Changer le plomb en plumes

Changer le plomb en plumes 17093005162317181815295453

Bonjour à tous,

Finalement un kilo de plomb ça peut paraitre bien lourd Elémiah.

« Tout dépend de ce que représente pour toi ce kilo de plomb. Transforme-le en plumes. C’est ce que tu as appris à faire le mieux, objectivement. Tu sais faire. Alors vas-y, transforme le plomb en plumes.

Tu sais, restent enlisés dans ce qui leur déplait ceux qui refusent de voir la beauté du contraste entre le gris et le vert. Tu le sais, il suffit parfois de faire quelques pas.

Fais quelques pas, transforme le plomb en plumes.

Et regarde le doute s’envoler avec ces plumes.

Tu vas aller à la journée portes ouvertes de la bijouterie ? »

Tu plaisantes ? Je serai incapable d’en repartir les mains vides.

« Et alors ? Il y aura peut-être les boucles d’oreilles que tu cherches. »

Ce n’est pas ce que tu devrais me dire.

« Non ? »

Non, mais tu as bien raison lol !

« Tu vois que tu sais transformer le plomb en plumes. »

Oui mais je commence à réaliser qu’il y a bien plus qu’un kilo en fait.

« Il y a toujours ben plus qu’un kilo. Pour tout le monde. C’est pour cette raison que tu as des lecteurs. Que tous les blogueurs ont des lecteurs. Que tu lis toi-même des blogs divers.

Il y a toujours bien plus d’un kilo. Ce sont les plumes qui se font rares chez les adultes que vous êtes.

Avec une plume pourtant il y a tant de choses à faire. Mais tu sembles avoir un bon état d’esprit depuis quelques temps.

Pourquoi soudain le doute l’emporterait-il ? Change-le en plumes colorées. Tu aimes les plumes colorées.

 Laisse-les voler au vent.

Tu captes ce qu’il y a sous les sourires. Dur de savoir que peu d’évolutions naturelles sont possibles. Vous réagissez chacun à votre manière.

Tu as choisi la tienne.  Pour d’autres, le loto semble encore l’option la plus viable. Tu trouves cela tragique.

Chacun se voit donner la possibilité à un moment ou un autre d’entamer LE virage.

Vous en faites ce que vous voulez.

Tu sais qui n’en a rien fait. Tu sais qui n’a pas osé se donner les moyens.

Pas de virage sans efforts. Il conduit à un échangeur. 

Regarde devant toi. Droit devant toi.

Et évite de reculer. S’il y a du réconfort dans le connu, il n’y a plus rien d’exploitable. Ce dont tu as besoin se trouve dans ton présent. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

 


20 commentaires

1 2
  1. crystallia dit :

    Coucou Camille,

    Merci à toi !

    Bise ;)

  2. Cel dit :

    Coucou,

    Un blog culinaire, c’est chouette !
    Contente de pouvoir découvrir ta créativité culinaire.

    Bise

  3. crystallia dit :

    Bonjour,

    Je trouve magnifique de pouvoir retourner une situation grâce essentiellement à sa volonté et à l’amour que l’on a pour soi.

    C’est la direction qui m’intéresse je dois dire.

    Oui Camille, je mettrai des cookies lol.

    Bonne journée ;)

  4. Emilie dit :

    Coucou Sylvie,
    Ce n’est pas l’heure du départ pour moi; j’ai besoin de faire quelques ajustements même si je trépigne et trouve cela frustrant. C’est un moment très spécial, comme suspendu dans le vide et on me dit qu’il faut que j’en profite pour me recentrer sur l’essentiel – sur moi pour refaire alliance en quelque sorte – je n’ai rien d’autre à faire et ne pourrai rien entreprendre d’autre. Il faut simplement parvenir à le voir comme un potentiel à exploiter, plutôt que des limitations pénibles.
    Ce soir j’ai regardé un morceau d’une émission que j’aime bien « salut les terriens » et une jeune femme relatait son histoire et comment elle avait décidé de partir à la rencontre de son corps, de son esprit et de son âme.
    Elle a commencé par la Nouvelle Zélande; a baptisé sa maladie « Rosie » et elle est allée distribuer des roses.
    Son histoire a du sens et c’est ce sens là qui m’inspire depuis des années.
    Je pense que je vais lire son livre
    http://www.voixdespatients.fr/atteinte-dune-sclerose-plaques-voyage-quete-de-sens-de-partage.html

    Bon we

  5. Camille-Strawberry dit :

    @Passeuse, faut pas le prendre durement. Au contraire. no worries car la vie est faite de cookies !

    Lol la phrase de gourands. Mais nous on est des mgourmandes. D’ailleurs, Sylvie nous mettra plein de recettes de cookies, dis dis dis ?!

    Bises à tous et bon weekend

  6. crystallia dit :

    Bonjour,

    Des chaussures rouges j’adore. Et il me faut des chaussures de rando.

    Les deux combinées ne sont pas courantes.

    Mais il faut oser s’exprimer, même si cela s’apparente à de la rando.

    Cela fait deux jours que j’essaie d’écrire des articles pour la semaine prochaine mais je n’arrive pas et quand je demande à Elédahiel pourquoi il me demande, tu veux qu’on parle de ton nouveau blog culinaire ?

    Ce n’était pas ce que je voulais non. Alors j’ai mis un lien dans la liste des liens en me disant, voilà c’est fait.

    Mais Elédahiel est revenu avec sa question.

    Bref, je ne voulais pas « flooder » le fil.

    Mais j’aurais pu faire le même rêve que toi Emilie lol.

    Et toi, comment as-tu envie de t’exprimer en ce moment ?

    Moi j’ai envie de faire des choses que j’aime, d’où ce nouveau blog.

    La vie est plus facile quand on la remplit de choses qu’on aime.

    Belle journée à tous ;)

  7. passeuse dit :

    Re:je suis désolée Camille,si je me suis montrée maladroite

  8. Emilie dit :

    Bonjour Sylvie,
    En te lisant, j’en reviens toujours au même point :
    pour changer d’angle de vue et agir sur ce qui nous dérange, il est indispensable de voir en quoi cela nous dérange et d’accepter d’en être gêné.
    Le truc le plus difficile, c’est de ne pas refuser en reportant direct à l’extérieur, ce qui nous dérange à l’intérieur.
    Quand on ne peut rien changer, parvenir à accueillir autrement, c’est un défi. Soit on se met dans sa bubulle, soit on se laisse bouffer, soit on parvient à manifester qui on est.
    Mais sommes nous une seule et unique personne ?
    Je sais que parfois je peux choisir de manifester clairement la personne que je souhaite être – parfois je me replis pour diverses raisons et suis la personne masquée « adequate » par rapport au contexte – parfois ce sont mes émotions qui prennent les commandes (c’est gênant : elles brouillent tout).
    Parfois je suis face à un dilemme : laquelle choisir ou à laquelle laisser le plus de place sans s’exposer au rejet.
    Le rejet est toujours déplaisant mais pas plus déplaisant que de devoir se rejeter soi même.
    Il est tellement vrai que ce qui ne change pas, apporte un grand réconfort.
    Pourtant c’est en changeant ce qui nous dérange, que l’on peut s’offrir plus de bien être. Les deux vont bien ensemble.

    J’ai rêvé qu’en brossant mes chaussures, je découvrais que je portais des chaussures de randonnée en daim rouge toute neuves. Si le chemin est accidenté, au moins je suis bien équipée et puis rouge, c’est gai ! Honnêtement, quand j’ai vu les chaussures, j’ai pensé « oh non, pas ça! »

    The flood (il faut du flood pour faire du flow)
    https://www.youtube.com/watch?v=4E4-9yKTv_I

  9. Camille-Strawberry dit :

    Hello

    Juste Ciel, Passeuse, tout de suite les grands mots ! File prendre une gaufre ! Tu verras, on se détend vite avec ! Surtout quand elle est au chocolat avec des petites perles de gros sucre, miam !

    Je sors
    Pas taper

    Bises !

  10. Amel dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour tes réponses.

    Amel

1 2

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause