Accueil Spiritualité Les moments joyeux

Les moments joyeux

11

Les moments joyeux 17061811494217181815100508

Bonjour à tous,

« Tu as réfléchi à ce que tu veux pour ton anniversaire ? », me demande Elémiah.

Oui, je voudrais pouvoir me téléporter d’un point à l’autre pour ne plus jamais avoir à prendre d’embouteillage.

« Et en vrai ? »

Je n’ai pas encore d’idée. Ou peut-être un Blu-ray…

« Tu te sens bien à l’idée de gagner en âge ? »

Euh, on dirait que c’est un peu plus difficile cette année.

« Tu veux m’en parler ? »

Oh, il n’y a rien à dire…

« Vraiment ? »

C’est simplement que, autant d’années se sont déjà écoulées mais à quel moment ? Tu vois ? Elles se sont enfuies bien vite je trouve. Voilà que cette année, j’ai 37. Je veux dire, 37 ?

Ca fait drôle. Ce n’est pas pareil que 20 je trouve…

« Pourquoi ? Est-ce que tu te sens vieille ? »

Vieille ? Je n’aime pas ce mot.

« Non ? »

Non.

« Est-ce que tu te sens vieille ? »

Non.

« Est-ce que tu te vois vieille ? »

Non plus.

« Tu n’as pas encore de ride installée, de cheveux blancs mais dis-moi, est-ce que ce genre de choses te fait peur ? »

Un tout petit peu…

« Pourquoi ? »

Et si jamais il y avait des choses que je ne pouvais jamais jamais faire alors ? Parce que raté le coche. Par exemple. Tu vois ?  

Parce que, on ne peut pas revenir en arrière. Tu vois ?

Comme une porte qui claquerait soudain dans mon dos et que je ne pourrais plus rouvrir. Tu vois ?

« Je vois. Y a-t-il une chose que tu désires accomplir aujourd’hui et qui soit hors de portée ? »

Non, pas à ce jour.

« Pourquoi le soleil ne brille-t-il pas dans ton regard ? »

On me dit qu’il faut que je me dépêche d’avoir des enfants. Et c’est plus difficile d’emprunter pour acheter avec le temps. Et une nuit blanche c’est plusieurs jours de repos. Et de toute façon il y a des sorties qui me font moins envie aujourd’hui. Surtout que je ne bois pas.

« Est-ce qu’à 37 ans on peut toujours porter des sacs roses ? »

Bien sûr ! Ca j’en suis certaine.

« Cela tombe bien, tu n’as plus de sac rose depuis un moment maintenant. Tu devrais en acheter un. Tu vois, tu souris déjà. »

Oui !

« Comme te le disait judicieusement cet ami l’autre jour, certaines choses sont davantage affaire d’opportunités que d’âge. Il est plus âgé que toi, n’a pas eu d’enfant et sait exactement pourquoi.

Pourquoi n’as-tu pas fait la Mercury l’an dernier ? Tu étais invitée. »

Je ne voulais pas y aller. Je n’ai pas besoin de faire la fête trois jours d’affilée. Surtout une fête « déchirée » comme ça. Si encore j’aimais boire, ce n’est pas le cas. Qu’est-ce que j’aurais été faire à la Mercury ?

Je danse mais au bout de plusieurs heures j’ai envie de rentrer. Ceux qui boivent n’ont jamais envie de rentrer. Ils s’écroulent au bout d’un moment, ce n’est pas pareil. Je ne juge personne, chacun s’amuse comme il veut. Mais, ce n’est pas ce que je recherche. 

« L’alcool et l’effet de groupe permettent de faire plus que ce que vous oseriez dans un autre contexte. »

C’est ce qui est recherché justement. Lors de ce type de fête il y a un effet Spring Break. On dit que ce qui se passe à Petaouchnok reste à Petaouchnok. L’expérience m’a montré que ce n’est pas si simple.

« Tout dépend de ce qui s’est passé à Pétaouchnok. »

Exactement !

« Comme quand on danse lascivement dans un bus empli de joyeux touristes sur une autoroute thaïlandaise au milieu du car et qu’ensuite le gentil partenaire ne cesse plus de faire des appels du pied. »

Je ne vois pas de quoi tu parles.

« Non ? »

Non.

« C’est un peu comme l’épisode de la serviette dans les rues du village, non ? »

Là encore, je ne vois pas de quoi tu parles.

« Non ? »

Non, c’est arrivé tout ça, tu es sûr ?

« Peut-être qu’à 37 ans il y aura encore plein d’occasions d’allumer une personne qui pourra rester non loin dans le paysage. »

Allumer ? Je ne connais pas ce mot.

« Non ? »

Non.

« Et l’épisode de la danse dans le train ? »

Non, aucun souvenir là non plus…

Le néant.

« Ce qui compte, c’est que la vie reste amusante, agréable, pleine de joyeux moments. Tu comprends ? »

Je comprends. Merci Elémiah.

« Comprends aussi que ce genre de moments s’assument, ma belle Sylvie. D’accord ? »

D’accord lol !!! 

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. crystallia

    23 juin, 2017 à 1:11

    C’est gentil mais le jour n’est pas encore arrivé !

    Bise ;)

Consulter aussi

Douce ironie

    Coucou ! Bon alors chose comique, je parle des raisons qui font que j’ai supprim…