Accueil Amour physique Lointaine vibration

Lointaine vibration

19

Lointaine vibration dans Amour physique 17062412304917181815110698

Bonjour à tous,

« Tu fais des rêves chargés. », me dit mon autre Lauviah.

Oui, c’est ce que j’ai vu. Je ne sais pas pourquoi.

« Et tu ne veux pas écouter Sammael. »

Si j’ai écouté. Je n’ai pas compris ce dont il parlait…

Je n’arrive pas, c’est ce que je lui ai dit.

« Il y a plusieurs montagnes. Tu les vois ? »

Je vois trois et il ne me parle que de celle que je ne vois pas.

« Donc la première, c’est celle de l’attirance réciproque. Tu la connais ? »

Oui.

« La deuxième c’est celle de la balance, que tu connais aussi. Que beaucoup de médiums connaissent aussi. Et les personnes proches du noir et blanc. Les personnes qui voient par le gris ne connaissent pas la balance généralement. Elles ne voient pas cette montagne.

Sammael te faisait remarquer que sur le plan sentimental, quand un homme te plait tu lui plais aussi. Ce qui nous amène à la troisième montagne. Celle d’où il n’est pas possible de fuir.

Ce qui te posait problème, c’est la quatrième. Celle de l’apprentissage de l’équilibre. C’est quand il n’y a pas la balance. »

Avec la balance on sait si on s’accordera dans une histoire ou pas. Et quand la vibration n’est pas bonne, on est dégoûté d’être sur la troisième montagne.

On ne peut pas descendre en plus, il faut d’abord accepter ce qu’on ressent.

« Exactement. Sur la quatrième montagne, on peut aussi passer des moments difficiles. »

Sammael a dit que c’est quand on est attiré par quelqu’un qui n’est pas attiré par nous.

« Ce qui ne t’est jamais arrivé. Quand un homme te plait, tu lui plais aussi. »

Vous êtes venus me dire que ça va changer ? Parce que je n’aime pas cette configuration…

« Personne. Tu n’es pas la seule. Non, ce n’est pas ce que nous sommes venus te dire. Est-ce que quelqu’un te plait en ce moment ? »

Non.

« Mais toi tu sens les vibrations de la balance. »

Oui, donc un gars peut me plaire, je sens que les vibrations ne sont pas terribles et il me faut trente ans pour descendre de la troisième montagne !

« Pas toujours. »

Non…

Mais il faut d’abord accepter ce qu’on ressent et seulement après on peut descendre. C’est nul. Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de téléphérique ? 

« Parce que vous pouvez descendre à pieds. Tu es descendue plus vite que le charmant jeune homme. »

Chacun gère ses problèmes. J’ai géré le mien, il a géré le sien.

« Sur la quatrième montagne, il faut redescendre aussi. En ayant accepter un non. Après avoir cru pouvoir entendre un jour la vibration. »

Si les gens l’avait entendu ils auraient su qu’il n’y avait rien à espérer. Ca ne peut pas vibrer que d’un côté, il faut une résonance. Les gens savent quand il n’y en a pas. Seulement heureusement, on se dit qu’on peut toujours séduire l’autre.

Mais parfois ça ne marche pas.

« Exactement. Ou alors, vous craignez de ne pas y parvenir et vous choisissez de vous tourner vers d’autres possibilités, plus avenantes. Cela fonctionne, un temps, longtemps.

Puis, alors que vous ne sentez pas la balance, une vibration plus forte que toutes les autres se rappelle à vous.

Et vous ne pouvez que constater qu’elle n’est pas liée à l’histoire que vous vivez.

Vous réalisez que vous vous êtes perdus et que vous avez quelque chose à retrouver. »

Je ne comprends pas. Je veux dire, de quoi est-ce que vous me parler au juste ?

« Pas de toi. Toi tu entends la balance tellement fort, tu ne peux pas l’ignorer. Donc c’est vrai, tu ne comprends pas aujourd’hui. Mais écoute s’il te plait. Écoute. Quand la vibration spéciale saccage toutes vos relations amoureuses, vous atterrissez aux pieds de la troisième montagne alors même que vous aviez toujours arpenté, par choix, la quatrième. »

La quatrième c’est celle de la non-réciprocité ?

« C’est celle de la séduction et du choix en réalité. »

C’est celle du gris ? Dis-mois ça et je vais comprendre.

« C’est celle du choix et de la séduction. C’est celle des partenaires qui se croisent et des liens passagers mais profonds quand même. »

Tu sais que je m’accroche là ?

« C’est un bel espace. »

Ah bon ? En même temps sur la troisième il faut redescendre si la vibration n’est pas bonne…

« Justement, il arrive que le souvenir d’une vibration lointaine saccage toutes vis relations amoureuses. »

Pourquoi est-ce qu’on parle de ça ? A qui est-ce que c’est arrivé ? Tu dis que ce n’est pas à moi et je n’ai pas reçu de demande sur ce sujet-là. Donc une lointaine vibration se rappelle à toi et soudain, tu réalises que tu fuis autant que tu cours après des relations qui ne te combleront jamais c’est ça ?

« C’est ça. »

Ben c’est vilain, qui est-ce qui vit ça ?

« Cette vibration peut être d’ordre spirituelle. »

La nuit de l’âme…

« Il y a une autre nuit. »

Vraiment ?

« Eh oui. Celle du cœur. Qui attend un amour aussi particulier que celui qui découvre l’amour de la Source. »

Aussi particulier ?

« Oui. »

Et donc, il y a des gens qui se voient rappeler une telle vibration, dans le néant de leurs oublis ?

« Oui. »

Et comment tu vis avec ça ? Il n’y a pas de Lauviah comme mon Lauviah là, si ?

« Non. Il faut accepter la douloureuse sécheresse qui s’étend dans ton cœur. Pour pouvoir suivre la vibration. Celle qui te ramènera doucement vers la personne que tu aimes. Même si tu ne la connais pas encore dans cette vie. »

Il y a des gens qui vivent ça ?

« C’est pourquoi il leur est toujours bénéfique d’avoir pu passer du temps sur la quatrième montagne. Elles ont aimé, cherché, trouvé, perdu et aimé à nouveau. Arrive toujours le moment où elles sont prêtes à accepter la vibration spéciale.

C’est comme un rappel, un jour trop grand, tu ne peux pas fuir, tu l’entends c’est tout.

Où se trouve ce que ton cœur attend, tu ne sais pas. Mais une porte s’ouvre parce que tu veux savoir. Après une certaine errance, arrive le jour où tu l’entends plus fort et enfin tu la vois, la troisième montagne.

Et alors… »

Et alors quoi ?

« Je n’ai rien d’autre à te dire. Un jour tu sauras. »

Lolllll !!!!!!!  Tu es pire que Sammael !

« Toi, tu as pris un autre chemin. Tu as vu dès le départ la deuxième montagne, celle de la balance. Autour de toi peu de personnes connaissent la balance.

Peu importe. De toute façon tu sais déjà où se trouve la troisième montagne.

Passe un beau weekend. »

Lol, merci Lauviah.

Bonne journée à vous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

19 Commentaires

  1. Amandine

    25 juin, 2017 à 10:11

    Bonjour Syllvie,
    Merci à vous pour cet article et le lien partage..
    Je crois que je me reconnais dans le travail d’Arouna et je suis passées par ces phases celle de la nuit de l’amour de l’âme. Souvent, j’en plainsante avec mes amis sur les différentes histoires rocambolesques que j’ai vécue. Genre, toute ses comédies romantiques. Je réalise que j’ai beaucoup appris comme ça..
    La quatrième montagne je l’aime pas trop mais j’en fais beaucoup l’expérience en ce moment.
    Vraiment merci ça me soulage presque de lire tout ça:).

  2. myriam

    25 juin, 2017 à 9:51

    bonjour à ttes et tous

    Vraiment, c’est « spécial »!

    Ce que te dis Lauviah, c’est tout à fait mon ressenti depuis quelques temps.C ‘EST MOI ET MON MARI.
    Nous nous sommes reconnus, aimés passionnément »et c’est comme si il n’y avait personnes d’autres que nous ds l’Univers, au début de notre histoire. et même pendant des années.
    Puis , nos vibrations n’ont plus étaient les mêmes et tant bien que mal, nous avons continué le chemin.
    Plus mal que bien au fil du temps, jusqu’à ces dernières années où tout a »explosé » puis, je me suis reconstruite et j’ai découvert mon Moi, vibrant ,entier.plus je me construisait, plus il prenait de la place et plus moi,je le laissais faire et laisse faire encore.
    CAr ce que je ressent -tous les jours_ est une vibration si forte
    de connexion d’avec mes guides- même si je les vois pas_ mais je sais qu’ils sont là_ gräce aux signes, je me sens tellement ds l’amour,la compréhension.
    Je me sens tellement entière maintenant et connectés au tout.De plus, en plus je me connecte aussi avec la nature, animaux,pierres…
    Même, si ne les voient pas mais, je pense que c’est par ce que j’écoute mon coeur, c’est comme si des petits cailloux étaient mis ds mon coeur et qu’il n’y avait plus qu’à suivre le chemin.Je pense aussi qu quand ce sera le moment, je les verrai.
    C’est vraiment intense, tellement que je chante trés souvent comme une méditation en chant.
    ça arrive comme ça- pratiquement tous les jours.
    Parallèllement, avec mon mari, a qui j’ai pardonné sincérement- ce n’est plus pareil.
    Il y a la vie d’avant et celle de maintenant.
    Le problème, c’est que même si mon mari a avancé lui aussi et a fait des progrés envers moi, moi, je ne suis plus du tout la même.
    Même si j’apprécie ses efforts, je ne veut plus du tout être ds la même configuration et je l’aime encore mais plus comme avant.
    Sa méchanceté m’a fait comprendre ce que je ne veut plus et ce que je veux…………. maintenant.
    Le problème ,c’est que lui même s’il a compris la grande leçon, n’est pas encore au bout de ce que je souhaite pour moi.
    Il n’a pas eu d’amour de son papa- qui ne le pouvait pas.donc, il ne sais pas aimé où trés mal et même envers les enfants.
    Moi, celà ne me comble pas du tout _mais je prends ce qu’il me donne-comme un cadeau_car je sais qu’il me donne ce qu’il peut.
    Donc, je patiente,car je sais qu’il peut faire mieux.Il y a eu un épisode de 2 mois en avril_mai où nous étions’seuls au monde » et je sais que le mieux et le bonheur reviendra.’ j’ai eu beaucoup de vision qui me l’ont fait comprendre.
    On s’ai adoré, puis,fait du mal, puis détesté, puis re aimé…
    Les montagnes russes, c’est éprouvant, beaucoup, ça fait mal mais ça rends plus fort aussi.Et je ne regrette rien.
    Pour mon mari, c’est moins facile, premièrement il est moins « élevéé ce qui m’aide beaucoup, il ne s’aime pas, et même s(il a compris mon nouveau schéma et celle que je suis, il n’arrive pas encore à grandir encore pour trouver la place qui lui convient.
    En amour, il aimerai rester sur notre vécue,en fait, je pense qu’il aimerai lui aussi un amour basé sur la confiance, le respect mutuel,la tendresse…mais il ne prends pas le temps de se laisser y parvenir
    Son mot fétiche est « j’ai pas le temps » , moi si.Donc, il est un peu frustré mais comprends ce que je lui demande car il est trés conscient de ce qu’il a fait et ne veut plus ëtre comme ça.
    Pardon, pour la longueur!
    Je vous envoie à toutes et tous un souffle d’amour pour apaiser vos souffrances.

    puis…

  3. Liliane

    25 juin, 2017 à 9:20

    Coucou,

    Euh… Je me sens trop concernée là tout d’un coup pour la vibration lointaine qui se rappelle à soit.

    La balance, je l’ai très souvent ignoré pour être honnête oups :)

    Bise et bonne journée

  4. crystallia

    25 juin, 2017 à 2:09

    Bonsoir,

    Carène m’a envoyé un lien que je trouve pas mal :

    https://youtu.be/Fit5chSJjtE

    Comme quoi il y a des gens qui ont abordé ce sujet !

    C’est un point de vue issu d’une véritable expérience et c’est ce que j’apprécie.

    Après, on s’y retrouve ou pas.

    Bise ;)

  5. Naedune

    24 juin, 2017 à 19:22

    Cel, je crois comprendre ce que tu vis.En tous cas , ça résonne.
    Peut-être de manière moins aiguë.
    Tu n’es pas complètement seule.

  6. Cel

    24 juin, 2017 à 18:35

    Coucou Sylvie,

    Je ne sais pas si ce que je vis est bien ça. J’imagine qu’il n’y a que Sammael ou Lauviah pour le dire, car je n’ai aucun point de comparaison. Je prends à peine conscience de la profondeur de ces émotions ces derniers temps, je n’ai jamais entendu quelqu’un d’autre en parler, et je n’en ai jamais moi-même beaucoup parlé, n’en ayant pas la compréhension ni les explications. Est-ce un deuil que je n’ai pas fait ou est-ce plus ?

    Mais je peux toujours essayer de te décrire ce que je ressens. C’est comme si pour toi, ton Lauviah n’avait jamais existé, mais que pourtant la place pour lui dans ton cœur est bien réelle. Cet espace reste vide et te fait mal, sans même que tu saches qu’il existe (jusqu’à maintenant), alors tu souffres, tu cries, tu t’agites dans tous les sens sans savoir comment apaiser la douleur.

    Pour moi, cela a commencé à l’adolescence, au fait de me sentir seule, en décalage avec les autres, incomprises, comme si je cherchais quelque chose qui n’existait pas, mais je ne savais pas quoi. Comme une soif de quelque chose, un besoin de savoir, de comprendre, de remplir ce vide par tous les moyens.

    Je pensais que c’était l’amour amoureux qu’il me manquait. J’ai eu un certains nombres de petits amis, jusqu’à ce que je comprenne que ce n’était pas ça. Que l’amour et l’acceptation extérieure ne suffiraient pas. Tout en, au passage, m’infligeant de nombreuses blessures.

    Puis j’ai pensé que c’était l’amour de la Source que je cherchais, pourtant ce n’est pas ça non plus. A ce jour, j’ai pu parler, voir et entendre mes guides, et je n’ai jamais ressenti l’amour dont tu parles, celui qui comble et qui nourrit, celui qui apaise. J’ai ressenti leur amour pourtant, c’était doux et agréable, mais je ne m’en suis sentie que plus seule encore. J’ai même ressenti par deux fois les énergies de bénédiction de la Déesse de façon directe. Mais, Sylvie, ça n’a pas comblé ce vide affreux dans mon cœur, voilà pourquoi des fois j’ai du mal à comprendre comment ton Lauviah te suffit. Et je ne comprends pas, comment est-ce possible que l’amour de la Source ne me comble pas ?

    Puis j’ai pensé que c’était l’amour de moi-même qui pêchait. Alors c’est ce que j’apprends à m’offrir, de l’attention, de la gentillesse, de la compassion, de l’écoute. Et pourtant, plus je m’écoute, plus je laisse mon âme me parler et plus je ressens cette souffrance, cette tristesse sans fond et cette solitude, sans origine définie, sans explication. Toute la compassion et l’amour que je peux me donner à moi-même n’arrivent pas à apaiser ces émotions. C’est comme si cela ne faisait qu’accentuer mon sentiment d’être seule dans l’univers, et que je ne serai jamais comprise vraiment pour qui je suis. J’ai beau essayé de m’aimer, mon propre amour semble insuffisant, et cela provoque un profond sentiment d’impuissance en moi.

    Malgré ma famille, mes amis, mes guides, la nature, le soleil que je vois briller dehors, c’est comme si rien ne pouvait apaiser ces émotions, maintenant qu’elles sont réveillées. Et je ne comprends pas, j’ai tout pour être bien, la sécurité matérielle, des amis, ma famille, du temps pour prendre soin de moi et me reposer, le confort. Mais cette solitude écrase tout. Elle écrase mes envies, elle étouffe mes espoirs. Je n’ai plus d’envie et plus de volonté. Je suis figée dans l’immobilité et la solitude. Je n’arrive pas à me projeter dans un projet professionnel, et aucune relation de couple ne me semble envisageable, comme si rien ne pourrait combler ça. Comme une sorte de nuage de « dépression », pourtant en dehors de ces émotions là, je me sens bien, je n’ai pas de pensées négatives, etc.

    Pourtant, ce que tu décris avec Lauviah, je l’ai connu brièvement avec mon ex compagnon « Quand il est près c’est comme s’il n’y avait personne d’autre que nous dans tout l’univers. » J’ai eu cet instant parfait où j’ai senti ça, où je me suis sentie comblé, mais ça n’a duré qu’un moment… Peut-être ai-je essayé de me persuader que c’était lui le bon… (cette fameuse 4 ème montagne)… Peut-être que cela l’était ? Peut-être que cela n’a fait que remplir ce vide partiellement et justement me ramener à son existence ? Ou bien est-ce parce que je suis hypersensible que je ressens ces émotions avec tant de violence ?

    Il y a tellement de question qui tourne dans ma tête Sylvie. A force de sentir cette solitude, je finis par croire qu’il n’y a personne dans l’univers qui sera capable de la combler, ni aucun guide, ni la Source. J’essaye d’apprendre à vivre avec cette nouvelle conscience aigu de la solitude. A ce jour, les seules instants où j’ai réussi à me sentir vraiment apaisée, c’est quand je me suis fondue dans le vide absolu et noir de l’espace, en voyage astral.

    Bises

  7. alexandre

    24 juin, 2017 à 17:16

    Bonjour Sylvie,
    Je pense que tu as raison. Même si ça m énerve un peu car cet ami faisait lui même des démarches pour partir de chez sa mère avant cette histoire. En fait, ce qui m a choque c l’intention de sa mère j ai trouve ça injuste pour lui c pour être juste que j ai réagi ainsi.je pense qu’il a choisi de croire sa mère car il a des intérêts financiers avec elle. Je pense que je vais vivre ma vie mais n excuse pas ses menaces. C est une question de principe bises

  8. crystallia

    24 juin, 2017 à 16:10

    Bonjour,

    Alexandre, il arrive que les gens soient excédés par une situation. Et que pour cette raison, ils se confient à des tiers en disant, je vais prendre des mesures.

    Nous pouvons leur répondre alors, leur dire ce que nous pensons de leur façon d’envisager les choses. Pour autant nous ne pouvons pas nous substituer à eux.

    Tu as tenté de booster ton ami, il a pris peur et aujourd’hui t’en veut. Quelque part c’est normal car ton geste était maladroit.

    Il comprendra de lui-même qu’il faut qu’il se prenne en mains. Pendant ce temps, vis ta vie.

    Camille, je ne connaissais pas non plus. J’ai encore un peu de mal à voir les contours mais ta description semble assez proche de ce que me disait Sammael…

    Pourtant, je me souviens il y a longtemps avoir eu cette sensation qu’il manquait quelqu’un et ensuite j’ai senti la Source.

    Ce n’était pas le même appel mais il en existe donc un similaire pour un amour particulier ici aussi alors.

    Je ne savais pas. C’est un peu comme si soudain la présence de mon Lauviah ne suffisait plus si je te suis, c’est ça ?

    Je n’ose imaginer. Quand il est près c’est comme s’il n’y avait personne d’autre que nous dans tout l’univers. Tu comprends ce que je veux dire ? C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne reste jamais près longtemps en fait.

    Donc cette situation ici, c’est une situation sans Lauviah et sans compagnon ?

    Ah c’est chaud. C’est tout ce que je trouve à dire.

    C’est vraiment chaud. Je vais demander plus de précision. Parce que combien de temps on peut mettre à trouver cette relation spéciale finalement ?

    Enfin…

    Bonne journée.

  9. alexandre

    24 juin, 2017 à 13:16

    Bonjour Sylvie,
    J aurais besoin d un avis concernant un problème que j ai eu avec un ami. Sa mère m avait dit il y a quelques semaines vouloir l éjecter de chez elle pour qu il prenne son indépendance.J ai essaye de le booster a ce niveau la par l inscription a une demande de logement ainsi que d autres démarches.Je ne voulais pas que cela termine ainsi pour lui. J ai eu le malheur de lui révéler cette conversation car j estimait que cela n étais pas juste pour lui . Je ne l ai pas vu pendant une semaine et quand je suis passe le voir il m a tape l esclandre en disant dis moi la vérité alors que sa mère lui avait donne une autre version.je lui ai répondu que je n avais pas pour habitude de mentir.Il m a rétorque alors c que ma mère est une menteuse selon toi je lui ai dit que je n avais pas dit ça (j ai quand même le respect de la personne qui me reçoit).Je voulais qu il en tire ses conclusions lui même et lui ai dit pense ce que tu veux. La dessus , il a menace ma sécurité en me disant qu il retrouverait quand je sortirais en ville.Ce type de menaces ne me fait plus peur car la mort ou la souffrance ne m effraie plus .J ai donc décide de reprendre la route de mon cote et de couper tout lien avec cet individu même si il vient s excuser par la suite.Je comprends sa colère mais n admets pas ses menaces bref qu en penses tu? Que dois je faire d après toi? Bises

  10. Cel

    24 juin, 2017 à 12:12

    Coucou,

    Pour être honnête, je n’aime pas du tout les informations apportées par Lauviah…

    La nuit du coeur, je ne savais pas que ça existe.
    Ça me fait un peu penser à cette terrible solitude et souffrance que je sens émaner de mon âme sans comprendre pourquoi, depuis quelques temps…
    C’est au delà de la solitude physique, amicale et amoureuse, comme quelque chose qui surgit de très profond et qui te dit que tu es seule, malgré les guides etc, parce que tu n’as pas cette personne spéciale (ça te rappellera peut être mon rêve sur la salle de bain tramway ) et que peut être elle n’existe pas sur cette terre, ou qu’elle n’est pas/plus accessible…
    Je ne sais pas pourquoi je ressens ça, mais en tout cas c’est très douloureux, et physiquement suffocant. Et bizarrement, même la méditation, l’écriture, prendre un bain ou toute action pour me cocooner semblent inefficaces par rapport à ces émotions précises, quand sur la solitude « classique » cela marche.

    Bises

Consulter aussi

Berceuse

  « Il était une jolie petite fille qui avait beaucoup travaillé, pendant plusi…