Accueil Spiritualité Trop grand coin

Trop grand coin

7

Trop grand coin 17080301102017181815194347

Bonjour à tous,

« Je vais te raconter une autre histoire. », me dit Astaroth.

Ok.

« Il ou elle était arrivé épuisé, à bout de force, sur la terre ferme après avoir ramé, ramé, ramé…

Il ou elle s’était découragé une fois, deux fois, cinquante fois. Pourtant, il ou elle n’avait jamais baissé les bras. Et c’est après maintes tempêtes, maints calmes plats, maints bancs de sargasses qu’il ou elle atteignit des côtes finalement peu hospitalières de prime abord.

Mais que faire, retourner sur l’ile ? Le radeau n’était plus en état.

Et puis, il ou elle était parti pour une raison. Qui existait toujours en son cœur. Alors, comprenant qu’un nouvel océan s’étalait devant ses pieds fatigués, il ou elle entreprit de rejoindre une ville, n’importe laquelle. En marchant tout d’abord.

Puis en faisant du stop, en faisant des rencontres, des bonnes et des moins bonnes…

Et enfin, une idéale.

L’ile pouvait demeurer un souvenir. »

Je crois que je comprends…

« Peut-être bien, selon ce qui te touche. Parle-moi de ces difficultés à trouver le sommeil. »

Je ne comprends pas, toutes ces pensées qui m’assaillent juste quand je vais me coucher…

« C’est pire que les acouphènes n’est-ce pas ? »

Aaaaahhhh…..

« Voilà. Eux, tu ne les entends plus. Mais si tu ne me parles pas, tandis que je te prête oreille et te tend la main, ce soir tu dormiras mal également.

Je t’écoute, confie-toi. »

Je me sens stupide.

« Pourquoi ? »

Je ne me sens pas bien, je n’arrive pas à dépasser ce mal-être. J’essaye mais c’est devenu très difficile d’aller travailler chaque jour. Je redoute chaque journée. J’ai envie d’aller voir le médecin de lui dire que je suis mal et de chercher un autre poste ailleurs.

J’ai l’impression de me prendre en pleine face tout ce que j’ai éludé pendant des années et c’est comme si soudain je me retrouvais avec un plateau trop lourd entre les mains, que je ne sais trop comment maintenir en équilibre.

Je vois que ce plateau m’encombre et je n’ai pas d’endroit où le poser. Je ne veux pas rester. Je veux trouver autre chose et partir.

C’est bizarre tout à coup, on dirait que cela fait des mois que je reçois, il n’y a rien de plus à gagner dans cette expérience. Seulement, je ne trouve pas la porte de sortie.

« Non ? »

Non.

« Tu as dû trouver un banc dans une telle situation. »

J’ai trouvé un banc oui. Seulement il faudra que je me lève.

« Tu sais, tu peux admirer la vue depuis ce banc. Certes, ce n’est pas une vue à laquelle tu es habituée mais, elle peut avoir du charme.

Et quand tu lui trouveras du charme, tu n’auras qu’à te lever et aller vers elle. »

Je veux aller sur le tout petit coin où tout le monde s’entasse. Mais je ne me sens pas bien là-bas. Or sur mon grand coin à moi, il n’y a pas grand monde.

« Cela est un problème connu et déjà solutionné une fois. Ce que tu as su faire une fois, tu sauras le refaire. Souviens-t’en.

 Exceptionnellement, c’est moi qui vais chasser ces pensées parasites, tu dormiras bien cette nuit. Prends courage.

Tu verras ce qui est le mieux pour toi. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres articles liés
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. crystallia

    6 août, 2017 à 3:39

    Bonjour,

    Je ne donne plus de consultation et je ne souhaite pas donner mon nom.

    Bonne journée

    Répondre

  2. crystallia

    4 août, 2017 à 2:26

    Bonjour,

    Je pense que vous avez raison.

    Et en fait, je l’aime bien mon grand coin.

    Alexandre, si tu n’es plus à l’aise tu fais bien de partir, on fait ce que l’on sent être le mieux pour nous.

    Bise ;)

    Répondre

  3. passeuse

    3 août, 2017 à 15:45

    Bonjour Sylvie:

    jE rejoints tout à fait émilie DS ce qu’elle dit.
    Ce n’est pas ton travail qui te gène mais la façon dont tu le perçois maintenant.Ton regard a changé et donc ce que tu acceptais hier, ne l’est plus aujourd’hui.
    C’est la semaine dernière_je crois que je t’ai parlé de la difficulté de mon mari ds son entreprise .Je t’ai dit qu’il était mal considéré et qu’il ne voyait pas la sortie.Et tu m’as dit » il l’a trouvera en son temps » Si’il ne la trouve pas , c’est qu’il n’est pas encore prêt »
    On est tous confrontés un jour ou l’autreà une situation qui ne nous convient pas ou plus_ qui nous bloque:c’est alors à nous de se donner de l’élan, d’accepter de rencontrer nos peurs, à se dépasser, encore plus, qu’on s’en croit capable.
    La discipline est une forme d’amour,est tu sais transformer tes peurs en amour,envers toi.

    Répondre

  4. olivier

    3 août, 2017 à 15:07

    Bonjour, le contenu de ce blog vaut son pesant d’or, est-ce que vous faites toujours des consultations ? Ou à titre exceptionnelle. Une personne dans le besoin. Vous avez mon adresse email cordialement

    Répondre

  5. Anne-Marie

    3 août, 2017 à 14:45

    Bonjour
    Désolée de vous écrire à cet endroit mais je ne trouve pas de formulaire de contact, ni votre nom pour vous joindre par Facebook. Je découvre votre blog et je suis vraiment intéressée par vos écrits qui vibrent en moi. J’écris un livre Voyage à Fémicoeur ou voyage rempli de magie du féminin blessé au Féminin Sacré. Puis je en notant évidemment le lien avec votre blog reprendre quelques éléments notamment la symbolique des arbres. Pouvez vous aussi me donner votre nom? Je vous remercie vraiment du fond du cœur et espère à bientôt.
    Anne-Marie

    Répondre

  6. alexandre

    3 août, 2017 à 10:40

    Bonjour Sylvie,
    Je compatissant pour toi , j ai vécu un problème similaire hier. Je me suis fait agresser sans raison par une personne habitant une entrée voisine de la mienne.j habite dans un HLM. Je sais que cette personne m a été envoyé pour m intimider par cet ami (a qui j avais revele une vérité derangeante) car cela est dans ses façons de procéder.Il s en est même vante devant moi par le passe bref j’ai demande a la site vierge de me protéger et ai l ai bloque sur mon facebook.Le fond du PB est que sa mère est revenue me voir pour s excuser et se faire tirer les cartes. Il ne le supporte pas bref je pense téléphoner a mon père aujourd’hui pour qu il me trouve un appartement et le rejoindre la ou il est . J espère qu’il acceptera de mbaider car je ne vois pas d autre solution en vue. Qu’en penses tu? Ce n est pas pour prendre la fuite que je veux déménager mais pour ptoeger mes chattes. Si j avais personnes a charge, les choses seraient différentes mais je crois qu il y a des batailles qu’on ne peut gagner bises

    Répondre

  7. Emilie

    3 août, 2017 à 9:31

    Bonjour Sylvie,
    Je crois qu’il y a toujours un moment dans la vie où quelque soit notre travail et son environnement, il peut soudain devenir lourd et vide de sens. Est-ce qu’il est possible objectivement de trouver un autre travail qui satisfasse tous nos critères et attentes … ?
    Je pense qu’objectivement il y aura toujours un détail qui cloche à moins d’être entièrement libre de ses choix et suffisamment forts pour ne pas être soumis aux contraintes environnementales (ce doit être le cas de certains génies souvent tyranniques par ailleurs).
    Je croyais que le problème venait du travail, jusqu’au jour où je me suis rendu compte que cela venait aussi de moi et de mes attentes.
    A partir du moment où j’ai réalisé que je ne travaillais pas pour m’épanouir – que je n’avais pas cette ambition qui permet de mobiliser la volonté de réussir à s’élever coûte que coûte – que je puisais mon équilibre toujours ailleurs que dans mon milieu professionnel, je suis parvenue à relativiser les concessions qui me coûtaient si chers. J’ai démissionné au bout d’un an de ce job où il fallait vivre pour une prime sans jamais avoir la certitude de l’obtenir. Vivre dans l’espoir d’une prime, d’une augmentation, d’une promotion, ce n’est pas vivre !
    Avec un grand coin, on ne peut pas remplir sa vie uniquement d’expériences professionnelles ou il faut que le professionnel investisse le personnel (un peu comme si la raison rencontrait le coeur). C’est facile à entendre – à dire et beaucoup moins évident à développer mais tu sais gérer des situations complexes et tu peux te faire confiance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Tout comme je veux

Bonjour à tous, Aujourd’hui Sammael et Evoliah me proposent un nouveau jeu, il s&rsq…