Archive pour 10 septembre, 2017

Concept

Concept 17091012025117181815262665

Bonjour à tous,

« Donc tu vois, tu es fatiguée, tu t’arrêtes, c’est simple. », me dit Astaroth.

Oui je m’arrête mais ensuite je cogite dans ma tête parce que j’ai ce projet qui me pousse et j’aime ça en plus.

« Parce que tu adores le travail intellectuel. »

Oui, c’est super ! D’une idée je suis passée à un concept. Je vois devant moi, tu te rends compte, pour de bon ! Je suis en train de prendre des renseignements sur le corps même du projet et je suis contente. Il est entièrement réalisable. Par moi. Tu te rends compte ?

Pourtant ce n’est pas grand chose en vérité. Mais ça me ressemble et ça me plait. Les deux à la fois, tu te rends compte ?

Je n’ai pas de compromis à faire, je peux faire juste ce que j’aime. Tu te rends compte ? Moi je me rends à peine compte.

Je me dis, donc il y a une véritable possibilité de faire quelque chose qui m’intéresse vraiment. Donc ça existe. Donc il y aurait une possibilité de travailler pour faire autre chose que juste remplir le frigo.

Peut-être. Tu te rends compte ?

Moi je fais partie des gens qui travaillent parce qu’il faut travailler. Si demain je gagne au loto j’envoie un sms au DRH pour dire que je ne reviens pas. Et c’est tout. On ne me revoie jamais au bureau. 

Et pourtant, j’aime bien mon boulot. Parce que je m’y suis habituée. Pas parce qu’il me passionne. Vous voyez la nuance ? Moi je la vois.

Donc faire quelque chose qui m’intéresse vraiment, c’est comme le Graal. Vous comprenez ? Graal !

 Mais rien ne me dit que cela peut marcher. Au final. C’est dans un tel moment que cela devrait m’aider d’être médium. On dirait que c’est comme de demander les chiffres du loto.

Ce fameux « débrouille-toi » inutile…

C’est comme le « Attends » dont je vous avais déjà parlé. 

Enfin du coup, je me laisse porter par me envies et ces développements dans ma tête. Un projet qui prend désormais la forme d’un concept. Je suis contente. 

Je sais ce que j’ai envie de faire. 

« N’en parle à personne. »

Je n’ai rien dit. Je n’ai même pas fini.

« Commence avant d’en parler. Et après tu diras, au fait je viens de lancer telle chose. »

Si ça se trouve, ça restera juste une jolie aventure…

« Toute expérience apporte et enrichit. »

Oui, je sais.

« Ne t’inquiète pas pour ces quelques rêves évacuateurs. Compte tenu des difficultés personnelles que tu as rencontré ces derniers mois, sur la route de cette maturation intérieure, ils n’ont rien d’anormal.

Toi tu n’es pas une personne fainéante. Et bien que peu de gens autour de toi t’encouragent sur le plan professionnel, tu as compris depuis longtemps que tu ne pourrais jamais te contenter de quelques miettes sans saveur quand la vie a tant à offrir.

Tu as compris que tu es la personne qui peut te permettre de dépasser ce plafond de verre au-dessus de la majorité des gens issus de ton milieu social.

Tu as compris que le travail ne peut rendre heureux que s’il résulte d’un véritable choix et non pas juste de la nécessité de payer les factures.

Tu ne cherchais pas la voie vers la richesse. Tu ne peux pas dire que tu l’as trouvé. Tu veux faire quelque chose qui te plaise. Mais ton idée de départ, il y a un moment, un bon moment était de trouver une activité qui t’apporterait un supplément de revenu.

Car le conseiller avait été clair, avec ce que tu gagnes, soit tu achètes un studio ou un appartement à retaper et tu renonces à tes deux voyages par an, sans parler de la voiture que tu gardes dix ans, soit tu trouves un salaire supplémentaire.  

Cet ami a renoncé à se rendre au Portugal. Celui-là même qui répète que l’accession à la propriété est la voie de l’appauvrissement.

Beaucoup de personnes se seraient simplement dit, j’achèterai quand je serai en couple. Mais pas toi.

Toi tu t’es dit, il faut juste que je gagne plus. Avant de penser,  n’ai-je pas déjà suffisamment donné dans vide de sens ? Marre de trimer juste pour gagner de l’argent. Et début de la crise. De l’hyperacousie. Des allergies etc…

Car ce n’est pas comme si tu étais payée au SMIC. Ce n’est pas le cas.

Et quand autour de toi tu oses dire que les salaires ne sont pas en adéquation avec le coût de la vie et les besoins qui deviennent chaque jour plus nombreux, les gens s’énervent.

Les mêmes qui ne te demandent même plus où tu passes tes vacances. De toute façon tu vis chez maman, tu n’as rien à payer. La vie est facile pour toi.

La vie et les relations humaines ne sont pas simples, n’est-ce pas ?

Certaines personnes pensent que tu fuis les responsabilités. Tu voudrais devenir à terme ton propre patron. Et acheter ta maison.

Et tu ne rêves pas, tu élabores ce qui n’est pas la même chose.

Donc ton projet s’est mué en concept. Il est censé être un premier pas. Dans ta tête tes projections sont très prudentes, tu ne rêves pas du projet qui te rendra riche.

Est-ce que ce concept est porteur ? Parce que tu connais le domaine que tu vises, tu sais depuis le départ que l’idée est bonne. Mais après…

Je ne te dirais qu’une chose, tu n’as pas choisi un domaine au hasard, tu en vises un auquel tu t’intéresses depuis des années. Tu as eu le temps de faire évoluer ton regard et ta personnalité. D’observer et de voir apparaitre de nouvelles habitudes de consommation.

Ton projet est en quelque sorte une synthèse de toute cela. Va au bout, essaye.

Peut-être que tu pourras dégager le supplément de revenus dont tu as besoin et que tu pourras lancer la seconde partie de ton projet.

A ce moment-là tu t’ouvriras à autre chose parce que ton esprit sera disponible. »

Un nouveau logement !

« On verra. Un autre voyage peut-être. Un beau voyage, différent. »

La Nouvelle-Zélande !!! Ce serait super ! Je voudrais y rester trois semaines pour faire le tour des deux iles.

« Ah oui, la Nouvelle-Zélande. C’est loin non ? Il y a des voyages peut-être plus abordables. Pour cela il faut avoir le cœur et l’esprit disponibles.  Entre, pourquoi j’ai mal aux oreilles et j’en ai marre de trimer pour si peu de satisfactions, il y a peu de place finalement. 

Surtout que tu es une personne déterminée qui ne dévie pas facilement de ses objectifs profonds.

Ce concept que tu mûris n’est pas apparu par hasard dans ta tête. Fais ce que tu as envie de faire. Tu verras bien où cela te mène. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause