Quelque chose de juste

Quelque chose de juste dans Magie 17060911523417181815085706

Bonjour à tous,

« Peut-être certains se demandent-ils comment utiliser au mieux la magie du Milieu. », me suggère Roéchel.

C’est une excellente question. En commençant par oublier la loi du retour et en se concentrant sur les requêtes. Il y a une ou plusieurs raisons qui font qu’on se tourne à un moment ou un autre vers la magie. Je pense qu’en commençant par s’interroger sur ces raisons, en se demandant si on a bien fait le tour de ses outils habituels, on peut faire un premier pas intéressant.

Ensuite, pourquoi la magie plutôt que la prière ? Pourquoi ne peut-on pas ou plus se contenter de demander ? Va-t-on réellement tirer le bénéfice attendu ou a-t-on plutôt envie de se faciliter la vie ?

Loin de moi l’idée de blâmer qui que ce soit, j’aime bien me faciliter la vie aussi mais la vérité c’est que pour arriver au stade où un tel moyen spirituel vous facilitera la vie, il aura fallu beaucoup pratiquer et comprendre pas mal de choses.

Je pense qu’il faut également se défaire de la croyance autant erronée que répandue qui veut que si on agit pour soi-même on commet une énorme faute. Pourquoi ne pourrait-on pas agir pour soi-même ?

Ne prie-t-on jamais pour soi-même, pour demander à trouver des solutions à ses propres difficultés ?  

Si vous ne vous aidez pas qui va le faire ? Quand on a les moyens on fait, c’est tout.

Ce n’est pas à X ou Y de faire à votre place sous prétexte que demander pour soi, c’est mal.

C’est la sincérité de la démarche qui importe et c’est ce point le plus important.

Le découragement, le sentiment de perte, le désir de vengeance pour ne citer qu’eux sont autant de raisons qui vous éloigneront toujours de l’acceptation de ce qui est et donc de la magie lumineuse.

Votre meilleur ami vous a dépouillé de votre argent via une vilaine escroquerie. Qui ne serait pas aussi triste qu’en colère ? Cette sincérité-là existe aussi, je suis d’accord.

Mais le vrai moteur, ce qui va résonner énergétiquement, ce ne sera pas ça. Ce sera le fait que personne ne peut vous escroquer si la porte n’est pas ouverte. Une part de vous le sait et entendre cette part de vous vous amènerait à renoncer à utiliser la magie ici.

Vous demanderiez de l’aide autrement. Pour accepter la situation, cette trahison et pouvoir vous remettre et dépasser afin de pouvoir pardonner et vous reconstruire à l’intérieur et à l’extérieur.

La magie du Milieu a un côté impitoyable. Restons sur notre exemple. Peu de personnes vont considérer la situation sous l’angle que nous venons d’évoquer. Elles vont se poser en victimes pour la majorité et c’est avec ce sentiment d’être une victime qu’elles vont formuler une ou plusieurs requêtes.

Or, rappelons que le Milieu est l’univers de l’équilibre et la justesse.

On y obtient peu de bons résultats en se posant d’abord en victimes. D’où le côté impitoyable. Pour réussir et faire entendre ses requêtes, il faut pouvoir se remettre en question avant de formuler.

Vous verrez que si vous parvenez à faire cela, vous oublierez rapidement la fameuse loi du retour puisque vous aurez su exprimer une requête cohérente au regard de la situation que vous souhaitez impacter.

De la même manière quand vous voulez aider un tiers, rappelez-vous que le premier à pouvoir déterminer les raisons de son ou ses difficultés, échecs, incapacité à déployer ses ailes, c’est ce tiers justement.

Restez conscient que bien souvent nous ne pouvons qu’accompagner. Nous n’avons pas vocation à prendre à bras le corps les problèmes des uns et des autres.

C’est au cas par cas qu’il convient d’évaluer la nécessité d’une intervention. Et chaque fois il convient également de chercher à formuler une requête cohérente au regard de la situation.

Prenons un exemple volontairement gros, votre enfant a décroché et traîne avec des « amis » au lieu d’aller à l’école. Vous ne savez plus à quel saint vous vouer. La magie ici n’est pas la solution si tout ce que vous désirez c’est qu’il retrouve la raison. Parce que quoi que vous demandiez pour l’enfant, vous irez à l’encontre de sa volonté consciente.

Si vous demandez toutefois que vous soit apporté de nouveaux outils afin de comprendre au mieux la situation pour pouvoir dans un second temps accompagner au mieux votre enfant, vous aurez bien davantage de chances d’obtenir le résultat et l’aide souhaités.

Dans ce second cas de figure, il vous faudra accepter qu’une solution simple et rapide est illusoire mais une solution durable en revanche est à portée de mains.

Il y a quelque chose qui fait que votre enfant a décroché. Même si vous n’êtes absolument pas responsable de cette situation.

Il n’est pas possible d’ignorer le fait qu’il a préféré se laisser glisser alors qu’il y avait autour de lui plusieurs gardes-fous. 

Si vous voulez un conseil, évitez toujours d’aller à l’encontre de la volonté consciente, du libre-arbitre, d’un tiers en usant de la magie du Milieu. Il faut tenir compte de l’équilibre des énergies. 

Pour dire les choses franchement, c’est la magie sombre qui permet cela.

Au Milieu, rien ne peut justifier que votre opinion soit meilleure que celle d’un tiers sur sa propre vie, quelle que soit la situation en cause. Car il y a toujours une raison qui fait que le tiers n’est pas une victime. Il a permis ceci ou cela.

Maintenant, on peut vous solliciter. Auquel cas avant de dire oui ou non, évaluez tout de même la situation avec le plus d’objectivité possible. Évaluez toujours la situation.  

Et pour ceux qui se demandent comment agir de manière concrète, essayez un papier et un stylo. Pour démarrer. La vérité est qu’on n’a besoin d’aucun instrument. Quand vous priez vous n’utilisez pas d’instrument non plus.

« Et comment accuser le coup quand il n’a pas été tenu compte de l’équilibre des énergies ? »

En se demandant sous quel angle il aurait fallu voir la situation. Et en formulant une nouvelle requête si vraiment on estime nécessaire d’intervenir à nouveau.

Pour rattraper, il faut se dire je me suis trompé. Et ne pas fustiger ceci ou cela. Il faut reconnaitre s’être trompé. Parce que dès lors, on attire l’attention des entités du Milieu et on reçoit de l’aide. Ponctuellement, mais on en reçoit.

« Toi tu ne fais pas ainsi. »

Je l’ai dit franchement, je ne fais pas comme ça du tout. Moi je fais appel aux magies sombre et lumineuse dans ma pratique. Et je passe par des entités, je ne fais pas de manipulation directe.

« Pourtant tu sais manipuler les énergies. »

Oui, mais je n’en ai pas besoin en général. Je sais que beaucoup de personnes n’arrivent pas à faire comme moi. Alors, il vaut mieux commencer par la magie du Milieu, qui est la plus accessible si on n’est pas proche de la Lumière. Si c’est le cas par contre, vous constaterez avoir des facilités avec la magie lumineuse. « On » vous aidera à prendre conscience qu’une requête est mal formulée ou injustifiée.

Le retour n’existe pas en magie lumineuse, on est aidé à accepter ce qui est et à voir la situation sous d’autres angles.

Si vous êtes plus proches de l’ombre, vous aurez envie d’essayer la magie sombre. Voyez avec vos guides. Pour certains ce sera relativement facile, pour d’autres moins. Dans tous les cas l’usage de la magie sombre va de pair avec une initiation spirituelle. Et c’est tôt que vous êtes mis devant vos failles et vos limites.

« Pourquoi est-ce si facile pour toi la spiritualité ? Un jour il va falloir te poser la question. Pourquoi tout est accessible ? Tu sais même rattraper le coup pour un tiers qui a mal évalué la situation. Pourquoi tout est-il si simple ? Qui est-ce qui t’inspire ? Pourquoi es-tu si bien entourée ? Peu de médiums ont des Serviteurs en vérité. »

Je ne sais pas. Je sais juste que je sens la Source. Et que je me sens à ma place quand je m’ouvre de cette façon-là. Partager m’apporte une sorte de paix. Et j’aime bien aussi aider les autres. Mais ce n’est pas ce qui me motive. C’est vraiment ce sentiment de paix qui me donne envie de continuer. Comme si je faisais quelque chose de juste en tenant ce blog. Pas comme si j’accomplissais un devoir. Plutôt comme si de cette façon je permettais à des connaissances qui sont là, dans l’univers, d’être accessibles et donc comme si je faisais quelque chose de juste.  Tu comprends ?

« Tant que toi tu comprends. »

Merci à toi. 

Bonne journée à tous ;)  

 


10 commentaires

  1. Cel dit :

    Coucou Sylvie,

    Merci pour cet article très enrichissant.

    Je me demande pourquoi le découragement est un mauvais levier. Parce qu’en ne voyant aucune issue, on rejette la situation ? Parce qu’on à le sentiment d’être seule quand on obtient aucune réponse aux prières ?
    Est ce la même chose avec la confusion et le sentiment d’être perdue ?

    Aurais tu une astuce pour aider à adopter le bon angle de vue ?

    Bises

  2. atellys dit :

    Coucou Sylvie

    Ton article est très intéressant, en fait je n’avais jamais imaginé la magie ( quelle qu’elle soit d’ailleurs) sous cet angle là, celui qui demande une profonde introspection et remise en question avant de l’utiliser. Bien que m’étant toujours intéressé à la spiritualité, j’ai jusqu’à présent qu’un intérêt que mineur pour la magie , à cause de tout ce qu’on peut lire sur la dangerosité de telle ou telle chose.
    Cependant je comprends qu’en fait elle peut être, si elle utilisée correctement, un levier de croissance spirituelle et d’apprentissage sur soi- même finalement. Du coup cela parait plus accessible qu’il n’y parait. C’est article qui démystifie les choses et qui est très instructif. Et c’est vrai que les articles liés au milieu me parlent beaucoup aussi ;-) )
    Alors merci de l’avoir partagé

  3. Eve dit :

    Bonjour Sylvie,

    Je suis touchée que Roéchel et toi ayez pris le temps de me répondre et je vous en remercie. En fait, je ne m’y attendais pas. Je pensais trouver d’autres pistes de travail au fil de tes échanges avec tes guides et les autres lecteurs. Je me sens presque privilégiée, :-) merci à tous les deux.
    Oui je vais persévérer à « être moi-même ».

    Bise :-)

  4. crystallia dit :

    Bonjour Eve,

    « C’est dans l’affection que tu lui portes que tu trouveras la meilleure manière d’agir envers ton ami. Tu ne peux qu’être à ses côtés mais c’est toi qui sais, qui sens, ce que ta présence peut apporter.

    Sois juste toi-même. »

    C’était la réponse de Roéchel.

    Bise ;)

  5. Eve dit :

    Bonjour Sylvie,

    Merci pour ce texte qui tombe à pic. J’aimerai accompagner un ami dans une épreuve et ton échange avec Roéchel m’est bien utile.
    J’y retrouve pleins d’outils, de conseils, de pistes etc… cela m’oblige aussi à me remettre en question et à réfléchir sur ce besoin d’aider. J’ai envie d’apprendre la compassion, me mettre à la place de l’autre pour ne plus juger.
    Si tes guides et toi avez d’autres bons conseils, je t’en remercie par avance. :-)
    C’est toujours aussi apaisant de venir sur ton blog.
    Bises,

  6. Bluebird dit :

    Ah.. Rebonsoir Sylvie.

    C’est la suite!Chic !
    Je lis et je relis. Je digère et ça infuse.

    Merci…

    Bonne soirée à toi
    ;)
    Lara

  7. crystallia dit :

    Bonjour,

    Ce que je trouve intéressant moi, c’est qu’on a tous nos façons de procéder au fond.

    Et on enrichit notre pratique avec ce que l’on comprend et apprend en vivant.

    Bise ;)

  8. myriam dit :

    RE coucou:
    Tu me fais réfléchir Sylvie:Pleins de questions tournent ds ma tête;
    Pourquoi j’arrive à faire la magie(à ma petite échelle),sans avoir appris.
    Pourquoi depuis toujours , je suis attirée par les plantes et leurs utilisations.je fais des tisanes, décoctions et macérations pour soigner les bleues et contusions de puis 20 ans.
    Depuis mon enfance, je suis dévoreuse de livres, notamment,sur les plantes et leurs utilisations,je regarde des reportages et j’ai lu et relue 2 séries de livres sur les femmes_mèdecines.Une pendant la guerre avec le Prince bonnie charlie en Irlandes ( voilà pourquoi, j’aimerai aller en Irlande) et l’autre sur une femme de l’ère des premiers hommes
    qui est devenu chaman aprés bien des épreuves.
    Je suis attirée par les pleuplades indiennes,je regarde tous les documentaires et lis sur le sujet
    Et depuis peu,cette année, je ressent le besoin de me connecter à la musique mais pas n’importe laquelle.
    Hier soir,à un mariage où nous étions un groupe avec
    es grosses caisses,des tambours,des tambourins, des cloches m’a littéralement envouté.Je n’ai pas pu m’empêcher de battre la mesure avec mes mains sur mes genoux pendant les 2 spectacles.
    C’était une musique joyeuse, gaie,entraînante mais en même temps les chants m’ont emmené à la nuit des temps.
    Tellement,que quand le marié qui a vu mon intéret _m’a proposé d’aller avec lui au répétition et voir si je voulais faire partie du groupe-sans réfléchir, j’ai dit oui.
    Alors, tout ça mis bout à bout; j’ai étais quoi ds une autre vie:femme_médecine chez les indiens?où chamans?.
    Décidément,tes pages sont une source d’enrichissement intense et je comprends pourquoi je suis « tombée » dessus par hasard mais il n’y a pas de hasard.
    En tous cas, bon dimanche et bonne soirée Sylvie.

  9. myriam dit :

    Bonjour Sylvie:
    Hé bien, là aussi ça me parle!
    C’est exactement ce que je fais;je demande à m’aider à comprendre tel ou tel situation , plutôt que demander la solution_ celà ne nous aiderai pas à comprendre le » pourquoi du comment ».Et donc, ne nous ferai »pas une « lecon ».On apprendrai alors ,rien et ds une autre situation Même, on ne pourrai alors pas prendre la bonne solution.
    ( j’espère que je suis claire).
    Comme tu dis SYLVIE,si on est assez ouvert, on arrive à déceler les indices qui nous permettent de voir les « catastrophes » arriver.
    Pour ma part, j’écoute ma voix intérieure et ça marche.Et quand, je demande,j’ai l’aide que je veut.
    JE me rappelle d’avoir utilisé la magie du millieu,une fois en ayant mal interprété une situation.Et j’ai fait comme tu dis »pardon, je me suis trompée » et j’ai eu la réponse voulue.
    Ce qui me fascine,c’est que pour ma part,je m’aperçois que je fais  » de la magie sans avoir rien appris, comme ça ,en écoutant ma voix et mon instinct.
    Et en regardant,derrière moi, je m’aperçois, que tte ces années d’épreuves,m’ont appris bien plus que je ne pensais.
    C’est comme un chemin rempli de caillou transparent qu’il me faudrait suivre.

  10. alexandre dit :

    Bonsoir Sylvie,
    Je souhaitais m excuser si mes précédents propos ont pu te choquer mais dans le milieu familial d ou je viens la pitié n a pas cours. Pour mes familles paternelles et maternelles c est bouffer ou être bouffé bref tout un programme .Ce milieu dont je suis originaire est aise mais sans aucun sentiment.Pour ma famille, tout service se paie comptant. J en suis sorti par mes propres moyens mais cela endurci mon caractère. Après tout, tout dépend dont on évalué la situation. La sagesse voudrait que l on soit imperméable aux sentiments destructeurs mais dans les faits c est rarement le cas. C est peut être aussi pour ça que jeprefere la compagnie des félins aux humains. Ils posent moins de problèmes lol Selon moi, rester juste est un combat quotidien.Chacun le mène ensuite de façon différente. Merci encore pour ton article sur l utilisation juste de la magie bises

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause