Accueil Amour physique Cette partie de notre cœur

Cette partie de notre cœur

9

Cette partie de notre cœur  dans Amour physique 17032201284817181814937574

Bonjour à tous,

« La couleur que tu remarques le plus en ce moment est le rose. », me dit Lauviah.

Oui, mais c’est une de mes couleurs préférées.

« Imagine que tu aies quelqu’un en tête. Quelqu’un de bien réel, qui existe et qui n’est pas du tout dans ta vie. Tu aimerais cela ? »

Non.

« Imagine que cette personne ne soit pas seulement dans ta tête mais également dans cette partie de ton cœur que tu aimerais voir grandir. »

Un cas de figure peu attirant si cette personne est loin ou si on est fâché.

« Certains médiums peuvent rendre visite en conscience à certaines âmes liées. »

Je sais.

« Tu ne le fais pas. » 

Ben, non. Je fais comme Elédahiel a dit, je privilégie les rapports face à face.

« Tu préfères de toute façon. »

Bien sûr.

« D’autres aiment aller voir la personne qu’ils ne parviennent pas à oublier. Il arrive toutefois que ne souhaitant pas être vu, ils y aillent via des totems ou en activant leur capacité de dissimulation. »

Quelle calamité ces capacités-là. Et cela ne permet pas aux personnes curieuses comme moi de les voir arriver.

« C’est le but. »

Je sais que c’est le but, c’est injuste quand même. Moi je brille comme une lampe au milieu de la nuit. 

« Comme la majorité des passeurs-messagers. En plus vous avez le don de réunion. Tout le monde peut vous trouver. »

C’est ce que je disais, une profonde injustice. Les autres aussi devraient arriver avec des panneaux.

« Arrive un moment où des Elédahiel les empêche de se rapprocher davantage ou de se faire connaitre astralement. Il arrive un moment ou des Elédahiel leur font transmettre un message tel que, un vrai rapprochement n’aura lieu que dans la vie matérielle.

Cela oblige à se remettre en question, à se sonder, à se demander ce qui importe le plus. Car il demeure un risque. »

Lequel ?

« L’objet de vos pensées peut ne pas vouloir de vous sur ce plan matériel. Être rejeté par une âme liée est très douloureux. Car vous savez ce qui aurait pu se passer. Et vous sentez un vide se créer dans la partie de votre cœur que vous voulez voir grandir.

Ce vide-là est tel le froid qui vous saisit quand vous sortez de chez vous mal habillé au cœur de l’hiver. Et il n’y a ni manteau ni écharpe ni rien à proximité. »

Je saisis l’idée.

« Un hiver qui dure et qui est à peine réchauffé par le soleil qui apparait dans les autres parties de votre cœur. Tu évoquais les nuances. Tous ceux qui ont connu ce que vous appelez le grand amour connaissent cette nuance-là.

Rien n’est aussi idéal que l’amour qui grandit dans cette partie de votre cœur si spéciale.

Je t’ai dit que j’ai compris l’idée.

« Aussi, même si vous désirez la rencontre vous craignez la rencontre. Car celui qui sait, qui a déjà reconnu est celui qui risque d’être rejeté.

Celui-là tombera amoureux, profondément. Et aura besoin de sentir une réponse aux énergies qu’il déploiera.

Mais l’autre en face, celui qui dort disons, peut ne pas être prêt pour cette rencontre et cette histoire.

Laquelle sera difficile. Chaque jour il sera rappelé la nécessité de s’ajuster à l’autre. Il existe toutefois un chemin pour y parvenir, je ne développerai pas. Sciemment.

En bref rien n’est ni simple ni garantie dans la rencontre et l’histoire qui s’ensuivra. Sauf si ce n’est la profondeur du lien. »

Bon.

« De toute façon, vivre c’est expérimenter. »

Comme tu dis !

« Alors, le mieux, c’est de se laisser porter par moments. Et regarder grandir cet partie de votre cœur. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Caractéristiques particulières

    Bonjour à tous, « La collègue l’autre jour t’a fait rire en dévisag…
  • Ressenti

    Bonjour à tous, « Tu te souviens quand nous te demandions ce que tu pensais de …
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres articles liés
  • Caractéristiques particulières

    Bonjour à tous, « La collègue l’autre jour t’a fait rire en dévisag…
  • Ressenti

    Bonjour à tous, « Tu te souviens quand nous te demandions ce que tu pensais de …
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • L’expérience qui change la vie ?

    Bonjour à tous, « Tu n’as pas lu ce témoignage jusqu’au bout……
  • Deux flammes

    Bonjour à tous, « Tu te souviens de ce que te disaient certaines copines quand …
  • Souffler sur les braises naissantes

    Bonjour à tous, « Alors finalement il y aura une table et un hamac sur ta terra…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

9 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    27 mars, 2017 à 2:26

    Coucou,

    hahahaha oui! Je suis trèèèès gourmande en ce moment. ^^
    Mais bon je reste toujours sur ma faim hein.. que veux-tu quand les fruits sont occupés… xD
    Hihihi…

    Bisous!

    Répondre

  2. lapriereducompositeur

    26 mars, 2017 à 0:33

    Ben pour revenir sur le jardin luxuriant… le seul qui me conviendra, ce sera le mien.
    Celui que j’aurai fait pousser avec des fleurs et des tas de bidules bio.
    Ce sera là où j’aurai eu le loisir d’exercer mes aptitudes au paysagisme. Les miennes, avec mes choix, et pas le bon vouloir de quelqu’un d’autre.

    Et je pense qu’à ce moment là peut être que quelqu’un passera le portail de mon jardin… et me révèlera que de l’autre coté du portail, il y a son jardin à elle. Et là… la meilleure chose qui peut arriver, c’est d’enlever le portail et de joindre les deux jardins.

    Mais les graines, quand on attend que les autres les plantent… ça le fait jamais.

    *va chercher ses gants de jardinage et son arrosoir*
    ;)

    <3

    Répondre

  3. Camille-Strawberry

    26 mars, 2017 à 0:12

    Coucou,

    Pour avoir vécu ce que dit Eledahiel, je plussoie. Mais ce qui est beau dans la vie, c’est qu’elle nous surprend avec de nouvelles rencontres, qui fait que même si l’hiver a été rude, on connait à nouveau l’été.

    Bises

    Répondre

    • crystallia

      26 mars, 2017 à 1:56

      Salut,

      Un été gourmand ?

      Je sors.

      Bise ;)

  4. crystallia

    25 mars, 2017 à 21:04

    Bonjour,

    Cette partie du cœur, elle se rappelle à moi aussi lol. Juste cet après-midi après qu’on m’ait gentiment fait remarquer quelques coïncidences.

    Alors elle n’est pas censée rester muette jusqu’à ce qu’on finisse par croiser la route de quelqu’un de spécial ?

    Non, c’est pas ça ? Mince.

    Il faut croire que l’âme n’aime pas qu’on fasse la sourde oreille.

    Cela me ramène à mes oreilles bouchées. Lol…

    Merci à vous toutes pour vos partages.

    Bise ;)

    Répondre

  5. Emilie

    25 mars, 2017 à 12:59

    Bonjour Sylvie,
    Désagréable rappel de l’autre partie de notre coeur et juste rappel …
    En taillant des arbuste de mon jardin, j’ai découvert qu’un des chênes portait un coeur gravé sur son tronc. C’est l’image exacte du coeur sur le tronc, que tu as affiché sur ton blog. L’image exacte, sauf que le coeur gravé dans l’écorce de mon chêne est coupé en deux par une ligne nette. J’ai un peu le même souci avec une maison dont j’ai rêvée : elle est coupée en deux. En allant acheter des livres hier, j’ai vu des magnets à la caisse et le premier message que j’ai lu sur les magnets, c’était « là où il n’y a pas de solution, il n’y a pas de problème ». Je n’ai pas envie de me casser la tête avec tous ces rappels – j’ai plutôt envie dessiner ce qui me vient (ce sera l’occasion d’utiliser les pinceaux que j’ai reçu à Noël et que j’ai boudé jusqu’à maintenant).
    Il n’y a pas de problème à se laisser porter quand le rappel devient lourd !

    Répondre

  6. Carène

    25 mars, 2017 à 11:57

    Coucou Camille,

    J’aime beaucoup tes images. La seule qui ne me parle pas c’est le fait que le jardin luxuriant soit envahi de toutes ces choses affreuses.
    Pour ma part, je le vois davantage comme ce jardin luxuriant dont l’accès serait sous-tendu à un tunnel jonché d’épreuves initiatiques.

    J’ai longtemps essayé de squizer le tunnel, genre j’l'ai pas vu !! Et cela m’a valu bcp de désillusions. Et puis un jour j’ai accepté de vivre ces épreuves initiatiques. J’admets qu’au départ, elles aboutissaient à des situations très inconfortables jusqu’à un point de bascule à partir duquel le vide s’est effacé pour laisser place à la joie de vivre l’expérience de l’existence avec son mouvement continuel de hauts et de bas.

    Si la force de l’amour qui se rattache à un lien d’âme est magnifique, je trouve que les nuances de l’amour qui se construit indépendamment d’un lien quelconque peut également aboutir a quelque chose de très beau. L’idée est de garder parallèlement une image positive du jardin luxuriant quand bien même il n’aurait pas tenu ses promesses dans l’incarnation. Nous donnons plus de chance à cet amour de vivre un jour en l’entourant de belles pensées.

    Des pensées chaleureuses pour toi.
    Bises

    Répondre

  7. Liliane

    25 mars, 2017 à 11:32

    Haaaa j’ai sorti les mouchoirs!

    Je crois que si dans nos plans d’incarnation il n’est pas inscrit qu’on va vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants avec Notre Âme Jumelle, ce n’est même pas l’expression idéale, alors pas de relations sentimentales point barre. Parce que , c’est vrai quoi soit on est maso soit on timbré à vouloir vivre des expériences qui mettent nos coeurs à rude épreuve. Moi je dis ça devrais être marqué dans le contrat on ne fait pas souffrir le coeur, on ne laisse pas d’expérience qui créerait le vide et le froid dans le coeur tutututute!
    Mon grand amour une âme liée a laissé ce vide, ce froid, j’ai réussi à retrouver la chaleur d’antan et j’ai fini par trouver une flamme de bougie et je me suis convaincue que j’avais retrouvé cette chaleur là mais une autre âme liée est venue me rappeller que j’avais toujours froid dans cette partie de mon coeur. S’ajuster à l’autre de manière unilatérale ou même à vitesse désynchronisée c’est fastidieux, je ressens beaucoup de lassitude en ce moment heureusement que mes nuits elles sont douces et que je sens bien que je me recharge . De quoi ? Je ne sais pas mais je suis convaincue que c’est de ce dont j’ai ou j’aurai besoin.

    Bises

    Répondre

  8. lapriereducompositeur

    25 mars, 2017 à 2:52

    C’est marrant… ce froid que tu évoques…
    Ça me rappelle deux choses : ce que ma mère disait de celle que je peux possiblement appeler « mon ex ». Elle disait qu’elle sentait comme si mon ex en question était transie de froid et ne s’en rendait pas compte.

    Et ce quelque chose que je ressens depuis que j’ai fait le deuil de quoi que ce soit de possible avec ladite ex.
    Il y a comme quelque chose d’éteint, quelque chose que je n’avais jamais vécu (que les précédentes avaient commencé d’abimer ceci dit…), je ne crois pas que ce soit dû à mon récent deuil, je crois que c’est propre à une désillusion absolue…
    J’avais le coeur frais, toujours neuf, et tout à coup c’est comme s’il avait vieillit d’un seul coup et qu’il n’y croyait plus.

    Peut être que mon choix de l’imperfection de la relation que je vis actuellement vient du fait qu’il n’y a pas de promesse de perfection, pas de promesse d’un absolu si ce n’est l’absolue bienveillance et la certitude que chacun fera de son mieux. C’est une relation de compromis, pas comme une relation de flamme jumelle et autres bidules fantasmés…

    C’est plutôt réussir à faire pousser une fleur sur du gravier.
    C’est choisir de s’émerveiller de la couleur de ses pétales car même si elle est plus fragile que le grand jardin en apparence luxuriant là… le grand jardin là bas il est plein de pesticides, de terre radioactive et de graines transgéniques.
    Il n’est donc pas franchement certain que la fleur de gravier meure avant lui… parcequ’elle, elle est fertile, elle est bio, et malgré sa solitude et son apparence fragile… elle n’est pas aussi faible qu’on le croit.

    Je préfère de petites et discrètes joies authentiques à de grands éclats de merveilles éphémères.

    <3

    Des bisous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Oye como va

Bonjour à tous, J’ai décidé de suivre le conseil de Sammael et de mes guides en fait…