Accueil Spiritualité Vacances pour tous

Vacances pour tous

4

Vacances pour tous  17051603452117181815044116

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu es rassurée par les sites des hôtels prévus pour ton prochain voyage ? », me demande Lauviah.

Rassurée est le mot et impatiente aussi !!! Tu sais comment je suis, en vacances j’aime facilité et confort. Je ne suis pas une adepte du camping.

J’aime quand je me réveille dans un lit confortable, sachant qu’un agréable et copieux petit déjeuner m’attend. Et ce après avoir bien profité de la belle et propre salle de bain.

J’ai surtout hâte de voir l’hôtel flottant !!!

« Et celui qui se trouve au cœur du quartier du shopping. »

Le paradis sur Terre… 

« Tu as réfléchi pour Dubaï ? »

Dans cette vie ? Peut-être dans deux ans. L’an prochain j’envisage des vacances différentes. 

« Moins luxueuses ? »

Je ne vois pas de quoi tu parles. Il n’est pas question de luxe, j’aime le confort. Il y a une marge.

« Aimerais-tu des vacances Ibis Budget ? »

N’exagérons rien, je peux m’offrir un peu plus de confort.

« Tu aimes les vacances faciles, à tous les niveaux. Pas celles où il faut tout faire par soi-même. »

Je suis célibataire et sans enfant, autant que ça serve à quelque chose ! Moi je n’ai rien à penser, pourquoi me casser la tête ? Il est plus simple de payer.

Pourquoi choisir Ibis Budget alors que je travaille et que j’ai peu de charges ? Je préfère l’hôtel avec spa, piscine et salons de massage. Tant qu’à faire !

Si je ne peux pas m’offrir ça aujourd’hui, c’est que ce sera demain. C’est tout. Tu me parles de Dubaï. J’adorerais, mais pas sur un coup de tête, il faut que je puisse apprécier la journée longue et fastidieuse que je serai OBLIGÉE de passer dans ce fameux mall dont tout le monde me parle !

Je sais bien que le shopping est extrêmement superficiel et que ce n’est pas dans les boutiques que l’on découvre une culture, un pays. Mais je vais te le dire franchement, je m’en tape !

Je n’irais pas à Dubaï si je n’ai pas les moyens de faire une descente digne de ce nom dans ce fameux mall. Et tu comprends qu’il ne serait pas drôle de faire plein de shopping et de rentrer ensuite à Ibis Budget. Tu le comprends.

C’est un tout ! Où est le plaisir si en rentrant je ne peux pas tomber sur un lit super confortable, après avoir ouvert la baie vitrée de la chambre tandis que mes nombreux paquets jonchent le sol ?

« D’aucuns diront que ce n’est pas très spirituel. »

Il n’y a rien de spirituel dans le shopping, c’est une question de feeling, de battements de cœur.  Quand LE sac ou LA paire de chaussures sont là devant vous, plus rien n’a d’importance. Le monde peut s’écrouler…

Seule compte la satisfaction.

« Donc des vacances sans argent sont tristes ? »

Non, tout dépend où et avec qui. L’argent n’est pas nécessaire pour passer de bons moments. Tant que j’ignore qu’il y a un centre commercial dans les parages.  

« Et Dubaï l’année prochaine avec les moyens de dévaliser le mall ? »

Je suis au paradis. Je rêve de voir le désert, de découvrir une nouvelle région, de me pencher sur une nouvelle culture et j’adore le shopping. Ce serait parfait.

« Toi tu peux aller à Disneyland, visiter des musées et des bibliothèques tout en appréciant le shopping. »

Je ne comprends pas pourquoi ce devrait être incompatible, c’est un mystère pour moi. On peut creuser sa vie spirituelle et apprécier le cocktail au bord de la piscine d’un superbe hôtel. Tout le monde ne rêve pas d’un séjour au kibboutz. 

Mais pour moi la spiritualité part de l’intérieur. Pas de ce que je trouve à l’extérieur. Au contraire, moi j’ai besoin de me souvenir que la vie est attrayante à l’extérieur aussi.

Je sais que ce n’est pas courant dans ce sens-là mais c’est comme ça. Alors les séjours travail contre logis dans une ferme, je n’y vois pas l’occasion de vivre une expérience enrichissante sur le plan spirituel.

Je n’en ai pas besoin en fait. Pour moi la richesse des échanges et des expériences est liée à la façon dont les énergies se mêlent et c’est la première chose que je ressens. Quel que soit le contexte.

Moi je recherche la légèreté et l’amusement. Parce que c’est ce qui me permet de rester sur Terre et d’avoir envie de rester sur Terre. J’ai déjà la tête entre ici et ailleurs en permanence. Je suis sur 50 fréquences à la fois lol.

Je n’ai pas besoin de faire une retraite dans le désert, j’ai juste besoin de le voir, de sentir les énergies et cela ne me prend pas 3 jours. Vingt minutes (voire bien moins) dans un lieu qui me touche sont suffisantes pour me recharger durablement.

J’aime les vacances faciles et confortables. Et avec du shopping c’est plus sympa. Mais en vérité, du moment que j’ai mon appareil photo, je suis heureuse. Et je n’exagère pas.

Si je suis fauchée, du moment que j’ai mon appareil, je passerai un excellent moment. 

Je tiens d’ailleurs à dire que souvent, en vacances en groupe, ce n’est pas moi la personne chargée émotionnellement qui n’est pas capable de rester seule une minute et qui vampirise les énergies des autres !

« Toi tu es la personne qui exaspères les autres avec son budget shopping. »

Mais ! Les autres aussi n’ont qu’à s’organiser. Tu crois que je m’appelle Crésus ? Si je ne fais pas comme ça, je ne peux pas avoir l’esprit branché sur « profite joyeusement ».

Et j’aime bien être branchée sur cette fréquence…

Les gens commencent à m’appeler, tu as vu ? Je suis Mme Voyage. C’est drôle. Sylvie qu’est-ce que tu emmènes, quels sont les bons plans, tu penses à quel budget ?

C’est drôle.

« Tu as l’expérience. »

Lol !!!!

« Et puis tu t’offres ce que tu veux. »

Je passe mon temps à le répéter, rien ne sert de courir, Dubaï sans le budget plaisir, c’est le meilleur moyen de s’en vouloir des mois durant. Les musées sont généralement abordables, ce n’est pas souvent 100 dollars l’entrée.

Mais une ballade en 4×4 dans le désert ne sera pas gratuite et je vous laisse imaginer le tarif si vous lorgnez sur la journée à dos de chameau avec soirée sous la « tente » au cœur de l’oasis.  

Laissez-moi vous dire que ce type de camping, je cours.

Quand on souhaite un rendez-vous avec soi-même, une rencontre au cœur, se vider la tête, mieux vaut privilégier l’expérience. Le shopping ne vous apportera rien.

La ballade en chameau non plus.   

Tout dépend de nos besoins. Chaque voyage envisagé devrait être l’occasion de se demander quels sont nos véritables besoins.

Il est évident que tout le monde n’apprécierait pas le genre de vacances que j’aime. Et heureusement.

Moi du moment que je peux prendre des photos, je sens la flamme la plus profonde vibrer. Mais pour d’autres, il faut davantage autour pour que le feu intérieur se fasse sentir. Je le comprends.

Chacun sait ce qu’il lui faut.

« Fais-toi plaisir. »

T’inquiète ! Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    19 mai, 2017 à 3:04

    Coucou,

    Je me souviens de ce dessin animé mais j’avais totalement oublié le générique !

    Et là je viens de cliquer sur celui de Clémentine, que j’aimais plus que le dessin animé lui-même.

    Le jardinage n’est pas ma tasse de thé. Pourtant j’aime voir les beaux jardins. Mais je ne saurais pas les entretenir.

    Comme tu dis la qualité se paie et pour un beau jardin, il me faudrait investir dans les soins d’un bon jardinier !

    Bise ;)

  2. Arc

    18 mai, 2017 à 16:04

    Hello,

    Ici il fait beau, il fait chaud, et notre jardin est le plus beau ! Hihi.

    C’est vrai, c’est le plus beau jardin du lieu (pas du monde entier… hihihihi)

    Travail récompensé ! Bien travailler son jardin demande, outre la persévérance, de l’humilité. Sinon gare aux courbatures superflues…

    En matière de jardinage, lorsqu’on mélange des choses qui ne vont pas ensemble (par méconnaissance, parce qu’on est défraîchi ?), les coups portés dans l’eau sautent aux yeux de manière irréfutable.

    Le parasitage ne sied à aucun jardin : mieux vaut veiller à la qualité de ce que l’on sème, et à ce que nos mauvaises herbes n’étouffent pas ce que l’on souhaite voir grandir.

    Après, je sais qu’on ne peut pas toujours faire pousser de prime abord tout ce que l’on veut. En terrain acide, par exemple, la vitalité du sol est amoindrie, alors on choisira certaines plantes ornementales…

    Enfin, pourquoi s’attarder sur le jardin d’untel, si ce n’est pour y admirer son harmonie ?

    Mais tu parlais voyages. Les miens sont loin des décors en carton pâte, de beaufs confinés et du camping qui ne me correspond pas. Mes prochains grands voyages ne sont pas à portée de toutes les bourses, je l’admets. Ce n’est pas moi qui vais courir après les points fidélité pour obtenir un cadeau. La qualité se paie, et j’investis dans la qualité. Coeur et qualité sont liés.

    Après, je ne ressens pas le besoin de faire de grands voyages chaque année, et ne m’en porte pas plus mal. Les cons qui voyagent beaucoup ne manquent pas, et il y a de magnifiques personnes qui ne voyagent pour ainsi dire pas. L’important, c’est le cœur qu’on met et qui est partagé.

    https://www.youtube.com/watch?v=4BW77uu3X-E

  3. crystallia

    17 mai, 2017 à 10:41

    Bonjour,

    Enfant je ne partais pas souvent loin en vacances moi non plus.

    On partait dans d’autres régions quand ce n’était pas en Martinique.

    C’était toujours d’excellents moments, je n’ai que de bons souvenirs.

    La compagnie, l’état d’esprit, la volonté d’être bien ensemble, cela suffit.

    Bise ;)

  4. myriam

    17 mai, 2017 à 7:49

    Bonjour Sylvie;

    Qu’est ce que tu me donne envie avec les préparatifs de ton voyage.
    J’ai déjà des images ds la tête!
    Moi, je dis que tu as bien raison:
    Tu n’as que toi à t’occuper,tu peux mettre de côté de l’argent pour faire un superbe voyage.Profite!
    Spirituellement, tu es déjà super élevée alors pourquoi ne pas profiter pleinement du confort.
    toutefois, nous qui n’avons pas le budget pour des vacances, seulement en gites encore, une semaine tous les 3 ou 4 ans,nous passons quand même de fabuleuses vacances,sans confort mais en farniente,et juste penser à visiter,et à se que l’on va manger.
    Ce sont des vacances à chaque fois magique car nous ne faisons rien et nous pensons qu’au plaisir
    Nouvelle région, échanges avec les locaux,visites,repos et nouvelle saveur…
    Chacun trouve son plaisir à sa mesure et c’est bien celà qui compte!
    Le plaisir sur toute ces formes et qui dit plaisir dit »enrichissement »
    Bon préparatif et quand on prépare un voyage, une fête…il y a une telle énergie de positif, d’agréable que c’est déjà un plaisir.
    Ds notre tête, nous y sommes déjà!
    Alors, vive les voyages!bises

Consulter aussi

Quelques jours au loin

  Bonjour à tous, Je n’ai pas très envie de parler ou discuter en ce moment. Mais ne…