Accueil Spiritualité Compréhensions

Compréhensions

9

Compréhensions 17070910323217181815141295

Bonjour à tous,

Comme vous le savez j’ai eu de gros problèmes au niveau des oreilles ces derniers mois et ceux-ci m’ont amené à changé pas mal de choses. Avec chagrin au départ, je le reconnais.

Il y a eu cette affreuse période où j’ai craint que le silence n’ait disparu pour toujours. Remplacé par le bruit et la douleur. Je ne sais même pas encore aujourd’hui, pourquoi tout cela était apparu. Je veux dire, même pour l’allergologue, l’origine de ces réactions reste floue. Les tests n’ont rien révélé d’autre qu’une allergie aux acariens. 

Apparemment ils ne font pas s’attiser l’hyperacousie, les acariens.

Je ne vais plus au cinéma ou même au théâtre sans bouchons d’oreilles. Je fuis les concerts, les boites. Les sorties trop bruyantes. En Thaïlande, j’ai dû porter des bouchons tous les jours également à cause du micro du guide, trop puissant pour moi.

Je n’ai plus d’acouphène mais mes oreilles sont restées sensibles. Plus problématique, il m’est devenu difficile de rester longtemps au téléphone. Au bout d’un moment j’ai mal. Je change d’oreille, je rechange…

Encore les concerts ou les boites, je savais que c’était avec parcimonie. Dans ma vingtaine déjà, je n’allais pas toutes les semaines, je ne pouvais pas. Et rester près des baffes ou danser dans la fosse, je n’ai jamais fait, c’est au-dessus de mes forces.

Une simple soirée d’entreprise a tourné au cauchemar il y a quelques temps et le médecin ne m’a pas cru, il m’a donné des anti-dépresseurs lol. Ce n’est même pas efficace.  

Par contre on se réveille de super bonne humeur avec ça, je comprends le nom du coup. Mais ce n’était pas cet effet que je recherchais. Du moins je ne le recherche pas artificiellement.

J’avais besoin de retrouver une certaine paix, je ne pouvais pas tant que je demeurais dans le bruit et la douleur. Aucun médecin n’a jamais voulu me croire quand je parlais de la douleur, aucun.

Heureusement qu’elle s’est largement atténuée aussi. Mes oreilles restant sensibles, si je perçois un bruit trop important ou que je reste exposée un moment à une musique un peu forte (j’insiste, un peu) je la sens à nouveau.

Et le bruit revient surtout. En fait plus que les allergies, c’est mon hyperacousie qui s’est développée. Pas de chance lol.

Au moins contre les allergies il y a des médicaments. Contre l’hyperacousie il y a le regard réprobateur du médecin qui demande, pourquoi tant de stress et les anti-dépresseurs.

Il vaut mieux en rire et prendre les choses avec philosophie.

Devant un problème je cherche une solution mais j’avoue que là, j’ai eu du mal. Les crises d’hyperacousie s’espacent si on tient compte du seuil de la douleur, lequel chez moi  s’est nettement abaissé.

Je ne sais pas comment faire en sorte qu’il remonte. Je ne sais pas non plus dans quelle mesure cela est révélateur de ce que je ne parviens plus à supporter. Mais j’ai compris que c’était lié.

Je n’ai pas revu que ma façon d’aller au cinéma. Ou de voyager en avion : impossible de regarder plus d’un film, trop douloureux, de ne pas conserver en permanence les bouchons d’oreille pendant le vol, trop douloureux, d’écouter de la musique plus de 30 minutes d’affilée, trop douloureux.

Ces contrariétés m’ont permis de prendre conscience que je suis bien plus calme et à mon aise avec de la lecture, du coloriage et de petites plages de musique que devant des films à répétition en vol.

Depuis, même chez moi, quand je veux me poser, je préfère le livre de coloriage à l’ordinateur.

En fait les activités calmes et qui demandent du temps me font du bien. Moi qui aimais surtout ce qui allait vite et était facilement consommable.

J’apprécie d’avoir compris cela.

Tout comme je suis contente d’avoir compris que la douleur précède les acouphènes et qu’il faut donc en tenir compte.

Je vois qu’il y a davantage de choses dont je tiens compte et sur lesquelles je me penche.

Ce travail est ce qui m’a permis de retrouver par moi-même cette paix que j’avais perdu dans le stress du bruit et de la douleur sans parler de cette stupide allergie respiratoire.

J’ai dû cesser le traitement. Vous voulez que je vous fasse rire ? Je ne le supportais plus.

Moi ça me fait rire, je vois que je vis bien sans, surtout parce que je vois les choses autrement. Je ne compte pas courir après un traitement de substitution. Je me demande plutôt sur quelle plage je vais aller passer le 14 juillet.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

9 Commentaires

  1. Cel

    18 juillet, 2017 à 21:25

    Coucou,

    Merci pour l’idée, je vais essayer.

    Bise

  2. crystallia

    18 juillet, 2017 à 2:19

    Camille,

    Je n’ai malheureusement aucune astuce à te proposer, j’aurais aimé.

    Je sais que le fait de me détendre m’aide grandement mais tu dois avoir dépasser le stade où cela peut agir sur ton hyperacousie.

    Une chose quand même, la respiration consciente. Je sais combien c’est difficile avec les acouphènes, ils semblent résonner dans le silence et plus encore si on se concentre sur nous-mêmes.

    Sauf quand on est allongé, les bras comme les bébés. Tu sais, en arrière, négligemment.

    Alors tu respires doucement, tout doucement et le blanc remplace le silence dont l’absence petit à petit est de moins en moins importante…

    C’est de cette façon que mes guides m’aidaient à m’endormir quand il y avait trop de bruit et que j’avais peur.

    Bon courage.

    Bise ;)

  3. Cel

    17 juillet, 2017 à 11:05

    Coucou,

    Mon vécu de l’hyperacousie ressemble beaucoup au tien… J’ai du adapter beaucoup de mes activités sociales également. Même maintenant, ça reste compliqué pour moi d’aller boire une café dans un endroit où il y a de la musique de fond…

    Pour le téléphone, j’ai trouvé une astuce, je branche des écouteurs, que je ne mets pas directement dans mes oreilles, mais juste devant (en enroulant le fil autour de mes oreilles), cela me permet de réduire le volume (déjà baissé au minimum).

    C’est chouette que tout ce travail que tu as fait t’est permis de diminuer les impacts de l’hyperacousie, et de comprendre tant de choses.

    Je me demande pourquoi en essayant de faire un travail similaire, je n’arrive pas à diminuer son impact dans mon cas. J’ai l’impression que des compréhensions m’échappent malgré mes efforts pour les saisir.

    Bonne journée, bises

  4. crystallia

    12 juillet, 2017 à 3:40

    Bonjour,

    J’ai réfléchi à ce que vous avez dit.

    Je ne souhaite pas que mes proches me lisent. Évoquer avec eux ma spiritualité, ma médiumnité aussi, oui je voudrais. Mais je ne veux pas qu’ils me lisent.

    Ici c’est comme mon espace. Juste le mien. Je souhaite conserver cet espace à moi.

    Je ne veux pas qu’ils me lisent.

    Je veux pouvoir continuer à m’exprimer sans que ma mère par exemple ne ressente le besoin de rebondir sur chaque point qui l’interpelle pour me dire comment elle voit les choses.

    Parce que quand je veux son avis, je vais la voir et je lui parle.

    Ici, je veux juste continuer à parler.

    Si mes proches devaient me lire, j’en viendrai sûrement à écrire davantage dans mon carnet qu’ici.

    Ceci dit, ma mère sait que je suis médium aujourd’hui. Et elle l’accepte même si elle ne sait pas ce que cela représente pour moi.

    Mon père c’est différent, il a peur de certaines choses, comme mon frère.

    Ma sœur, quand elle voudra elle viendra me voir.

    J’ai été en colère sur ce sujet, je ne le suis plus depuis longtemps. J’ai toutefois un décalage à combler, je ne sais encore comment.

    Je sais que ce n’est pas un choc auditif qui a aggravé mon hyperacousie. Moi aussi je penche pour une raison plus « interne ».

    J’y travaille.

    Alexandre, je ne sais pas, je sais par contre que les énergies d’un tiers peuvent simplement ne pas nous convenir.

    Atellys, Myriam, je vous souhaite également bon courage.

    Merci à vous ;)

  5. myriam

    11 juillet, 2017 à 18:19

    tu sais Sylvie, nous aussi ds la famille, nous avons eu et avons encore des acouphènes.
    J’en ai eu pendant environ 1 moi,l’année dernière_ quand nous étions encore « en crise » avec mon mari_et que je n’avais pas encore bien avancé.
    En travaillant sur moi,ils ont disparu.
    QUand je travaillais à l’école maternelle, il y a 20 ans et encore après 13 ans.J’entendais trés bien puisque nous avions des tests avec la médecine du travail.
    Puis, au fil des ans, mon audition s’est abimé jusqu’à ëtre sourde, de plus en plus.
    Ma maman est elle aussi sourde- presque entièrement.Elle a 70 ans.
    Et son état s’est dégradé peit à petit ces 10 dernières années.
    J’ai cherché depuis longtemps sur le mal a dit et j’ai compris:tout concorde.J’ai donc voulu ‘l’ouvrir’ en lui faisant lire des livres et en essayant de lui parler.
    Au début, elle avait l’air de approuver ce qu’elle lisait, de comprendre.J’ étais contente.Puis , elle m’a dit clairement » de tte façon, j’y crois pas à tes trucs
    Elle a donc continué à courir les médecins_ un professeur l’a opérer l’année dernière_ contre mon avis_ puisque le problème vient qu’elle n’écoute pas son âme.Dès qu’elle sent que ça touche quelque chose en elle, vite, elle se referme et ressort son’j'y crois pas ».
    l’opération n’a bien sûr pas fonctionné, depuis elle s’est fait appareillé et Räle où se résigne- suivant les jours_ car même avec les 2 oreilles appareillées,elle a encore des acouphènes et n’entend toujours rien.
    Alors creuse:je rejoints Atellys puisque elle t’en parle
    Je pense que tu as des choses à régler.bises de tout mon coeur

  6. alexandre

    11 juillet, 2017 à 13:45

    Bonjour sylvie,
    Je souhaiterais avoir ton opinion sur un problème qui me turlupine.Il y a une semaine, j ai revu une ancienne amie versée dans la magie sombre. Quand je suis rentre dans le salon de son appartement, j ai vu immédiatement deux photos de personnes en noir et blanc vendues pour Halloween accrochées sur le mur. Celles ci, si on les regardait sous un autre angle,se transformaient en têtes de mort.J ai bloque sur elles et mon malaise n a fait que s accroitre au fur et a mesure de ma visite.L accueil de cette personne était courtois mais les énergies présentes étaient lourdes, pesantes.Je dirais même mortiferes.Je n avais qu’une seule envie :sortir au plus vite… Je souhaiterais savoir si cette déplaisante expérience est le signe d un éventuel passage pour moi d une reliance sombre a une reliance du milieu voire lumineuse. Qu’en penses tu? Bises

  7. atellys

    11 juillet, 2017 à 10:47

    Coucou Sylvie

    Tu sais les médecins admettent très rarement qu’ils ne savent pas, ils préfèrent : « c’est dans votre tête » au lieu de creuser la question lorsque cela ne rentre pas dans le cadre qu’ils connaissent et ont appris durant leurs études.
    En tout cas je suis contente de lire que finalement tu t’es rendue compte de ce dont t’avais besoin…même si tout n’est pas réglé.

    Ces sept derniers mois, j’ai été prise de furieuses démangeaisons, que rien ne pouvait apaiser. Je rentrais chez moi, impossible de dormir, je me grattais à sang. J’ai mis ça sur le compte des tenues de travail, tenté des changements, rien à faire. Je suis allée voir une dermato qui m’a semblé très dubitative et qui m’a prescrit un traitement pour les allergies ( lequel m’a rendu malade aussi) j ‘ai vite arrêté.
    J’ai essayé de trouver des activités pour me détendre, des promenades. Ce qui m’a beaucoup aidé, étant émotive j’ai beaucoup de mal à gérer ça. Petit à petit la paix est revenue avec des hauts et des bas. Je gère toujours aussi mal mes émotions mais je ne désespère pas
    Je sais que le problème était en partie lié au travail , et ce n’est que récemment que je réalise à quel point j ‘étais stressée au travail.
    Dernièrement j’ai entrepris des démarches pour changer de lieu de travail
    et je constate que je n’ai quasiment plus de démangeaisons. Je sais aussi que cela ne réglera pas tout mais pour l’instant on dirait que mon corps semble d’accord.
    Quand un message doit passer……

  8. Emilie

    11 juillet, 2017 à 10:18

    Bonjour Sylvie,
    Tu as bien raison d’en rire car l’humour fait des petites bulles qui nous allègent de tout ce qui paraît si grave.
    En fait, tu dis que cela va mieux depuis que tu tiens compte de la douleur qui te sert de repère quand elle se manifeste. J’ai l’impression que ce qui résonne si douloureusement, c’est une souffrance qui va au delà de tout ce qui peut être irritant.
    Il y a une question qui me turlupine à propos de ton blog … je me demandais si tu pouvais ouvrir cette partie de ton coeur à tes proches. Excuses moi si la question est trop personnelle.

  9. myriam

    11 juillet, 2017 à 9:34

    coucou Sylvie:
    Apprendre de ces expériences,c’est très bien.
    Tu as beaucoup progressé!

    Moi, quand ,j’ai un problèmede santé,je regarde sur un de mes livres, quand mon corps me parle..où le mal a dit:cherche accouphènes_ tu seras surprise§
    jE SUIS CERTAINE , qu’un jour où l’autre, tu vas tout comprendre et ça se débloquera tout seul.
    Une mal a dit, c’est un déséquilibre entre le corps et l’âme.-quelle , quelle soit!.
    Je peux t’assurer qu’en fonctionnent comme ça, tes douleurs où autres, disparaissent.
    Chez nous,celà fait des années_ que nous ne sommes pas allés chez le médecin.
    Quand, il y a un problème, je cherche la cause et la personne concernée travaille sur cette cause, et ça marche.
    Mon mari qui était vraiment trés septique, le fait maintenant_sans problème.
    Il n’y a que ma fille qui a encore du mal avec tout ces nouveaux concepts: elle voit tout ce qui se passe mais refuse encore un peu de lâcher prise.
    Mais de travailler cet étè, la fait grandir et elle comprends beaucoup d choses maintenant.Pleins de choses que depuis 2 ans, j’essayer en vain de lui faire comprendre.
    Je sais que ttes ces allergies- qu’elle a vraiment , régulièrement et que l(allergologue ne trouve pas-finira par passer quand elle ne stressera plus et qu’elle arrêtera de se mettre la pression tte seule.
    Du courage à toi! c’est un long chemin,mais la récompense est au bout!

Consulter aussi

Au rythme de mon coeur

  Bonjour à tous, J’ai envie de donner des consultations à nouveau. Mais surtout de …