Accueil Spiritualité Trouver le bon interlocuteur

Trouver le bon interlocuteur

11

Trouver le bon interlocuteur 17021401512717181814846012

Bonjour à tous,

« Lorsque vous sentez que vous arrivez à un carrefour, à un virage important, quand vous sentez que vous arrivez à un tournant, il est important de pouvoir vous confier au bon interlocuteur. », me dit Astaroth.

Et n’importe qui ne peut pas être cette personne.

« Tout à fait. Les personnes bien intentionnées peuvent être celles qui vous coupent les ailes, entretiennent vos craintes, appuient sur vos doutes ou vous refusent leur soutien.

Il est important lorsque vous réalisez que vous avez à la fois envie et besoin d’autre chose, de comprendre que vous ne pourrez pas forcément vous confier à vos interlocuteurs habituels ou à la personne censée être la plus proche de vous. 

Alors comment trouver cet interlocuteur privilégié ? D’une part il vous faut accepter l’idée que vous êtes celui qui a envie de changement. Vos proches sont peut-être très satisfaits de leur sort ou attachés à des éléments qu’ils ne veulent surtout pas perturber. Ils peuvent être dans la peur.

Vous êtes tous capables de repérer ceux qui sauront au moins se montrer à l’écoute. Seulement souvent vous voulez que X ou Y vous entendent, sans vous souciez du fait que ces personnes puissent ne pas être réceptives pour des raisons au moins aussi objectives que les vôtres.

Vous êtes fâchés, vous sentez isolés lorsque les proches ne réagissent pas de la manière souhaitée alors même que vous êtes celui qui a le tort de placer des attentes sur autrui.

Le bon interlocuteur se reconnait. Il voit que quelque chose se passe en vous, il vous tend la main. Il n’est pas simplement curieux, vous sentez sa sollicitude, sa compassion. 

Parfois il ne dit rien, il ne peut rien vous dire. Seulement il vous écoute et surtout vous comprend.

Le bon interlocuteur peut tempérer vos ardeurs, vous rappeler un contexte, des réalités. Pour autant, il vous accompagne, à sa manière et vous encourage quand vous devez l’être.

Car les personnes aimantes et sincères peuvent ne pas être de bon conseil, de bons accompagnants sur la voie du changement, il est important d’intégrer que le bon interlocuteur peut aussi être la personne qui arrive ou se révèle au moment propice.

Il est difficile de rester seul avec ses questionnements, ses doutes, les frustrations et les raisons concrètes qui font que le besoin et l’envie d’autre chose se sont rejoints.

Mais vous n’êtes pas obligés d’aller seuls. Il y a toujours une personne sur la route à laquelle vous pouvez vous confier. Et en réalité, il devient tôt ou tard nécessaire d’extérioriser ce qui se passe en vous en faisant part de ce que vous ressentez à des tiers.

Cela peut vous aider à prendre conscience de vos vraies motivations ou tout simplement à vous permettre de mettre des mots sur vos maux. Ce qui ne vient pas si facilement quand vous gardez tout en vous.

La construction, quelle qu’elle soit, ne se fait toujours qu’en plusieurs étapes, celle du partage comme les autres est incontournable. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. crystallia

    14 février, 2018 à 23:17

    Je te rejoins totalement.

    Bise ;)

  2. Liliane

    14 février, 2018 à 21:29

    Merci Sylvie, je remarque à quel point le contexte social et les croyances peuvent devenir de vraies barrières vers soi et vers l’universalité mais de petites victoires en petites victoires, on y arrive.

    Je te souhaite une belle soirée.

  3. Liliane

    14 février, 2018 à 14:10

    Coucou,

    Je me souviens que je m’étais abstenue de réagir à cet article à l’époque parce que c’était vraiment le chaos dans ma tête et un an plus tard, il y a encore quelques traces mais j’ai commencé à intégrer des choses. Avoir trouvé la bonne personne pour extérioriser ce j’avais en moi et grâce à elle mettre les mots sur mes maux, ça m’a fait du bien. Des questions que je ne pensais pas me poser ce sont soulevées dans mon esprit et à force de chercher des réponses à ses questions (même si ce n’est pas de manière acharnée), j’ai augmenté mes perceptions. Aujourd’hui je me suis retrouvée avec une nouvelle question: comment choisir entre ce qui nous fait du bien et ce qui est bien pour nous? Est-ce qu’on doit choisir au final? Est-ce que ce qui nous fait du bien est forcément bien pour nous? Je me rappelle juste que je ne dois pas me juger quand je suis fasse à des réponses non-conventionnelles. J’ai encore du mal à reconnaître les fins de cycles et quand je me sens très bien dans un cycle je ne veux pas qu’il se termine.

    Belle journée :)

    • crystallia

      14 février, 2018 à 18:08

      Coucou Liliane,

      Tant que tu te souviens que tu n’as pas à te juger, suis tes envies.

      Bise ;)

  4. crystallia

    15 février, 2017 à 11:47

    Coucou,

    Joli témoignage, merci à toi Lucie.

    Bonne journée ;)

  5. Lucie

    15 février, 2017 à 11:32

    Bonjour,

    Merci à Astaroth, à Sylvie de bien vouloir partager, à Bluebird (je me retrouve en partie dans l’écoute des autres).
    Et en plus le 13 j’ai eu un échange avec des personnes totalement étrangères et concernant une décision que je dois prendre. Sans rien demander de ma part, ils m’ont apporté ma réponse……
    Le lendemain je lis vos messages et donc je n’ai aucune excuse, à moi de passer à l’action.
    Bonne journée, bises.

  6. crystallia

    15 février, 2017 à 10:53

    Bonjour,

    Je pense à vous lire que le mieux serait qu’il y ait une suite à cet article.

    Je vais voir si je peux l’écrire dans la semaine.

    Bise à tous ;)

  7. Olady

    15 février, 2017 à 0:21

    Bonsoir Sylvie bonsoir Astaroth
    Simplement merci du fond du coeur

  8. Bluebird

    14 février, 2017 à 23:34

    Bonsoir Sylvie,

    J’adore cet article. Il me parle beaucoup… Je crois que j’ai souvent joué ce rôle, parfois pour des inconnus, ou des personnes rencontrées par hasard, ou des amis « pas très proches ».

    J’aime bien ces moments. J’aime me sentir « au service de quelque chose que je ne comprends pas »…avec l’impression , souvent après coup, d’avoir été juste un passeur, une pièce de puzzle, ou un miroir pour l’autre.
    Souvent, ce sont des moments faciles, et « inspirés » pour moi. J’observe aussi que ces moments me donne beaucoup de joie et d’énergie. Comme si mes guides ou mon ame étaient contents de ce que je puisse jouer ce rôle pour les autres, même modestement ?

    Et j’ai toujours toujours eu des super interlocuteurs, comme tombés du ciel quand j’en avais besoin pour vivre mes changements.

    Tiens, ça me donne envie de faire la demande/intention d’en rencontrer un.e pour le prochain pas d’évolution ;)

    Mais c’est vrai que les proches ne peuvent pas forcément jouer ce rôle. Chacune des phrases d’Astaroth est tellement vraie ! Je te souhaite de trouver toi aussi de bons interlocuteurs qui sauront te permettre de partager et de nommer les changements auxquels tu aspires.
    Les Guides ne peuvent pas jouer ce rôle, c’est ça ? Il faut passer par la communication humaine et l’extériorisation pour que cela aide le changement à se matérialiser un peu plus, est-ce que c’est ça ?

    Bises ;)
    Lara

  9. Flo

    14 février, 2017 à 20:18

    Bonsoir Sylvie,
    …Mais avouons que parfois il est bien difficile à voir ce Bon Interlocuteur, alors c’est vrai que se taire parait plus confortable.
    Je me note « Partage » sur un post-it mental, histoire d’élaborer progressivement sur ce sujet.
    Bises

  10. alexandre

    14 février, 2017 à 16:52

    Bonjour Sylvie,
    Un grand merci a astaroth pour ses conseils avisés. Cet article me parle car j ai vécu ce type de situation.Actuellement, je m’efforce de ne plus rien attendre de personne comme cela, je ne suis pas déçu. L être humain est prévisible et décevant. Je pense qu’astaroth a oublie un aspect du problème:parfois ne trouvant aucun interlocuteur humain, la personne se confie a ses animaux domestiques.A ce propos, j aurais une question a te poser: j ai la sensation depuis quelque temps que mon chat décédé lucifer s est réincarné en une chatte nommée chipie que j ai adopte il y a 8mois.Crois tu que mon intuition est bonne? Bises

Consulter aussi

Au pied de l’arbre

Bonjour à tous, Je vous propose un petit jeu tout simple aujourd’hui. Fermez les yeu…