Les eaux…

Les eaux... dans Féérie 17100801325117181815306179

Bonjour à tous,

« L’eau coule, doucement par endroits, plus violemment à d’autres,

L’eau coule, toujours, le courant a son propre rythme, la vie aussi…

L’eau coule doucement par endroits, le temps s’écoule comme il doit,

L’eau coule plus violemment ailleurs, le courant devient plus présent,

Reste toujours sur la terre ferme, là où le courant ne t’atteint pas.

Reste sur les terre émergées, là où tes pieds garde toujours prise,

Regarde les flots tantôt calmes, tantôt tempétueux…

Regarde la mer sur le côté, tu verras le bateau arriver,

Tu verras que tu as eu raison, de ne pas plonger dans le ruisseau. », me chantent soudain les Fées.

Bon, ce n’est pas exactement limpide je dois dire mais je pense que cela le deviendra…

« Reste sur les terres émergées, regarde la mer de l’autre côté, attends, attends le bateau qui s’en vient.

Attends le bateau aux voiles blanches. »

Merci à vous. Pour cet avertissement…

« Pas un avertissement, un conseil, tiens-en compte. », me précise Elédahiel.

Ok, merci.

Bonne journée à tous ;)

 


52 commentaires

1 2 3 4 5 6
  1. Camille-Strawberry dit :

    Hello,

    Ton paradis est trop bien, snif du flan… j ai fini le mien à la pistache… c’était trop bon… lait de soja vanille et pistache, vous savez, les sachets tout prêts là où y’a juste à chauffer le lait ?… miam.

    Bref. Merci bcp pour ton retour. Je suis pas sûr d’avoir tout pigé en fait.
    D’autant plus que je ne crois plus à liberté. Je crois que nous sommes soumis à l’amour et aux énergies qui nous composent.

    Je ne sais pas ce qu’est un miracle vu que je ne sais pas jusqu où vont les limites de la création. Mais j aime bien l’idée du cheval qui chevauche le monde et la magie qui nourrit et faconne la vie.
    Mais je crois que l’on peut créer avec la magie. Jaime bien creer des gaufres. Ça m’éviterait d avoir à me sacrifier et à partager ma gaufre en 2 avec une petite moue.

    Voila, une chose est sûre. J ai acheté plein de gaufres. En attendant de savoir en créer, j’ssaie de les savourer en continuant de sourire.

    Merci Sylvie pour ton retour et ta compassion.

    Bises

  2. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie,

    Merci !

    Quand il a fait froid j’ai cherché un trou dans la montagne pour me mettre à l’abri.
    Comme tu as écrit d’aller voir mon cadeau, j’y suis allée. C’est une boîte noire en carton que j’ai ouverte, elle est vide. J’ai gratté le fond avec mes ongles et entendu le « scrouch scrouch » et senti les arêtes internes. Ce qui m’a confirmé qu’elle était bien vide !

    Bises et Encore Merci !

  3. crystallia dit :

    Bonjour,

    Oui je m’adressais à Camille-Fraise.

    Fleur, il y a un paquet pour toi sur la colline en face. Peux-tu aller le chercher ?

    Si la colline devient une montagne, poursuis-tu ta montée ?

    Il commence à faire froid aussi sur cette montagne, tu crains encore le vide en vérité, celui qui te rappelle que tu ne connais pas la Source comme tu l’aimerais.

    Va chercher le paquet, qu’y a-t-il dedans ?

    Camille, « Le brouillard se dissout dans l’amour et la joie, ce que tu sais déjà. Aimes-tu la femme en toi ? », c’est la question d’Ariel.

    Emilie, « Vie et mort se rencontrent dans un même cycle. L’une peut affecter davantage que l’autre, ou tout peut sembler léger. », c’était aussi la réponse d’Ariel.

    Liliane, le sourire accompagne celui qui cherche, salut celui qui trouve, apporte la grâce à celui qui transmet.

    Bise ;)

  4. Cel dit :

    Coucou Fleur !

    Ps : Sylvie, quand tu parlais de placard à chocolat, tu t adressais aussi à Camille Fraise ?

  5. Fleur dit :

    Re-bonjour !

    Alors d’après ce que j’ai compris, j’ai pris la réponse intrus, (coucou Cel !) ?
    Bon je n’ai pas saisi ce que cela impliquait par contre.

    Merci !

  6. Fleur dit :

    Ah ? le temps dans le coeur c’est par rapport à la question et à la réponse ? pas en général ?

    Dans ce cas je suis sereine. J’ai fait la démarche qui me parait le mieux, et je poursuit ma route.

    Bises et encore Merci !

  7. Fleur dit :

    is pas comment m’y prendre pour le contacter !

    Bises Sylvie et Merci !

  8. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie,

    Je te remercie pour ta réponse et ton aide.
    Je vois qu’il y a beaucoup de commentaires mais je te réponds avant de les lire.

    Ma réaction serait :

    « Tu souris, tu lui parles, tu l’encourages à se rendre à une adresse précise, celle du juge des enfants »

    En ce qui concerne le temps qu’il fait dans mon coeur, je n’arrive toujours pas à le joindre mon coeur ! et je ne sa

  9. crystallia dit :

    Bonsoir depuis mon paradis,

    J’étais à la mer ce matin, il faisait beau et chaud, comme j’aime.

    Par contre là c’est dimanche soir. Je veux dire, pas vendredi soir, dimanche soir.

    Bref.

    Camille, moi j’ai des cookies. Et du flan. Même pas besoin d’aller aux courses.

    Mais plus sérieusement, tu devrais faire comme ma sœur, avoir toujours un placard à « bonbons » plein.

    Moi-même j’ai dû dépanner mon père en chocolat ce soir, on ne sait jamais quand l’urgence va survenir.

    Il a promis d’en racheter demain. Non parce que voilà…

    On ne peut pas faire que consommer, il faut songer au renouvellement.

    D’ailleurs, parlons un peu de stocks et de gestion.

    Camille, on te demande de partager tes gaufres. Tu ne veux pas. Il y en a juste assez pour toi.

    Seulement nous savons que tu n’es pas égoïste. C’est juste qu’il en reste une seule. Et que tu l’as attendue toute la longue semaine.

    Tu veux la déguster. Tu y as droit.

    Seulement l’enfant est là, son petit ventre criant famine, ses grands yeux tristes te supplient du regard.

    Que fais-tu ?

    - Tu croques dans ta gaufre en regardant l’enfant droit dans les yeux
    - Tu lui donnes, à regret
    - Tu demandes à ce qu’un devienne deux

    Parce que de toute façon ce que tu fais dans l’astral aujourd’hui n’est qu’une longue certes, préparation à ce que tu feras demain, ailleurs et autrement.

    Pourquoi cette route-la ? Parce que tu as choisi il y a longtemps de partager cet amour autour de toi de la seule façon que tu connaissais.

    Et puis tu t’es incarnée et quelque chose s’est fermé, doucement.

    Ton totem némésis est le cheval.

    La liberté ne s’acquiert pas, elle se revendique.

    Un jour tu seras une messagère. Ou un messager.

    En attendant, je te donne un indice quant à la réponse à donner à la question que je t’ai posée, un peut devenir deux.

    Il suffit de réaliser un miracle. Ce qui est à ta portée.

    Quand tu l’auras ressenti, tu pourras incarner le cheval.

    Bise ;)

  10. Camille-Strawberry dit :

    Hello

    Mais pour moi, c est la meme chose. L enfant est juste une representation mais ca revient au meme au final.

    Lol mais bises ma lili ;)

    Ouaf, t inquiete, je m’habitue à vivre avec ma tornade. J’ai connu pire comme état donc en fait, je peste mais ça roule.
    De la où je suis, je ne la vois trop en fait. Mais comme Sylvie m a fait regarder depuis le haut, voila, voila ! Hehe
    En fait c est de sa faute avec ses jolies questions haha

    Bises !

1 2 3 4 5 6

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause