Craquage du jour…

Craquage du jour... 17091611265717181815272740

Bonjour à tous,

« LE sac tendance cette année, tu es contente ? Tu l’as vu sur nombre de blogs de mode. », me dit Astaroth.

J’avais dit que je ne faisais que regarder ce qu’il y avait mais quand je l’ai vu, je me suis rappelée que je l’ai voulu dès la première fois où je l’ai vu en ligne…

« Combien as-tu de sacs ? »

J’ai pris une décision pleine de bon sens et qui m’a apporté la paix. J’ai décidé de ne plus compter. En plus, c’est mon tout premier sac en bois (vous savez c’est ce sac que l’on voit sur TOUS les blogs mode depuis le début de l’été).

« Et le sac rose ? »

Je n’en avais plus depuis des années ! Il ira très bien avec quelques tenues que j’ai déjà en tête. 

« Et le sac rose à paillettes, n’est-il pas exactement de la même couleur ? »

Ce sac-là ? C’est un style radicalement différent. Le nouveau est plus élégant.

« Ma douce enfant qui adore la mode. »

Oui !

« Et tu comptes acheter le sac vert ? »

Je verrai. Je voudrais aller en Guyane au début du mois de décembre en utilisant l’argent du dédommagement pour le vol annulé.

Mais j’ai fait des recherches et avion + hôtel + nourriture alors que comme d’habitude je m’y prends à l’arrache, sachant que je paye déjà la prochaine croisière…

Il vaudrait peut-être mieux que j’achète le sac en effet.

« Va à Ste Lucie. Ou à la Dominique. Ou alors, ne pars pas et fais le black friday en ligne, sur les sites américains. Va sur Nordstrom. Ils livrent chez toi. »

C’est sciemment que j’évite Nordstrom au moment du black friday, voyons. Tu veux que je fasse un carnage ?  

« Peut-être que c’est cette année que tu vas t’offrir les Valentino pour noël ? »

Les Rockstuds ? Je te rappelle que je dois acheter des cadeaux pour mes proches à cette période. Et puis je n’oserai pas les porter, de peur qu’elles s’abîment !

« Tu portes les Louboutin. Tous tes collègues ont remarqué leurs jolies semelles rouges. Les hommes comme les femmes. »

Changeons de sujet.

« Tous savent quelle marque appose des semelles rouges. »

J’ai vu ça.

« Tes collègues suivent les blogs mode ? »

Je ne sais pas…

« Ce sac en bois, on l’a beaucoup vu sur internet. »

J’achète ce que je veux.

« Peut-être que personne ne le remarquera. »

Peut-être.

« Tu as vu, la collègue que tu complimentais pour son collier de perles t’a répondu, mais il n’est pas aussi joli que le tien. »

C’est son point de vue.

« Comment sait-elle que ce sont de vraies perles ? »

Je ne sais pas…

« C’est un peu comme avec ce sautoir, pourtant fin et non pas ostentatoire. Qu’a dit le collègue l’autre jour, au sujet de l’évolution dans les bijoux que tu portes depuis que tu es arrivée ? »

Je pense que ce n’est pas important, leurs avis sur mon goût pour le shopping n’est pas important.

« Combien de personnes autour de toi ont les moyens de profiter de l’essentiel de leur argent à leur guise ? »

Pas énormément je crois. Du moins, pas de leur point de vue, c’est sûr.

« Peut-être que comme ta montre Gucci, personne ne remarquera ton sac. »

Peut-être.

« Les gens ne te demandent plus où tu vas en vacances, tu as remarqué ? »

J’ai remarqué.

« Qu’est-ce que tu as préféré cette année ? La Thaïlande ou l’Europe du Nord ? »

Lolllll !!!!!

« A mesure que vous vieillissez, deux phénomènes, ou la fenêtre des possible s’agrandit ou elle se réduit. Avoue, tu as commencé à comprendre que tu n’avais pas forcément emprunté la pire route, n’est-ce pas ?

Surtout depuis que tu as des projets réalistes en préparation, n’est-ce pas ? »

Effectivement.

« Tant mieux. Profite de ton joli sac, tu le voulais depuis un moment et tu l’as trouvé tout près de chez toi. Nombre de blogueuses ont dû le commander. Tu es contente ? »

Très contente.

« Et tu vas enfin entendre quand on te dit, il n’y a pas d’âge pour rencontrer quelqu’un de toute manière. Si tu acceptes un conseil, du moment qu’un homme se montre honnête envers toi sur sa situation personnelle et ce qu’il recherche, laisse-lui une chance si ce qu’il recherche correspond à ce que tu recherches.

Nous savons que la majorité des hommes que tu rencontres te mentent. Alors justement, s’il y en a un qui t’avoue qu’il cherche quelqu’un afin de mettre un terme à une relation qui ne le satisfait plus, écoute au moins. « 

Ok, j’entends le conseil. Dis-moi, que dire à ceux qui en lisant vont se dire qu’ils sont peut-être sur la pire route ?

« Qu’ils ou elles se manifestent. Il ne peut y avoir de réponse générale. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)  

 


19 commentaires

1 2
  1. Cel dit :

    Bonsoir Sylvie,

    Merci pour ton partage :)

    Bises

  2. crystallia dit :

    Camille,

    Par expérience je sais deux choses :

    - les périodes de creux sont juste usantes pour le corps et l’esprit
    - elles peuvent être très longues malgré nos efforts

    Parfois ce qui aide le plus, c’est ce qui nous permet d’apprécier l’instant et juste l’instant. Sans que cela nous permette de nous projeter plus loin.

    Bise ;)

  3. Cel dit :

    Coucou,

    Merci pour ton conseil Sylvie. Il m’a fait beaucoup réfléchir.

    Figure-toi qu’il y a maintenant 3 mois, je me suis dit « allez Camille, lance toi un défi pour remettre tes énergies créatives en mouvement ». Et je me suis enfin mise à faire ce dont je rêvais seulement : écrire une histoire. Cela fait 3 mois que je m’astreins à écrire au moins un peu tous les jours, et que tout doucement, les pages s’accumulent. Chaque jour, c’est toujours difficile de m’y mettre. Qui croirait que la peur de la page blanche ou du manque d’inspiration est si permanente ? Pourtant, quand je suis lancée, je trouve ça agréable et je me sens souvent contente après une cession d’écriture.
    Certes, il m’est arrivé certains jours de ne pas pouvoir écrire, à cause de la maladie, des examens médicaux, de la fatigue, mais finalement c’était une minorité de jours.

    Je me suis aussi lancé le défi de publier une photo par jours sur Instagram il y a un mois. Ca me fait ouvrir l’œil, observer mon environnement pour voir les petits détails, et j’aime bien la mosaïque de photos que cela donne au final.

    Du coup, je me demande… Pourquoi je n’ai pas identifier ce qui me bloque à travers ces activités ? Parce qu’il n’y a rien ? Parce que ça fait parti du chemin ? Ou parce que je suis passé à côté de quelque chose ?
    Dans tous les cas, je vais essayer avec une autre activité pour voir…

    Fleur, merci pour tes mots, ils me touchent. Oui, je crois que je sous estime souvent le poids de la fatigue chronique. Je crois qu’il est difficile de le mesurer pour les personnes extérieures, comme mes proches. Mon corps, après avoir accumulé trop de cette fatigue a craqué, et on dirait que même avec les mois passant il n’arrive pas à s’en remettre. J’essaye d’être patiente et d’attendre… Mais déjà bientôt un an… Combien de temps vais-je rester suspendue dans ce « no man’s land » ?

    Bises à vous deux

  4. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie,

    Coucou Cel, tu m’étonnes que mon message te fait écho !
    On n’a évidemment pas la même vie, mais le poids de la fatigue chronique est un point commun qu’on ne peut mettre de côté.
    Ton blog m’aide beaucoup.
    Je t’embrasse Cel.

    Merci Sylvie, Bises

  5. crystallia dit :

    Coucou,

    Peur, fatigue ou autre, force-toi à faire quelque chose d’agréable mais qui demande un effort chaque jour. Au bout d’une semaine tu devrais pouvoir identifier ce qui t’empêche d’avancer.

    Moi aussi je vois cette vague, profitons-en !

    Bise ;)

  6. Cel dit :

    Coucou.

    Ça fait plaisir de te voir si enthousiasme pour ton projet. je te souhaite une réussite qui te ressemble Sylvie.

    Le commentaire de Fleur me fait écho. Je ne sais même plus où est ma route, je peine bien à la retrouver. Je n’arrive même pas à savoir si je suis figée dans une immobilité par peur, fatigue ou autre chose… Il y a un moyen de le savoir ?

    Bises

  7. Bluebird dit :

    Bonsoir Sylvie,

    C’est drole, je me sens portée par une vague. Des énergies d’ouvertures d’horizon, de succès, de confiance… quelque chose comme une maturation autour de moi qui est arrivée d’un coup sur le plan professionnel et intérieur à la fois.

    Je savoure…Et je souris à sentir des échos avec ce que tu écris, avec ce que vivent en ce moment d’autres amies proches.

    C’est toujours aussi bon de te lire.

    Bises ;)
    Lara

  8. crystallia dit :

    Coucou,

    Moi aussi j’écoute la voix tranquille. Elle ne s’est pas manifestée devant le sac lol.

    Il faut se connaitre pour pouvoir reconnaitre son chemin et croire en sa propre réussite, telle qu’elle peut nous apparaitre.

    Le succès personnel, ce n’est pas forcément le succès au sens où on l’entend habituellement.

    Bise ;)

  9. Eve dit :

    Bonjour Sylvie,

    Merci à toi pour ce conseil plein de sagesse. Je l’entends et le comprends, merci :-)
    Et Passeuse, merci également pour tes encouragements.
    Bises

1 2

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause