Archive pour 11 octobre, 2017

Différentes voies

Différentes voies 17100804103217181815305719

Bonjour à tous,

« Tu envisages de changer de lunettes ? », me demande Elédahiel.

Pas tout de suite. Je ne pense pas que ma vue ait changé.

« Tu veux simplement de nouvelles lunettes. »

Oui. Je vais voir.

« Certains de tes lecteurs arpentent actuellement des voies d’exploration. Tu connais ce type de voie, n’est-ce pas ? »

Je crois bien oui, c’est sûr. C’est à la fois frustrant et enrichissant. On voit, on apprend mais on ne réalise pas grand chose de concret.

« C’est une phase difficile lorsqu’elle a été précédée d’une ou plusieurs voies de réalisation. Qu’est-ce qu’une voie de réalisation ? C’est une phase où vous mettez en place divers éléments dans l’optique de trouver ensuite une voie de construction solide.

Or il arrive que vous enchainiez les voies de réalisation, entrecoupées de courtes périodes passées sur des voies d’exploration. Sans trouver pour autant les éléments permettant d’accéder à la voie de construction solide.

Sais-tu ce qu’est une courte période passée sur la  voie d’exploration ? »

Je sais que court à ton échelle ce n’est pas court à mon échelle. Je sais ce qu’est une courte période pour toi. Ce doit être une phase de moins de cinq ans. 

« Et qu’est-ce qu’une courte période sur la voie de la réalisation ? »

Je ne sais pas. J’ai davantage connu la voie d’exploration.

« Que vois-tu sur la voie de la construction ? »

C’est à moi que tu demandes ça ? Normalement, un chantier. Que l’on a les moyens de faire avancer. 

« Qu’est-ce que tu en conclus ? »

Tous les chemins mènent à Rome. La voie de réalisation n’est pas obligatoire. Ce qui m’arrange, je n’ai pas passé beaucoup de temps dessus. 

« Et pourquoi arrive-t-il que vous ne trouviez pas la voie de construction solide ? »

Tous les chemins mènent à Rome à condition de passer à un moment ou un autre sur une voie d’exploration.

« Pourquoi est-ce si difficile d’accepter la voie d’exploration après du temps passé sur une voie de réalisation ? »

C’est plus agréable la voie de réalisation. Certes c’est celle des expériences qui produisent des échecs. Mais elle permet d’apprendre en réalisant des choses concrètes.

On a la sensation de stagner sur une voie d’exploration. Surtout si autour de nous tout le monde est sur une voie de réalisation.

« Et que se passe-t-il quand l’un trouve la voie de la construction solide tandis que d’autres arrivent sur la voie de l’exploration longue ? »

Longue ? Il y a cette légende tenace en spiritualité qui veut qu’en prenant des cours ou en suivant des séminaires, on peut trouver la voie de sa propre réalisation relativement vite.  

La voie de l’exploration longue est la voie normale. Mais pour nous autres les temps d’attente et d’observation sont longs, les temps d’apprentissage « passifs » sont toujours longs. Un jour suffit à ce que ce soit long.

Il y a peu de gens qui acceptent l’idée qu’il faille parfois envisager les choses en termes d’années. Quand en plus on sait que court c’est jusqu’à cinq ans, je crois que je n’ai pas besoin de m’étendre davantage.

Il faut une sagesse que je n’ai toujours pas pour se dire que tout est toujours parfait même dans ces phases-là.

« Sur la voie de l’exploration longue, il est toujours difficile de trouver l’épanouissement amoureux. »

C’était bien le dernier sujet à aborder. C’est la meilleure manière de plonger X personnes dans le désespoir. 

« Tu n’es pas dans le désespoir. »

Moi ? Je suis un cas ! Et puis Lauviah m’a appris à me nourrir de Lumière. Il n’y a vraiment qu’ici que je peux dire ça. Je sais que tout le monde dans ces phases doit apprendre à se nourrir d’une nouvelle façon.

Mais je ne sais pas comment font les autres, honnêtement.

Les phases d’exploration peuvent être agréables toutefois pas d’un bout à l’autre. Il y a des moments de découragement plus profonds que ceux que l’on peut rencontrer une sur voie de réalisation. Car il n’y a pas la possibilité de se remettre en selle très vite.

On ne peut pas enchainer les relations par exemple.

« Les voies d’exploration longues sont bénéfiques. Vous n’enchainez pas les relations, cependant vous ne vivez pas non plus deux fois, dix fois, cent fois la même relation avec des personnes différentes.

Vous découvrez qui vous êtes et ce qui vous convient. De manière à réaliser ce que vous voulez.

Les voies de réalisation vous rassurent. Vous avez l’impression que vous n’avancez pas quand vous ne faites rien qui puisse vous donner la sensation d’avoir réussi quelque chose.

C’est votre idée de la réussite qui vous empêche de comprendre que c’est sur cette voie que se trouvent vraiment les éléments dont vous aurez besoin sur la voie de la construction solide.

La voie d’exploration longue est un raccourci. »

A ton échelle. Je comprends tout ce que tu dis et je suis sure que d’autres aussi. Seulement c’est un raccourci pour plusieurs vies. Qui accapare une portion non négligeable de temps dans une vie donnée.   

C’est cela que nous autres, considérons. Parce que dans la vie en question, le temps parait long. On ne sent pas qu’on est en train de prendre un raccourci.

« Il y a toujours du temps pour ce qui compte réellement. »

Je sais.

« Non tu ne sais pas. Ou tu ne verrais pas deux échelles là où il n’y en a qu’une. Il y a toujours du temps suffisant pour ce qui compte réellement. 

Certains de tes lecteurs sont entrés dans des phases d’exploration. Courtes ou longues. Ils n’apprécient pas et se sentent frustrés. Souviens-toi, vous ne commettez pas les mêmes erreurs deux fois après avoir passé du temps sur ces types de voie.

Il y aura toujours du temps pour ce qui est vraiment gratifiant. Pour l’âme.

Personne ne commence par construire. Ou alors sur du sable.

Sous tes pieds aujourd’hui tu sens une terre fertile. Il a fallu arriver là.

La voie de construction n’est pas loin mais elle n’est pas celle que tu crois. Elle est rarement celle que vous croyez.

Sylvie qui a pour totem principaux un jaguar et une biche.

Tu connais ton totem némésis ? »

Non, qu’est-ce que c’est ?

« C’est celui qui t’indique ce que tu dois travailler dans et au-delà de cette existence. Le tien est le papillon. »

La transformation.

« L’adaptation. »

Tu plaisantes ?

« Cela signifie que chez toi, cette capacité bien présente est un frein bien trop souvent. Tu t’adaptes si bien, tu peux te fondre dans le décor. Il ne faut pas oublier qui tu es.

Le blog déco est prêt ? »

Pas encore.

« Il le sera ? »

Je pense.

« C’est bien. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)            

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause