Moins joli

Moins joli 17061802290717181815100029

Bonjour à tous,

Il fait beau, il fait chaud et c’est avec le sourire que nous accueillons cette nouvelle semaine qui débute.

Nous allons la passer près du tristement célèbre pont de la rivière Kwaï. Nous n’allons pas nous attarder sur le nombre (bien trop élevé) de personnes réduites à l’esclavage pour sa construction et dont une bonne partie a perdu la vie dans de difficiles circonstances. On ne s’attarde pas mais on le rappelle quand même.

Par ailleurs, on prononce Kwèèèèè.

C’est devenue une zone si touristique que les commerçants tenant de petits stands alentour nous attendaient avec des ouvrages en français à la main relatant l’histoire du site. Ces mêmes personnes ne parlaient pas un mot de français.

Il faut le reconnaitre, on apprécie ou non le phénomène mais conserver en bon état certains monuments coûte cher. Le tourisme permet aussi de financer ce genre d’entretien. Quand il s’agit d’un pont, de vieux bâtiments, on se dit c’est le jeu.

Seulement quand on s’est retrouvé dans le camp des éléphants, vous allez rire mais j’ai eu un cas de conscience. Après avoir réalisé la ballade à dos d’éléphant seulement.

Quand ensuite on nous a conduit à la zone de spectacle et que des éléphants dressés sont venus faire les beaux. Je n’ai pas apprécié ce moment. M’est venu en tête qu’ils auraient tous dû rester en forêt.

On pouvait se faire prendre en photo soulevé par les trompes des éléphants, je n’ai pas voulu y aller. On pouvait même payer pour donner le biberon à un éléphanteau.

On nous a expliqué que c’est cette forme d’exploitation qui a permis que soient mieux protégés les éléphants. En gros il est plus facile de protéger ce qui rapporte de l’argent. 

J’ai bien conscience que le milieu ici est flou. Le braconnage est interdit en Thaïlande. Par contre on peut acheter des objets en ivoire ou en cuir d’éléphant. Ces objets proviennent d’animaux morts de vieillesse. C’est ce qu’on nous a dit.  J’apporte une précision toutefois, il ne sera pas vendu d’ivoire aux ressortissants de certains pays comme ceux venant de l’Union européenne. Il est interdit d’importer, de vendre, d’acheter de l’ivoire dans l’Union européenne. On peut acheter du cuir d’éléphant par contre.   

Il n’est pas possible de dresser des animaux sauvages avec deux carrés de sucre. Là encore, voir de ses yeux le dresseur à l’œuvre est choquant et remet bien les choses à leur place.

A un moment donné un éléphanteau a eu envie de courir et a pris la poudre d’escampette. Laissez-moi vous dire que la suite des évènements a dû lui faire bien regretter son geste.

Par ailleurs, il était tout aussi impressionnant de voir dans quelles conditions vivaient les dresseurs avec leurs familles, à l’orée du camp, dans la forêt. Il y a des villas sublimes en Thaïlande. Mais il y a aussi des habitations, branlantes, devant lesquelles on se pose des questions.

Et tandis qu’on est là, assis sur la banquette posée sur le dos de l’éléphant rendu docile, au milieu des bambous magnifiques, on éprouve des sentiments mitigés.

Moi en tout cas. Vous croyez que je pense trop ?    

J’aurais aussi pu vous dire, c’était super, j’ai fait une ballade à dos d’éléphant, j’ai un vu un éléphant peindre un tableau et je l’ai filmé, la forêt était belle et le site magnifique et il y avait des éléphanteaux qui se baignaient c’était trop mignon !

J’aurais pu me contenter de dire ça. C’est arrivé aussi.

Toutefois il faut croire que ce n’est pas ce que j’ai le mieux retenu…

Retournerais-je en Thaïlande ? Sans problème. Au camp des éléphants ? Pas besoin. Je pense que j’ai vu ce que j’avais à voir.

Je pense que tant que des personnes auront besoin de vivre du tourisme il y aura des camps d’éléphants. Ou d’autres animaux.  

Il est paradoxal que ce soit un des moteurs de préservation de certaines espèces. Mais c’est comme avec les monuments, il faut bien que quelqu’un paye.

Je me souviens que le prof d’économie nous avait expliqué cela. Sur le moment cela m’était passé par-dessus la tête. C’est aujourd’hui que je réalise.

C’est comme avec cette loi en Angleterre qui oblige les gens qui achètent des biens classés monuments historiques à financer des fouilles archéologiques. Le bien était là parfois depuis des décennies. L’Etat ne faisait rien ni pour sa conservation ni pour étudier le site. Par contre quand vous achetez c’est sur vos deniers que vous devez financer des fouilles qui pourraient mettre un terme à la rénovation que vous envisagez si par malheur il était découvert quelque chose d’intéressant.

J’ai du mal avec ce genre de lois je dois dire alors que d’autres trouvent cela normal. Comme l’exploitation commerciale à des fins de divertissement des animaux.

Qu’il n’est pas possible de dresser avec deux carrés de sucre.

J’aurais aussi pu vous parler de la ferme des orchidées. C’était bien joli. Non ?

Je pense qu’on ne peut pas se promener sans voir également ce qui est moins joli. C’est surtout ça.

Bonne journée à tous ;)

 


9 commentaires

  1. crystallia dit :

    Bon courage à toi, Lucie.

    Bise ;)

  2. Lucie dit :

    Bonjour,
    Merci Sylvie pour ton message!
    En te lisant, je me suis souvenue d’un rêve avec un chien.
    De plus,j’avais laissé un message chez Camille, entre sa réponse et la tienne je pense que j’ai compris.
    L’ensemble confirme que je dois laisser les événements se mètrent en place d’eux mêmes, que je ne peux pas tout porter et que je dois penser à moi.
    L’une des dernières pièces du puzzle de ma vie est difficile à poser, dans tous les sens du terme!
    Merci pour ton éclairage, bises

  3. crystallia dit :

    Bonjour,

    Lucie, les chiens sont porteurs de messages dans les rêves.

    Tu dois apprendre à laisser les autres gérer sans toi et t’impliquer moins dans ce qui se passe autour de toi car tu arrives à une période de ta vie ou tu as besoin de faire passer tes besoins de simplicité et d’allègement avant les besoins des autres.

    Tu le sentiras dans ton corps si tu n’entends pas.

    Moi non plus je ne suis pas végétarienne et je n’y songe pas. Seulement, je suis aussi davantage sensible à la façon dont nous interagissons avec notre environnement et certaines choses m’interpellent plus que je ne le voudrais.

    Merci à tous pour vos partages.

    Bise ;)

  4. Amandine dit :

    Bonsoir,
    J’aime aussi m’ouvrir à ce sujet. Auparavant, j’ai tout le temps mangé en suivant mes envies même les plus fasfoodiennes . La première année de mon éveil ..on va dire, j’ai eu l’occasion de constater grâce des personnes qui communiquent avec les esprits annimeaux, qu’ils étaient une source infinie de sagesse et d’amour. ( notamment une de ces personnes à confie a ma cousine que communiquer avec un éléphant etait un des plus touchant et fort échanges qu’elle eu.
    j’avais par hasard trouve aussi des méditations proposée par une personne connectee aux esprits annimaux comme les esprits baleines, dauphin (entre autre). Et c’était tellement magnifique que voilà c’était naturelle de ne plus avoir envie d’en manger comme avant du moins.. Mais, je me torture pas non plus l’esprit non plus (ou j’essaye) quand il m’arrive encore d’en manger comme le poisson ext..
    je me souviens aussi d’avoir compris que, par exemple, les baleines sont super affectées par nos émotions lorsque on pense à elles avec de la tristesse quand on les voit se faire massacrer . Ca ne les aides pas trop à évoluer comme les défunts comme tout quand j’y pense.
    C’est fou de se dire qu’ils nous captent même mieux que nous arrivons à le faire aussi.
    Pardon, Sylvie pour cette digression..mais je vous ai un peu tous lu, alors ..:) bise

  5. myriam dit :

    Bonjour à ttes

    Moi aussi,ça me bouleverse.Bien sûr, qu’il faut parler du côté » moins ».
    j’aime beaucoup regardé les émissions tv où ils montrent les grandes étendues et les animaux « sauvages ».Les animaux ont l’air bien, ils ont l’espace, la nature mais il y a des contrebandiers qui tuent pour de l’ivoire, de la peau et m^me les animaux sont tués par les familles car ces animaux attaquent parfois les troupeaux et même des gens ( jaggar et éléphant et gorilles ) qui sont tués pour aussi être manger( vendu sur les marchés).
    EN Parallèle,le gouvernement a mis en place des gardes locaux qui tous les jours font le tour de l’environnement des animaux pour attraper et au besoin tuer les contrebandiers nombreux.
    J’ajouterai que trés souvent ces mêmes contrebandiers et gardes locaux sont des villageois qui n’ont « d’autres choix car trés pauvres.
    Ceci engendre celà.
    Jeune adolescente, j’ai était vraiment touchée par un livre;Ma vie avec ds chimpanzés de jane goodall_qui est devenu trés jeune antrhopologue et première femme a avoir vouée sa vie à sauver des gorilles .
    Elle a vécue seule puis avec une équipe d’hommes et de femmes ds ds des camps sommaires à observer et compter les gorilles.EllE FAISAIT AUSSI des réunions ds ds villes pour sensibiliser les gens.
    Elle a était décapitéé par des contrebandiers mais son action a perduré.
    bises

  6. Emilie dit :

    Bonjour Sylvie,
    Hier j’avais regardé un reportage sur les éléphants en Thaïlande du côté « moins joli » et du côté « différent » où des éléphants bons pour la retraite des camps à touristes ou des camps de travaux forcés, offrent leur force immense à des touristes différents.
    Je suis mitigée dès qu’il existe une forme d’exploitation animale; même si ma tête raisonne pour admettre, mon corps se met en alerte; ces derniers temps il n’éprouve plus d’attirance pour la nourriture d’origine animale (j’ai la sensation que je me fais du mal quand j’en mange, comme si je profitais de la détresse de l’animal). Je crois que je vais finir végétarienne alors que c’était vraiment loin de mes convictions.
    Dans ce camp pour éléphants, certains ont été vendus car considérés comme dangereux après avoir tué leur dresseur, voir plusieurs personnes : un éléphant n’oublie jamais !
    Comme chantait Mary Poppins « le morceau de sucre aide la médecine à couler »
    http://www.ganeshapark.com/elephants.htm

  7. djayanna dit :

    bonjour,
    Je ressens ce que tu décris quand je vais au cirque. J’aime la beauté du spectacle, mais je me sens toujours triste pour les animaux, je ne peux pas m’en empêcher.Je me dit qu’on les a privé de leur liberté,de la nature… Joli et moins joli ! Je te rejoins tout à fait. C’est bien exprimé je trouve.

    Myriam, Djayanna n’est pas mon prénom, je m’appelle Marie ! Mais moi aussi j’aime beaucoup la consonance de Djayanna. Je ne sais pas si ce prénom existe, il sort tout droit de ma tête et de mon coeur lol

    belle journée à tous, bisous

  8. Lucie dit :

    Re-bonjour,
    Pour compléter mon message, je dois avouer que je me suis levée poursuivie par un rêve de la nuit dernière.
    J’ai vu et écouté un chien ayant subi des maltraitances qui a choisi de mourir. Ce genre de rêve me poursuit pendant plusieurs jours, je n’ai pas encore compris le message qui m’est transmis! Et pourtant j’essaie de trouver, car ce n’est pas la première fois que je fais ce genre de rêve.
    Peut être que je me pose trop de questions?
    Rien n’est hasard, n’est ce pas?
    Bises

  9. Lucie dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire et je regarde le soleil se lever sur mon jardin et ses fleurs, les oiseaux qui volent d’un piquet de tomate à l’autre, je viens de leur donner à manger (je les nourris été comme hier) et de leur côté ils nettoient mon jardin d’insectes indésirables. Je leur ai installé un bain municipal dans une très grande coupelle, et je pense à tous ces animaux exploités au nom de la folie des hommes.
    Je trouve que c’est bien de parler de ce qui est « moins joli ».
    Merci pour tout ce que tu m’apportes.
    Bonne journée, bises

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause