Accueil Mes poèmes Pas de ligne d’arrivée

Pas de ligne d’arrivée

7

Pas de ligne d'arrivée dans Mes poèmes 17030509392617181814893953

Un jour en hiver, le vent soufflait trop fort,

La petite fille tomba, se releva, continua d’avancer.

Un jour en hiver, le vent soufflait si fort,

La petite fille tomba, se releva, tomba encore,

Se releva encore.

Un jour d’été le soleil brillait tant,

La petite fille sourit, mais continua d’avancer.

Tant que le cœur bat, il n’y a pas de ligne d’arrivée. 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sous le sable

    Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …
  • Respire

    L’aube se lève ce fameux jour, Le soleil brille et les oiseaux s’envolent au l…
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Mes poèmes

7 Commentaires

  1. crystallia

    13 mars, 2017 à 0:10

    Bonsoir,

    Merci à toi et bonne semaine également !

    Bise ;)

  2. Bluebird

    12 mars, 2017 à 23:42

    Coucou Sylvie…

    Bonne semaine à toi, sous le soleil ou dans le vent.
    Merci pour le sourire de la petite fille.

    Bises
    Lara

  3. crystallia

    12 mars, 2017 à 19:07

    Coucou,

    Il est joli ton poème Émilie. Il m’a bien plu.

    Pascale, j’aime aussi beaucoup ta dernière phrase.

    Je vous remercie tous.

    Bise ;)

  4. Emilie

    12 mars, 2017 à 11:13

    Bonjour Sylvie,
    Tous tes poèmes résonnent comme des messages ce qui est bien normal.
    J’ai gardé certains poèmes écrits durant mon adolescence et l’un d’entre eux s’inspirait de la pavane pour l’infante défunte de Maurice Ravel (musique douce)
    https://www.youtube.com/watch?v=tn6_yT9SKpM

    L’infante défunte
    Errait sous les portiques du jardin d’été,
    Laissant couler sa main
    Dans l’eau sombre des bassins.

    Elle rêvait d’océans où le coeur peut se poser
    comme un oiseau qui déploie ses ailes,
    Morte elle était depuis l’hiver dernier
    Et on ne voyait plus que l’ombre chamarrée
    De ses voiles qui accrochaient
    La clarté des derniers feux de la journée.

    Au loin au fond du parc,
    Une fontaine chantait la splendeur déchue,
    Et les mots devenus fous se bousculaient
    Au milieu de ses murmures,
    Pour se briser en sanglots.

    Dans la pénombre du jardin,
    J’ai vu passer l’infante défunte,
    Celle qui hésite entre hier et demain
    Et chavire sous les lueurs glacées,
    De l’aube qui paraît.

  5. Camille-Strawberry

    12 mars, 2017 à 10:35

  6. Pascale

    12 mars, 2017 à 7:17

    Bonjour Sylvie

    Depuis quelques temps déjà, j’étais sur le chemin du bonheur mécontent. Récemment, j’ai découvert le chemin du mécontentement heureux. Quand j’ai besoin d’une zone de confort, je dors ou je prends un bain. Et je reprends mon chemin et parfois je perçois que j’ai mon destin en main.
    Je t’embrasse

  7. alexandre

    12 mars, 2017 à 2:23

    bonsoir sylvie,
    j aime ton article et en particulier cette phrase: tant que le coeur bat, il n’y a pas de ligne d arrivee. Je crois que tout le monde devrait se souvenir de cette phrase dans les moments difficiles…. je te souhaite un tres bon dimanche bises

Consulter aussi

Reconstruire la ville

Bonjour à tous, « Tu te souviens de ce livre, la Cinquième montagne ? &raq…