Accueil Spiritualité Retourner dans ma maison

Retourner dans ma maison

41

Retourner dans ma maison 17051703595217181815046072

Bonjour à tous,

« Alors, tu criais tantôt, pourquoi ? », me demande Gabriel.

Je ne criais pas, c’est juste que je veux retourner sur l’autre nuage !

« Encore ? »

Oui ! Je n’aime pas celui-là, le paysage est tout bizarre ! Ce n’est plus comme avant, d’abord il y a un sol. Et un vilain décor.

Avant c’était juste des énergies toujours agréables. Je préfère cet environnement-là.

« C’est un paysage de transition. C’est pourquoi tu n’arrives pas à voir un beau paysage fixe. »

Non mais, pourquoi y a-t-il un paysage ? J’ai l’habitude de sentir les choses, pas de les voir. Parce que les gens aussi ont de drôles de visages.

« C’est normal, il y a le visage terrestre d’incarnation et celui qui correspond à ce que vous dégagez. »

Je n’aime pas le sol. 

« Tu veux retourner dans le jardin de Lauviah ? »

Oui, j’aime bien le domaine de Lauviah. J’aime les énergies qu’il y a dans sa maison. Et puis il y a son Dragon.

« Il t’y a accueilli un temps. Qui est révolu. »

Je ne veux pas rester dans ce décor ! Emmène-moi ailleurs. Chez toi. On ne peut pas aller chez toi ?

« Tu es censée reprendre ancrage dans ta maison. »

Mais on l’a déjà vue ma maison. Il y a des tas de travaux à faire, plein de pièces à réaménager, c’est laborieux. Il n’y a que quelques pièces qui soient sympa.

« Grâce à ton travail. »

Oui mais vois le temps qu’il m’a fallu, elle était en ruine et je ne parle même pas de l’état misérable de ma fameuse salle de bain.

« Tu veux aller voir comment elle est aujourd’hui ? »

Ce n’est pas la peine. Je sais qu’il n’y a plus de crasse. J’en suis bien contente. Pour autant je sais aussi qu’elle fait parti des pièces en travaux.

Non, il y a encore trois tonnes de choses à faire dans ma maison…

Pourquoi je ne peux pas retourner chez Lauviah ? Vos maisons à vous sont tellement magnifiques…

Même celle d’Astaroth est si majestueuse. La mienne me coûte une fortune en travail spirituel !

« Pour que tu puisses être bien avec toi-même. Le but n’est pas d’atteindre le moment où elle sera entièrement réparée. Il y aura toujours des travaux en vérité.

Ce qui serait bien, c’est que tu apprécies les transformations. La cuisine est habitable et agréable, le jardin aussi et le salon devient très accueillant.

La salle de bain est propre maintenant. Toute la maison est baignée de Lumière également.

Même le grenier est rangé, tu peux y circuler. La chambre à coucher doit être réaménagée mais elle est saine.

Par contre il va falloir rouvrir la pièce condamnée. »

Quelle pièce condamnée ? Ne me dis pas qu’il y a une autre pièce comme la salle de bain. Tu as vu le nombre d’années qu’il m’a fallu pour venir à bout de la crasse ?

J’espère que la pièce en question est un mini-placard.

« C’est une chambre pour enfant. »

Ok, je ne comprends pas.

« C’est normal. Une salle de bain en mauvais état exclut d’office une belle chambre pour enfant. Cette pièce renvoie aux projets réalisables sur le plan matériel. Les projets qui vous tiennent à cœur et qui sont liés à vos enjeux d’incarnation.

Il n’était pas possible d’entamer les travaux par cette pièce. »

J’entends. J’en ai pour un siècle si la pièce reste à rouvrir comme tu dis.

« Pas si tu restes sur le nuage bleu. La salle de bain est propre. Cela te permettra de trouver l’énergie dont tu as besoin pour réaménager la chambre à coucher et peut-être qu’ainsi tu trouveras une raison de rouvrir la pièce condamnée.

Il faut qu’une pièce retrouve son utilité pour que les travaux démarrent. Tu as commencé par la cuisine. C’est le lieu de la transformation. C’est assez logique pour une médium. Les travaux ont été conséquents mais relativement rapides. Le salon a été plus laborieux.

La chambre à coucher était propre mais elle présentait une petite particularité. Tu t’en souviens ? »

La lumière n’y entrait plus. J’ai emménagé chez Lauviah pendant une bonne partie des travaux.

Du coup je n’ai pas redormi dans cette chambre depuis des lustres et des lustres on dirait…

« Tu n’y dors toujours pas. »

Je sais.

« Pourtant, elle est plus accueillante maintenant. Il faut juste réaménager, décorer à nouveau. Comme la salle de bain. Ce sont deux pièces qui nécessitent juste un peu d’attention de ta part aujourd’hui.

Tu ne peux pas rester chez Astaroth non plus. »

J’aime bien chez Astaroth. Toutes les émotions y redeviennent des énergies simples, qui ne bouleversent plus. On les sent mais elles ne sont plus que des informations que l’on peut choisir d’utiliser ou non.

Tout semble clair, raisonné et facile chez Astaroth. Carré et évident. C’est comme si on ne pouvait pas se tromper.

Mais je n’arrive pas à me maintenir longtemps dans ce type d’énergies.

« Ce n’est pas naturel pour toi de déployer des énergies qui résonnent de cette façon et à un tel niveau.

Tu seras bien dans ta maison. Dors dans la chambre. Cela te permettra d’apprécier les travaux déjà effectués. Elle est plus agréable maintenant que la lumière y entre à nouveau.

Les aménagements nécessaires viendront petit à petit. Tu verras. »

Au moins c’est vrai que la cuisine est super…

« Souvent c’est la cuisine qui nécessite de gros travaux. »

Je sais.

« Et le salon. »

Si la cuisine est HS, il n’y a pas de mystère. C’est comme le duo chambre-salle de bain.

Bon. Alors le sol c’est pour me rappeler que je retourne vers ma maison ? Et le décor bizarre c’est parce que les travaux ne sont pas finis et que par conséquent il y a encore des choses échappent à mon entendement limité ? 

  »Oui. Tu finiras par comprendre les subtilités de ce décor changeant. Tu comprendras que tu vois parfois des montagnes là où d’autres voient des plaines et tu réaliseras que cela est normal. »

Chez Astaroth il n’y a que ce qui est, pur et parfait.

« Tu n’as pas la puissance spirituelle d’Astaroth. »

C’est sûr.

« Tu n’en as pas besoin non plus. Ta maison est habitable désormais. Tu peux y être bien, il ne tient qu’à toi. »

Je pense que je vais ouvrir les fenêtres en grand là où je peux pour l’instant.

« C’est une bonne idée. « 

Merci à toi Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

41 Commentaires

  1. crystallia

    22 juin, 2017 à 2:12

    Belles découvertes et merci à toi.

    Bise ;)

  2. Bluebird

    21 juin, 2017 à 14:55

    Merci Sylvie,

    c’est exactement ça, c’est ce que je me dis.
    Mais je ne comprends pas comment ce message codé se rattache à ma vie actuelle, et quelle « digestion » m’est demandée aujourd’hui. Je vais laisser venir.

    Merci de ton écoute, c’était très aidant pour moi d’écrire cela ici.

    Bises
    Lara

  3. crystallia

    21 juin, 2017 à 10:56

    Bonjour,

    Certaines émotions peuvent être tout ce qui reste d’évènements marquants qui ne sont pas voués à être revécus mais digérés, autrement.

    Bise ;)

  4. Bluebird

    20 juin, 2017 à 18:51

    Coucou Sylvie,

    Ahhhh. Je n’avais pas pensé à ça. Pourtant ça me semble évident, quand tu dis ça. Le message le plus fort n’est pas sur la maison, mais sur le ressenti intérieur de la femme qui se tient sur le seuil. Merci..
    Ton commentaire est précieux pour moi. Je n’aurai pas cru que ça pouvait émerger comme ça, comme un tableau obsédant…(qui pourrait juste être imaginaire !) Mais là, les émotions sont si fortes, je ne peux pas passer à côté.

    Qu’est ce que mon âme essaie de me dire à travers ce souvenir passé? Je vais rester au contact, et voir où ça m’emmène. Je me pose tellement de questions en ce moment, sur mon besoin d’être seule pour me ressourcer…mon côté ermite ;) et en même temps l’appel de la vie à travailler mon équilibre et mon centrage dans les groupes… ( hum…C’est aussi mon axe Noeud nord nœud Sud…j’ai paaaaas enviiiie de bosser ça !! J’étais tellement heureuse sur ma montagne :( )

    Bisous
    Lara ( nostalgique sans savoir de quoi..)

  5. crystallia

    20 juin, 2017 à 1:36

    Coucou,

    Et sinon, tu as déjà lu sur les mémoires issues des vies antérieures ?

    Bise ;)

  6. Bluebird

    19 juin, 2017 à 23:09

    Bonsoir Sylvie,

    Je reviens sur ce post. Est-ce que je peux te raconter ce qui bouge depuis ces derniers échanges ?

    Depuis quelques jours , je ne sais pas comment, revient souvent comme un « flash » d’une vision d’un lieu. Je ne sais pas d’où ça sort. Ca a commencé en écoutant une musique.. après c’est revenu en m’endormant. Et ce soir ça vient de ressortir dans une visualisation que j’ai faite pour autre chose. Comme une obsession !

    J’ai beaucoup d’émotion lorsque cette image revient. Comme une nostalgie terrible. Envie d’y être. Et en même temps une forme de tristesse, comme si c’était inaccessible ?
    Je vois une grande silhouette féminine, de dos, dehors près de la porte, comme si elle regardait le monde depuis sa terrasse. Le lieu qui m’obsède est en pierres, et comme adossée ou à moitié enfouie dans la montagne. Il y a une vue époustouflante, je vois l’horizon et d’autres collines, montagnes, plaines. C’est le crépuscule dehors( ou l’aube ?), avec de belles couleurs, des étoiles et de la brume en écharpe entre les montagnes. et il y a de la lumière et de la chaleur dans la maison. C’est un peu l’automne. Autour il y a de la végétation, c’est frais et vivant.J’adore la sensation physique de cette fraicheur.

    Ca ressemble à un ermitage ? La maison d’une sorcière du village ? Ou d’une nonne ? Et je suis tellement bien là, tellement en sécurité, heureuse, dans la beauté et le soin de tout..connectée à moi et au monde..
    Je ne vois pas en détails l’intérieur de ma maison, juste la pièce principale, chaleureuse, rustique, propre et belle à mes yeux. Le sol est en terre battue, et il y a un foyer chaleureux. Un évier en pierre aussi, je crois, un une sorte de « canapé » ( comme un salon oriental avec des coussins).

    Je suis à la porte d’entrée, je regarde dehors avant de rentrer au chaud chez moi. Je me sens comme une guetteuse, à l’écoute du monde sous les étoiles. Et en paix.

    Je n’arrive pas à dire combien ce lieu me hante !!! Ca m’a fait du bien de le décrire ici. J’ai du mal à en parler de vive voix.

    Je ne sais pas si c’est ma guérisseuse intérireur qui a trouvé un lieu pour se régénérer ? Est-ce que cela peut-être ma maison intérieure ? Ou autre chose ?

    Je sais juste que je suis profondément dans la nostalgie des sensations qu’un tel endroit fait émerger et que cela me parait difficile de trouver quelque chose comme ça dans la vraie vie !!( avec mon compagnon, nous songeons sérieusement à chercher une maison dans la nature, pour dans un an ou deux et nous commençons à prospecter différents coins de la région… mais tout ce que je trouve comme annonce est à des années-lumière de ma vision)

    Je ne sais pas comment je dois lire le message ? Je pressens que ce n’est pas un message concret , mais plutot symbolique, non ?
    Ton éclairage serait une lumière bienvenue… si tu vois quelque chose ???

    Un grand grand merci dans tous les cas, pour la conscience que tu me permet d’avoir sur ces images intérieures que je ne savais pas écouter avant de lire ton blog….

    Bises ;)
    Lara

  7. Bluebird

    3 juin, 2017 à 13:00

    Coucou Sylvie !

    Un nouveau merci , cette fois pour la suggestion des fleurs et des bijoux à offrir à ma guérisseuse intérieure( je suis un peut lente à l’intégration en ce moment).

    J’ai l’élan d’explorer cela en visualisations…
    Et en même temps je le suis demandée : est ce qu’il y quelque chose que je peux faire aussi dans la matière ? M’offrir des fleurs à moi-même, en vrai :) Acheter un nouveau bijou ? Est ce que c’est cela que tu me proposais à vivre ?

    En tout cas, merci…
    Lara

    • crystallia

      4 juin, 2017 à 8:01

      Salut,

      Si tu veux te faire plaisir, il faut y aller. Toujours !

      Bise ;)

  8. crystallia

    2 juin, 2017 à 22:48

    Coucou,

    C’est bien d’avoir conscience de cette réserve, j’oublie parfois la mienne.

    Bise ;)

  9. Bluebird

    2 juin, 2017 à 22:48

    Bonsoir Sylvie !
    Bonsoir à toutes…

    Merci Sylvie pour ta réponse ( il y a plus de 10 jours déja) sur la signification des traces de feu/brulé dans les pièces de la maison intérieure. Ton message et ton exemple m’ont redonné espoir.

    Je me sens puisée par une activité professionnelle trop intense et quelques virus ces derniers temps… Mais nourrie intérieurement et en chemin.

    Bon voyage et belles vacances à toi !

    Lara

  10. Arc

    2 juin, 2017 à 19:20

    Hello,

    Des oranges.

    Des fruits – les mêmes – à chaque repas ? Plutôt rébarbatif, oui.

    Là ou je suis cette fin de semaine, pas de riz gluant, pas de châtaignes d’eau ni de feuilles de pandan.. c’est une petite torture, parce que lorsqu’il fait un peu chaud, j’adore les desserts thaïs rafraîchissants au lait de coco, justement.

    En fait, il n’y a pas que les moustiques qui font bzz qui m’enquiquinent. Et si j’ai des travaux de consolidation à mettre en œuvre dans ma cave, c’est aussi lié à cela. Face à des situations au travail (mobbing, abus, et à des tentatives d’hommes entre autre), je ne me sentais pas comme Popeye : ma réaction a été de fuir. Ce n’était pas la solution, cela a engendré un cratère dans mon secteur professionnel. Je ne pense pas pouvoir réinvestir sur cet emplacement-là, mais j’ai vu qu’à proximité, je gérais toujours toute une bibliothèque de graines, et que j’avais des réserves d’amour et d’énergie pour construire quelque chose.

    Je testerai le baume du tigre sur les piqûres. Au début de mon éveil, j’utilisais beaucoup le géranium rosat dont je faisais des mélanges anti-insectes ou des sprays auriques type protection blanche. Je n’utilise quasiment aucune protection depuis des années, peut-être à tort.

    Merci à vous trois.

    À nos chalumeaux, donc ! ;)

Consulter aussi

Rien n’existe

    Bonjour à tous, Ce matin j’ai réalisé que je n’existais pas. J’ai vu…