Accueil Détente Guide de voyage : le bon état d’esprit

Guide de voyage : le bon état d’esprit

3

Guide de voyage : le bon état d'esprit dans Détente 17052008570417181815051946

Bonjour à tous,

Autre point super important en voyage, l’état d’esprit.

Ne soyez pas de ces personnes qui partent pour enfin se sentir bien, pour enfin respirer, pour enfin profiter, pour enfin n’importe quoi. Souvenez-vous qu’il n’y a rien de plus collant que nos bagages encombrants. Ils nous suivent où qu’on aille.

Les vacances se passeront toujours bien si vous êtes bien. Toujours.

Alors moi aussi je les attends avec impatience, je me réjouis des bons moments à venir. Seulement je n’oublie pas que les bons moments, il doit y en avoir tous les jours, chez moi.

Un jour où l’autre on rentre de vacances et alors qu’est-ce qui se passe, on déprime ? Vous n’avez pas besoin de ça et moi non plus.

Le coup de blues d’après les vacances n’est pas une fatalité.

Souvenez-vous de la première partie de ce guide. On a vu ce qui était nécessaire pour partir, on va voir ce qui est nécessaire pour revenir.

- Faites des courses alimentaire : ne vous infligez pas la corvée du supermarché juste en rentrant de Punta Cana. Avant de partir, achetez des aliments secs qui se conserveront facilement et quelques conserves qui vous donneront du répit avant de devoir reprendre le chemin du magasin.

- Achetez un livre sympa : vous ne l’emportez pas avec vous, il va vous attendre sagement à la maison et lorsque vous le verrez en rentrant des vacances vous vous souviendrez que ce n’est pas la fin des moments agréables.   

- Changez les draps : avant de partir, changez vos draps et faites le lit. Quand vous reviendrez, ce sont des draps propres qui vous attendront.

- Occupez-vous du linge : profitez de l’excitation des vacances à venir pour faire du repassage et ainsi faire en sorte qu’à votre retour, vous sachiez que vous n’avez pas à vous en faire, vous n’avez pas à courir, vous aurez de quoi vous habillez le lendemain et le jour suivant. Vous pouvez faire la lessive des vacances sans penser que vous avez besoin de ceci ou cela.

- Avant de partir et donc de fermer la maison, puis à votre retour, ouvrez toutes les fenêtres : pas juste pour aérer, c’est aussi une façon de laisser aller les énergies.

- Pendant les vacances, achetez-vous un cadeau que vous ferez emballer : le jour de votre retour, quand vous le souhaiterez, défaites le paquet. Vous serez obligé de sourire.

- Oubliez les résolutions, vivez l’instant : en vacances on se dit parfois, c’est décidé je me remets au sport, je mange sainement, je vais me lancer dans telle activité, je passerai plus de temps avec conjoint et enfants…

Le fait est que si vous ne l’avez pas fait jusque là, dans votre environnement habituel, c’est qu’il y a une raison. Profitez de votre envie de faire du sport, de manger autrement, de faire telle activité ou de passer du temps avec vos proches au moment où cette envie se manifeste. Vous aurez le temps de voir le reste.

- Faites vos bagages sur plusieurs jours : ne courez pas, prenez votre temps, savourez les préparatifs et n’hésitez pas à vous demander ce que vous voulez porter, avec quoi, si vous voulez un nouveau short offrez-vous ce short, vous partez pour vous faire plaisir, vous n’avez pas besoin de pression. 

- A bas le régime : ne vous culpabilisez pas pour une glace de trop ou une énième pizza. Vous êtes en vacances, les règles changent. Et c’est l’occasion de vous demandez si celles que vous vous imposez au quotidien vous rendent heureux, vous permettent d’être bien dans votre vie. 

- Gérer la culpabilité : il arrive que certains profitent des vacances pour faire ce qu’ils ne feraient pas dans leur vie de tous les jours. C’est à chacun de savoir s’il faut plus de courage pour vivre ce que l’on veut ou pour rester dans le moule. C’est à chacun de savoir ce qui est le plus confortable.

Les vacances ce n’est pas la liberté. Parce que cela signifierait qu’au quotidien on vit en prison. Pourquoi vit-on en prison ?

Les vacances ne devraient être qu’un plus. Pas le moment de vivre enfin. On ne peut pas partir avec le bon état d’esprit si c’est ainsi qu’on part. Il faut rentrer un jour.  

Et il vaut mieux être content ce jour-là donc, parfois, il peut être nécessaire aussi d’emporter un carnet. Vous verrez ce que vous y mettrez, des dessins, des mots…

Peu importe. Ce qui compte c’est d’être bien sur place comme en rentrant à la maison.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Bientôt noël

    Bonjour à tous, Comme c’est déjà le second mois le plus intéressant de l’année (le premier…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
Charger d'autres articles liés
  • Bientôt noël

    Bonjour à tous, Comme c’est déjà le second mois le plus intéressant de l’année (le premier…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Détente

3 Commentaires

  1. Bluebird

    6 juin, 2017 à 19:13

    Bon retour à toi Sylvie !

    Merci pour ce texte super concret et tellement juste !
    j’aime beaucoup tes mots, ils me parlent…

    Ca me donne illico envie de repartir, loin, seule, et de re-vivre toutes ces étapes intérieures du « décrochage » et de l’ »atterissage ».
    Je trouve que, vu comme ça, le voyage fait comme un « ménage intérieur ». Ca remet bien les pendules à l’heure ;)

    Moi aussi j’aime préparer mon retour et vivre le voyage comme un tremplin, un temps de recul sur le quotidien pour mieux y revenir avec fraicheur, et des envies toutes colorées.

    Petite, j’aimais beaucoup rester à la maison fin aout, après les vacances en montagnes, en famille ou en voyage…avant la rentrée.
    Une dizaine de jours pour « intégrer mes aventures », profiter de la maison, lire,faire les albums photos, et commencer des choses dont les idées m’étaient venues en vacances, justement.

    Plus tard, j’ai connu des voyages qui ont été comme des quêtes intérieures transformatrices ( Nouvelle Zélande, Lofoten,Russie, Ladakh et Inde). A chaque fois j’ai beaucoup écrit en voyage, sur moi et sur ce que mes expériences de voyages me donnaient envie de vivre dans ma vie, au retour.

    Bises
    Lara

  2. crystallia

    1 juin, 2017 à 1:52

    Bonjour,

    A-t’il seulement envie que les choses changent ? D’être mieux avec les autres ?

    C’est un chemin intérieur, peut-être celui qu’il a entrepris là l’y aidera.

    Bise ;)

  3. myriam

    31 mai, 2017 à 7:55

    Bonjour Sylvie:
    C »est si vraie ce que tu écrits:
    L’état d’esprit_suivant ton état d’esprit tes vacances seront réussies ou pas.
    Même ds un 5 étoiles, »notre situation du moment sera bien là » et si par moment,on arrive à l’occulter tôt ou tard, elle reviendra.
    Si ,tu n’est pas bien, ds ta tête, ds ton corps, le sentiment ne va pas partir par ce que ce sont les vacances.
    ça me rappelle un couple-amis de mes parents_lui est à la retraite , elle non.Ils ne s’entendent plus vraiment,lui, mène tout son monde à » la baguette »,ces dernières années, elle a pris 15 kg et lui perdu 15 kq.
    Il est pari depuis 15 jours faire St jAcques de compostelle, elle en Thalasso
    Elle espère que ce périple peut le changer.Le problème, c’est qu’il faut le vouloir Et je ne suis pas sûre qu’il le veuille.
    C’est un homme trés intelligent et toujours prés à rendre service àux gens qui lui plait.Il se rend compte de son caractère mais ne fait rien pour changer.
    Alors, on verra bien! J’espère moi aussi que ça va lui permettre de réfléchir car bien sûr, il est parti seul, personne ne le supporte.
    Bonne journée

Consulter aussi

Problèmes énergétiques

    Bonjour à tous, Je ne parviens plus à contenir ma propre puissance énergétique en ce m…