fluide et simple.

Tu vois tu viens de m’aider à ouvrir une autre porte du langage et c’est très important pour moi le langage car on en a besoin pour se dire et s’exprimer.

En plus avec les mots on est limité par le sens qu’ils ont chacun alors qu’il y a des langages qui permettent de dire une phrase sur des tonalités si multiples que cette phrase peut avoir une bien plus grande portée. Tu comprends ?

Je déteste le crayon gris, c’est juste utile pour dessiner les contours dans lesquels on apposera la couleur, qui permettra de s’exprimer vraiment.

Dessiner des pommes…

C’est comme s’il m’avait demandé de me taire tout en me ligotant alors que j’étais venue pour apprendre à m’exprimer dans un autre langage.

« Eh bien peut-être que tu n’as pas besoin d’apprendre, juste de t’exprimer. Encore et encore. Et de cette façon, tu comprendras mieux ce vaste langage et tu comprendras que tu le connais depuis longtemps. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    18 février, 2017 à 2:08

    Coucou,

    Ce sont des couleurs que je sens en fait.

    Elles sont coordonnées à l’ambiance de chaque endroit.

    Bise ;)

  2. Cel

    17 février, 2017 à 19:46

    Coucou,

    Merci du partage. J’aime bien cet article.

    Je serais curieuse de découvrir un jour comment tu exprimes la couleur des villes. Je suis sûre que cela serait très beau et Sylviesque.

    Bises

  3. crystallia

    11 février, 2017 à 23:07

    Coucou Carène,

    Bon, la prochaine fois qu’on se voit tu m’offres un concert alors ?

    J’ai hâte. Et je te promets que je ne chanterai pas à tue-tête si c’est toi qui chantes !

    Bise ;)

  4. Carène

    11 février, 2017 à 5:22

    Hello Sylvie,

    Ce que tu décris ressemble à ce que j’ai vécu pour le chant.
    J’ai fait plusieurs tentatives de qq cours. Au départ, je m’amuse parce que le prof me laisse quartier libre pour pouvoir jauger mes capacités. Et puis vient le moment où il rajoute la technique et là franchement je ne comprends rien à ce qu’il demande. Je faisais des réponses instinctives et au grand miracle j’entendais « Biiieeeeen ! » alors que je ne savais même pas ce qui faisait la différence entre le son que j’avais émis avant et le suivant qui semblait correspondre à son attente. A partir de là, comment reproduire la « bonne technique » ?

    Et puis en gros, puisque mes capacités me permettaient de faire du lyrique, il voulait me pousser dans le lyrique alors que je ne suis pas fan. Il est où le plaisir à partir du moment où on n’adhère pas ?

    Au final, je comprends de ton exemple qu’il faut que je pratique d’une façon qui ait du sens pour moi et qui me procure du plaisir. Au delà de chanter juste il y a ce que l’on exprime à travers sa voix et lorsque cela est en phase avec le texte prononcé, que tout notre corps vibre le sens alors là c’est l’apothéose !!

    Je trouve plein de réponses pour moi à travers ton expérience avec le dessin. Merci !!

    Bises

Consulter aussi

Assumer son véritable pouvoir

Bonjour à tous, Aujourd’hui nous allons aborder un sujet qui ne me parle pas beaucou…