Secondaire

7

Secondaire dans Amour physique 17041707591317181814986798

Bonjour à tous,

Elédahiel, les choses ne s’arrangent pas du tout pour la jeune fille, je suis un peu inquiète. Dis-moi qu’un de ses parents va accepter de l’aider.

« Quelle est la situation ? »

Sa mère ne veut pas qu’elle revienne chez elle avec le bébé. Son père ne veut pas la garder avec le bébé. Et le compagnon est de moins en moins présent.

J’avais raison de dire que cette situation était bancale.

Sa mère préfère tout faire pour provoquer un clash afin d’être certaine que sa fille ne revienne surtout pas. Mais quand le fameux compagnon donnait de l’argent à sa fille et jouait les sponsors, elle ne trouvait rien à redire à la situation.

C’est facile aujourd’hui de chercher à provoquer un clash quand elle n’a rien fait pour éviter cette situation.

Son père n’a jamais aimé son compagnon. Il l’apprécie encore moins aujourd’hui.

Mais bref. Les choix ont produit les résultats que l’on sait. Voilà ma question, son père a dit qu’il la mettait dehors dans deux mois, va-t’il le faire ?

« A-t-elle un autre endroit où aller ? »

Non !!!

« Pourquoi refuse-t-il de la garder chez lui ? »

Qui va payer la crèche, le lait, les vêtements…

Il ne veut pas que ce soit lui. Déjà qu’il n’avait pas apprécié sa réaction quand il lui avait parlé de prendre un petit boulot pendant les vacances et qu’elle avait répondu qu’elle n’était pas intéressée.

Quand vous me parliez de porte de sortie, le compagnon c’était vraiment juste un sponsor ?

Parce que pour moi tu vois, on est sur une autre planète là, très loin de celle où je vis. Et qui tout à coup me semble le pays des Bisounours.

Je ne ressens pas dans un tel contexte la présence des énergies qui me permettent de me sentir bien.

Mais d’autres les sentiraient ? Il n’y a pas assez d’amour ici pour moi !

« Effectivement, ce n’est pas ton univers. Ceci dit le tien ne ressemble pas non plus au pays des Bisounours. Tu disposes d’un scan implacable. Et tu as conservé cette façon qu’ont les jeunes enfants de réagir face à ce qui ne leur plait pas. Tu rejettes sans état d’âme. »

Je vous avais dit que cette relation ne pouvait rien apporter de bon.

« Toujours noir et blanc, il y aura un enfant. Elle l’aimera. Et peut-être que grâce à lui elle trouvera la force de quitter le monde violent des jeunes femmes qui ne pensent disposer d’aucun autre atout que leur corps. Nous savons ce que tu penses,  la réalité est nettement plus nuancée. Nettement plus. »

Tu vois, je fais encore un effort pour comprendre ces nuances dont tu me parles. Je ne vois que le mode survie ici.

« Exactement et c’est la raison pour laquelle tu aurais tort de porter un jugement trop sévère sur les uns ou les autres. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte dans cette situation.

Les parents comme la jeune fille ou son compagnon ont adopté le mode survie et ne parvienne pas à le dépasser. 

Aucun n’a encore trouvé LA porte de sortie. Mais tous la cherchent.

Un bébé, c’est une charge financière. C’est une réalité. Quand il est désiré, les parents ne voient pas cette charge comme une tuile sur leur tête. Mais dans le contexte que tu sais, on dirait une tuile de plus.

Tu veux qu’on parle franchement ? Parfois, vous avez besoin de trouver une raison de vous dépasser. C’est ce qui explique certains choix d’incarnation.

Vous avez besoin de trouver les moyens de chercher à quitter le mode survie, bien plus répandu que tu ne penses.

Toi, tu as choisi la spiritualité pour te frayer un chemin. Nous t’avons dit et répété que tu comprendrais que ce chemin-là n’était pas le plus long. Tu verras que tu comprendras. »

Ca fait un moment que j’ai compris que le fait d’avoir besoin d’un tiers dans sa vie et son cœur n’est pas un avantage en vérité. Seulement c’est de très loin ce qu’il y a de plus répandu.

Les gens apprennent en miroir. Ils avancent avec des miroirs. C’est pour ça que soit on a plusieurs histoires soit on se projette sur les enfants, les amis…

En tout cas beaucoup de gens ont besoin qu’il y ait quelqu’un pour faire avec eux ce que vous, vous avez fait avec moi.

Et c’est plus long avec un tiers simplement parce que vous, vous n’avez pas d’ego. Il n’y a que le mien à gérer quand je travaille avec vous.   

Au-delà du mode survie il y a le rappel que ce qui est intéressant c’est de pouvoir sourire et se sourire. 

Dans tous les cas on cherche quelqu’un. Mais pas pour les mêmes raisons.

« Tu comprends donc ces nuances, finalement ? »

Je pense oui. Mais du coup je vois un chemin très long devant la jeune fille.

« Chacun passe par la porte qu’il y a devant lui. Tu sais que tout le monde ne peut pas trouver le véritable amour n’est-ce pas ? Tu le sais et le comprends. Eh bien, tu sais aussi que ce n’est pas nécessaire.

Sache également que parfois, c’est même secondaire. Elle aura d’autres histoire, aucune ne sera parfaite. C’est le lot de beaucoup de personnes et cela n’a rien d’anormal.

Pour l’heure tu veux savoir si son père la jettera à la rue dans deux mois, il ne le fera pas. Seulement elle va avoir du mal à regagner son nuage rose pendant quelques années.

Mais ce n’est pas ton combat. Regarde devant toi. »

J’entends tout ce que tu dis. Secondaire ?

« Il est tellement plus facile d’avoir l’impression que seul un tiers peut vous rendre heureux. Le problème, c’est cet effet miroir… »

Aïe aïe aïe… 

Bon, tu m’as répondu en tout cas, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres articles liés
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

7 Commentaires

  1. alexandre

    20 avril, 2017 à 0:04

    Bonsoie sylvie,
    Je viens de decouvrir ton article.Suis bien d accord avec toi ,ce n est pas un avantage de dependre d n tiers dans sa vie et dans son coeur.Actuellement je ne depend d aucun etre humain .Seules mes chattes partagent ma vie .J ai pris comme regle de vie ce proverbe: »ne depend de personne dans ce monde:meme ton ombre te quitte lorsque tu fais face a la noirceur ».Je crois que ce proverbe convient parfaitement comme lecon de sagesse a tirer de ton article.bises

    • crystallia

      20 avril, 2017 à 1:23

      Bonsoir Alexandre,

      Ce proverbe est ce que toi tu en tires.

      Bise ;)

  2. crystallia

    18 avril, 2017 à 18:27

    Bonjour,

    Merci à vous également, Passeuse et Emilie.

    Bise ;)

  3. Emilie

    18 avril, 2017 à 12:56

    Coucou Sylvie,
    Tu vois la différence entre ce que l’on apprend dans des livres et l’école de la vie ? Pour passer aux travaux pratiques, il faut des mises en situation … on est aussi des cobaye de nous même ! C’est objectivement une méthode bien longue et riche en effets secondaires.

  4. passeuse

    18 avril, 2017 à 12:53

    Bonjour crystellia:

    Je rejoins Carène sur son message.
    Moi aussi, mon fils est pour moi ,une trés gde force.J’ai déjà dit ds un autre post qu’il est arrivé-comme ça_ sans l’avoir programmé et découvert à 6 mois de grossesse.Il m’a permis de découvrir chez moi,des capacités que je ne connaissais pas, il est ma force, mon ancrage, ma douceur.
    Et ces capacités m’ont permis de découvrir ce que je suis :une passeuse et ainsi, j’avance.
    SAns mon fils, qui m’a permis de me poser les bonnes questions,ma vie serai tout autre, moins lumineuse, plus vide de sens.

    Ne t’inquiète pas pour la jeune femme:si son fils est là, ce n’est pas pour rien.ça va lui permettre de se dépasser.
    Il faut regarder plus loin que ce que l’on voit au premier abord.
    C’est sa chance!Je peut t’assurer que l’amour d’une mère est d’une force incroyable.
    Bénie les moments heureux mais aussi les moins bons car ils sont là pour nous montrer où l’on doit chercher.
    bises

  5. crystallia

    18 avril, 2017 à 11:55

    Bonjour Carène,

    Je te remercie pour ce message.

    Bise ;)

  6. Carène

    18 avril, 2017 à 11:30

    Hello Sylvie,

    Tu sais il y a des tas de choses que je n’ai trouvé le courage de faire qu’à travers mon fils.
    Aussi, il y a des tas de choses que j’ai appris à aimer en moi à travers lui. Parce qu’il était porteur de certaines de mes « caractéristiques » et que je les ai trouvées aimables chez lui alors que je les rejetais chez moi. Je lui ai donné la place que je ne m’étais pas autorisée à prendre. Ce fameux miroir…

    La situation peut paraître mal engagée pour cette jeune femme mais à y regarder plus profondément cela peut réellement devenir une bénédiction s’il s’agit de trouver les ressources pour sortir du mode survie. Ce que nous ne comprenons pas par le sagesse, nous le comprenons par la douleur. Le chemin va être long mais si elle y est confrontée c’est qu’elle a les ressources pour le vivre et le dépasser. Garde foi en elle, toujours !

    Bises

Consulter aussi

Cette réalité

    La réalité que je lis dans tes yeux est si pure, si belle, Pourquoi ne parviens-tu pas…